9 février 1989Jamaïque. Victoire de l'opposition social-démocrate aux élections législatives

 

Le Parti national populaire (P.N.P., social-démocrate) de Michael Manley, Premier ministre de 1972 à 1980, remporte quarante-cinq sièges sur les soixante à pourvoir aux élections législatives, n'en laissant que quinze au Parti travailliste jamaïcain (J.L.B., conservateur) du chef du gouvernement sortant, Edward Seaga. Le bilan des incidents qui ont émaillé la campagne et le scrutin s'élève à quinze morts, chiffre bien inférieur à celui des six cents victimes dénombrées lors des élections de 1980. La popularité d'Edward Seaga a chuté en raison des conséquences sociales de sa politique économique libérale et de l'accroissement de la dette extérieure, qui atteint près de 4 milliards de dollars. Le nouveau Premier ministre se déclare « socialiste proaméricain », après avoir abandonné les discours tiers-mondistes qu'il tenait il y a dix ans et qui étaient dénoncés alors par Washington.

—  Universalis



Pour citer l’article

«  9 février 1989 - Jamaïque. Victoire de l'opposition social-démocrate aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/9-fevrier-1989-victoire-de-l-opposition-social-democrate-aux-elections-legislatives/