François SECRET

directeur d'études à l'École pratique des hautes études (sciences religieuses)

AGRIPPA VON NETTESHEIM HEINRICH CORNELIUS (1486-1535)

  • Écrit par 
  • François SECRET
  •  • 555 mots

L'humaniste Henri Corneille, en fait Heinrich Cornelius Agrippa, est né à Cologne (Colonia Agrippina, d'où son nom d'Agrippa). Son ouvrage De occulta philosophia (La Philosophie occulte, Cologne, 1531-1533), non moins souvent réédité et traduit que la palinodie qu'il en publia dès 1530 De incertitudi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-cornelius-agrippa-von-nettesheim/#i_0

GILLES DE VITERBE (1465-1532)

  • Écrit par 
  • François SECRET
  •  • 240 mots

Ermite de Saint-Augustin, Gilles (Aegidius Viterbiansis — Egidio Antonino da Viterbo), né à Viterbe, fut général de son ordre au temps de la jeunesse de Luther, puis cardinal. Il fut le maître de Girolamo Seripando (1492-1563) et il est resté longtemps célèbre pour avoir, au concile du Latran de 1512, invité l'Église à se réformer. Cet humaniste, dont l'œuvre, en raison de ses activités, est resté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilles-de-viterbe/#i_0

KABBALE

  • Écrit par 
  • François SECRET, 
  • Gabrielle SED-RAJNA
  •  • 7 237 mots

Le terme kabbala, littéralement «  tradition », désignait à l'origine toute tradition doctrinale, même biblique à l'exclusion du Pentateuque, et plus particulièrement la transmission, d'abord orale, ensuite écrite, d'enseignements concernant la pratique religieuse. C'est seulement au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kabbale/#i_0

POSTEL GUILLAUME (1510-1581)

  • Écrit par 
  • François SECRET
  •  • 1 120 mots

Un des principaux représentants de la Renaissance, dont il vécut le mythe en se proclamant le « premier-né de la restitution ». Celui qui signe d'abord G. P. Barentonius Doleriensis (il est né d'une humble famille de Barenton, hameau de la Dolerie dans la Manche, où il a maintenant son vitrail dans la chapelle de Montéglise) est, dès 1538, « lecteur royal pour les mathématiques et les langues étra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-postel/#i_0

REUCHLIN JOHANNES (1455-1522)

  • Écrit par 
  • François SECRET
  •  • 656 mots

Humaniste allemand originaire de Pforzheim (Bade), qui lui a consacré plusieurs Festgabe (hommages d'anniversaire), ainsi qu'une collection d'essais (Pforzheimer Reuchlinschriften). Reuchlin reste le héros de la « querelle des hommes obscurs » (Dunkelmaenner). Et Max Brod, l'ami de Kafka, a encore raconté cette histoire dans le dernier ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-reuchlin/#i_0

TRITHEIM JOHANNES HEIDENBERG dit JOHANNES (1462-1516)

  • Écrit par 
  • François SECRET
  •  • 465 mots

Bénédictin humaniste, Johannes Heidenberg, né à Trittenheim et connu sous le nom de Trithème (Trithemius), réforma le couvent de Spanheim (diocèse de Mayence), dont il fut l'abbé de 1483 à 1506 et qu'une cabale de moines l'obligea à quitter pour l'abbaye de Saint-Jacques à Würzburg. La bibliothèque du couvent, qu'il avait enrichie, et sa culture lui attirèrent d'illustres visiteurs : J. Reuchlin, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tritheim-johannes-heidenberg-dit-johannes/#i_0

VULLIAUD PAUL (1875-1950)

  • Écrit par 
  • François SECRET
  •  • 326 mots

Peintre et érudit originaire de Lyon, Paul Vulliaud, après avoir exposé au salon de la Rose-Croix du Sār Peladan, se fâcha avec celui-ci à l'occasion de son ouvrage, La Pensée ésotérique de Léonard de Vinci, qu'il lui avait dédié (1906 ; l'édition de 1910, qui critique Peladan, a été rééditée en 1945). En 1907, il édite le manuscrit de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-vulliaud/#i_0