Fidji

Fidji : carte de situation

carte de situation

Fidji : carte générale

carte générale

Fidji : carte administrative

carte administrative

Fidji : carte physique

carte physique

drapeau national

Toutes les données

Data Pays
Nom officiel
République des Fidji (FJ)
Forme de gouvernement
république avec une chambre législative (Parlement [50]) 1
Chef de l'État
Jioji Konousi Konrote (depuis le 12 novembre 2015)
Chef du gouvernement
Voreqe Bainimarama (depuis le 5 janvier 2007)
Capitale
Suva
Langues officielles
anglais, fidjien, hindi 2
Religion officielle
aucune
Unité monétaire
dollar des Fidji (FJD)
Population
903 600 (estim. 2021)
Projection de population 2030
921 100
Superficie (km2)
18 272
Densité (hab./km2)
49,5 (2021)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 55,9 % (2017)
population rurale : 44,1 % (2017)
Espérance de vie à la naissance
hommes : 70,8 ans (2019)
femmes : 76,3 ans (2019)
Alphabétisation des 15 ans et plus
hommes : 95,5 % (2003)
femmes : 91,9 % (2003)
R.N.B. par habitant (USD)
4 720 (2020)
sources des données : Encyclopædia Britannica, Banque mondiale, Programme des Nations unies pour le développement



Les derniers événements

19 avril 2022 Chine – Îles Salomon. Accord-cadre de coopération bilatéral.

Elles avaient été réprimées grâce à l’envoi de forces dans l’archipel par l’Australie, Fidji et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. […]  Lire la suite

12 mars 2019 Union européenne. Révision de la liste noire des paradis fiscaux.

Aruba, Belize, les Bermudes, les Fidji, Oman, Vanuatu et la Dominique les rejoignent. […]  Lire la suite

17-26 septembre 2014 Fidji. Élections législatives

Le parti Fidji d'abord du Premier ministre et homme fort de l'archipel Voreque Bainimarama remporte 59,2 p. 100 des suffrages et 32 sièges sur 50. Le Parti libéral social-démocrate (conservateur) dirigé par Ro Teimumu Kepa, représentant traditionnel des populations mélanésiennes, obtient 28,2 p. 100 des voix et a 15 élus. Le Parti de la fédération nationale de Biman Prasad, qui défend les intérêts de la minorité indienne, recueille 5,5 p. […]  Lire la suite

12 novembre 2012 Fidji. Réélection du président Ratu Epeli Nailatikau

Le Grand Conseil réélit Ratu Epeli Nailatikau, au pouvoir depuis 2009, à la tête de l'État pour un nouveau mandat de trois ans.  […]  Lire la suite

5-6 décembre 2006 Fidji. Coup d'État

Le 5, le chef de l'armée, le contre-amiral Voreqe Bainimarama, prend le pouvoir. Le Premier ministre Laisenia Qarase est assigné à résidence. Ce coup d'État, mené sans effusion de sang, est un épisode supplémentaire du conflit qui oppose la majorité mélanésienne à la minorité indienne, à laquelle appartient le nouvel homme fort de l'archipel. Le 6, Voreqe Bainimarama annonce la dissolution du Parlement et la nomination d'un nouveau Premier ministre, Jona Baravilala. […]  Lire la suite

25 août - 2 septembre 2001 Fidji. Victoire du Premier ministre intérimaire aux élections législatives

Sa formation, le Parti uni de Fidji, obtient 31 élus. Laisenia Qarase ne souhaite pas reconduire la coalition électorale formée avec l'Alliance conservatrice, qui remporte 6 sièges. Le chef de cette dernière, George Speight, auteur du coup d'État pro-mélanésien de mai 2000, est en prison pour haute trahison. Le Premier ministre d'origine indienne renversé en 2000, Mahendra Chaudhry, qui apparaît comme le grand perdant de la consultation malgré ses 27 élus, dénonce une vaste fraude électorale. […]  Lire la suite

9-26 juillet 2000 Fidji. Fin de la tentative de coup d'État

Le 9, l'auteur de la tentative de coup d'État survenue en mai, George Speight, et le chef de l'armée, le contre-amiral Voreque Bainimarama, qui a pris le pouvoir à la même date, concluent un accord. Celui-ci prévoit la libération, avant le 13, du Premier ministre, Mahendra Chaudhry, d'origine indienne, et des vingt-six parlementaires et ministres retenus en otages dans l'enceinte du Parlement en échange de l'amnistie des rebelles qui revendiquaient un pouvoir « mélanésien ». […]  Lire la suite

5 juin 2000 Îles Salomon. Coup de force

Ce coup de force survient moins d'un mois après la prise en otage du Premier ministre des Fidji, qui se poursuit.  […]  Lire la suite

19-31 mai 2000 Fidji. Coup d'État

L'homme d'affaires George Speight déclare avoir « mené un coup d'État civil au nom du peuple indigène de Fidji » et se proclame Premier ministre. La vie politique de l'archipel est marquée par l'opposition entre les Mélanésiens de souche, majoritaires, et les Indo-Fidjiens, minoritaires, mais qui contrôlent une grande partie de l'économie. Le 25, le Conseil des chefs coutumiers affirme son soutien au président Ratu Sir Kamisese Mara et lui confie le soin de nommer un gouvernement dirigé par un Mélanésien. […]  Lire la suite

17-19 mai 1999 Fidji. Victoire travailliste et indienne aux élections législatives

Le 17, la coalition d'opposition conduite par le Parti travailliste, qui représente la communauté d'origine indienne, remporte les élections législatives avec 52 sièges sur 71. Le 18, le général Sitiveni Rabuka, Premier ministre depuis juin 1992, présente sa démission. Il avait pris le pouvoir en mai 1987 à la suite de la percée des Indiens aux élections législatives du mois précédent, avant de rendre le pouvoir aux civils en décembre de la même année. […]  Lire la suite