MARÉES HANS VON (1837-1887)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre allemand, Hans von Marées est le meilleur représentant du courant idéaliste de la peinture allemande dans le troisième quart du xixe siècle, courant qu'illustrèrent aussi Arnold Böcklin et Anselm Feuerbach. Après une première formation à Berlin, il vint à Munich, où le mécène Adolf Friedrich von Schack s'intéressa à lui et l'envoya, en compagnie de Franz von Lenbach, exécuter des copies des maîtres italiens. Comme pour beaucoup d'artistes allemands du xixe siècle, l'Italie devint pour Marées sa patrie d'élection ; il ne la quittera plus jusqu'à sa mort, si l'on excepte un voyage en Espagne, en France et aux Pays-Bas et un séjour en Allemagne de 1870 à 1873. Ayant rompu avec Schack, il retrouve un mécène en la personne de Konrad Fiedler, à qui il inspirera deux ouvrages fondamentaux pour l'esthétique moderne : Du jugement sur les œuvres des beaux-arts (Über die Beurteilung von Werken der bildenden Kunst, 1876) et De l'origine de l'activité artistique (Über den Ursprung der künstlerischen Tätigkeit, 1878), et il se lie avec le sculpteur et théoricien Adolf von Hildebrand, avec qui il décore en 1873 la bibliothèque de l'institut zoologique de Naples. Théoricien lui-même, chercheur tourmenté et insatisfait, Marées a péniblement élaboré son œuvre et conquis son originalité. Son évolution va d'un réalisme sur lequel l'influence des paysagistes français n'est pas exclue (L'Abreuvoir, Schackgalerie, Munich) à de grandes compositions calmes et fortement rythmées, pages allégoriques peuplées de figures nues presque immobiles. Cette humanité de l'Âge d'or serait apparentée à celle qu'enfanta le pinceau de Puvis de Chavannes, n'étaient la pâte épaisse et les couleurs lourdes, fruits d'essais malheureux du peintre qui recherchait des procédés techniques mieux appropriés à son inspiration.

—  Pierre VAISSE

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Genève

Classification


Autres références

«  MARÉES HANS VON (1837-1887)  » est également traité dans :

FIEDLER KONRAD (1841-1895)

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 769 mots

Né à Oederan, près de Dresde, l'historien de l'art allemand Konrad Fiedler (1841-1895) est un des représentants majeurs de ce que l'on appelle le formalisme en histoire de l'art. Parallèlement à l'école de Vienne et au formalisme de l'objet artistique qu'illustrèrent de grands historiens de l'art tels que Franz Wickhoff ou Aloïs Riegl, son entreprise est orientée, pour l'essentiel, vers le proces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konrad-fiedler/#i_48272

HILDEBRAND ADOLF VON (1847-1921)

  • Écrit par 
  • Jacques de CASO
  •  • 308 mots

Sculpteur et théoricien de l'art allemand. Adolf von Hildebrand est sans doute le sculpteur allemand le plus important de la fin du xix e siècle. Au moment où le goût de ses contemporains restait fidèle à l'esthétique réaliste qui prit corps vers les années 1850 alors que commençait à s'imposer l'art symboliste de Rodin, Hildebrand voulut opérer une réforme de la sculpture ; il la fonda sur les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-von-hildebrand/#i_48272

Pour citer l’article

Pierre VAISSE, « MARÉES HANS VON - (1837-1887) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-von-marees/