BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

PEINTURE DU XIXe SIÈCLE

Ce sujet est traité dans les articles suivants :

1.  ACADÉMISME

Écrit par : Gerald M. ACKERMAN

Dans le chapitre "Les réformes du XIXe siècle"  : … heureux au sein de ce système. Il fallut attendre la remontée de l'idéalisme académique avec le *mouvement réaliste au milieu du xixe siècle, pour que des artistes se rebellent. Après une certaine résistance, les académies acceptèrent le réalisme, mais dans un style objectif plutôt que subjectif. Pour les professeurs du… Lire la suite
2.  ALLÉGORIE

Écrit par : Frédéric ELSIGJean-François GROULIERJacqueline LICHTENSTEINDaniel POIRIONDaniel RUSSOGilles SAURON

Dans le chapitre "Du XVIIIe au XXe siècle"  : … et hollandaise du Siècle d'or, y compris dans des pays à forte tradition académique comme la France.* Dans la première moitié du xixe siècle, il devient une stratégie efficace par laquelle s'affirme la génération romantique. Réalisée en 1830 par Eugène Delacroix, la Liberté guidant le peuple (Paris, musée du Louvre) en… Lire la suite
3.  ALMA-TADEMA LAWRENCE sir (1836-1912)

Écrit par :  Universalis

… Peintre britannique *d'origine néerlandaise, né le 8 janvier 1836 à Dronrijp (Pays-Bas), mort le 25 juin 1912 à Wiesbaden (Allemagne). Fils d'un notaire néerlandais, Lawrence Alma-Tadema fait des études d'art à l'Académie d'Anvers (1852-1858) auprès du peintre d'histoire belge Henri Leys, avec lequel il exécute en 1859 des fresques pour l'hôtel de… Lire la suite
4.  ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Peinture

Écrit par : Jacques CARRÉBarthélémy JOBERT

Dans le chapitre "L'ère des « connaisseurs » (1714-1830)"  : … donne de l'Italie une vision mélancolique, avec de vastes panoramas déserts aux couleurs froides. *Thomas Girtin (1775-1802), le plus virtuose des aquarellistes, allie un sens subtil de la nuance à la sûreté du trait. Quant à John Sell Cotman (1782-1842), il a laissé des vues du Yorkshire notables par leur usage novateur de couleurs contrastées.… Lire la suite
5.  APPIANI ANDREA (1754-1817)

Écrit par : Bruno FOUCART

… *Parmi les représentants majeurs du néo-classicisme, on doit à coup sûr compter Andrea Appiani. Aux côtés d'un Giani, plus tendu et brutal, d'un Camuccini, plus maniérisant, Appiani est en Italie dans la lignée de Mengs et d'Angelica Kauffmann le représentant d'un art où le retour à l'antique passe, entre autres, par une méditation des classicismes… Lire la suite
6.  ART ET SCIENCE DE LA COULEUR (G. Roque)

Écrit par : Jacqueline LICHTENSTEIN

…  l'habillement – notamment en ce qui concerne le choix des couleurs pour les uniformes militaires. *Mais elle est surtout connue pour le rôle qu'elle aurait joué dans l'apparition de ce que Pissaro appellera les nouvelles doctrines artistiques. Dans la deuxième partie de son livre, Roque étudie donc la réception de Chevreul dans le champ de la… Lire la suite
7.  L'ATELIER DU PEINTRE (G. Courbet)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

  *L'Exposition universelle de 1855, à Paris, qui succède à celle de Londres, en 1851, fut une manifestation exceptionnelle, en grande partie grâce à sa section artistique. Remplaçant le traditionnel Salon, celle-ci était consacrée à tous les artistes vivants, français et étrangers, et n'était plus limitée, comme c'était la… Lire la suite
8.  AUDUBON JOHN JAMES (1785-1851)

Écrit par :  Universalis

… Ornithologue, naturaliste et *peintre américain, John James Audubon fut particulièrement connu pour ses dessins et peintures d'oiseaux d'Amérique du Nord. Fils naturel d'un marchand, planteur et négrier sablais et d'une Créole originaire de Saint-Domingue (auj. Haïti), John James Audubon naît le 26 avril 1785 aux Cayes, dans cette île caribéenne.… Lire la suite
9.  BAZILLE FRÉDÉRIC (1841-1870)

Écrit par : Alain MADELEINE-PERDRILLAT

*Un peintre qui eut la chance de rencontrer très tôt Monet et Renoir, et de travailler avec eux, la chance de voir son talent vite reconnu par Émile Zola et par de bons critiques comme Edmond Duranty et Zacharie Astruc, la chance aussi de n'avoir jamais été dans le besoin ; mais qui eut le malheur… Lire la suite
10.  BEAUTÉ, MORALE ET VOLUPTÉ DANS L'ANGLETERRE D'OSCAR WILDE (exposition)

Écrit par : Marie-Claude CHAUDONNERET

… en argent et nickel, dont la forme « cubique » annonce le design du xxe siècle. *Les peintres, Whistler en particulier, conçoivent des œuvres qui privilégient les harmonies formelles et colorées de manière à s'intégrer dans la décoration d'intérieurs au luxe raffiné, comme la salle à manger de la demeure de Frederick Leyland. D'… Lire la suite
11.  BIERSTADT ALBERT (1830-1902)

Écrit par : Bernard PUIG CASTAING

… *L'un des meilleurs maîtres du paysage américain, Albert Bierstadt fut à l'apogée de son prestige au cours des années 1860-1880. Il était allemand d'origine, mais plus encore de formation puisque, émigré à l'âge de deux ans seulement, il revint en 1853 parfaire ses études à Dusseldorf, avant de gagner l'Italie. Il appartient à ce courant de… Lire la suite
12.  BINGHAM GEORGE CALEB (1811-1879)

Écrit par :  Universalis

… Peintre américain,* né le 20 mars 1811 dans le comté d'Augusta, en Virginie, mort le 7 juillet 1879, à Kansas City, dans le Missouri. En 1819, la famille Bingham s'installe à Franklin (Missouri), localité située sur la piste de l'Ouest tracée par Lewis et Clark. Au décès du père, elle déménage à Arrow Rock, dans le même État. En 1827 et 1828, alors… Lire la suite
13.  BLAKE WILLIAM (1757-1827)

Écrit par : Claude DOUBINSKYRégine LUSSAN

Dans le chapitre "Un art insolite"  : … *L'art de Blake est à la fois une révolte contre l'art du passé et celui de son époque ; il condamne surtout l'art mondain de Reynolds, mais il renie aussi la peinture à l'huile des grands maîtres vénitiens et flamands, qualifiant les œuvres de Rubens et de Rembrandt de « barbouillage ». Dans ses aquarelles et dans ses détrempes, Blake veut un… Lire la suite
14.  BÖCKLIN ARNOLD (1827-1901)

Écrit par : Pierre VAISSE

… *Peintre suisse allemand. Böcklin est le plus célèbre représentant dans son pays d'une tendance idéaliste de la peinture illustrée aussi par Anselm Feuerbach et par Hans von Marées. Après des débuts difficiles, Böcklin connaît en Allemagne une véritable gloire. Jusqu'au milieu du xxe siècle, plusieurs générations ont vu dans son… Lire la suite
15.  BOLDINI GIOVANNI (1842-1931)

Écrit par : Charles SALA

… *Né à Ferrare en Italie, Boldini est initié par son père, peintre de son métier, aux techniques de la peinture et à l'iconographie traditionnelle de la Renaissance. En 1858, le jeune homme affirme une parfaite maîtrise des moyens d'expression picturale (Autoportrait à seize ans, 1858, coll. part.), et ses connaissances se trouveront… Lire la suite
16.  BONINGTON RICHARD PARKES (1802-1828)

Écrit par : Pierre GEORGEL

… *Peintre anglais, contemporain de la grande génération de peintres romantiques français, Bonington exerça sur elle une influence originale et considérable, et contribua plus que personne à l'initier aux formules de la peinture romantique anglaise, mises au point un quart de siècle plus tôt par Constable, Turner et Lawrence. L'essentiel de sa courte… Lire la suite
17.  BRION GUSTAVE (1824-1877)

Écrit par : Ségolène LE MEN

… *Comme Schuler (qui fut d'abord un illustrateur), Brion est un peintre de l'Alsace, dont l'œuvre, après 1870, touche le public du Salon par la fibre patriotique des « provinces perdues ». Né à Rothau dans les Vosges dans une famille où l'on se faisait volontiers pasteur, il était le petit-neveu de Frédérique Brion, l'amie de Goethe. En 1831, sa… Lire la suite
18.  BUNCHŌ TANI (1764-1840)

Écrit par : Chantal KOZYREFF

Peu* connu des historiens d'art occidentaux, Bunchō fut considéré par ses contemporains comme le plus grand peintre japonais de son temps. Mais il est malaisé de le classer dans une école. S'il a tout du lettré, vaste culture, formation intellectuelle (confucéenne), son art dépasse le cadre de l'école des… Lire la suite
19.  BURNE-JONES sir EDWARD COLEY (1833-1898)

Écrit par : Charles SALA

… *Élève et disciple de Rossetti, Edward Burne-Jones paraît dominer et dépasser les règles, peut-être trop contraignantes, de la confrérie préraphaélite. Celle-ci, fondée en 1848, se proposait de rénover les thèmes et les modes d'expression de l'art anglais très soumis à l'emprise de la Royal Academy. Des peintres tels que Hunt, Millais ou Rossetti… Lire la suite
20.  CAILLEBOTTE GUSTAVE (1848-1894)

Écrit par : Éric DARRAGON

…  n'est pas séparable de l'histoire de l'impressionnisme. Il en fait intimement partie en tant que *peintre, collectionneur, mécène, organisateur ayant activement participé à cinq des huit expositions de la Société anonyme coopérative en 1876, 1877, 1879, 1880, 1882. Le peintre meurt à quarante-cinq ans en février 1894, dans sa propriété des bords… Lire la suite
21.  CANADA - Arts et culture

Écrit par : Andrée DESAUTELSRoger DUHAMELMarta DVORAKJuliette GARRIGUESConstance NAUBERT-RISERPhilip STRATFORD Universalis

Dans le chapitre "Peinture"  : … par leur style empreint d'une certaine naïveté, se distinguent nettement de la peinture européenne. *Durant la première moitié du xixe siècle, les œuvres exécutées par une nouvelle génération de peintres résidant à Québec montrent pour la première fois des paysages locaux et des événements marquants de la vie courante. Joseph… Lire la suite
22.  CASPAR DAVID FRIEDRICH ET LE PAYSAGE - (repères chronologiques)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

…  à l'exposition de l'Académie de Dresde, travaille sur le motif, exécute une série d'eaux-fortes. * En Poméranie, la région où il est né, Friedrich fait de nombreuses études sur le motif, s'attachant particulièrement aux paysages les plus célèbres, comme les falaises de Rügen. Les vues en sépia qu'il en tire obtiendront un grand succès à l'… Lire la suite
23.  CASSATT MARY (1844-1926)

Écrit par : Antoine TERRASSE

… *Une jeune Américaine, riche et élégante, passionnée de peinture, visitait en Europe les grands musées d'Italie, d'Espagne, des Pays-Bas, dans les années 1868-1872... Elle s'appelait Mary Cassatt. Revenue en France, installée à Paris, elle exposait au Salon, et allait devenir, après sa découverte des œuvres de Degas, en 1874, une amie puis une… Lire la suite
24.  CATLIN GEORGE (1796-1872)

Écrit par : Pierre GEORGEL

… *Après des débuts de portraitiste, le peintre américain George Catlin se consacre à recueillir et à faire connaître les traits et les coutumes des Indiens d'Amérique. Il entreprend, à partir de 1839, de longs voyages d'été à travers les tribus de l'Ouest, et il en rapporte quantité d'études et d'ébauches qu'il achève l'hiver dans son atelier d'… Lire la suite
25.  LE CHAMP DE BLÉ (J. Constable)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

  *Le Champ de blé (National Gallery, Londres), peint en 1826 par John Constable (1776-1837), exposé la même année à Londres à la Royal Academy puis en 1827-1828 à Paris au Salon (sans y être beaucoup remarqué), est une des peintures les plus célèbres de Constable, et probablement la plus populaire de ses œuvres en… Lire la suite
26.  CHASSE

Écrit par : Xavier PATIER

Dans le chapitre "L'art affirme la place sociale de la chasse"  : … donner l'impression de vouloir se mesurer à Desportes et Oudry, peintres de chasses vives. Le *xixe siècle marque un profond mélange des attitudes quant à la représentation de la chasse et des animaux concernés. Il est, à bien des égards, un âge d'or de la ruralité et de sa représentation en peinture mais, il conserve un peu du… Lire la suite
27.  LE CHEF D'ŒUVRE INVISIBLE et POUR UNE ANTHROPOLOGIE DES IMAGES (H. Belting)

Écrit par : François-René MARTIN

…  avoir été entourée de rumeurs, apparaît comme une toile couverte d'une couche informe de peinture. *La lutte de l'artiste au xixe siècle se fond dans ce devoir quasi ontologique de recherche d'une « vérité » de l'art, qui sous-tendrait nombre des œuvres les plus célèbres des impressionnistes ou de leurs successeurs, comme le… Lire la suite
28.  CHURCH FREDERIC EDWIN (1826-1900)

Écrit par : Pierre GEORGEL

… *Peintre américain dont l'œuvre constitue l'expression la plus originale et la plus complète du romantisme dans la peinture américaine. Church a le paysage pour domaine. Élève de Thomas Cole entre 1844 et 1846, il commence par recueillir les formules ambiguës de son maître et sa vision d'un immense paysage dramatisé. Mais, tandis que chez la plupart… Lire la suite
29.  CLAUS ÉMILE (1849-1924)

Écrit par : Robert L. DELEVOY

… *Peintre flamand de tradition impressionniste, spécialisé dans l'interprétation du paysage plat, humide et vaporeux que traverse la Lys en Flandre occidentale (La Grève ensoleillée, musées royaux des Beaut-Arts, Bruxelles). Émile Claus s'établit en 1888 à Deurle, dans une villa bourgeoise à l'enseigne Zonneschijn (Clair Soleil Lire la suite
30.  CONCORDIA ET BELLUM (P. Puvis de Chavannes)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

  *Concordia (La Paix) et Bellum (La Guerre) sont à l’origine du premier grand ensemble de peintures murales décoratives réalisé par Pierre Puvis de Chavannes (1824-1898), entre 1861et 1882, et l’un des plus significatifs. L’a rtiste avait exécuté ces deux tableaux sans destination précise… Lire la suite
31.  CONSTABLE JOHN (1776-1837)

Écrit par : Jacques CARRÉ

Dans le chapitre "Une existence difficile"  : … de sa famille, il opte pour une carrière artistique et part en 1799 étudier à la Royal Academy, où* il expose à partir de 1802. Il s'essaie d'abord à plusieurs genres – portrait, peinture religieuse –, mais sa préférence va au paysage. Comme ses contemporains Towne, Girtin et Turner, il fait des voyages dans le nord du pays en quête de paysages… Lire la suite
32.  CORINTH LUDWIG (1858-1925)

Écrit par : Pierre VAISSE

… *Peintre allemand, souvent cité avec Liebermann et Slevogt comme l'un des trois grands représentants de ce qu'on appelle à tort l'impressionnisme allemand. Corinth étudie la peinture à Königsberg et à Munich, puis, installé à Paris de 1884 à 1887, il suit l'enseignement de Bouguereau et de Robert-Fleury à l'académie Julian. Il s'installe à Munich en… Lire la suite
33.  COULEURS, histoire de l'art

Écrit par : Manlio BRUSATIN

Dans le chapitre "Symbolique des couleurs et société industrielle"  : … d'abord un objet en fonction de la couleur, avant de se déterminer en fonction de la forme. La *peinture impressionniste et divisionniste (qui applique de façon plus ou moins théorique le contraste consécutif et simultané et le système additif) s'accorde jusqu'aux fauves au pragmatisme chromatique de Chevreul et d'Ogden N. Rood (1879). Pour… Lire la suite
34.  COURBET GUSTAVE (1819-1877)

Écrit par : Pierre GEORGEL

Courbet* est un des peintres les plus puissants mais aussi les plus complexes du xixe siècle. Contemporain du positivisme et du matérialisme dont il partage, de la monarchie de Juillet à la IIIe République, le refus des traditions défaillantes et l'exigence d'objectivité, lié… Lire la suite
35.  COURBET ET SON PUBLIC - (repères chronologiques)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

… * Gustave Courbet (1819-1877), qui exposait au Salon depuis 1844 sans vraiment y percer, est cette année-là remarqué avec Le Violoncelliste, 1847, Stockholm Nationalmuseum. L'Après-Dînée à Ornans remporte au Salon un succès d'estime (la toile est appréciée à la fois par Ingres et par Delacroix) et est achetée pour le musée des… Lire la suite
36.  DEGAS EDGAR (1834-1917)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

Dans le chapitre "Les années de jeunesse (1834-1873)"  : … *La personnalité complexe de Degas, oscillant, d'une part, entre l'héritage accepté et même parfois revendiqué de la tradition classique et, d'autre part, la modernité du réalisme qui l'amènera à être un des grands acteurs de l'impressionnisme, est manifeste dès ses débuts. Né en 1834 dans une famille de la grande bourgeoisie parisienne, formé dans… Lire la suite
37.  DELACROIX AU SALON - (repères chronologiques)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

… * Premier envoi de Delacroix au Salon (La Barque de Dante). Le tableau obtient un succès d'estime et est acheté par le gouvernement. Scènes des massacres de Scio suscite des réactions contrastées. Malgré ses aspects peu académiques et novateurs, la toile est néanmoins acquise et exposée au musée du Luxembourg. Ayant confirmé ses… Lire la suite
38.  EAKINS THOMAS (1844-1916)

Écrit par : Gerald M. ACKERMAN

Thomas *Eakins passe pour être, de même que John Singer et Winslow Homer, l'un des trois grands peintres américains de la fin du xixe siècle. Bien que, au cours de sa longue existence, il n'ait vécu que trois ans à l'étranger, son œuvre constitue un lien particulièrement important… Lire la suite
39.  LES ÉCRIVAINS DEVANT L'IMPRESSIONNISME, livre de Denys Riout

Écrit par : Jacinto LAGEIRA

DenysRiout *Si les principaux peintres à qui l'on doit la naissance de la peinture moderne en France – Paul Cézanne, Edgar Degas, Édouard Manet, Claude Monet, Berthe Morisot, Camille Pissarro, Auguste Renoir, Alfred Sisley – commencent à renouveler la pratique et l'esthétique picturale au début Lire la suite
40.  EDGAR DEGAS ET LE SPECTACLE - (repères chronologiques)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

… * Degas expose au Salon, pour la première fois, une scène de ballet : Portrait de Mlle E[ugénie] F[iocre] : à propos du ballet « La Source » (the Brooklyn Museum, New York). Le tableau, qui n'évoque d'ailleurs que très lointainement la scène, n'obtient que peu d'écho. Degas, qui fréquente assidûment l'Opéra,… Lire la suite
41.  ENCADREMENT DES ŒUVRES, histoire de l'art occidental

Écrit par : Adrien GOETZ

Dans le chapitre "Cadres romantiques"  : … mutation du goût en matière d'encadrement date des environs de 1765, avec l'invention des mastics. *C'est la fin du bois sculpté : avec le mastic et le plâtre moulé, le cadre du xixe siècle, s'il perdit en qualité et en résistance, gagna en exubérance et accompagna les audaces de la révolution romantique. Un néo-baroque, un néo-… Lire la suite
42.  ENSOR JAMES (1860-1949)

Écrit par : Francine-Claire LEGRAND

Artiste d'exception,* Ensor, peintre et graveur belge, atteint la pleine maîtrise de ses moyens dès l'âge de vingt ans, mais sa prodigieuse imagination créatrice semble se tarir avant le tournant du xxe siècle. On a comparé sa carrière à un film montrant à l'accéléré près d'un… Lire la suite
43.  FEUERBACH ANSELM (1829-1880)

Écrit par : Pierre VAISSE

… *Peintre allemand, l'un des représentants, avec Böcklin et Hans von Marées, du courant idéaliste qui apparaît, entre 1850 et 1880, dans la peinture allemande. Anselm Feuerbach est le fils d'un professeur d'archéologie à l'université de Fribourg-en-Brisgau. Après des études peu profitables à l'Académie des beaux-arts de Düsseldorf, alors très célèbre… Lire la suite
44.  FORTUNY MARIANO (1838-1874)

Écrit par : Claudie RESSORT

… *Peintre, dessinateur et graveur, né à Reus en Catalogne. Orphelin très jeune, Mariano Fortuny y Marsal est élevé par son grand-père, qui l'initie au modelage de figurines en terre cuite. Après quelques années d'études à Barcelone, il obtient une pension de la Députation pour aller à Rome. En 1860, il est envoyé au Maroc rejoindre l'armée du général… Lire la suite
45.  FRÉDÉRIC LÉON (1856-1940)

Écrit par : Jean-Paul BOUILLON

… *Le peintre Léon Frédéric est l'un des représentants les plus marquants de l'école symboliste belge. Il n'est pas rare pourtant de le voir classé parmi les épigones du « réalisme » ; mais l'ambiguïté apparente de cette situation n'en est que plus caractéristique. Il suit à l'académie de Bruxelles les cours de Jean Portaels, mais un voyage en Italie… Lire la suite
46.  FRIEDRICH CASPAR DAVID (1774-1840)

Écrit par : Julie RAMOS

Selon le sculpteur David d'Angers, le *peintre allemand Caspar David Friedrich (1774-1840) aurait inventé la « tragédie du paysage ». Cette formule peut en effet s'appliquer à l'une des œuvres majeures de l'artiste : Le Moine au bord de la mer (1808-1810, Nationalgalerie, Berlin) qui représente une… Lire la suite
47.  FÜSSLI JOHANN HEINRICH, FUSELI ou FUSELY HENRY (1741-1825)

Écrit par : Gérard LEGRAND

… *Deux hommes ont coexisté en bonne intelligence dans la personnalité d'Heinrich Füssli. Descendant d'un graveur zurichois du xviie siècle qui avait imité avec succès Callot, fils d'un érudit qui pratiquait en amateur la peinture et entretint une longue correspondance avec Winckelmann, le jeune Füssli se brouilla cependant très… Lire la suite
48.  GAUGUIN ET LE "PRIMITIVISME" - (repères chronologiques)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

… * Gauguin vient s'établir en Bretagne, à Pont-Aven, où il séjourne de juillet à octobre, en quête d'un contact avec une civilisation encore peu marquée par le monde moderne, dans laquelle il veut refonder sa peinture et sa sculpture. Lors de son second séjour breton en 1888, il écrira : « J'aime la Bretagne : j'y retrouve le sauvage, le primitif.… Lire la suite
49.  GLEYRE CHARLES (1806-1874)

Écrit par : Bruno FOUCART

… *Peintre d'origine suisse. De caractère difficile sinon hypocondriaque, travaillant lentement et peu, Gleyre n'a pratiquement laissé que le souvenir d'un tableau : Les Illusions perdues (Salon de 1843, Louvre), qui le fait assimiler actuellement à tort à un pompier. Un effort de réhabilitation ou de clarification est donc nécessaire. Le… Lire la suite
50.  GODDARD BROOKS ROMAINE (1874-1970)

Écrit par :  Universalis

…  possédée par le diable. La jeune fille acquiert enfin son indépendance à l'âge de vingt et un ans. *De 1896 à 1899, elle étudie la peinture en Italie, avant d'installer son atelier sur l'île de Capri. Avec la mort de son frère et, peu après, de sa mère, Romaine Goddard hérite d'une fortune qui lui assure un avenir confortable. En 1902, elle épouse… Lire la suite
51.  GOSHUN (1752-1811)

Écrit par : Chantal KOZYREFF

Si Goshun tient une place importante dans l'histoire de la *peinture japonaise, comme fondateur de l'école Shijo, son œuvre a surtout l'intérêt de refléter les deux grandes tendances picturales qui se développèrent au xviiie siècle : le courant « idéaliste » de la peinture des lettrés (… Lire la suite
52.  GOYA FRANCISCO (1746-1828)

Écrit par : Marcel DURLIAT

…  dans les bras, apporte une note de grâce et de jeunesse parmi ces êtres disgraciés ou pervers. La* même année 1800, Goya accorde un regard de tendresse à la pauvre Comtesse de Chinchón (coll. Sueca, Madrid), victime innocente livrée aux appétits du favori de la reine. Il s'agit là d'un de ses plus authentiques chefs-d'œuvre, bien… Lire la suite
53.  LA GRANDE ODALISQUE (J. A. D. Ingres)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

  *Commandée par la reine de Naples Caroline Murat, en pendant à une Dormeuse (aujourd'hui disparue), La Grande Odalisque (musée du Louvre) fut envoyée à Paris par Ingres (1780-1867), resté en Italie, pour être exposée au Salon de 1819. Le tableau surprit notamment par le traitement incorrect de l'anatomie… Lire la suite
54.  GROUPE DES XX

Écrit par : Robert L. DELEVOY

… *Au début du xxe siècle, Paris, depuis longtemps grand pôle occidental des arts, draine, en quelque sorte, les énergies dispersées, à la fin du xixe siècle, à Londres, à Glasgow, à Munich et à Bruxelles. Cette dernière est alors un carrefour d'idées et, de surcroît, un centre d'émancipation sociale, un foyer d… Lire la suite
55.  HAYEZ FRANCESCO (1791-1882)

Écrit par : Bruno FOUCART

… *« Un photographe de cour et un metteur en scène de mélodrames », ce jugement qui ouvre une publication à l'usage du grand public de l'œuvre complet du peintre (Classici dell'Arte, Milan, 1971) est caractéristique des sentiments partagés qu'Hayez suscite : une extrême popularité qui n'a pas, il est vrai, beaucoup franchi les limites de l'… Lire la suite
56.  HEADE MARTIN JOHNSON (1819-1904)

Écrit par : Pierre GEORGEL

… *Peintre américain, Heade a surtout peint des paysages, dans des manières assez différentes, mais parfois simultanées. L'une, dans la tradition « luministe » américaine, fond les touches en une matière lisse, brillante, glacée, et diffuse sur l'ensemble du paysage un éclairage égal qui donne à chaque détail la même intensité et évoque la… Lire la suite
57.  HILL DAVID OCTAVIUS (1802-1870)

Écrit par : Marc-Emmanuel MÉLON

… *Peintre de paysages à l'origine, David Octavius Hill est surtout connu pour son œuvre de photographe, qu'il entreprit en collaboration avec le calotypiste Robert Adamson (1821-1848). Originaire de Perth, en Écosse, et issu d'une famille nombreuse vivant de l'édition, Hill entreprend des études de dessin à Édimbourg, où il s'initie notamment aux… Lire la suite
58.  HIROSHIGE ANDŌ (1797-1858)

Écrit par : Chantal KOZYREFF

…  succès au Japon et en Occident. Jamais sans doute maître de l'école Ukiyo-e, née de la *peinture de genre, ne comprit et ne traduisit mieux l'âme même de la nature. Ne s'appuyant sur aucune conception philosophique ou mystique, son art est le résultat de l'observation humble de la nature, qu'il n'a cependant pas cherché à embrasser tout… Lire la suite
59.  HODLER FERDINAND (1853-1918)

Écrit par : Pierre GEORGEL Universalis

Dans le chapitre "La période symboliste"  : … avec le peintre Barthélemy Menn, qui fut élève d’Ingres et un ami de Delacroix, Corot, Daubigny. *Les cours de Menn, qu'il va suivre de 1872 à 1877 à l'École des beaux-arts de Genève, alors le principal centre artistique en Suisse, vont le libérer du pittoresque de convention et lui permettre de fonder la peinture de paysage sur l'observation du… Lire la suite
60.  HOKUSAI KATSUSHIKA (1760-1849)

Écrit par : Chantal KOZYREFF

*Jamais artiste japonais ne fut à la fois plus admiré en Occident et plus contesté au Japon. Katsushika Hokusai, l'un des plus grands artistes qu'Edo (Tōkyō) ait engendrés, a laissé une œuvre monumentale, souvent inégale, mais d'une diversité sans pareille. Peintre et dessinateur admirable, grand théoricien… Lire la suite
61.  HOMER WINSLOW (1836-1910)

Écrit par : Pierre GEORGEL

… *Peintre et graveur américain. Winslow Homer débute comme lithographe à Boston, puis se rend en 1859 à New York où il étudie la peinture. Il exécute à cette époque un grand nombre de gravures sur bois pour des journaux illustrés. Les motifs, les compositions sont ceux de l'illustration populaire du temps en Europe et en Amérique ; le dessin est… Lire la suite
62.  HUDSON RIVER SCHOOL

Écrit par : Bernard PUIG CASTAING

… *École de paysagistes américains inspirée par l'exemple de Thomas Cole et d'Asher B. Durand, les premiers grands peintres de l'histoire américaine. L'école de l'Hudson groupe, vers le milieu du xixe siècle, une génération d'artistes nés après 1800 (John W. Kasilear, 1811-1893 ; John F. Kensett, 1816-1872 ; Worthington Whittredge… Lire la suite
63.  HUNT WILLIAM HOLMAN (1827-1910)

Écrit par :  Universalis

… Peintre britannique,* né le 2 avril 1827 à Londres, mort le 7 septembre 1910 à Londres. En 1843, William Holman Hunt entre à l'école de la Royal Academy où il se lie d'amitié avec le peintre John Everett Millais, avec lequel il fondera en 1848 la Confrérie préraphaélite. L'œuvre de Hunt Hireling Shepherd (« Le Mauvais Berger », 1851, City… Lire la suite
64.  IMPRESSIONNISME

Écrit par : Jean CASSOU

La révolution apportée dans la *peinture par l'impressionnisme est un de ces événements au cours desquels l'homme apparaît comme prenant conscience de son caractère temporel : il se situe dans le temps, se saisit dans le temps. Une telle prise de conscience s'est produite de façon particulièrement aiguë dans le… Lire la suite
65.  IMPRESSION, SOLEIL LEVANT (C. Monet)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

  *Impression, soleil levant (musée Marmottan, Paris) tient une place capitale dans l'histoire de l'art pour avoir été à l'origine de la dénomination du mouvement « impressionniste ». Ce néologisme inventé, peut-être par boutade, par un journaliste à partir du titre donné par Claude Monet (1840-1926) à son tableau… Lire la suite
66.  INGRES ET LE NU - (repères chronologiques)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

… * Ingres, pensionnaire de l'Académie de France à Rome à la villa Médicis, présente comme étude obligatoire deux nus, La Baigneuse Valpinçon et Œdipe et le Sphynx (tous deux au musée du Louvre). La Baigneuse inaugure une série poursuivie par l'artiste durant toute sa vie, où il s'attache à la représentation d'une femme nue… Lire la suite
67.  INGRES et L'ILLUSION GRECQUE. INGRES ET L'ANTIQUE (expositions)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

…  les éditeurs ne paraissant plus vouloir s'engager qu'à la faveur d'un « événement ». La première* avait adopté le format traditionnel de la rétrospective monographique (Ingres, 1780-1867, Paris, Louvre, 24 février-15 mai 2006). Le très riche fonds du Louvre avait été naturellement mis à contribution, mais était renforcé par une suite de… Lire la suite
68.  JAPON (Arts et culture) - Les arts

Écrit par : François BERTHIERFrançois CHASLINNicolas FIÉVÉAnne GOSSOTChantal KOZYREFFHervé LE GOFFFrançoise LEVAILLANTDaisy LION-GOLDSCHMIDTShiori NAKAMAMadeleine PAUL-DAVID Universalis

Dans le chapitre "La peinture de style japonais ou Nihonga"  : … ) et à la variété des genres qui se sont succédé depuis le vie siècle. *Au début de Meiji, le style des écoles Maruyama et Shijō se perpétue à Kyōto ; l'école Kanō s'étiole, ayant perdu ses principaux patrons, les chefs militaires. Nanga, la peinture à l'encre issue de « l'école du Sud » chinoise, se maintient à… Lire la suite
69.  JARDINS PUBLICS (É. Vuillard)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

  *La série de neuf panneaux qu'Édouard Vuillard (1868-1940) exécute en 1894 sur le thème des Jardins publics est son premier grand ensemble décoratif. Vuillard y met en pratique l'expérience accumulée tant dans son activité liée au théâtre (décors pour le théâtre de l'Œuvre fondé par Lugné-Poe) que dans ses… Lire la suite
70.  JÉSUS ou JÉSUS-CHRIST

Écrit par : Joseph DORÉPierre GEOLTRAINJean-Claude MARCADÉ

Dans le chapitre "Entre académisme et mysticisme"  : … profonde dont l'essence mystique vient de l'Enfant emmailloté vers lequel converge la lumière. *Au xixe siècle, les christs d'Ingres, de Delacroix, de Chassériau, de Carrière ne sont que des exercices de style. Ils ne sont, spirituellement parlant, que les ombres des christs antérieurs. Quant à l'abondante production saint-… Lire la suite
71.  JOHN CONSTABLE ET LA CAMPAGNE ANGLAISE - (repères chronologiques)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

…  s'attache à promouvoir les sujets pittoresques tirés de la campagne et des villes britanniques. * Premier sketching tour dans le Peak District, à la recherche de motifs qu'il travaille ensuite dans son atelier. Constable, qui s'est entre-temps établi à East Bergholt qu'il ne quitte que pour Londres ou de courts séjours chez des amis,… Lire la suite
72.  JONGKIND JOHAN BARTHOLD (1819-1891)

Écrit par : Charles SALA

… *Huitième enfant d'une famille paysanne, Jongkind entre à l'académie de La Haye à dix-sept ans. Il apprend alors la technique du dessin, mais surtout de l'aquarelle d'après nature. Lors d'un premier séjour en France, il se lie en 1846 avec Isabey qui lui fait découvrir les couleurs et les effets de lumière des plages normandes. En 1862, il rencontre… Lire la suite
73.  KHNOPFF FERNAND (1858-1921)

Écrit par : Robert L. DELEVOY

… *Pur produit de la haute bourgeoisie catholique, aristocrate fortuné d'ascendance germanique, premier adepte de Péladan à Bruxelles, misogyne hautain, solitaire et raffiné, trop attaché à sa sœur Marguerite (son modèle privilégié) pour supporter le mariage au-delà de quelques mois, mobilisé en permanence par un sens aigu du paraître, Fernand Khnopff… Lire la suite
74.  KIYONAGA TORII (1752-1815)

Écrit par : Chantal KOZYREFF

…  passe généralement pour avoir déterminé l'apogée de la xylographie japonaise. Si la plupart de ses *peintures et dessins ont trait au monde théâtral, sa célébrité tient surtout à sa conception de l'éternel féminin. Aussi loin du rêve éthéré de Harunobu (1725-1770) que de la sensualité d'Utamaro (1754-1806), et sans rapport avec les mœurs corrompues… Lire la suite
75.  KLIMT GUSTAV (1862-1918)

Écrit par : Yves KOBRY

…  dérouté les historiens d'art, tant son parcours, son œuvre et sa réception sont atypiques. *Peintre connu pour ses décorations murales néoclassiques à ses débuts, il se détourna rapidement du style académique qui faisait son succès pour devenir l'un des fondateurs de la Sécession viennoise. Bientôt érigé au statut de « mentor » de la… Lire la suite
76.  LA CAZE LOUIS (1798-1869)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

…  était originaire), une introduction précieuse à l'histoire des collections et, plus généralement,* du goût pour la peinture dans la France dans la première moitié du xixe siècle. L'exposition elle-même était plus ramassée, il ne pouvait être question de rassembler les 583 tableaux du legs. Mais trois étapes de l'exposition… Lire la suite
77.  LA HAYE ÉCOLE DE

Écrit par : Robert FOHR

*L'école de La Haye, dont l'activité se situe pour l'essentiel entre 1870 et 1890, n'est pas née d'un simple retour aux thèmes du Siècle d'or de la peinture hollandaise, le siècle de Rembrandt, de Van Goyen et de Ruysdael. Elle incarne un moment de renouveau, marqué par des personnalités ouvertes et fortes, et… Lire la suite
78.  LA JETÉE DE CALAIS (J. M. W. Turner)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

  *Joseph Mallord William Turner (1775-1851), dès qu'il en eut la possibilité matérielle, fut un voyageur insatiable, d'abord en Grande-Bretagne même, puis sur tout le continent européen. La Jetée de Calais, avec des « poissards » français se préparant à appareiller : arrivée d'un paquebot anglais (National Gallery… Lire la suite
79.  LAWRENCE sir THOMAS (1769-1830)

Écrit par : Pierre GEORGEL

… *Peintre anglais. Bien que Thomas Lawrence ait exécuté quelques peintures d'histoire au début de sa carrière (Homère récitant ses poèmes, exposé en 1791, coll. Kincaid-Lennox, Downton Castle), sa production presque entière se compose de portraits. Lawrence est, dans ce domaine, le successeur immédiat de Reynolds et de Gainsborough, et l'… Lire la suite
80.  LENBACH FRANZ SERAPH VON (1836-1904)

Écrit par : Pierre VAISSE

… *Peintre allemand, Lenbach est le portraitiste officiel et mondain de la fin du xixe siècle dans son pays. Après des études techniques, pendant lesquelles il s'essaie déjà à l'art de peindre, il entre à Munich dans l'atelier de Piloty, représentant de la peinture historique, qui l'emmène à Rome en 1858. Deux ans plus tard, sa… Lire la suite
81.  LIEBERMANN MAX (1847-1935)

Écrit par : Pierre VAISSE

… *Peintre allemand, l'un des représentants, avec Slevogt et Corinth, de ce que l'on appelle à tort l'impressionnisme allemand. Né à Berlin, fils d'une riche famille de fabricants, Liebermann fait ses études, de 1868 à 1872, à l'École des beaux-arts de Weimar. Très impressionné par Mihaly Munkácsy, qu'il rencontre à Düsseldorf, il peint en 1872 ses… Lire la suite
82.  LOMBARDIE

Écrit par : Franco MAZZINI

Dans le chapitre "Le néo-classicisme"  : … sa place et qui devint le chef d'école de l'art romantique en Italie. Mais cette forme banale de la *peinture d'histoire est de peu d'intérêt. À cette époque, l'art lombard trouve ses plus prestigieux et ses plus valables représentants en Giovanni Carnevali, dit le Piccio, dans les maîtres de la Scapigliatura (parmi lesquels on peut au… Lire la suite
83.  MACCHIAIOLI LES

Écrit par : Claude LAURIOL

*Lorsqu'en 1862 un critique italien baptisa par dérision certains peintres du nom de macchiaioli (tachistes), il ne faisait que reprendre le mot de macchia déjà employé par eux, et sanctionner la recherche, qui s'était concrétisée dans le milieu florentin vers 1858-1860, d'une vérité directe… Lire la suite
84.  MAKART HANS (1840-1884)

Écrit par : Pierre VAISSE

… *Peintre d'histoire autrichien, Makart est l'un des plus brillants représentants de la grande peinture décorative en Europe autour de 1870. Après des débuts difficiles, il connut une carrière fulgurante interrompue par une mort prématurée. Faute de moyens, il dut interrompre ses études à l'académie des Beaux-Arts de Vienne. Le prince-évêque de… Lire la suite
85.  MANIFESTE, arts

Écrit par : Nathalie HEINICH

Dans le chapitre "Se regrouper"  : … commencé à apparaître en Europe, et de façon assez exceptionnelle, qu'après la Révolution : tels, *en peinture, les « Primitifs » ou les « Nazaréens », puis, dans un mélange inédit de littérateurs et de plasticiens, le « Salon de l'Arsenal », la « Muse française » ou le « Petit Cénacle ». Ensuite, la formule du groupe ne cessa de se développer et… Lire la suite
86.  MARÉES HANS VON (1837-1887)

Écrit par : Pierre VAISSE

… *Peintre allemand, Hans von Marées est le meilleur représentant du courant idéaliste de la peinture allemande dans le troisième quart du xixe siècle, courant qu'illustrèrent aussi Arnold Böcklin et Anselm Feuerbach. Après une première formation à Berlin, il vint à Munich, où le mécène Adolf Friedrich von Schack s'intéressa à lui… Lire la suite
87.  MATIN SUR LE RIESENGEBIRGE (C. D. Friedrich)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

  *À l'exception de quelques portraits, et de quelques tableaux où les figures prennent le pas sur leur environnement, Caspar David Friedrich (1774-1840), contrairement à son contemporain Philipp Otto Runge, n'a exécuté que des paysages. Il les charge toutefois d'une signification nouvelle pour son époque, tout en… Lire la suite
88.  MENZEL ADOLPH VON (1815-1905)

Écrit par : Pierre VAISSE

… *Peintre et graveur allemand. Menzel est le plus célèbre peintre berlinois de la seconde moitié du xixe siècle. Fils d'un imprimeur lithographe venu s'établir à Berlin en 1790, il travailla d'abord avec lui ; ses premiers essais de peinture à l'huile datent de 1836 et il n'eut guère dans ce métier qu'une formation d'autodidacte.… Lire la suite
89.  MEUNIER CONSTANTIN (1831-1905)

Écrit par : Jean-Paul BOUILLON

… *Sculpteur et peintre belge. Dès sa jeunesse, Meunier a été profondément marqué par les maîtres du réalisme français et belge dont il allait, dans une large mesure, poursuivre l'inspiration jusqu'à la fin du siècle : son ami Charles de Groux (1825-1870), le « peintre des malheureux » ; Millet, dont les sujets paysans sont très tôt connus et… Lire la suite
90.  MILLAIS JOHN EVERETT (1829-1896)

Écrit par :  Universalis

… Peintre et *illustrateur anglais, né le 8 juin 1829 à Southampton (Hampshire), mort le 13 août 1896 à Londres. John Everett Millais s'installe à Londres en 1838 et rentre à l'âge de 11 ans à l'école de la Royal Academy. Extrêmement précoce, il remporte tous les prix académiques. En 1848, il s'associe avec deux autres artistes, William Holman Hunt et… Lire la suite
91.  MILLET / VAN GOGH (exposition)

Écrit par : Pierre VAISSE

… Aussi *instructive que riche en œuvres de haute qualité, l'exposition Millet/Van Gogh, présentée au musée d'Orsay du 14 septembre 1998 au 3 janvier 1999, aurait pu, a priori, sembler dépourvue d'intérêt véritable. Quiconque connaît tant soit peu la personnalité de Van Gogh sait en effet qu'il nourrissait pour Millet une admiration qu'on ne… Lire la suite
92.  MOKUBEI AOKI (1767-1833)

Écrit par : Chantal KOZYREFF

Dans le chapitre "Le peintre amateur"  : … difficile à relever. La plus ancienne qui soit datée est de 1798 : Mokubei avait trente-deux ans.* Il faut attendre treize ans pour découvrir la suivante. Puis une dizaine d'années encore avant d'arriver à la maturité, influencée par le paysagiste chinois Jiang Dalai, à qui il avait rendu visite à Nagasaki en 1822. Après une certaine sécheresse… Lire la suite
93.  MORRICE JAMES WILSON (1865-1924)

Écrit par : Maïten BOUISSET

… *L'art de James Wilson Morrice, peintre canadien, appartient aux deux siècles qu'il a traversés. Profondément marqué par l'impressionnisme, dont il adopte au début de sa carrière certains principes, il est peu sensible à l'œuvre de Cézanne et au cubisme, mais il subit l'influence des fauves et de Matisse, dont il adapte les idées à sa propre… Lire la suite
94.  MORRIS WILLIAM (1834-1896)

Écrit par : Philip Prichard HENDERSON

Dans le chapitre "L' influence de l'art médiéval"  : … que les cathédrales d'Amiens, de Chartres et de Rouen, confirment son attrait pour l'art médiéval. *C'est à cette époque que Morris subit l'influence du peintre préraphaélite et poète Dante Gabriel Rossetti. Celui-ci le persuade d'abandonner l'architecture au profit de la peinture et le fait entrer dans le cercle d'amis qui décorent les murs de l'… Lire la suite
95.  MORSE SAMUEL FINLEY (1791-1872)

Écrit par : Carleton MABEE Universalis

… Peintre *et inventeur américain né le 27 avril 1791 à Charlestown (Massachusetts), mort le 2 avril 1872 à New York. Après des études à la Phillips Academy d'Andover (Massachusetts), Samuel Finley Breese Morse poursuit son cursus à l'université de Yale. Sa curiosité est éveillée par des conférences sur l'électricité, phénomène alors largement… Lire la suite
96.  LA MORT DE SARDANAPALE (E. Delacroix)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

  *Le Salon de 1824 avait marqué l'avènement, au sein de l'école française de peinture, d'un fort courant romantique. Le Salon suivant, organisé dans les derniers mois de 1827 et au début de l'année 1828, confirma l'opposition entre les tenants d'une esthétique classique se réclamant, en particulier, de l'exemple de David,… Lire la suite
97.  MUNCH EDVARD (1863-1944)

Écrit par : Hans BISANZFrank CLAUSTRAT

*Parallèlement aux grandes œuvres des écrivains scandinaves, Henrik Ibsen, August Strindberg, la production d'Edvard Munch représente la contribution inattendue de la Norvège à l'épanouissement de la peinture et de la gravure au xxe siècle. La période décisive de l'évolution de Munch fut… Lire la suite
98.  NAÏF ART

Écrit par : José PIERRE

Dans le chapitre "Le calendrier des postes"  : … comme il est fréquent, fait allusion à sa propre expérience des êtres et des choses. En effet, la* peinture académique de la fin du xixe siècle et du début du xxe est essentiellement (tout comme son prolongement commercial dans l'imagerie à bon marché) peinture de genre ou de genres : l'histoire, la légende… Lire la suite
99.  NATURALISME

Écrit par : Yves CHEVREL

Dans le chapitre "Le mot"  : … la seconde moitié du xixe siècle, ces termes commencent à être appliqués à la *peinture : Baudelaire (Salon de 1846) oppose les coloristes, peintres du Nord, et les naturalistes, peintres du Midi, “car la nature y est si belle et si claire que l'homme [...] ne trouve rien de plus beau à inventer que ce qu'il voit”.… Lire la suite
100.  NATURE MORTE

Écrit par : Robert FOHR

Dans le chapitre "La France : de Baugin à Chardin"  : … bourgeoise et d'un certain retour aux valeurs et à la quiétude domestiques, que célèbrent, dans la *peinture d'objets notamment, Chardin et ses émules (Bounieu, le Suisse Liotard et, avec davantage d'afféterie, Roland de La Porte). L'évolution de Chardin lui-même, depuis de grandes compositions à la flamande comme Le Buffet et La Raie Lire la suite
101.  NAZARÉENS, peinture

Écrit par : Jens Christian JENSEN

Les nazaréens forment un courant à part du préromantisme allemand. *Aux artistes du préromantisme, Philipp Otto Runge et Caspar David Friedrich, nés tous deux au xviiie siècle, autour des années soixante-dix, succèdent des artistes plus jeunes ; on citera Peter von Cornelius (né en 1783), Friedrich Olivier (né en… Lire la suite
102.  NÉO-CLASSICISME, arts

Écrit par : Mario PRAZDaniel RABREAU

Dans le chapitre "Engagement et idéal : la culture néo-classique"  : … cristallisation d'un ensemble de phénomènes complexes qui ne seront jamais tout à fait élucidés. En *peinture, par exemple, Füssli et Goya – contemporains de David et de Canova – suivent deux voies libératrices des conventions du Style. Le premier ne renonce pas à l'idéal classique qui a pour fondements la composition et le dessin, mais il… Lire la suite
103.  LE NÉO-IMPRESSIONNISME (exposition)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

…  : de Seurat à Paul Klee, en soulignait l'ambition. Il ne s'agissait pas simplement de retracer* l'histoire d'un mouvement dont les membres, à la suite de Georges Seurat (1859-1891), renouvelèrent et dépassèrent les acquis des impressionnistes, en prenant symboliquement leur relève, notamment par la présentation, lors de la dernière exposition… Lire la suite
104.  LA NUIT ÉTOILÉE (V. Van Gogh)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

  *En peignant, en septembre 1888, La Nuit étoilée (musée d'Orsay, Paris), avec le Rhône à l'avant-plan, Vincent Van Gogh (1858-1890) poursuivait, comme il l'écrivit à son frère Théo, un double objectif : démontrer qu'il fallait peindre les tableaux de nuit sur le motif, et non dans l'atelier à la lumière du jour,… Lire la suite
105.  ORIENTALISME, art et littérature

Écrit par : Daniel-Henri PAGEAUXChristine PELTRE

…  plus massive des Français et des Britanniques. Enfin, si l'expression plastique – surtout la *peinture – occupe au sein du mouvement une place rayonnante, on ne saurait sous-estimer les accents littéraires et musicaux qui ont accompagné sa diffusion. Phénomène reconnu, l’orientalisme est entouré cependant d'une notoriété ambiguë. Dès le  Lire la suite
106.  LES PEINTURES DÉCORATIVES DE PIERRE PUVIS DE CHAVANNES - (repères chronologiques)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

… * Puvis réalise, pour la salle à manger de la maison de son frère au Brouchy, en Saône-et-Loire, quatre peintures à contenu religieux pour illustrer le thème des Quatre saisons, complété par une grande composition centrale, Le Retour de l'Enfant prodigue. C'est son premier essai de peinture décorative, mettant en place deux aspects… Lire la suite
107.  PEINTURE DE GENRE

Écrit par : Anne le PAS de SÉCHEVAL

Dans le chapitre "Le XIXe siècle : la contribution réaliste et impressionniste ; vers la dissolution des genres"  : … *La peinture de genre se fait discrète au plus fort de la vogue des thèmes héroïques sous la Révolution et l'Empire. La révolution de 1848 ouvre une phase de militantisme social et esthétique. Jean-François Millet se consacre à des représentations monumentales de la condition laborieuse des paysans, qui expriment une intense nostalgie face aux… Lire la suite
108.  LA PEINTURE DE PAYSAGE, livre de John Constable

Écrit par : Barthélémy JOBERT

JohnConstable *John Constable (1776-1837) consacra l'essentiel de sa carrière à la peinture de paysage. Il avait une connaissance approfondie de son histoire et de sa théorie : on a conservé la liste des livres qu'il possédait sur le sujet, et qui montrent l'ampleur de ses curiosités dans ce Lire la suite
109.  PETO JOHN F. (1854-1907)

Écrit par :  Universalis

… Peintre américain, *né le 21 mai 1854 à Philadelphie (Pennsylvanie), mort le 23 novembre 1907 à Island Heights (New Jersey). Les renseignements biographiques que l'on possède sur John Frederick Peto sont maigres et il a laissé peu d'œuvres signées ou datées. Sans doute a-t-il été élève de l'Académie des beaux-arts de Philadelphie. De 1879 à 1886, il… Lire la suite
110.  PICKETT JOSEPH (1848-1918)

Écrit par : Claude JACQUET

… *Peintre naïf américain, Joseph Pickett est un autodidacte. Il fit de nombreux métiers, devint charpentier, puis travailla à la construction de bateaux et voyagea longtemps comme forain. Dans la dernière décennie du xixe siècle, il ouvrit une boutique d'épicerie dans sa ville natale, New Hope en Pennsylvanie, et consacra ses… Lire la suite
111.  POMPIER, art

Écrit par : Jacques THUILLIER

Dans le chapitre "La genèse d'un concept"  : … période donnée. Le mot est mis au service d'un schéma historique qui ne cesse de s'accréditer : au *xixe siècle, avec la formation de l'école de Barbizon selon les uns, avec Courbet ou à partir de l'impressionnisme selon la plupart, l'art réellement vivant et créateur commence à se séparer de l'art officiel. Cette situation qui… Lire la suite
112.  PORTRAIT

Écrit par : Galienne FRANCASTEL

Dans le chapitre "Le portrait psychologique"  : … qualités de l'esprit. Le xviiie siècle fut une grande période de renouveau du *portrait et le xixe a donné à ce genre une ampleur qui n'avait encore jamais été atteinte. Que les révolutions aient touché ou non les pays de l'Europe, partout les bourgeois désirent posséder tout ce qui au siècle précédent fut… Lire la suite
113.  PORTUGAL

Écrit par : Roger BISMUTAlbert-Alain BOURDONMichel DRAINJosé-Augusto FRANÇAFrançois GUICHARDMichel LABANFrédéric MAUROJorge MORAÏS-BARBOSAVictor PEREIRAEduardo PRADO COELHO Universalis

Dans le chapitre "De l'esthétique des Lumières à l'art contemporain"  : … moyen. Pedro Alexandrino, trop sollicité, est assez médiocre, et seule la fin du siècle a vu agir *deux artistes formés à Rome, Sequeira et Vieira Portuense, partagés entre un goût baroque académique et un goût préromantique qui a mené Sequeira, exilé libéral, à exposer au Salon de Paris de 1824 une composition « moderne » (disparue) dont le sujet… Lire la suite
114.  PRÉRAPHAÉLITES

Écrit par : Mary Gardner BENNETT

Dans l'atmosphère viciée de la *peinture anglaise du début de l'ère victorienne, les préraphaélites apportent une vision originale et des objectifs nouveaux. Ils dénoncent l'inertie académique, la sentimentalité béate, le fini sombre, bitumeux, de la peinture des années 1840, et témoignent de leur… Lire la suite
115.  PREVIATI GAETANO (1852-1920)

Écrit par : Charles SALA

… *Créateur d'une peinture originale et historiquement importante, le peintre italien Gaetano Previati a accompli l'essentiel de son œuvre vers la fin du xixe siècle. En 1876 et 1877, il travaille avec le peintre Cassioli et s'installe ensuite à Milan où il fréquente l'atelier de Bertini. L'œuvre de l'artiste est marquée par l'… Lire la suite
116.  QI BAISHI [TS'I PAI-CHE] (1863-1957)

Écrit par : M. M. CHIN

*Le xxe siècle restera peut-être dans l'histoire comme l'époque la plus tourmentée de la Chine, et cela sur tous les plans, notamment sur le plan artistique. Alors que la plupart des artistes chinois luttaient pour le maintien de la peinture traditionnelle, Qi Baishi s'est engagé dans la voie… Lire la suite
117.  LE RADEAU DE LA MÉDUSE (T. Géricault)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

  *La courte carrière de Théodore Géricault (1793-1824) commence sous l'Empire et s'achève avant la reconnaissance du mouvement romantique dans la peinture française, aux Salons de 1824 et 1827. Il fut cependant un modèle pour la génération des peintres qui représentent le romantisme au plein sens du terme : Delacroix,… Lire la suite
118.  RAEBURN HENRY (1756-1823)

Écrit par : Pierre GEORGEL

… *Appartenant à la génération qui suit celle de Reynolds, Henry Raeburn, peintre de portraits écossais, reste proche des types fixés par le fondateur de la Royal Academy. Il s'agit pourtant d'un artiste authentiquement « provincial », qui eut peu de contrats avec les ateliers londoniens. Sa formation fut celle d'un miniaturiste et il semble n'avoir… Lire la suite
119.  RÉALISME, art et littérature

Écrit par : Gerald M. ACKERMANHenri MITTERAND

Tout comme en littérature,* le réalisme a été le mouvement dominant en art pendant la seconde moitié du xixe siècle. Pourtant, il n'a fait l'objet, de la part des chercheurs, que d'investigations fragmentaires, et ses limites tant géographiques que chronologiques restent mal définies.… Lire la suite
120.  RÉPINE ILIA EFIMOVITCH (1844-1930)

Écrit par : Yve-Alain BOIS

… *Héros d'un groupe de peintres actifs en Russie à la fin du xixe siècle, les Ambulants (Peredvižniki), dont l'ambition rejoint celle de Courbet, si l'on y ajoute une forte dose de nationalisme. En Europe occidentale comme en Russie, la « modernité » en peinture naît en effet d'une « crise du sujet » : en réaction contre… Lire la suite
121.  ROBERT LÉOPOLD (1794-1835)

Écrit par : Bruno FOUCART

… *L'oubli dans lequel est tenu Léopold Robert contraste par trop avec la célébrité qui fut la sienne. Le Retour de la fête de la Madone de l'Arc, 1827, La Halte des moissonneurs dans les marais Pontins, 1830, furent sans doute — et grâce à la gravure — parmi les tableaux les plus populaires et les mieux vulgarisés du xix Lire la suite
122.  ROPS FÉLICIEN (1833-1898)

Écrit par : Charles SALA

… *Peintre et graveur belge. Rops, qui avait suivi les cours de l'académie de Namur et ceux de l'atelier de Saint-Luc à Bruxelles, a manifesté très tôt des talents de dessinateur et d'illustrateur (il donne des caricatures à l'hebdomadaire satirique Uylenspigel qu'il a fondé). Après 1850, l'artiste réside tantôt à Paris, tantôt à Bruxelles ;… Lire la suite
123.  ROSSETTI DANTE GABRIEL (1828-1882)

Écrit par : Charles SALA

… *Au sein de la confrérie préraphaélite (Pre-Raphaelite Brotherhood), des personnalités et des talents très divers s'épanouirent. Dante Gabriel Rossetti était le fils d'un réfugié politique italien. Il passa son enfance dans un milieu saturé de littérature, où tout semblait tourner autour des écrivains italiens et anglais. Ses études d'art,… Lire la suite
124.  ROWLANDSON THOMAS (1756-1827)

Écrit par : Pierre GEORGEL

… *Peintre et dessinateur anglais. Rowlandson, sans doute le plus anglais des caricaturistes et l'héritier direct de Hogarth, commence par se former en France. Après un bref passage à la Royal Academy, il entre comme élève à l'Académie royale de Paris, où il est protégé par Pigalle (1772-1775). Ces études académiques, qui se poursuivent à la Royal… Lire la suite
125.  RUNGE PHILIPP OTTO (1777-1810)

Écrit par : Pierre VAISSE

… *Le meilleur représentant avec Caspar David Friedrich du romantisme allemand en peinture. Runge s'est formé à l'Académie des beaux-arts de Copenhague (1799-1801), qui attirait à l'époque les jeunes talents de l'Allemagne du Nord, puis à Dresde (1801-1803), où il fit la connaissance de Ludwig Tieck. Il fut également lié à Goethe, après avoir… Lire la suite
126.  SARGENT JOHN SINGER (1856-1925)

Écrit par : Pierre GEORGEL

… *Type même du peintre américain cosmopolite, Sargent est né à Florence et mort à Londres, et sa carrière se déroula presque tout entière en Europe. Il fut à Paris l'élève de Carolus Duran, dont il apprit les procédés du portrait mondain, et il allait à son tour les exporter avec une virtuosité saisissante. Les compositions pleines de « chic », les… Lire la suite
127.  SCHWIND MORITZ LUDWIG VON (1804-1871)

Écrit par : Pierre VAISSE

… *Illustrateur et peintre d'origine autrichienne dont l'art a connu jusqu'à une date récente une immense popularité dans les pays germaniques. Après des études secondaires classiques, Moritz von Schwind étudie à l'Académie des beaux-arts de Vienne tout en dessinant des vignettes, des figures de mode ou des cartes de vœux pour gagner sa vie. Passionné… Lire la suite
128.  SEGANTINI GIOVANNI (1858-1899)

Écrit par : Charles SALA

… *Occupant une place à part dans la peinture, entre le dernier romantisme et l'éclosion du divisionnisme italien, Giovanni Segantini fut formé à l'académie de Brera à Milan, où il suivit des cours de peinture de 1875 à 1879. Vers 1880 le peintre, maître de ses moyens d'expression, se lie avec le marchand Vittore Grubicy de Dragon qui aura l'… Lire la suite
129.  LE SENTIMENT DE LA MONTAGNE (exposition)

Écrit par : Elisabeth DÉCULTOT

…  C'est le mérite du musée de Grenoble que d'avoir rassemblé, à l'initiative de Serge Lemoine, *plusieurs tableaux qui, de 1760 à 1920, illustrent l'émergence et les métamorphoses de ce thème à travers divers pays européens (1er mars-1er juin 1998). Au choix de ces toiles ont manifestement présidé quelques interrogations… Lire la suite
130.  SHIBA KŌKAN (1747-1818)

Écrit par : Madeleine PAUL-DAVID

… *Né à Edo, formé dans un atelier Kanō, Kōkan fréquenta aussi Sō Shiseki, disciple du peintre chinois Shen Nanping établi à Nagasaki où il avait fait connaître les peintures de fleurs et d'oiseaux de l'époque Qing. La curiosité de Kōkan ne se limita pas aux techniques de l'art chinois. Dès 1763, il apprend de Hiraga Gennai, qui avait puisé sa science… Lire la suite
131.  SLAVES DU SUD (ART DES)

Écrit par : Athanas BOJKOVVajislav DJURIC

Dans le chapitre "La renaissance bulgare"  : … milieu du xixe siècle, des tendances se développent dans l'œuvre d'un groupe de *peintres ayant reçu une solide éducation académique : Nikolaï Pavlovitch étudia à Vienne et à Munich ; Stanislav Dospevski à Moscou et à Saint-Pétersbourg ; Christo Zokev à Moscou ; Dimitri Dobrovitch à Athènes et à Rome. Ces peintres, en se libérant… Lire la suite
132.  SLEVOGT MAX (1868-1932)

Écrit par : Pierre VAISSE

… *Peintre et graveur allemand, Slevogt est considéré comme l'un des grands représentants de l'impressionnisme allemand avec Liebermann et Corinth. Il étudie la peinture à l'académie des beaux-arts de Munich et, en 1889, à l'académie Julian à Paris. Après des débuts à Munich, il s'installe en 1901 à Berlin, où il devient professeur. Un voyage en… Lire la suite
133.  SPHINX, histoire de l'art

Écrit par : Monique HALM-TISSERANT

… *Hybride léonin à tête humaine, le sphinx apparut en Égypte sous la IVe dynastie, avant de se répandre dans l'iconographie orientale, au IIIe millénaire avant J.-C. Couché ou passant, il appartient à la grande statuaire (sphinx de Gizeh), mais sa présence dans les tombes et sur les amulettes indique d'emblée sa double nature,… Lire la suite
134.  SPITZWEG CARL (1808-1885)

Écrit par : Pierre VAISSE

… *Peintre munichois, Spitzweg est célèbre par ses minuscules tableaux, où la postérité s'est plu à retrouver les images du « bon vieux temps ». Bien que son talent de dessinateur se soit manifesté très tôt, il commença par embrasser la carrière de pharmacien. Ses études terminées, les loisirs d'une cure nécessitée par une longue maladie lui firent… Lire la suite
135.  STEVENS LES

Écrit par : Robert L. DELEVOY

… *Fils d'un marchand de tableaux, Joseph Stevens (1819-1892), peintre autodidacte né et mort à Bruxelles, est le frère aîné du peintre Alfred Stevens et du critique d'art Arthur Stevens. Il est l'un des premiers peintres du mouvement réaliste qu'on voit se développer, en Belgique comme en France, vers 1850. Il a traité un sujet privilégié, le chien,… Lire la suite
136.  STUART GILBERT (1755-1828)

Écrit par : Pierre GEORGEL

… *Peintre américain, Stuart est formé auprès d'un maître écossais, le portraitiste Cosmo Alexander, qu'il accompagne en Écosse en 1772 ; il s'expatrie en Angleterre et en Irlande de 1775 à 1792. Si ses premiers portraits relèvent directement de la tradition archaïque des « primitifs » américains (Mrs. John Bannister et son fils, vers 1774,… Lire la suite
137.  TESSAI TOMIOKA (1836-1924)

Écrit par : Marie MATHELIN

…  art dont l'évolution va revêtir, dès lors, des aspects variés et complexes. Dans le domaine de la *peinture, on distingue deux courants principaux : l'un occidental, soutenu par des artistes ayant séjourné en Europe pour parfaire leurs connaissances ; l'autre japonais (le yamato-e), qui reprend ses droits dès la fin du xixe Lire la suite
138.  THÉODORE GÉRICAULT ET LE ROMANTISME - (repères chronologiques)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

… * Géricault présente au Salon Portrait de M. D***, dit aujourd'hui Officier de chasseurs à cheval chargeant (musée du Louvre). L'œuvre surprend par sa composition en diagonale et en profondeur, par la vigueur de la touche et du coloris, par l'ambiguïté du sujet, à la fois un portrait et un tableau de bataille, enfin par son format… Lire la suite
139.  TOOROP JOHANNES THEODORUS dit JAN (1858-1928)

Écrit par : Robert L. DELEVOY

… *Peintre d'origine javanaise. Né d'un père hollandais qui était fonctionnaire et d'une mère de sang mêlé, Jan Toorop est arrivé en Hollande à l'âge de onze ans. Sa riche personnalité — il semblait, de son vivant, malaisé de parler de cet « artiste excessif et sincère » — a dominé un langage fluent, ondulant, brûlant, celui du désir : langage où la… Lire la suite
140.  TRUMBULL JOHN (1756-1843)

Écrit par :  Universalis

… Peintre, architecte *et écrivain américain, né le 6 juin 1756 à Lebanon (Connecticut), mort le 10 novembre 1843 à New York. John Trumbull est le fils du gouverneur du Connecticut, Jonathan Trumbull. Une blessure à l'œil gauche durant son enfance le rend pratiquement borgne. Diplômé du Harvard College en 1773, il entame une carrière d'enseignant.… Lire la suite
141.  TURNER JOSEPH MALLORD WILLIAM (1775-1851)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

…  complexes avec ses maîtres et ses contemporains, et le replace dans le contexte élargi de la *peinture anglaise et européenne, sans se limiter à la notion trop restrictive d'un peintre « visionnaire » ou «  romantique ». Les années 1980 ont ainsi été marquées par un enrichissement et un renouvellement constants de son image, tant chez les… Lire la suite
142.  VALLOTTON FÉLIX (1865-1925)

Écrit par : Marina DUCREY

Dans le chapitre "La quête d’un style"  : … Gabrielle Rodrigues-Henriques, la fille du grand marchand parisien de tableaux, Alexandre Bernheim. *Ce tournant dans sa vie infléchit le cours de son activité, qui sera désormais focalisée sur la peinture. En quête de renouveau et tandis que sa palette s’é claircit, il s’écarte peu à peu de la représentation en plan, privilégiée par les nabis, pour… Lire la suite
143.  VAN GOGH ET GAUGUIN (expositions)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

… Les* neuf semaines passées ensemble par Paul Gauguin et Vincent Van Gogh à Arles, entre la fin octobre et la fin décembre 1888, ont toujours été considérées comme un des épisodes majeurs du post-impressionnisme : d'abord par l'union de deux de ses personnalités les plus marquantes, à un moment crucial, pour chacune, de son évolution artistique et… Lire la suite
144.  VAN GOGH VINCENT (1853-1890)

Écrit par : Robert FOHR

… qu'il ait manifesté dès l'enfance des dispositions pour le dessin, Van Gogh ne s'est engagé dans la *peinture qu'à l'âge de vingt-sept ans, après une série d'expériences professionnelles et humaines qui furent pour lui autant d'impasses. Sur les dix années qui lui restaient à vivre, huit environ peuvent être considérées, en dépit de la qualité des… Lire la suite
145.  VERKADE JAN PETER WILLIBRORD (1868-1946)

Écrit par : Robert L. DELEVOY

… *Nature mystique, adepte de la théosophie (il tenta d'y initier Paul Sérusier) avant sa conversion au catholicisme, à laquelle n'est probablement pas étranger Maurice Denis (le « Nabi aux belles icônes »), le peintre hollandais Verkade (originaire de Zaandam, élève à Amsterdam de H. J. Haverman) a participé activement, dès son entrée au monastère… Lire la suite
146.  LA VISION APRÈS LE SERMON OU LA LUTTE DE JACOB AVEC L'ANGE (P. Gauguin)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

  *La Vision après le sermon (National Gallery of Scotland, Édimbourg), que Paul Gauguin (1848-1903) peignit durant l'été de 1888 lors de son séjour à Pont-Aven, n'est pas à proprement parler une œuvre « primitiviste » : c'est l'influence japonaise qui y prédomine, en particulier celle d'Hirochige dont plusieurs… Lire la suite
147.  LES VOYAGES DE TURNER - (repères chronologiques)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

…  topographiques, mais les deux hommes n'arrivent pas à s'accorder sur les conditions du voyage. * La paix d'Amiens permet à Turner de se rendre pour la première fois de sa vie sur le Continent. Il visite Paris, le Louvre – qui possède des œuvres venues d'Italie et des autres pays vaincus par la France – les ateliers parisiens, en particulier… Lire la suite
148.  VROUBEL MIKHAÏL ALEXANDROVITCH (1856-1910)

Écrit par :  Universalis

… *Peintre russe. De 1880 à 1884, Vroubel fait de brillantes études à l'Académie des beaux-arts de Saint-Pétersbourg où il est l'élève de Tchistiakov. En 1884, il est invité à Kiev pour restaurer les peintures murales de l'église Saint-Cyrille (xiie s.), puis pour décorer la nouvelle cathédrale Saint-Vladimir (1887). En 1889, il s'… Lire la suite
149.  WEST BENJAMIN (1738-1820)

Écrit par : Pierre GEORGEL

… *Peintre américain. Bien que West soit né en Amérique et qu'il y ait appris la « partie mécanique » (selon ses propres termes) de la peinture, son œuvre est entièrement étrangère au développement de l'art américain. Au contraire, elle occupe une position centrale et joue un rôle décisif dans l'histoire de la peinture européenne à la fin du xviii Lire la suite
150.  WHISTLER JAMES ABBOTT McNEILL (1834-1903)

Écrit par : Barthélémy JOBERT

*Américain par la naissance, français par la formation, britannique surtout par la carrière, Whistler est un des grands artistes cosmopolites du xixe siècle. Il compte également parmi ses plus fortes personnalités, et ses plus originales : sa vie ne manque ni de femmes, ni d'aventures (… Lire la suite
151.  WILKIE DAVID (1785-1841)

Écrit par :  Universalis

… Peintre et *dessinateur écossais, né le 18 novembre 1785 à Cults, dans le comté de Fife, mort le 1er juin 1841 au large de Gibraltar. David Wilkie mène des études d'art à Édimbourg, puis entre en 1805 à la Royal Academy à Londres, où il expose à partir de l'année suivante. Il est élu académicien en 1811. Sa première toile importante,  Lire la suite
152.  WINTERHALTER FRANZ XAVER (1805 ou 1806-1873)

Écrit par : Bruno FOUCART

… *Artiste allemand, Winterhalter est resté le peintre d'un tableau : la grande composition de L'Impératrice Eugénie et ses dames d'honneur, Salon de 1855 (palais de Compiègne). Mieux, il a été l'un des créateurs, ou l'interprète, de ce mythe qu'est devenu le « temps des crinolines ». De tels titres ne lui ont toutefois pas valu l'estime des… Lire la suite
153.  WU CHANGSHI [WOU TCH'ANG-CHE] (1844-1927)

Écrit par : Bérénice ANGREMY

Dans le chapitre "La peinture de Wu Changshi"  : … *En peinture, Wu Changshi s'illustre plus dans l'exécution hardie de ses compositions que dans son répertoire, limité essentiellement aux thèmes traditionnels que sont les plantes et les fleurs. Ses traits de pinceau sont calligraphiques, son encre est fluide, ses couleurs sont riches, tour à tour opaques et en lavis. Comme la plupart des peintres… Lire la suite
154.  ZIEGLER JULES (1804-1856)

Écrit par : Stéphane GUÉGAN

*Élève d'Ingres et disciple de la première heure, Jules Ziegler appartient à l'histoire du romantisme français. Il en a fréquenté les acteurs, artistes et poètes, et partagé les valeurs. Son œuvre peint, marqué par l'Espagne de Zurbarán, témoigne de l'indépendance d'esprit qui régnait parmi les représentants… Lire la suite
155.  ZIEM FÉLIX FRANÇOIS GEORGES (1821-1911)

Écrit par : Bruno FOUCART

… *Pour beaucoup, le nom de Félix Ziem se confond avec une manière et avec des sujets invariables : des rues de Venise ou de Constantinople, un faire situé quelque part entre Canaletto et Turner, le tout impavidement recommencé pendant une carrière prolongée. Certes, le peintre n'est pas très varié, certes, il a trop produit, mais on ne saurait plus… Lire la suite

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média