Belize

Belize : carte de situation

carte de situation

Belize : carte générale

carte générale

Belize : carte administrative

carte administrative

Belize : carte physique

carte physique

drapeau national

Toutes les données

Nom officiel
Belize (BZ)
Forme de gouvernement
monarchie constitutionnelle avec deux chambres législatives (Sénat [12 1, 2], Chambre des représentants [31 2])
Chef de l'État
la reine Élisabeth II (Royaume-Uni), représentée par le gouverneur général Colville Young (depuis le 17 novembre 1993)
Chef du gouvernement
Dean Barrow (depuis le 8 février 2008)
Capitale
Belmopan
Superficie (km2)
22 965
Langue officielle
anglais
Religion officielle
aucune
Unité monétaire
dollar de Belize (BZD)
Population
398 000 (estim. 2018)
Densité (hab./km2)
17,3 (estim 2018)
Répartition urbains-ruraux
population rurale : 55,2 % (2017)
population urbaine : 44,8 % (2017)
Projection de population 2030
491 000
Taux de natalité
22,53 ‰ (2016)
Taux de mortalité
5,48 ‰ (2016)
Indice de fécondité
2,51 (2016)
Espérance de vie à la naissance
femmes : 70,6 ans (2017)
hommes : 67,3 ans (2017)
Alphabétisation des 15 ans et plus
hommes : 77,1 % (2003)
femmes : 76,7 % (2003)
IDH
0,708 (2017)
R.N.B. par habitant (USD)
4 390 (2017)

Pays limitrophes (frontières terrestres uniquement)



Les derniers événements

4 novembre 2015 • BelizeVictoire du pouvoir aux élections législatives.

Le Parti démocratique uni (centre droit) du Premier ministre Dean Barrow, en léger progrès, remporte les élections législatives anticipées avec 50,5 p. 100 des suffrages et 19 sièges sur 31. Le Parti uni du peuple (centre gauche) de Francis Fonseca obtient 47,8 p. 100 des voix et 12 élus. Le taux de participation est de 72,8 p. 100.  [...] Lire la suite

7 mars 2012 • BelizeVictoire du parti au pouvoir aux élections législatives.

Le Parti démocratique uni (centre droit) du Premier ministre Dean Barrow remporte les élections législatives, avec 50,4 p. 100 des suffrages et 17 élus sur 31. Il cède toutefois 8 sièges au Parti uni du peuple (social-démocrate) du chef de l'opposition Francis Fonseca, qui totalise 47,5 p. 100 des voix et a 14 députés. Le taux de participation est de 73,2 p. 100.  [...] Lire la suite

30 juin 1993 • BelizeVictoire de l'opposition conservatrice aux élections législatives.

Le Parti démocratique uni (P.D.U., conservateur) de Manuel Esquivel remporte seize (+ 3, par rapport à 1989) des vingt-neuf sièges (+ 1) de la Chambre des députés lors des élections législatives, contre treize (— 2) au Parti uni du peuple de George Price au pouvoir depuis l'indépendance en 1981. Cette majorité relative permet au P.D.U. de former le gouvernement.  [...] Lire la suite

4 septembre 1989 • BelizeÉlections législatives.

Les secondes élections législatives organisées depuis l'indépendance de l'ancien Honduras britannique, en 1981, sont remportées par le Parti uni du peuple (P.U.P., social-démocrate) de George Price, qui totalise quinze (+ 8) sièges sur vingt-huit. Ce dernier retrouve donc le poste de Premier ministre que Manuel Esquivel, leader du Parti démocratique uni (U.D.P., conservateur), lui avait ravi en décembre 1984.  [...] Lire la suite

14 décembre 1984 • BelizeVictoire de l'opposition aux élections

et en particulier à une relève progressive par l'armée américaine des forces britanniques (près de deux mille hommes) chargées de protéger Belize contre une éventuelle agression armée du Guatemala, le pays voisin qui conteste l'indépendance de ce petit État de 23 000 kilomètres carrés et de cinquante mille habitants.  [...] Lire la suite

21-25 septembre 1981 • BelizeAccession à l'indépendance

de la communauté internationale à refuser de reconnaître le nouvel État, qui devient, le 25, malgré cette opposition, le cent cinquante-sixième membre de l'O.N.U. Les négociations, qui avaient semblé pouvoir aboutir en mars, à Londres, ont échoué après que les Guatémaltèques eurent exigé [...] Lire la suite

11 mars 1981 • BelizeSignature entre Londres et Guatemala d'un accord préalable à l'indépendance de l'ancien Honduras britannique

L'accord signé à Londres entre le Guatemala et la Grande-Bretagne met fin aux revendications territoriales du Guatemala qui estimait que devaient lui revenir les 23 000 kilomètres carrés peuplés en majorité de Noirs et de créoles anglophones de l'ancien Honduras britannique. Celui-ci, devenu [...] Lire la suite