François SOUCHAL

professeur à l'université de Lille

ADAM LE JEUNE NICOLAS SÉBASTIEN ADAM dit (1705-1778)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 486 mots

Membre d'une importante dynastie de sculpteurs lorrains, Nicolas Sébastien Adam est le frère cadet de Lambert Sigisbert et le fils de Jacob Sigisbert. Élevé par son père, il vient rejoindre son frère à Paris, fait un séjour à Montpellier avant de se rendre à Rome à ses propres frais. Il y reste de 1726 à 1734. De retour en France, il est engagé grâce à son frère par le roi et exécute en collaborat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-le-jeune/#i_0

DESJARDINS MARTIN VAN DEN BOGAERT dit MARTIN (1640-1694)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 404 mots

Originaire de Breda, aux Pays-Bas, Martin Van den Bogaert reçoit sa première formation auprès du sculpteur anversois Verbruggen. Il cherche fortune en France, où il s'établit avant 1661, date de son mariage à Paris. Son nom est francisé en Desjardins. Ses premiers travaux répondent à des commandes particulières, pour des hôtels et des églises de la capitale (d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/desjardins-martin-van-den-bogaert-dit-martin/#i_0

GIRARDON FRANÇOIS (1628-1715)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 440 mots

Le plus grand sculpteur du règne de Louis XIV naît à Troyes ; il est fils d'un fondeur. Girardon doit sa fortune au chancelier Séguier qui, l'ayant remarqué, l'envoie à Rome à ses frais. À son retour, il complète sa formation dans les ateliers de Laurent Magnier et de François Anguier. Son destin se scelle à Vaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-girardon/#i_0

GUÉRIN GILLES (1609-1678)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 372 mots

Né à Paris, Gilles Guérin est l'élève du père de Charles Le Brun, dont il sera l'ami. Il passe sans doute par l'atelier de Simon Guillain et entre dans l'équipe réunie autour de Jacques Sarrazin, avec lequel il travaille aux Caryatides du pavillon de l'Horloge au Louvre et au château de Maisons où il exécute pour le vestibule d'honneur les bas-relief […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilles-guerin/#i_0

GÜNTHER IGNAZ (1725-1775)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 410 mots

Fils de menuisier, Ignaz Günther est originaire du Haut-Palatinat. Dès 1743, il entre dans l'atelier du sculpteur de la cour bavaroise, J. B. Straub, à Munich. Il voyage et remporte un prix à l'Académie de Vienne. En Autriche, il subit l'influence de Georg Raphael Donner. Tout le reste de sa carrière se déroule en Bavière, autour de Munich où il s'établit ; son œuvre comprend essentiellement des s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignaz-gunther/#i_0

LEGROS PIERRE (1629-1714)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 270 mots

Né à Chartres d'un père marchand épicier, Pierre Legros vient à Paris se former dans l'atelier de Jacques Sarrazin. Il épouse en 1663 la fille d'un des maîtres de la sculpture versaillaise, Gaspard Marsy, et la tradition veut que la beauté épanouie de sa jeune épouse se retrouve dans plusieurs de ses œuvres qui présentent incontestablement un air de fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-legros/#i_0

LE LORRAIN ROBERT (1666-1743)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 455 mots

Le plus brillant et le plus doué des disciples de Girardon. Robert Le Lorrain a vu le sort s'acharner sur ses œuvres, qui ont presque toutes disparu. Né à Paris, il obtient le premier prix de sculpture en 1688 et fait un séjour à Rome. En 1700, il est reçu à l'Académie royale, où il est professeur en 1717 et dont il devient recteur en 1737. On cite son nom parm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-le-lorrain/#i_0

MARSY GASPARD (1625 env.-1681) & BALTHASAR (1628-1674)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 374 mots

Nés tous deux à Cambrai, les deux frères Gaspard et Balthasar Marsy sont fils d'un maître sculpteur, Gaspard ou Jaspar, venu vraisemblablement d'Italie, et qui tenait à Cambrai un atelier prospère. C'est cependant à Paris que les deux frères viennent tenter leur chance, en entrant chez Sarrazin et Michel Anguier, et en trouvant aide auprès de Buyster et de Van Opstal, hommes du Nord comme eux. Ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marsy-gaspard-et-balthasar/#i_0

SARAZIN ou SARRAZIN JACQUES (1592-1660)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 431 mots

Né à Noyon, Jacques Sarrazin entre dans l'atelier de Nicolas Guillain. En 1610, il part pour Rome afin de compléter sa formation et y reste jusqu'en 1627 : il se trouve en contact avec le groupe des artistes de tendances classicisantes ou postmaniéristes qui précèdent l'éclosion du baroque. En 1620-1621, il travaille sous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sarazin-sarrazin/#i_0

SLODTZ LES

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 811 mots

Famille de sculpteurs. Sébastien Slodtz, le père (1655-1726), est d'origine flamande ; il s'établit dans la capitale française à une date inconnue, devient disciple de Girardon et reçoit dès 1686 des commandes importantes pour le parc de Versailles : Annibal comptant les anneaux des chevaliers romains (aujourd'hui au Louvre), Aristée et Protée, le grand vase […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-slodtz/#i_0

TUBY JEAN-BAPTISTE, dit LE ROMAIN (1635 env.-1700)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 372 mots

S'il est un artiste qui ne mérite pas d'être confondu, comme on le fait souvent, dans l'anonymat de l'équipe de Versailles, c'est bien Tuby, doué d'un tempérament artistique très vigoureux et qui apporte en France un reflet du baroque berninien, tempéré par le souci de classicisme des maîtres de Versailles.De la pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-tuby/#i_0

WARIN ou VARIN JEAN (1604-1672)

  • Écrit par 
  • François SOUCHAL
  •  • 272 mots

Sculpteur et médailleur né à Liège dans une famille française originaire de Champagne, comme le montrent les lettres de naturalisation qu'il obtient en 1650. On ne sait rien de la formation de Jean Warin ni de ses premiers travaux. On ignore s'il s'est arrêté en France au retour d'un voyage à Rome. C'est aux alentours de 16 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/warin-varin/#i_0