BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

VOL MÉCANIQUE DU

La mécanique du vol est une application de la mécanique rationnelle à l'étude du mouvement des appareils, pilotés, autoguidés ou téléguidés n'ayant pas de contact avec le sol sur une partie de leur trajectoire.

Toute action d'un pilote humain ou automatique sur les gouvernes modifie, par suite du changement de géométrie du véhicule, les moments des forces aérodynamiques, ce qui provoque une rotation de l'appareil autour du centre de gravité. Ce changement d'attitude par rapport à la vitesse engendre alors une modification en grandeur et en direction des forces aérodynamiques et entraîne, par conséquent, des modifications de la vitesse et de la courbure de la trajectoire. Celle-ci peut être également modifiée par les forces de propulsion qui proviennent de l'action aérodynamique du fluide traversant le moteur (hélice, réacteur, fusée, par exemple).

L'étude de la mécanique du vol comprend habituellement deux parties :

– le calcul des performances, qui traite de la trajectoire du centre de gravité ;

– l'étude des qualités de vol, qui traite plus particulièrement du mouvement du véhicule autour du centre de gravité.

L'étude de la mécanique du vol d'un aéronef nécessite la connaissance de ses caractéristiques géométriques, massiques (position du centre de gravité, tenseur d'inertie), aérodynamiques (influence de la vitesse, du nombre de Mach, de l'incidence, du dérapage, de la position des gouvernes), propulsives (influence de la pression, de la température, de la vitesse, de l'humidité, entre autres). La difficulté de cette étude au niveau du projet provient du fait que toutes ces caractéristiques ne sont pas indépendantes ; par exemple, la masse et les dimensions d'un avion dépendent de la quantité de combustible à emporter, et celle-ci, pour une performance donnée, dépend, entre autres facteurs, de la masse au décollage et des dimensions de l'appareil.

Enfin, l'étude de la mécanique du vol des avions pilotés ne peut se faire sans tenir compte de la présence de l'homme dans la « bo […]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  12 pages…

Pour citer cet article

Marcel BISMUT, Huu Thanh HUYNH, Jean-Claude WANNER, « VOL MÉCANIQUE DU  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-du-vol/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« VOL MÉCANIQUE DU » est également traité dans :

AÉRODYNAMIQUE

Écrit par :  Hervé CONSIGNYJean COUSTEIXClaude FRANÇOISJean-Jacques THIBERTHenri VIVIAND

Dans le chapitre "Aérodynamique des planeurs"  : …  *Pour les aéronefs non motorisés tels que les planeurs, les ailes delta ou les parapentes, il s'agit soit de parcourir la distance maximale à partir d'une altitude de départ, soit de voler le plus longtemps possible, c'est-à-dire de voler avec la vitesse verticale de descente le plus faible possible. La finesse est le paramètre essentiel pour ce… Lire la suite
AVIATION - Histoire de l'aviation

Écrit par :  Edmond PETITPierre SPARACO Universalis

… l'hélice pour triompher de l'idée que, pour évoluer dans l'air, il fallait être plus léger que lui. *Si l'oiseau bat des ailes ou plane, si le ballon ou le dirigeable flotte dans l'air, le planeur ne vole que parce qu'il tombe. Dans sa chute, il acquiert la vitesse qui la retarde. Course de l'air sous l'aile au profil calculé et attraction… Lire la suite
AVIATION - Avions civils et militaires

Écrit par :  Yves BROCARD

Dans le chapitre "Caractéristiques aérodynamiques"  : …  *Ce sont les ailes qui assurent la majeure partie de la sustentation de l'avion dans l'air ; elles sont donc très travaillées du point de vue aérodynamique. Les paramètres géométriques d'une voilure, qui conditionnent ses qualités aérodynamiques, sont de deux ordres ; on trouve d'abord ceux qui sont relatifs à sa forme en plan : l'allongement (cf.… Lire la suite
AVIATION - Hélicoptères

Écrit par :  Louis François LEGRANDPierre ROUGIER

Dans le chapitre "Technique et construction"  : …  Toute *poussée aérodynamique est égale à la quantité de mouvement communiquée à l'air par unité de temps : F = q. ΔV (F est la poussée, q le débit d'air intéressé par le rotor, ΔV la variation de vitesse verticale qu'il subit). On en déduit que, au rendement près, la puissance nécessaire est : P = F. ΔV/2. Pour économiser la… Lire la suite
LILIENTHAL OTTO (1848-1896)

Écrit par :  Jacques MÉRAND

… *On doit à Otto Lilienthal, ingénieur allemand né à Anklam, les premières expériences rigoureuses sur le vol d'une machine de poids spécifique supérieur à celui de l'atmosphère et dépourvue de moteur. De 1890 à 1896, en Poméranie, au cours de quelque deux mille cinq cents glissades en planeur, il étudie les possibilités de sustentation des surfaces… Lire la suite
MOUILLARD LOUIS-PIERRE (1834-1897)

Écrit par :  Hugues AUCHÈRE

…  voiliers, c'est-à-dire des oiseaux capables de faire de longs vols sans aucun battement d'ailes. *Près de la moitié de l'ouvrage est ainsi consacrée à l'étude d'une grande variété d'oiseaux. Il en fait des descriptions détaillées avec mesure de leur envergure, de leur poids, de leur charge alaire, de la surface et de l'allongement de leurs ailes… Lire la suite
PLANEUR

Écrit par :  Bertrand DREYFUS

… *Véhicule aérien plus lourd que l'air, dépourvu de moteur, capable d'accomplir un vol soutenu. Bien que de nombreux inventeurs aient contribué au développement du planeur, le plus célèbre de tous les pionniers du vol plané est l'Allemand Otto Lilienthal (1848-1896), qui commence en 1867 à faire, en compagnie de son frère Gustav, des expériences sur… Lire la suite
U.L.M. (ultralégers motorisés)

Écrit par :  Michel FRYBOURG

… *Les U.L.M. (ultralégers motorisés) sont nés en Californie au milieu des années 1970 et apparus en France en 1979. Leur origine est explicitée dans la première partie de leur nom : les ultralégers. La grande légèreté permise par les matériaux modernes a favorisé, dans les années 1970-1975, le développement et l'expérimentation des planeurs… Lire la suite
VOL ANIMAL

Écrit par :  Armand de RICQLÈS

Dans le chapitre "Le carcan des lois physiques"  : …  nécessités fonctionnelles très comparables, déterminées par les mêmes impératifs de la physique. Les* données physiques essentielles à la compréhension du vol ayant été exposées ailleurs (cf. aérodynamiqueaviation - Hélicoptères, insectesoiseaux), on ne proposera ici qu'un bref rappel de notions fondamentales… Lire la suite
WARREN DAVID R. (1925-2010)

Écrit par :  Melinda C. SHEPHERD

…  rouge ou orange – plus facile à repérer – et résistant à l'épreuve de tout accident, enregistre *les paramètres de vol d'un avion, informations qui seront ultérieurement analysées par les enquêteurs pour déterminer la cause d'un accident. David Ronald Warren naît le 20 mars 1925 sur l'île de Groote Eylandt, dans le Territoire du Nord. Après la… Lire la suite

Afficher la liste complète (10 références)

 

Voir aussi

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média