18 mai - 22 juin 2010Jamaïque. Émeutes à Kingston et arrestation d'un chef de gang

 

Le 18, le Premier ministre Bruce Golding signe l'acte d'extradition de Christopher « Dudus » Coke, parrain de la drogue et du trafic d'armes et chef du gang Shower Posse, laquelle est réclamée par les États-Unis depuis août 2009. Le Parti travailliste jamaïquain (J.L.P.) au pouvoir était jusqu'alors réticent à consentir l'extradition du chef d'un gang qui lui sert de milice lors des campagnes électorales dans la capitale, Kingston. En mars, un rapport du secrétariat d'État américain avait dénoncé le manque de collaboration des autorités jamaïquaines ainsi que les liens existant entre le J.L.P. et le gang Shower Posse. Les jours suivants, des membres du gang érigent des barricades autour des quartiers de Kingston qu'ils contrôlent et affrontent les forces de police pour empêcher l'arrestation de Christopher « Dudus » Coke, considéré comme un bienfaiteur par la population.

Le 23, les autorités décrètent l'état d'urgence dans deux quartiers de la capitale, Tivoli Gardens et Denham Town, que les habitants sont invités à évacuer.

Le 24, les forces de l'ordre donnent l'assaut au fief du gang Shower Posse. Le bilan humain des trois jours de combats qui s'ensuivent s'élève à au moins soixante-seize morts, dont trois policiers.

Le 22 juin, Christopher « Dudus » Coke est arrêté à Kingston; il est extradé vers les États-Unis deux jours plus tard.

—  Universalis



Pour citer l’article

«  18 mai - 22 juin 2010 - Jamaïque. Émeutes à Kingston et arrestation d'un chef de gang », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/18-mai-22-juin-2010-emeutes-a-kingston-et-arrestation-d-un-chef-de-gang/