Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande : carte de situation

carte de situation

Nouvelle-Zélande : carte générale

carte générale

Nouvelle-Zélande : carte administrative

carte administrative

Nouvelle-Zélande : carte physique

carte physique

drapeau national

Toutes les données

Nom officiel
Nouvelle-Zélande (NZ)
Forme de gouvernement
monarchie constitutionnelle avec une chambre législative (Chambre des représentants [120])
Chef de l'État
la reine Élisabeth II (Royaume-Uni), représentée par le gouverneur général Patsy Reddy (depuis le 28 septembre 2016)
Chef du gouvernement
Jacinda Ardern (depuis le 26 octobre 2017)
Capitale
Wellington
Superficie (km2)
268 107
Langues officielles
anglais, maori, langue des signes néo-zélandaise 1
Religion officielle
aucune
Unité monétaire
dollar néo-zélandais (NZD)
Population
4 889 000 (estim. 2018)
Densité (hab./km2)
18,2 (estim 2018)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 86,5 % (2018)
population rurale : 13,5 % (2018)
Projection de population 2030
5 283 000
Taux de natalité
12,65 ‰ (2016)
Taux de mortalité
6,64 ‰ (2016)
Indice de fécondité
1,87 (2016)
Espérance de vie à la naissance
hommes : 79,9 ans (2014-2016)
femmes : 83,4 ans (2014-2016)
IDH
0,917 (2017)
R.N.B. par habitant (USD)
38 970 (2017)


Les derniers événements

15-21 mars 2019 • Nouvelle-ZélandeAttentat meurtrier contre deux mosquées de Christchurch.

Le 15, un homme ouvre le feu dans la mosquée Al-Noor de Christchurch (île du Sud) pendant la prière, tuant quarante-deux personnes. Il se rend ensuite à la mosquée du quartier de Linwood où il abat huit personnes. L’auteur de ces fusillades, un Australien nommé Brenton Tarrant, est arrêté. L’homme [...] Lire la suite

23 septembre - 26 octobre 2017 • Nouvelle-ZélandeÉlections législatives.

Ardern progresse fortement avec 36,9 p. 100 des voix et 46 élus. Avec 7,2 p. 100 des suffrages et 9 députés, le parti Nouvelle-Zélande d’abord (populiste) de Winston Peters se trouve en position, en dépit d’un léger recul, d’aider l’un ou l’autre des deux précédents partis à former une coalition [...] Lire la suite

20 septembre 2014 • Nouvelle-ZélandeÉlections législatives.

Le Parti national (centre droit) du Premier ministre John Key remporte les élections législatives, avec 47 p. 100 des suffrages et 60 sièges sur 121. Le Parti travailliste de l'opposant David Cunliffe est en léger recul, avec 25,1 p. 100 des voix et 32 élus. Les Verts se maintiennent, avec 10,7 p [...] Lire la suite

8-19 novembre 2008 • Nouvelle-ZélandeVictoire de l'opposition conservatrice aux élections législatives.

ministre sortant, Helen Clark, au pouvoir depuis les élections de novembre 1999, obtient 40 p. 100 des voix et 43 élus (— 7). Les Verts remportent 6,7 p. 100 des suffrages et ont 9 députés (+ 3). Le taux de participation est de 79,5 p. 100. Le 19, John Key est nommé Premier ministre. Le Parti national bénéficie du soutien parlementaire du parti de centre-droit ACT – 5 sièges – et du parti centriste Avenir uni – 1 siège.  [...] Lire la suite

17 septembre 2005 • Nouvelle-ZélandeVictoire des travaillistes aux élections législatives.

Le Parti travailliste au pouvoir remporte de justesse les élections législatives anticipées, en obtenant 41 p. 100 des suffrages et 50 sièges sur 121 (— 2 par rapport au Parlement sortant). Avec 39 p. 100 des voix et 48 élus (+ 21), le Parti national progresse fortement. Les nationalistes de New [...] Lire la suite

27 novembre 1999 • Nouvelle-ZélandeVictoire travailliste aux élections législatives.

fois depuis 1972, les gouvernements travaillistes de la période 1984-1990 ayant en fait conduit, sous l'influence de l'aile droite du parti, la même politique libérale que le Parti national. L'appoint des 9 sièges de l'Alliance, qui regroupe des partis de gauche plutôt radicaux, doit permettre la constitution d'une majorité parlementaire. Jim Anderton, chef de file de l'Alliance, doit être nommé vice-Premier ministre.  [...] Lire la suite

3 novembre - 8 décembre 1997 • Nouvelle-ZélandeDémission du Premier ministre Jim Bolger.

Le 3, Jim Bolger, Premier ministre depuis octobre 1990, est mis en minorité au sein de sa propre formation, le Parti national (conservateur), et présente sa démission. Le Parti national, qui dirige une coalition de plus en plus impopulaire, porte son choix sur Jenny Shipley, ministre [...] Lire la suite

12 octobre 1996 • Nouvelle-ZélandeAucune majorité à l'issue des élections législatives.

des 13 députtés de l'Alliance de Jim Anderton, scission du Parti travailliste, ne permet pas non plus à la gauche d'être majoritaire au Parlement. Avec ses 17 sièges, New Zealand First, le parti nationaliste de Winston Peters, un dirigeant de souche maorie, se trouve donc placé en position d'arbitre.  [...] Lire la suite

6 novembre 1993 • Nouvelle-ZélandeCourte majorité absolue au Parlement pour le Parti national.

Le Parti national (conservateur) du Premier ministre Jim Bolger garde de justesse la majorité absolue en remportant cinquante (— 18) des quatre-vingt-dix-neuf sièges du Parlement. Le Parti travailliste de Mike Moore obtient quarante-cinq élus (+ 17). L'Alliance (Nouveau Parti travailliste [...] Lire la suite