BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

SATURNE, planète

Afficher la liste complète (49 médias)

À l'instar de Jupiter, Saturne constitue, avec son cortège de satellites, un système solaire en miniature mais, surtout, offre le spectacle somptueux de ses anneaux, découverts dès 1610 par Galilée et interprétés en tant qu'anneaux par Christiaan Huygens en 1656. Saturne a été exploré à quatre reprises par des sondes spatiales : Pioneer-11 à la fin d'août et au début de septembre 1979, Voyager-1 en novembre 1980, Voyager-2 en août 1981 et Cassini-Huygens à partir de juin 2004 ; le 14 janvier 2005, la sonde Huygens a atterri sur le sol glacé du plus gros satellite de Saturne, Titan.

1.   Structure de la planète

Les anneaux qui auréolent Saturne lui confèrent une apparence unique dans le système solaire. Cependant, la planète proprement dite présente de grandes similitudes avec Jupiter (cf. jupiter, tabl. 1). Ses dimensions sont presque les mêmes : son rayon équatorial –  60 268 kilomètres – est égal à 9,45 rayons terrestres, au lieu de 11,21 pour Jupiter. Sa masse est de l'ordre de 95 fois celle de la Terre, au lieu de 318 dans le cas de Jupiter. Sa densité moyenne est ainsi de 0,7 ; en d'autres termes, plongée dans une piscine imaginaire remplie d'eau, Saturne flotterait à la surface comme un ballon. Cela suggère que Saturne est, à l'instar de Jupiter, formée des éléments constitutifs de la nébuleuse solaire primitive, c'est-à-dire surtout d'hydrogène et d'hélium. On verra cependant que ces deux composants ne demeurent pas uniformément mélangés à l'intérieur de la planète, et que la structure interne de Saturne est qualitativement différente de celle de Jupiter. Il n'en demeure pas moins que Saturne est, comme Jupiter, essentiellement une énorme boule de gaz comprimé sous son propre poids, et que ce que nous en voyons est constitué de nuages composés d'éléments mineurs qui se condensent aux faibles températures existant à la périphérie d […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  23 pages…

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« SATURNE, planète » est également traité dans :

EXPLORATION DES PLANÈTES GÉANTES - (repères chronologiques)

Écrit par :  James LEQUEUX

Galilée découvre les quatre plus gros satellites de Jupiter, qu'il nomme « astres médicéens », et que nous appelons aujourd'hui satellites galiléens : il s'agit de Io, Europe, Ganymède et Callisto. Christiaan Huygens présente sa découverte du plus gros des satellites de Saturne, Titan, dans De Saturni luna observatio nova, publié à La… Lire la suite
HUYGENS ÉTABLIT LA NATURE DES ANNEAUX DE SATURNE

Écrit par :  James LEQUEUX

En juillet 1610, Galilée observe avec une de ses lunettes de mystérieux appendices de part et d'autre de Saturne, appendices dont l'aspect change au cours du temps. Bénéficiant d'une meilleure lunette que Galilée, le Hollandais Christiaan Huygens va établir qu'il s'agit en fait d'un anneau. En 1656, ces ansae (« anses »), comme on les… Lire la suite
ASTROLOGIE

Écrit par :  Jacques HALBRONN

Dans le chapitre "Une image étrangère"  : …  Pierre d'Ailly (xve s.), constitué du cycle des conjonctions de Jupiter et de *Saturne, qui se rejoignent tous les vingt ans. En tenant compte du fait que ces conjonctions se succèdent selon la structure d'un triangle, on attacherait une importance particulière au changement de triangle. Chacun de ces triangles porte le nom d'… Lire la suite
DOLLFUS AUDOUIN (1924-2010)

Écrit par :  Jean Claude FALQUE

…  de la lumière, Audouin Dollfus détecte également une atmosphère ténue autour de Mercure. Puis *il se tourne vers Saturne, et, avec son équipe, étudie la structure des anneaux qui entourent la planète géante, s'évertuant à rechercher un nouveau satellite dont la présence expliquerait les perturbations dont ces anneaux semblent être affectés. La… Lire la suite
ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des pionniers à la fin de la guerre froide

Écrit par :  Jacques VILLAIN

Dans le chapitre "Les planètes géantes"  : …   kilomètres, et découvre des anneaux trop minces pour être vus de la Terre. En 1980, elle survole *Saturne et atteint, en 2003, les limites du système solaire. Voyager-2 survole Jupiter en 1979 et Saturne en 1981, mettant en évidence la présence de vents de 1 800 kilomètres par heure à la surface de la planète aux anneaux. Elle survole Uranus en… Lire la suite
ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Succès et désillusions

Écrit par :  Jacques VILLAIN

…  entre la N.A.S.A., l'E.S.A. et l'A.S.I. (Agence spatiale italienne) quitte Cape Canaveral pour *Saturne. En 2002, Cassini prend de remarquables clichés de Saturne et de Titan puis, en 2004, d'autres, tout aussi remarquables, de Rhéa, Dioné, Encelade, Téthys, Minas et Hypérion, satellites de Saturne. En janvier 2005, Cassini largue la capsule… Lire la suite
LAPLACE PIERRE SIMON DE (1749-1827)

Écrit par :  Pierre COSTABEL

Dans le chapitre "« Théorie du mouvement et de la figure elliptique des planètes »"  : …  ellipse képlérienne, trajectoire de la Terre autour du Soleil. Mais c'est à propos de Jupiter et de *Saturne que Laplace obtint un succès spectaculaire. Les mouvements de ces deux planètes supérieures paraissaient l'un accéléré, l'autre retardé par rapport aux observations de la fin du xvie siècle, telles que Tycho Brahe les… Lire la suite
MAGNÉTOSPHÈRES

Écrit par :  Michel PETIT

Dans le chapitre "Planètes géantes"  : …  au voisinage du plan équatorial. Les sondes Pioneer-11 et Voyager-1 et 2 ont mis en évidence sur *Saturne un moment magnétique 540 fois plus grand que celui de la Terre mais 36 fois plus petit que celui de Jupiter. La magnétosphère correspondante a des dimensions de l'ordre du tiers de celle de Jupiter. Des flux de protons, d'une énergie de… Lire la suite
MAXWELL JAMES CLERK (1831-1879)

Écrit par :  Franck GREENAWAY

Dans le chapitre "Premiers travaux"  : …  le prix Adams de l'université de Cambridge. Dans ce texte consacré au mouvement des anneaux de *Saturne (On the Stability of the Motion of Saturn's Rings), Maxwell valide l'une des trois hypothèses proposées sur la nature des anneaux : leur stabilité implique qu'ils sont constitués de particules indépendantes, et non pas de fluides ou… Lire la suite
MÉCANIQUE CÉLESTE

Écrit par :  Bruno MORANDO

Dans le chapitre "Problèmes généraux classiques et modernes"  : …  est un phénomène de résonance. Un terme de ce genre est créé par l'action mutuelle de Jupiter et *Saturne. Les périodes de révolution de ces deux planètes sont dans un rapport voisin de 5/2, ce qui provoque une inégalité de période égale à 850 ans et dont l'amplitude, pour Saturne, est de l'ordre de 10. La cause de cette grandeLire la suite
URANUS, planète

Écrit par :  André BRAHIC

Dans le chapitre "Les anneaux"  : …  tailles des particules des anneaux. Contrairement à ce qui s'était passé dans le cas des anneaux de *Saturne, les signaux à 3,6 et à 13 centimètres traversent de la même manière les anneaux. Or les particules d'une dimension d'une dizaine de centimètres devraient arrêter le signal à 3,6 centimètres et laisser passer le signal à 13 centimètres. Il… Lire la suite

Afficher la liste complète (11 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média