Jamaïque

Jamaïque : carte de situation

carte de situation

Jamaïque : carte générale

carte générale

Jamaïque : carte administrative

carte administrative

Jamaïque : carte physique

carte physique

drapeau national

Toutes les données

Data Pays
Nom officiel
Jamaïque (JM)
Forme de gouvernement
monarchie constitutionnelle avec deux chambres législatives (Sénat [21 1], Chambre des représentants [63])
Chef de l'État
le roi Charles III (Royaume-Uni), représenté par le gouverneur général Patrick Allen (depuis le 26 février 2009)
Chef du gouvernement
Andrew Holness (depuis le 3 mars 2016)
Capitale
Kingston
Langue officielle
anglais
Religion officielle
aucune
Unité monétaire
dollar jamaïcain (JMD)
Population
2 744 000 (estim. 2022)
Projection de population 2030
2 806 000
Superficie (km2)
10 991
Densité (hab./km2)
249,7 (2022)
Répartition urbains-ruraux
population urbaine : 55,7 % (2018)
population rurale : 44,3 % (2018)
Espérance de vie à la naissance
hommes : 72,9 ans (2019)
femmes : 76,1 ans (2019)
Alphabétisation des 15 ans et plus
hommes : 83 % (2014)
femmes : 93 % (2014)
R.N.B. par habitant (USD)
4 620 (2020)
sources des données : Encyclopædia Britannica, Banque mondiale, Programme des Nations unies pour le développement



Les derniers événements

3 septembre 2020 Jamaïque. Élections législatives.

Le Parti travailliste jamaïcain du Premier ministre Andrew Holness progresse fortement aux élections législatives en remportant 57 p. 100 des suffrages et 49 sièges sur 63. Le Parti national populaire de Peter Phillips subit un revers avec 42,8 p. 100 des voix et 14 élus. Le taux de participation est de 37,9 p. 100.  […]  Lire la suite

25 février 2016 Jamaïque. Victoire de l’opposition aux élections législatives.

Le Parti travailliste jamaïcain (conservateur) de l’ancien Premier ministre Andrew Holness remporte les élections législatives avec 50,1 p. 100 des suffrages et 32 sièges sur 63. Il devance de peu le Parti national populaire (social-démocrate) du Premier ministre sortant Portia Simpson-Miller, qui obtient 49,7 p. 100 des voix et 31 élus. Le taux de participation est de 47 p. […]  Lire la suite

18 mai - 22 juin 2010 Jamaïque. Émeutes à Kingston et arrestation d'un chef de gang

Le 18, le Premier ministre Bruce Golding signe l'acte d'extradition de Christopher « Dudus » Coke, parrain de la drogue et du trafic d'armes et chef du gang Shower Posse, laquelle est réclamée par les États-Unis depuis août 2009. Le Parti travailliste jamaïquain (J.L.P.) au pouvoir était jusqu'alors réticent à consentir l'extradition du chef d'un gang qui lui sert de milice lors des campagnes électorales dans la capitale, Kingston. […]  Lire la suite

5-14 mars 2007 États-Unis. Tournée du président George W. Bush en Amérique latine

Du 11 au 14, le président des États-Unis visite successivement la Colombie, le Guatemala et le Mexique, tandis que Hugo Chávez poursuit sa « contre-tournée » en Bolivie, au Nicaragua, en Haïti et en Jamaïque. Au Mexique, le président Felipe Calderón appelle George W. Bush à une réforme de la loi américaine sur l'immigration, réforme à laquelle ce dernier se dit personnellement favorable mais que rejette une partie de sa majorité. […]  Lire la suite

1er-15 mars 2004 Haïti. Désarmement des rebelles et désignation d'un Premier ministre provisoire

Le 15, Jean-Bertrand Aristide, en provenance de Centrafrique, arrive en Jamaïque, pays qui, tout comme la Communauté des Caraïbes (Caricom), n'a pas reconnu le nouveau gouvernement haïtien.  […]  Lire la suite

4-22 août 1998 Cuba. Offensive diplomatique dans les Caraïbes

Le 4, le président Fidel Castro achève une tournée triomphale de six jours dans les Caraïbes – la première depuis vingt ans – au cours de laquelle il s'est rendu en Jamaïque, à la Barbade et à la Grenade. Le Lider máximo déclare aux dirigeants de ces pays situés dans la sphère d'influence des États-Unis, mais quelque peu délaissés par Washington depuis la fin de la guerre froide, que leurs « voix, unies et fermes, peuvent être puissantes ». […]  Lire la suite

9-16 août 1993 Vatican – Amérique. Visite du pape Jean-Paul II en Amérique

Le 9, Jean-Paul II entame son soixantième voyage hors d'Italie à Kinsgton, en Jamaïque. Le choix d'un pays où l'Église catholique est fortement minoritaire – 4,5 p. 100 de la population – comme première étape de son voyage américain s'explique par sa volonté de poursuivre la célébration du cinq-centième anniversaire de l'évangélisation du continent. […]  Lire la suite

30 mars 1993 Jamaïque. Victoire du parti du Premier ministre aux élections législatives

À l'issue d'une campagne marquée par une violence meurtrière, le Parti national populaire (social-démocrate) du Premier ministre Percival Patterson remporte cinquante-trois des soixante sièges au Parlement, contre sept pour le Parti travailliste jamaïcain (conservateur) d'Edward Seaga, qui lui avait cédé le pouvoir en 1989. Le taux de participation est de 63 p. […]  Lire la suite

28 mars 1992 Jamaïque. Remplacement du Premier ministre Michael Manley par Percival Patterson

Le Parti national populaire (social-démocrate) élit Percival Patterson à sa présidence, et donc au poste de Premier ministre. Successeur de Michael Manley, qui a démissionné pour raison de santé, il était son plus proche collaborateur.  […]  Lire la suite

9 février 1989 Jamaïque. Victoire de l'opposition social-démocrate aux élections législatives

Le Parti national populaire (P.N.P., social-démocrate) de Michael Manley, Premier ministre de 1972 à 1980, remporte quarante-cinq sièges sur les soixante à pourvoir aux élections législatives, n'en laissant que quinze au Parti travailliste jamaïcain (J.L.B., conservateur) du chef du gouvernement sortant, Edward Seaga. Le bilan des incidents qui ont émaillé la campagne et le scrutin s'élève à quinze morts, chiffre bien inférieur à celui des six cents victimes dénombrées lors des élections de 1980. […]  Lire la suite