BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

Afficher la liste complète (103 médias)

La Seconde Guerre mondiale commence comme un conflit franco-allemand traditionnel, provoqué par la volonté de Hitler de supprimer les frontières que le traité de Versailles avait imposées à l'Allemagne.

Les accords de Munich (sept. 1938), puis l'occupation de la Bohême et la vassalisation par le Reich de la Slovaquie (mars 1939) ont démantelé le système d'alliances édifié par la diplomatie française ; les autres États de la Petite Entente (Roumanie, Yougoslavie) ont pratiquement adopté une attitude de neutralité. La France ne peut compter à l'est que sur la Pologne, dont l'éloignement constitue un sérieux obstacle. Le pacte germano-soviétique a provisoirement supprimé la menace d'un deuxième front oriental dangereux pour l'armée allemande, tout en faisant peser sur la Pologne la menace d'un nouveau partage. En avril 1939, Hitler annonce à ses généraux sa décision d'envahir la Pologne. Il dévoile ses véritables desseins : Dantzig est un prétexte ; ce qui importe, c'est la conquête de l'« espace vital » (Lebensraum) à l'est.

À l'ouest, depuis la remilitarisation de la Rhénanie, la Belgique a adopté une politique de neutralité, dite d'« indépendance » ; pour porter secours à la Pologne, l'armée française devra, ou violer la neutralité belge, ou attaquer sur le Rhin et se heurter immédiatement aux fortifications allemandes de la ligne Siegfried. La France est protégée dans le même secteur d'opérations éventuel par la ligne Maginot, mais celle-ci s'arrête au nord-ouest, à la trouée de Sedan.

Pour la première fois depuis les guerres de l'Empire, la France est menacée d'une guerre sur trois fronts ; l'agressivité de l'Italie fasciste (qui réclame à la France Nice, la Corse et la Tunisie) l'oblige à laisser des troupes sur les Alpes et en Afrique du Nord, ainsi qu'une partie de la flotte en Méditerranée, [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  29 pages…

 

Pour citer cet article

MICHEL, « GUERRE MONDIALE (SECONDE)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-seconde/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« GUERRE MONDIALE SECONDE » est également traité dans :

SECONDE GUERRE MONDIALE

Écrit par :  Vincent GOURDON

Avec environ soixante millions de victimes, dont nombre de civils, bombardés, exécutés, ou déportés dans les camps de la mort allemands, la Seconde Guerre mondiale est la plus meurtrière de l'histoire. Engagé dès 1937 entre le Japon et la Chine puis en septembre 1939 en Europe, le conflit s'unifie en 1941 avec l'attaque allemande contre l'U.R.S.S.… Lire la suite
SECONDE GUERRE MONDIALE - (repères chronologiques)

Écrit par :  Vincent GOURDON

7-8 juillet 1937 Incident au pont Marco-Polo, près de Pékin, entre Chinois et Japonais. Dans les jours qui suivent, les Japonais entament la conquête de la Chine. 1er septembre 1939 L'armée allemande entre en Pologne . Français… Lire la suite
ABETZ OTTO (1903-1958)

Écrit par :  Jean BÉRENGER

Important dignitaire nazi, artisan dès avant 1933 d'une réconciliation franco-allemande en particulier avec Jean Luchaire et Fernand de Brinon, Otto Abetz eut pour rôle essentiel d'occuper, de 1940 à 1944, le poste d'ambassadeur d'Allemagne à Paris. Sa mission avait un double caractère qui dépassait largement celle d'un… Lire la suite
ACCORDS DE YALTA

Écrit par :  Olivier COMPAGNON

Du 4 au 11 février 1945, alors que la Seconde Guerre mondiale bat encore son plein en Europe et dans le Pacifique, Roosevelt pour les États-Unis, Churchill pour le Royaume-Uni et Staline pour l'U.R.S.S. se réunissent à Yalta, en Crimée, pour préparer la paix. Cette… Lire la suite
AFFICHE ROUGE L'

Écrit par :  Stéphane COURTOIS

En février 1944, une gigantesque affiche fut placardée dans les principales villes de France par les services de la propagande allemande. Sur un fond rouge se détachaient en médaillon les visages de dix hommes aux traits tirés, avec une barbe de plusieurs jours. En haut de l'affiche, on pouvait lire, en larges lettres : «… Lire la suite
ALBANIE

Écrit par :  Anne-Marie AUTISSIEROdile DANIELChristian GUT

Dans le chapitre "La domination zoguiste (1925-1939)"  : …  Le 25 mars 1939, enfin, Mussolini, décidé à l'invasion, présenta des exigences inacceptables : union douanière, occupation militaire, etc. Les contre-propositions albanaises ne furent même pas examinées et, le 7 avril 1939, d'importantes forces italiennes occupaient le pays sans coup férir, tandis que Zog s'enfuyait avec sa famille… Lire la suite
ALEXANDER HAROLD, 1er comte Alexander of Tunis (1891-1969) maréchal britannique

Écrit par :  Roland MARX

L'un des principaux chefs militaires anglais de la Seconde Guerre mondiale. Général de division au début du conflit, Alexander participe à l'évacuation de Dunkerque. Rappelé en Birmanie en 1942 pour prendre le commandement en chef des forces britanniques du Proche-Orient à un moment crucial, sous la menace d'une offensive… Lire la suite
ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

Écrit par :  Michel EUDEAlfred GROSSER

Dans le chapitre "La partition (1945-1949)"  : …  Pour beaucoup de pays, 1945 ne représente pas seulement la fin de la guerre, mais un changement interne. Parfois un simple renversement de majorité, comme en Grande-Bretagne ; parfois le retour à la légitimité antérieure, comme en Norvège ou en Autriche ; plus souvent la naissance d'un nouveau régime… Lire la suite
ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

Écrit par :  Georges CASTELLANRita THALMANN

Dans le chapitre "La zone soviétique (mai 1945-oct. 1949)"  : …  La zone soviétique est née de la Seconde Guerre mondiale. Les Alliés, États-Unis, Grande-Bretagne, Union soviétique, ayant décidé de n'accepter du Reich hitlérien qu'une capitulation sans conditions (conférence de Casablanca, janv. 1943), durent envisager l'occupation totale du territoire ennemi.… Lire la suite
ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

Écrit par :  Alfred GROSSERHenri MÉNUDIER

Dans le chapitre "Le poids du passé"  : …  Le rapport au passé reste cependant un thème difficile. Le quarantième anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale est commémoré avec dignité, notamment avec le discours du président de la République, Richard von Weizsäcker. Quelques jours plus tôt, le président américain, Ronald Reagan, et le chancelier Kohl provoquent de violentes… Lire la suite
ALSACE-LORRAINE QUESTION D'

Écrit par :  E.U.Françoise LÉVY-COBLENTZ

Dans le chapitre "Le dénouement du problème"  : …  Dès les premiers jours de septembre 1939, le tiers de la population alsacienne est évacué. Pendant dix mois, Strasbourg sera vide d'habitants. En juin 1940, les Allemands contournent la ligne Maginot et franchissent le Rhin, s'emparant de toute l'Alsace. Cette fois-ci, aucun espoir de concessions dans le sens de l'autonomie… Lire la suite
ANDERS WŁADYSŁAW (1892-1970)

Écrit par :  Charles URJEWICZ

Né à Błonie (Pologne), Władysław Anders fait ses premières armes dans l'armée tsariste pendant la Première Guerre mondiale. Après la proclamation de l'indépendance polonaise, il s'intègre naturellement dans les cadres de l'armée du nouvel État. La guerre russo-polonaise (1919-1920) le voit combattre les troupes de… Lire la suite
ANGLETERRE BATAILLE D' (1940)

Écrit par :  Paul VILLATOUX

Premier engagement purement aérien de l'histoire, la bataille d'Angleterre débute le 10 juillet 1940. Après la « bataille de la Manche », achevée le 7 août, la Luftwaffe lance le 13 août, « jour de l'Aigle », un plan d'attaque destiné à clouer au sol la chasse britannique puis à désorganiser l'économie du pays par… Lire la suite
ANTONESCU ION (1882-1946)

Écrit par :  Jean BÉRENGER

Rome, il ne cache pas ses sympathies pour le régime fasciste. Il devient chef d'état-major général, puis ministre de la Guerre. Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale conduit à de graves tensions en Roumanie, car les Allemands font des demandes exorbitantes. Antonescu est favorable aux nazis, mais le roi CarolLire la suite
ARABISME

Écrit par :  E.U.Maxime RODINSON

Dans le chapitre "Les luttes pour l'indépendance (1920-1945)"  : …  Dans le conflit qui éclate en 1939, l'opinion arabe est attentiste, plutôt sympathique à l'Axe par hostilité envers la Grande-Bretagne et la France. Pour la regagner, les Britanniques donnent un coup de frein à l'immigration juive en Palestine (Livre blanc, mai 1939), déclarent leur sympathie pour l'unité arabe (déclaration Eden, 29 mai 1941),… Lire la suite
ARGENTINE

Écrit par :  Romain GAIGNARDRoland LABARRELuis MIOTTICarlos QUENANJérémy RUBENSTEINSébastien VELUT

Dans le chapitre "De la crise économique au péronisme : la promotion des masses urbaines (1930-1947)"  : …  dans la démocratie représentative chère aux libéraux. La Seconde Guerre mondiale a de profondes répercussions dans un pays partagé en deux camps et qui se réfugie dans la neutralité. Neutralité active, d'ailleurs, foncièrement favorable aux puissances de l'Axe malgré une tardive déclaration de guerre à l'Allemagne. C'est par rapport aux… Lire la suite
ARMÉE - Typologie historique

Écrit par :  Paul DEVAUTOUR E.U.

Dans le chapitre "Les armées de la Seconde Guerre mondiale"  : …  La guerre éclair, menée par les Allemands jusqu'en décembre 1941, inaugure un quatrième âge cuirassé… Lire la suite
ARMISTICE DE 1940

Écrit par :  Guy ROSSI-LANDI

L'armistice franco-allemand signé à Rethondes le 22 juin 1940 par le général Huntziger et le général Keitel reste l'un des sujets les plus controversés de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale. La « drôle de guerre » a pris fin le 10 mai 1940 avec l'invasion de la Belgique et de la Hollande par l'armée allemande… Lire la suite
ART SOUS L'OCCUPATION

Écrit par :  Laurence BERTRAND DORLÉAC

Dans le chapitre "La France occupée"  : …  Le 22 juin 1940, la convention d'armistice ratifiait la victoire de l'Allemagne nazie. Le 9 juillet 1940, le ministère de la Propagande du IIIe Reich donnait au vaincu un avant-goût du sort qu'il lui réservait : la France ne serait pas considérée comme une « alliée » mais jouerait en Europe le rôle d'… Lire la suite
ASTIER DE LA VIGERIE EMMANUEL D' (1900-1969)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

Lu, Vu et au Time. Mobilisé en août 1939 dans la Royale, il dirige un centre de renseignements maritimes à Lorient puis est rattaché au cinquième bureau replié à Port-Vendres en juin 1940. Dès septembre, refusant la défaite, il fonde l'éphémère groupe La Dernière Colonne. Après avoir gagné Clermont-… Lire la suite
ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

Écrit par :  Jacques GODECHOTClément THIBAUD

Dans le chapitre "L'Atlantique depuis le début du XXe siècle"  : …  de soldats américains de franchir l'océan : ils furent 10 000 par jour durant le mois de juillet 1918. Mais c'est la Seconde Guerre mondiale qui signait le passage sans retour de la Pax Britannica à la Pax Americana. En effet, dès la bataille d'Angleterre qui débuta le 10 juillet 1940, il apparaissait évident aux Britanniques qu'ils ne… Lire la suite
AUBRAC LUCIE (1912-2007)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

Lumière rayonnante de la Résistance » : en définissant ainsi Lucie Aubrac, le président de la République Jacques Chirac a illustré la force en marche qu'a été, dans la clandestinité en France puis à Londres, cette agrégée de l'université, cofondatrice du mouvement Libération. Disparue à quatre-vingt-quatorze ans, le 14 mars 2007, cette dignitaire… Lire la suite
AUBRAC RAYMOND (1914-2012)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

Résistant héroïque, co-fondateur du mouvement Libération, Raymond Aubrac était le dernier survivant des arrestations de Caluire qui scellèrent tragiquement, en juin 1943, le sort de Jean Moulin. Dès le 15 septembre 1944, à Marseille, Charles de Gaulle avait rendu… Lire la suite
AUPHAN GABRIEL (1894-1982)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

Né à Alès (Gard), le 4 novembre 1894, élève à l'École navale, Gabriel Auphan est capitaine de vaisseau en 1936 et commande la Jeanne d'Arc, croiseur-école de la Marine nationale. Sous-chef d'état-major en 1939, après avoir appartenu aux cabinets des ministres de la Marine Georges Leygues et François… Lire la suite
AUSCHWITZ

Écrit par :  Michael BERENBAUM

de quarante-cinq camps périphériques de plus petite taille, dans la plupart desquels étaient détenus des prisonniers qui effectuaient des travaux forcés, fut subordonné à Auschwitz. Pendant presque toute la période qui s'étend de 1940 à 1945, le SS-Hauptsturmführer (« Capitaine ») Rudolf Franz Höss fut à la tête des camps centraux d'Auschwitz… Lire la suite
AUSTRALIE

Écrit par :  Benoît ANTHEAUMEJean BOISSIÈREBastien BOSA E.U.Harold James FRITHYves FUCHSAlain HUETZ DE LEMPSIsabelle MERLEXavier PONS

Dans le chapitre "L'Australie dans la guerre, et l'après-guerre sous l'influence travailliste"  : …  En 1940-1941, l'Australie se voit encore comme un dominion très éloigné des lieux d'affrontements de la Seconde Guerre mondiale, qui envoie des hommes et des matières premières au Royaume-Uni. À l'abri des menaces militaires internationales, le débat politique interne se focalise sur les conséquences profondes de la crise… Lire la suite
AUTOMOBILE - Histoire

Écrit par :  Alfred MOUSTACCHI

Dans le chapitre " La Seconde Guerre mondiale "  : …  Dès la déclaration de la Seconde Guerre mondiale, les usines automobiles françaises sont transformées en usines d'armement, fabriquant essentiellement : des chars légers, des moteurs d'avions et des camions. Un mince filet de production de voitures est réservé à l'administration. Après la défaite française de juin 1940, ces véhicules sont… Lire la suite
AVANT-GARDE EST-EUROPÉENNE

Écrit par :  Andrzej TUROWSKI

Dans le chapitre " Identification culturelle"  : …  La Seconde Guerre mondiale et le partage de Yalta renforcèrent la division de l'Europe : l'Europe de l'Est désigne, de 1945 à 1989, les pays de l'Europe centrale et orientale tombés dans la zone d'influence de l'Union soviétique, tandis que l'Europe de l'Ouest se rattache à une communauté atlantique. Les tentatives entreprises par les nations est-… Lire la suite
AVIATION - Histoire de l'aviation

Écrit par :  E.U.Edmond PETITPierre SPARACO

Dans le chapitre "De 1939 à 1945"  : …  À la date du 27 septembre 1939, jour de la capitulation de Varsovie, après la victoire sur la Pologne à laquelle l'aviation d'assaut et de bombardement n'a pas peu contribué, le Reich dispose de 3 500 appareils (dont 1 500 chasseurs). Dans le camp adverse, Français et Britanniques peuvent aligner environ 2 500 avions de… Lire la suite
BABI YAR

Écrit par :  Michael BERENBAUM

Le grand ravin de Babi Yar, situé à la limite septentrionale de la ville de Kiev, en Ukraine, servit de charnier pour des victimes principalement juives que des groupes de S.S. allemands tuèrent entre 1941 et 1943. Après un premier massacre de Juifs à Babi Yar, le lieu continua de servir pour l'… Lire la suite
BADOGLIO PIETRO (1871-1956) maréchal italien

Écrit par :  Paul GUICHONNET

Officier d'artillerie, Pietro Badoglio prend part à la campagne d'Afrique (1896-1897) puis sert dans l'état-major, au cours de la guerre de Libye. Quand éclate le premier conflit mondial, il est lieutenant-colonel, au commandement de la IIe armée. En août 1916, il se signale par… Lire la suite
BATAILLES NAVALES - (repères chronologiques)

Écrit par :  Michèle BATTESTI

11 novembre 1940 Attaque de Tarente, base italienne en Méditerranée. Des avions torpilleurs britanniques de l'Illustrious mettent hors de combat la moitié du corps de bataille italien mouillé dans le port. Une répétition de Pearl Harbor… Lire la suite
BECK LUDWIG (1880-1944)

Écrit par :  André BRISSAUD

hitlériens. Tandis que Canaris reste à son poste et va œuvrer dans l'ombre contre les excès nazis, Beck démissionne, le 21 août 1938. Dès lors, il sera le symbole de la résistance militaire au nazisme. Mêlé de près ou de loin à tous les complots pendant la Seconde Guerre mondiale, il est l'un des chefs de la conjuration du 20 juillet 1944. L'… Lire la suite
BÉDARIDA FRANÇOIS (1926-2001)

Écrit par :  Robert FRANK

François Bédarida s'est également intéressé aux enjeux de la relation franco-britannique. L'édition scientifique des procès-verbaux des réunions du Conseil suprême interallié de septembre 1939 à avril 1940 donne lieu à un ouvrage magistral : La Stratégie secrète de la Drôle de guerre (1979). C'est toute la période fondamentale… Lire la suite
BELGIQUE - Histoire

Écrit par :  Guido PEETERS

Dans le chapitre "La Seconde Guerre mondiale"  : …  Le 10 mai 1940, sans déclaration de guerre préalable, les troupes allemandes firent irruption en Belgique. Après avoir capitulé le 28 mai, Léopold III n'accéda pas au désir du gouvernement tripartite Pierlot de le voir émigrer. On en vint à une rupture entre les ministres et le roi. Les ministres se réfugièrent… Lire la suite
BELZEC

Écrit par :  Michael BERENBAUM E.U.

à la fois des camps de concentration et d'extermination. Il était installé autour du village du même nom, sur la ligne de chemin de fer Lublin-Lviv, dans la province de Lublin, alors en Pologne occupée par l'Allemagne. Dans le camp d'extermination, l'un des plus sinistres, les nazis massacrèrent au… Lire la suite
BERGEN-BELSEN

Écrit par :  Michael BERENBAUM E.U.

Le camp de concentration nazi situé près des villages de Bergen et Belsen, à environ 16 kilomètres au nord-ouest de Celle, en Allemagne, fut construit en 1943 sur une partie d'un camp de prisonniers de guerre. Il devait servir à l'origine de camp de détention pour les juifs destinés à être échangés contre des Allemands détenus en territoire allié… Lire la suite
BERNADOTTE FOLKE (1895-1948)

Écrit par :  Laurent BARCELO

sa prise de responsabilités à la tête du mouvement scout suédois. Sa popularité vient surtout de son action en tant que vice-président, à partir de 1943, puis président, en 1946, de la Croix-Rouge suédoise. C'est à ce titre qu'il est prié par le gouvernement de son pays, au tout début de 1945, d'entrer en… Lire la suite
BÉTHOUART MARIE ANTOINE (1889-1982)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

nouveau l'état d'esprit défensif, conséquence « de vingt années de statu quo et d'inertie politique et militaire ». En janvier 1940, il est chargé de constituer une brigade de haute montagne pour combattre en Finlande les troupes soviétiques. La paix étant intervenue entre Helsinki et Moscou, sa brigade — devenue division — est engagée en… Lire la suite
BLINDÉS MATÉRIELS

Écrit par :  Patrice VENTURA

Dans le chapitre "L'entre-deux-guerres"  : …  fut produit en série à partir de 1942, après près de sept ans d'études, et s'imposa sur tous les champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale, tout comme le char Panther, premier char allemand disposant d'un blindage incliné. Inspiré par le T 34 soviétique, le Panther se révéla rapidement comme le plus performant de la Seconde Guerre mondiale… Lire la suite
BLUM LÉON (1872-1950)

Écrit par :  René GIRAULT

Dans le chapitre "Le sage et le recours"  : …  Au début de la Seconde Guerre mondiale, Léon Blum est redevenu simple chef d'un parti, en perte de vitesse, déchiré par le problème du pacifisme. Il se situe parmi ceux qui veulent « résister », sans exclusives, mais sans concessions. Très meurtri par la défaite de juin 1940, il est à l'avance condamné par les dirigeants de Vichy, régime qui se… Lire la suite
BOCK FEDOR VON (1880-1945)

Écrit par :  André BRISSAUD

Descendant d'une longue lignée de militaires et neveu du général Erich von Falkenhayn, le maréchal Fedor von Bock incarnait l'officier prussien mieux qu'aucun autre. Monarchiste ardent et ami du Kronprinz, il va pourtant se rallier rapidement à Hitler. Celui-ci lui confie en 1938 le commandement des troupes qui vont… Lire la suite
BONNET GEORGES (1889-1973)

Écrit par :  Guy ROSSI-LANDI

Si le nom de Georges Bonnet est assuré de passer à la postérité, ce n'est pas en raison de ce curriculum vitae impressionnant, mais parce qu'il fut le ministre des Affaires étrangères qui organisa la conférence internationale de Munich dont les résultats divisent encore les Français. Bien que la France se fût engagée à garantir les frontières de… Lire la suite
BORGHESE JUNIO VALERIO (1906-1974)

Écrit par :  Vittorio SPINAZZOLA

Puis, en 1940, il laisse sa femme et ses quatre enfants (« sans problème », dira-t-il) pour s'en aller à la guerre déchaînée par le fascismeLire la suite
BOUCHINET-SERREULLES CLAUDE (1912-2000)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

nazisme en 1937-1938 lorsqu'il avait été attaché du conseiller commercial à Berlin. Officier d'ordonnance du général de Gaulle à partir du 26 juillet 1940, son « ami et compagnon de toutes les heures » et un de ses truchements dans les rapports franco-britanniques, il avait considéré l'entrée dans le combat sur le sol national comme un devoir… Lire la suite
BOUSQUET RENÉ (1909-1993)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

Conseiller d'État en service extraordinaire, il exerça des prérogatives ministérielles en qualité de secrétaire général à la Police à partir du 18 avril 1942 et laissa opérer en zone libre des policiers allemands qui y arrêtèrent des résistants, plusieurs mois avant l'occupation de la zone sud… Lire la suite
BRADLEY OMAR (1893-1981)

Écrit par :  Marie-France TOINET

militaire américaine pour des raisons financières. Sorti sous-lieutenant en 1915, il ne voit le feu qu'en... 1943, alors qu'il est déjà général de brigade. Sa carrière a été jusque-là celle d'un administrateur et d'un enseignant : tactique, mathématiques, armement. Mais il a la confiance du général George Marshall dont il a été l'adjoint à l'école… Lire la suite
BRAUN WERNHER VON (1912-1977)

Écrit par :  Hubert CURIEN

Trois dates essentielles jalonnent la carrière de Wernher von Braun : le 6 septembre 1944, la première fusée V2 atteint la région parisienne ; le 31 janvier 1958, le premier satellite américain, Explorer-1, d'une masse de 14 kilogrammes, est placé sur orbite ; le 20 juillet 1969, deux Américains marchent sur la Lune ; ils ont été lancés par la… Lire la suite
BRETAGNE

Écrit par :  Léon FLEURIOTJean MEYERJean OLLIVRO

Dans le chapitre "Remous de la grande histoire"  : …  à part la courte occupation d'une partie de la Haute-Bretagne par les Prussiens en 1815, la province devient en revanche le pivot de la guerre maritime allemande de 1940 à 1944. Mais la libération de la Bretagne constitue un cas unique en France : celui d'une province où la Résistance est associée à tous les échelons aux opérations militaires. Les… Lire la suite
BRUSTLEIN GILBERT (1919-2009)

Écrit par :  E.U.

Paris populaire, Gilbert Brustlein milite aux Jeunesses communistes. À l'été de 1941, après l'entrée en guerre de l'Allemagne contre l'U.R.S.S., le Parti communiste français (P.C.F.) met sur pied des Bataillons de la jeunesse, composés de lycéens, d'étudiants et d'ouvriers ; Brustlein est nommé responsable… Lire la suite
BUCHENWALD

Écrit par :  Michael BERENBAUM E.U.

La population de Buchenwald évolua en nombre et en composition au fil du temps. Après le début de la Seconde Guerre mondiale, Buchenwald continua de recevoir des prisonniers politiques et, plus tard, des Polonais. La plupart des détenus travaillaient comme des esclaves dans des chantiers voisins pendant 12 heures de suite.… Lire la suite
BUCKMASTER MAURICE (1902-1992)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

De 1941 à 1945, le colonel Buckmaster est entré dans l'histoire et la légende de la Résistance française et des services secrets britanniques ; il fut, en effet, chef de la section française du Special Operations Executive (S.O.E.) qui devait « mettre l'Europe en feu » à la demande de… Lire la suite
BULGARIE

Écrit par :  Roger BERNARDAndré BLANCChristophe CHICLETNadia CHRISTOPHOROVJack FEUILLETVladimir KOSTOVEdith LHOMELRobert PHILIPPOT

Dans le chapitre "Glissement vers le fascisme"  : …  la seule issue possible à la crise. Pendant la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement Filov prend parti pour l'Allemagne nazie et, en mars 1941, ouvre le territoire bulgare aux troupes allemandes qui vont envahir la Grèce et la Yougoslavie. En récompense, la Bulgarie pourra occuper la Macédoine et la Thrace tant… Lire la suite
CAEN

Écrit par :  Armand FRÉMONT

L'histoire de Caen bascula en juin 1944 lorsque la cité devint la charnière principale de la bataille de Normandie et l'enjeu de très durs combats. Détruite complètement en son centre, la ville exsangue était entourée de villages en ruines. Caen ne comptait que 35 000 habitants en juillet 1944. La reconstruction qui suivit devait donner à la ville… Lire la suite
CAIRNCROSS JOHN (1913-1995)

Écrit par :  Roland MARX

avec les administrations de son pays depuis la fin des années 1950, ne fut pourtant identifié qu'en 1991, grâce aux révélations d'un transfuge soviétique. Ses actes d'espionnage connus concernent surtout la période de la guerre et de l'immédiat après-guerre : il aurait communiqué alors à Moscou des informations que son activité au service du… Lire la suite
CAMP D'EXTERMINATION

Écrit par :  Michael BERENBAUM

Les camps les plus importants étaient situés dans la partie de la Pologne occupée par les Allemands ; en faisaient partie Auschwitz, Belzec, Chelmno, Majdanek, Sobibor et TreblinkaLire la suite
CASABLANCA CONFÉRENCE DE (1943)

Écrit par :  Georges-Henri SOUTOU

Conférence réunissant Roosevelt et Churchill, du 14 au 24 janvier 1943, dans une villa d'Anfa à huit kilomètres de Casablanca. Ces derniers auraient souhaité une rencontre à trois, mais Staline déclina l'invitation. Ils prirent un certain nombre de décisions d'ordre militaire, rendues… Lire la suite
CAVALERIE

Écrit par :  Paul DEVAUTOUR

Dans le chapitre "La cavalerie au XXe siècle"  : …  La guerre 1939-1945 n'élimine pas non plus la cavalerie. Beaucoup mieux adaptées au combat à pied qu'en 1914, disposant d'animaux dont le cuir s'est « fait à la dure » pendant la « drôle de guerre », les unités françaises à cheval se battent avec brio en mai et juin 1940. Les Allemands, faute d'essence, gardent jusqu'à la fin des transports… Lire la suite
C.G.T. (Confédération générale du travail)

Écrit par :  Jean BRUHAT E.U.René MOURIAUX

Dans le chapitre " La C.G.T. et la Seconde Guerre mondiale"  : …  Les conséquences du traité germano-soviétique, la Seconde Guerre mondiale entraînent une nouvelle crise dans la C.G.T. Les syndicats dont les dirigeants communistes refusaient de condamner le pacte germano-soviétique sont exclus de l'organisation. L'armistice de 1940 et la formation du gouvernement de… Lire la suite
CHARLES-ROUX EDMONDE (1922-2016)

Écrit par :  Laurent LEMIRE

À la déclaration de guerre, son père est rappelé à Paris au secrétariat général des Affaires étrangères. Il succède à Alexis Leger, Saint-John Perse pour la littérature. Jeune élève infirmière, Edmonde Charles-Roux est affectée dans un corps d’ambulancières de la Légion étrangère. Blessée en 1940 lors d’un bombardement, elle… Lire la suite
CHEŁMNO

Écrit par :  Michael BERENBAUM E.U.

un camp d'extermination nazi situé sur la rivière Ner, tributaire de la Warta, dans l'ouest de la Pologne. Il fut utilisé de décembre 1941 à janvier 1945 pour exterminer des juifs en grande majorité polonais et, dans une moindre mesure, des prisonniers de guerre russes et des Tziganes. De 170 000 à 360 000 personnes y… Lire la suite
CHINE - Histoire jusqu'en 1949

Écrit par :  Jean CHESNEAUXJacques GERNET

Dans le chapitre "Politique de salut national"  : …  de « salut national » a maintenant la priorité sur la lutte sociale intérieure, au moins dans l'immédiat. En Extrême-Orient, la Seconde Guerre mondiale a donc commencé dès 1937, encore qu'elle ne devienne réellement mondiale qu'en 1941 avec l'agression japonaise contre les Anglo-Saxons. Nos repères chronologiques occidentaux sont inadéquats… Lire la suite
CHOLTITZ DIETRICH VON (1894-1966)

Écrit par :  André BRISSAUD

allemande pendant la Première Guerre mondiale. Au cours de la seconde, il se révèle excellent chef de corps, parfaitement discipliné et sans pitié. Il participe aux campagnes de Pologne et de France et est remarqué par Hitler lors de la prise d'Amsterdam. C'est à von Choltitz qu'est confié l'écrasement de la ville de… Lire la suite
CHURCHILL WINSTON (1874-1965)

Écrit par :  Albert MABILEAU

Dans le chapitre "Une politique réaliste"  : …  la vérité, il se sert de l'émotion qui le pénètre pour la communiquer aux autres : « Je n'ai rien à offrir que du sang, du travail, des larmes et de la sueur » (1940). Il fait taire les scrupules, au nom des intérêts de son pays, comme pourraient en témoigner les épisodes de Mers el-Kébir ou de Yalta pendant la Seconde… Lire la suite
CINÉMA ET HISTOIRE

Écrit par :  Jean-Pierre JEANCOLAS

Dans le chapitre "Un instrument de propagande"  : …  À tel point que quand les États-Unis entrent en guerre, en 1941, Frank Capra, convoqué au Pentagone par le général Marshall pour prendre en main les services de propagande américains, commence par visionner Le Triomphe de la volonté, qu'il définit comme une « arme psychologique fatale ». C'est contre la propagande des nazis, et… Lire la suite
C.N.R. (Conseil national de la Résistance)

Écrit par :  Armel MARIN

Organisme chargé d'assurer en France et dans la clandestinité la coordination des mouvements de résistance, des maquis, de la presse, des syndicats et des représentants de partis politiques opposés à Vichy. La première réunion du C.N.R. eut lieu à Paris, rue du Four, le 27 mai 1943 sous la présidence de Lire la suite
COHEN GEORGES N. (1920-    )

Écrit par :  Michel VÉRON

avec qui il se lie. Il entame des études de mathématiques, de chimie générale et de physiologie à la Sorbonne. À la déclaration de guerre, il peut poursuivre ses études dans un premier temps, mais il est mobilisé au moment de la débâcle de juin 1940. Il n’a que le temps de rejoindre son régiment à Angoulême pour être fait prisonnier dans la cour… Lire la suite
COLONISATION (débats actuels)

Écrit par :  Myriam COTTIAS

Dans le chapitre "L'émergence des questions de domination, de génocide et de mémoire après la Seconde Guerre mondiale"  : …  Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, en raison du rôle important qu'ont joué les colonies dans le conflit, un questionnement sur l'ordonnancement du monde et sur la modernité dans les espaces colonisés a surgi. Une analyse des concepts de liberté, de pouvoir et de domination, notamment à partir de l'histoire de l'… Lire la suite
COLONNE CINQUIÈME

Écrit par :  Arnaud JACOMET

En mai-juin 1940, sur les routes de France, l'armée, engluée dans l'exode des civils, est en déroute. De bouche à oreille, une explication du désastre circule : « La cinquième colonne nous a vendus ! » Les Français, avides de se disculper de la défaite, seront tout prêts à croire, le cauchemar passé, au complot des pronazis et des profascistes de… Lire la suite
COMITÉ FRANÇAIS DE LIBÉRATION NATIONALE (C.F.L.N.)

Écrit par :  Armel MARIN

La première séance du Comité français de Libération nationale (C.F.L.N.), créé le 3 juin 1943, eut lieu le 4 juin à Alger, sous la coprésidence du général de Gaulle, représentant les Français de Londres, et du général Giraud, représentant ceux d'Alger. Il… Lire la suite
COMMUNISME - Histoire

Écrit par :  Annie KRIEGEL

Dans le chapitre "La Seconde Guerre mondiale et la fin de l'I.C."  : …  La guerre ayant éclaté immédiatement après, les circonstances de son déroulement conduisent Hitler à considérer le pacte comme caduc et à se retourner violemment contre l'U.R.S.S. en 1941. Le choc met la patrie socialiste en extrême péril. Il faut tout sacrifier pour obtenir et maintenir une alliance capable de sauver l'acquis territorial, l'État… Lire la suite
COMMUNISME DANS LE MONDE - (repères chronologiques)

Écrit par :  Olivier COMPAGNON

23 août 1939 Signé par Ribbentrop pour l'Allemagne et Molotov pour l'U.R.S.S., le pacte germano-soviétique scelle une alliance provisoire entre Hitler et Staline, qui se partagent la Pologne un mois plus tard… Lire la suite
COMMUNISME EN FRANCE - (repères chronologiques)

Écrit par :  Olivier COMPAGNON

Septembre 1939 Quelques jours seulement après la signature du pacte germano-soviétique, la déclaration de guerre de la France à l'Allemagne place les militants communistes, partagés entre leur fidélité à Moscou et les exigences de l'antifascisme, dans une position ambiguë. Le secrétaire général du P.C., Lire la suite
COMPAGNONS DE LA LIBÉRATION

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

Se considérant comme l'incarnation de la légitimité mais non du pouvoir légal et désireux de ne pas attribuer de croix de guerre sauf pour « exploit contre l'ennemi », le général de Gaulle, chef des Français libres, institua une décoration spécifique dès le 16 novembre 1940. L'ordonnance signée à… Lire la suite
CONCENTRATION CAMPS DE

Écrit par :  André BRISSAUD

Camps dans lesquels sont rassemblés, sous la surveillance de l'armée ou de la police, soit des populations civiles de nationalité ennemie, soit des prisonniers de guerre ou des détenus politiques. Dans le monde moderne, les premiers camps paraissent avoir été ceux qui furent créés par les Espagnols au cours de la révolte de Cuba. Pendant la… Lire la suite
CONGO RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU

Écrit par :  E.U.Jules GÉRARD-LIBOISHenri NICOLAÏPatrick QUANTINBenoît VERHAEGENCrawford YOUNG

Dans le chapitre "La crise de la Seconde Guerre mondiale"  : …  La Seconde Guerre mondiale causa une nouvelle crise grave pour la colonie. La Belgique elle-même fut rapidement balayée en 1940, et le gouvernement en exil à Londres n'était guère en position d'exercer son autorité sur la colonie. Le Congo se trouvait sous la direction de son gouverneur général le plus marquant, Pierre Ryckmans (de 1934 à 1946), et… Lire la suite
CORSE

Écrit par :  Christian AMBROSIGilbert GIANNONIJanine RENUCCIAndré RONDEAU

Dans le chapitre "L'assimilation"  : …  , l'histoire, la civilisation ; la propagande eut peu d'échos ; mais la défaite française de 1940 fit installer dans l'île une double commission d'armistice, allemande et italienne ; puis l'invasion de la zone sud de la France, le 11 novembre 1942, fut accompagnée d'une occupation de l'île par les forces germano-italiennes. Aussitôt s'amplifie la… Lire la suite
CRÉMIEUX-BRILHAC JEAN-LOUIS (1917-2015)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

les officiers polonais qui furent ensuite assassinés à Katyn. Après la rupture de l'alliance germano-soviétique, il fut l'un des 186 hommes qui purent débarquer en Écosse le 12 septembre 1941 et rallier la France libre. Sous le pseudonyme de lieutenant Brilhac, il dirigea, à Londres, au sein du Commissariat national à l’Intérieur, les services… Lire la suite
CRIME DE GUERRE

Écrit par :  Jean DELMAS

« Atrocités ou délits commis sur des personnes et des biens en violation des lois et usages de la guerre, y compris l'assassinat, les mauvais traitements ou la déportation, pour des travaux forcés ou pour tout autre but, des populations civiles dans les territoires occupés, l'assassinat ou les mauvais traitements des prisonniers de guerre ou des… Lire la suite
CRYPTOLOGIE

Écrit par :  Jacques STERN

Dans le chapitre "Le XXe siècle"  : …  Les machines qui sont à la disposition des belligérants au début de la Seconde Guerre mondiale semblent de nature à mettre à l'abri la correspondance stratégique qu'elles traitent ; de fait, les états-majors n'en doutent pas. Ils ont tort cependant. Avant même le début du conflit, des cryptanalystes polonais, qui avaient pu… Lire la suite
CUSIN GASTON (1903-1993)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

République espagnole entre 1936 et 1939, malgré la règle officielle de non-intervention. Chef du service du blocus en avril 1940, il est rétrogradé par Vichy et emprisonné en 1942 avant d'être un militant actif de la C.G.T. clandestine, de Libération-Nord et du N.A.P. (Noyautage des administrations publiques), tout en ayant des liaisons avec les… Lire la suite
DACHAU

Écrit par :  Michael BERENBAUM E.U.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les quelque 150 camps annexes (Kommandos) qui dépendaient du camp principal dans le sud de l'Allemagne et en Autriche furent désignés collectivement sous le nom de Dachau. Cette infrastructure s'ajoutait aux réseaux de camps du centre et du nord… Lire la suite
DALADIER ÉDOUARD (1884-1970)

Écrit par :  Armel MARIN

Le 29 septembre 1938, la crise tchécoslovaque met l'Europe au bord de la guerre, conjurée apparemment à Munich. Daladier reçoit un accueil triomphal à son retour à Paris. Sceptique, il savait seulement que l'Angleterre et la France avaient livré la Tchécoslovaquie. Le… Lire la suite
DANEMARK

Écrit par :  Marc AUCHETFrederik Julius BILLESKOV-JANSENJean Maurice BIZIÈRERégis BOYERGeorges CHABOT E.U.Lucien MUSSETClaude NORDMANN

Dans le chapitre "De la Première à la Seconde Guerre mondiale"  : …  Le péril allemand reparut en 1939. Malgré la signature d'un pacte de non-agression, le pays fut occupé le 9 avril 1940. Mais le gouvernement légal demeura en place et l'Allemagne prétendit instaurer un protectorat modèle. Christian X, pour éviter la prise du pouvoir par les nazis danois, fit à l'occupant certaines… Lire la suite
DARLAN FRANÇOIS (1881-1942)

Écrit par :  Armel MARIN

qu'un véritable chef d'état-major capable de concevoir, de construire et d'employer une force navale de haute qualité ». Lorsque la guerre éclate, la France dispose d'une flotte magnifique qu'elle doit à Darlan, lequel a été pendant dix ans chef de cabinet militaire au ministère de la Marine et vient d'être promu amiral de la flotte. Il ne… Lire la suite
DÉAT MARCEL (1894-1955)

Écrit par :  Guy ROSSI-LANDI

il a pris des positions très hostiles au P.C.F. et, surtout, résolument munichoises. Le 4 mai 1939, il publie dans L'Œuvre son célèbre article « Mourir pour Dantzig ? ». En octobre 1939, lorsque la guerre a éclaté, il est d'ailleurs compromis dans l'affaire du tract « Paix immédiate », diffusé par le pacifiste Lecoin, auquel il… Lire la suite
DECOUX JEAN (1884-1963) amiral français

Écrit par :  E.U.

vice-amiral et commandant en chef des forces navales françaises d'Extrême-Orient en 1939. Il est nommé gouverneur général de l'Indochine le 25 juin 1940, trois jours après la signature de l'armistice franco-allemand. Quelques semaines plus tard, les Japonais lui demandent de laisser passer leurs troupes par le Tonkin (auj. le nord du Vietnam) afin… Lire la suite
DÖNITZ KARL (1891-1980)

Écrit par :  André BRISSAUD

spécialisé dans les sous-marins, il est nommé en 1936 commandant en chef de la flotte sous-marine de la Kriegsmarine. National-socialiste convaincu, Karl Dönitz n'est cependant pas écouté par Hitler qui néglige alors l'arme sous-marine. Lors de la déclaration de guerre, le 3 septembre 1939, l'Allemagne ne possède que quarante-trois sous-marins… Lire la suite
DORIOT JACQUES (1898-1945)

Écrit par :  Guy ROSSI-LANDI

Issu d'une modeste famille de l'Oise, ouvrier métallurgiste de Saint-Denis, Jacques Doriot adhère très jeune à la S.F.I.O. En 1920, il rallie la IIIe Internationale. Remplaçant par hasard un délégué malade, il devient suppléant au comité central des Jeunesses communistes ; c'est le début d'une belle carrière au sein du Parti… Lire la suite
DRESDE (BOMBARDEMENT DE)

Écrit par :  E.U.

Le bombardement de Dresde par les Alliés, du 13 au 15 février 1945, détruisit la quasi-totalité de la ville. Cette attaque aérienne devint un symbole de la campagne de pilonnage de l’Allemagne, une des opérations les plus controversées des Alliés durant la Seconde Guerre mondialeLire la suite
DRÔLE DE GUERRE

Écrit par :  Guy ROSSI-LANDI

La période de la « drôle de guerre » s'étend du 3 septembre 1939, déclaration de guerre de la Grande-Bretagne et de la France à l'Allemagne, au 10 mai 1940, invasion de la Belgique et des Pays-Bas par les troupes allemandes. Elle doit son nom à l'inaction des armées… Lire la suite
EDELMAN MAREK (1919-2009)

Écrit par :  Annette WIEVIORKA

Lors de la « grande Aktion » (l'évacuation du ghetto), du 22 juillet au 8 septembre 1942, Marek Edelman, qui travaille comme garçon de courses à l'hôpital, repère sur l'Umschlagplatz, le point de rassemblement où seront chargés dans des trains pour Treblinka quelque trois cent mille Juifs au total, les… Lire la suite
EISENHOWER DWIGHT DAVID (1890-1969)

Écrit par :  André KASPI

emptynull… Lire la suite
ÉPURATION (1944-1945)

Écrit par :  Armel MARIN

En France, répression des actes de collaboration avec l'ennemi, en particulier à partir de l'été 1944. Dès le début de 1943, la mise à l'index de tous ceux qui avaient occupé de hautes fonctions dans le gouvernement de Vichy était décidée par les résistants et les gaullistes. En novembre 1943, l'Assemblée consultative d'Alger se prononce pour la… Lire la suite
ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des fusées aux lanceurs

Écrit par :  Frederick I. ORDWAY IIIJacques VILLAIN

Dans le chapitre "L'avènement de la fusée moderne"  : …  La première fusée moderne est en fait née au cours de la Seconde Guerre mondiale, avec le V2 (Vergeltungswaffe no 2 : « arme de représailles no 2 ») allemand, conçu à Peenemünde, sur les bords de la mer Baltique, sous l'autorité de… Lire la suite
ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des pionniers à la fin de la guerre froide

Écrit par :  Jacques VILLAIN

Dans le chapitre "La première fusée moderne"  : …  été de 1939, la A5 atteint une altitude de 12 000 mètres, considérable pour l'époque. Le conflit mondial qui vient de se déclencher rend plus pressantes la réalisation et l'utilisation de missiles de différents types, dont les études sont en cours. Les budgets et les moyens de Peenemünde s'accroissent. Le 13 juin 1942, le premier lancement de la A4… Lire la suite
ESTONIE

Écrit par :  Céline BAYOUSuzanne CHAMPONNOISJean-Luc MOREAU

Dans le chapitre "L'Estonie dans la tourmente "  : …  Cela explique que l'armée du Reich ait été accueillie en libératrice, car le pays ignorait les clauses secrètes du pacte d'août 1939. Les espoirs de libération furent bientôt déçus et l'Estonie réalisa qu'elle avait seulement changé de maître… Lire la suite
ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

Écrit par :  E.U.Claude FOHLENAnnick FOUCRIERMarie-France TOINET

Dans le chapitre "La Seconde Guerre mondiale"  : …  Première Guerre mondiale, quoique sensibilisée aux menaces qui pèsent sur la démocratie. Si le Congrès accepte le « cash and carry » (payez et prenez) quand éclate la guerre en Europe, le président refuse de soutenir directement la France défaillante de 1940. Mais la réélection de F. D. Roosevelt en 1940, contrairement à toutes… Lire la suite
ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

Écrit par :  François BRUNETÉric de CHASSEY E.U.Erik VERHAGEN

Dans le chapitre "Vers le triomphe de l'art américain : l'expressionnisme abstrait"  : …  Unis comme ceux qui suivent avec attention les derniers développements de l'art européen, le déclenchement de la guerre sur le Vieux Continent, et plus encore l'entrée en guerre du pays en 1941 vont fondamentalement changer la situation. Le résultat le plus immédiat en est certes la fourniture d'images de propagande par certains peintres figuratifs… Lire la suite
ÉTHIOPIE

Écrit par :  Jean CHAVAILLONJean DORESSE E.U.Éloi FICQUETAlain GASCONJean LECLANTHervé LEGRANDJacqueline PIRENNER. SCHNEIDER

Dans le chapitre "Haïlé Sellassié et l'invasion italienne"  : …  compensation le dédain des castes qui existaient sous l'Empire et dissémine des connaissances et des techniques nouvelles. Si, durant la Seconde Guerre mondiale, l'Italie ne s'était alliée au nazisme, Haïlé Sellassié eut-il retrouvé son trône ? Bien des Éthiopiens ne souhaitaient pas son retour. Lorsque les Alliés vont déloger les Italiens d'… Lire la suite
FERRO MARC (1924-    )

Écrit par :  André LOEZ

Dans le chapitre "Des Annales à l’écran et au décryptage des images"  : …  Par la suite, l’intérêt de Marc Ferro pour la Seconde Guerre mondiale est à l’origine d’un ouvrage sur Pétain en 1987, pas tout à fait une biographie mais plutôt une analyse très documentée de son rôle à Vichy, traitant aussi des questions mémorielles. À partir de 1989, il présente… Lire la suite
F.F.I. (Forces françaises de l'intérieur)

Écrit par :  Armel MARIN

Nom donné, en février 1944, à l'ensemble des forces de la résistance intérieure française. Placées, en mars, sous l'autorité du général Kœnig, commandant suprême des forces françaises en Grande-Bretagne, les F.F.I. ont un état-major national et un commandement régional, parfois départemental. Le lien entre les forces militaires de la clandestinité… Lire la suite
F.F.L. (Forces françaises libres)

Écrit par :  Armel MARIN

Reconnu par Churchill chef des Français libres le 28 juin 1940, le général de Gaulle signa un accord avec le gouvernement britannique par lequel il s'engageait à « assurer la restauration intégrale de l'indépendance et de la grandeur de la France » ; le gouvernement britannique autorisait la formation d'une force… Lire la suite
FINLANDE

Écrit par :  Régis BOYERMaurice CARREZLucien MUSSETYvette VEYRET-MEKDJIAN

Dans le chapitre "Dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale"  : …  Dès avril 1938, les dirigeants soviétiques avaient pris de discrets contacts avec les autorités finlandaises pour obtenir que, en cas d'attaque par une tierce puissance, la Finlande vînt en aide à l'U.R.S.S. Au printemps de 1939, ils proposèrent de louer ou d'échanger plusieurs îles du golfe de Finlande pour assurer… Lire la suite
FOURCADE MARIE-MADELEINE (1909-1989)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

Née le 8 novembre 1909 à Marseille, Marie-Madeleine Bridou fut élevée dans des institutions religieuses. En 1937, elle était secrétaire générale d'un groupe de publications dirigées par le commandant Georges Loustanau-Lacau. C'est de ce saint-cyrien qu'elle recueillit la charge du réseau Alliance dont elle fit, au service de l'Intelligence Service… Lire la suite
FRANCE CAMPAGNE DE (1940)

Écrit par :  Armel MARIN

Le 10 mai 1940, la guerre éclair succède à la drôle de guerre qui dure alors depuis le 2 septembre 1939. La neutralité belge pose un problème délicat à l'état-major allié. Le plan d'origine de Gamelin préconise une bataille défensive sur… Lire la suite
FRANÇOIS-PONCET ANDRÉ (1887-1978)

Écrit par :  Armand BÉRARD

von Schleicher pour la même raison et, enfin, sous l'action de von Papen, installa Hitler à la chancellerie. François-Poncet signala tous les périls que représentait celui-ci et dénonça avec indignation les crimes nazis. Il dressa le tableau le mieux informé des forces des SA (Sturmabteilung) et SS (Schutzstaffel) et du réarmement secret puis… Lire la suite
FRANK ANNE (1929-1945)

Écrit par :  Michael BERENBAUM

Née le 12 juin 1929 à Francfort-sur-le-Main (Allemagne), Annelies Marie Frank mourut en mars 1945, au camp de concentration de Bergen-Belsen, près de Hanovre. Le journal intime de cette jeune fille juive, relatant les deux années passées dans la clandestinité avec sa famille, lors de l'… Lire la suite
FRENAY HENRI (1905-1988)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

« Patriote ardent, au courage exceptionnel, a, dès la première heure, mis son activité totale au service de la Résistance française. Toujours à la pointe du combat, s'est attaché à forger les armes de la délivrance en créant, malgré les pires dangers, une organisation de propagande et de lutte contre l'ennemi, qui a acquis des titres impérissables… Lire la suite
F.T.P. (Francs-tireurs et partisans)

Écrit par :  Armel MARIN

Organisation armée de résistance à l'occupation allemande de la France, durant la Seconde Guerre mondiale, les F.T.P., ou Francs-tireurs et partisans, avaient été créés par le Front national, lui-même mouvement de résistance en zone nord à partir de juin 1941 et qui était dominé par le Parti… Lire la suite
FUČÍK JULIUS (1903-1943)

Écrit par :  Jean MASSIN

Étudiant à l'université de Prague en philosophie, lettres et histoire de l'art, Julius Fučík adhère à dix-huit ans au Parti communiste tchécoslovaque dès sa fondation en 1921. Journaliste de talent, il met toute son activité au service de son parti et de la glorification de l'Union soviétique, où il fait deux longs séjours… Lire la suite
GAMBIEZ FERNAND (1903-1989)

Écrit par :  Jean DELMAS

Refusant de s'avouer vaincu, il va devenir en quatre ans un des plus prestigieux combattants d'une armée renaissante. Affecté à la section « moral » de l'état-major de l'armée, il participe à sa mission de redonner à l'armée de l'armistice des raisons de vivre et d'espérer. L'invasion de la zone libre le 11 novembre 1942 brise ses efforts, mais non… Lire la suite
GAMELIN MAURICE (1872-1958)

Écrit par :  Pierre GOBERT

Né dans une famille d'officiers, et sorti major de Saint-Cyr en 1893, Gamelin fait partie de l'état-major de Joffre. C'est lui qui rédige, sinon le fameux ordre du jour de la Marne, du moins les instructions qui aboutissent à la grande victoire du 8 septembre 1914 ; c'est encore lui qui commande la 2e brigade de chasseurs à… Lire la suite
GAULLE CHARLES DE (1890-1970)

Écrit par :  Jean LACOUTURE

Dans le chapitre "Les années de formation"  : …  Le 3 septembre 1939, il se retrouve commandant des unités de chars de la ve armée, en Alsace. C'est de là qu'en janvier 1940 il adresse à 80 personnalités civiles et militaires un mémorandum intitulé L'Avènement de la force mécanique qui est, en pleine guerre, un réquisitoire… Lire la suite
GAULLISME

Écrit par :  Serge BERSTEIN

Dans le chapitre "Le gaullisme de guerre"  : …  Le gaullisme naît à l'histoire le 18 juin 1940 comme un réflexe patriotique de refus de l'armistice négocié par le maréchal Pétain, qui signifie l'acceptation de la défaite de la France, puis de l'asservissement que représenteront l'Occupation et la collaboration. À ce stade, le gaullisme est d'abord volonté de remettre la France dans la guerre et… Lire la suite
GÉNOCIDE

Écrit par :  Louis SALA-MOLINS

Dans le chapitre "Une définition toute récente"  : …  Réalité pluriséculaire, le génocide devient mot dans la littérature juridique en 1944, entre dans la technicité du langage faisant loi à Nuremberg en 1945 et, le 11 décembre 1946, fait l'objet d'une résolution des Nations unies, les cendres de la Seconde Guerre mondiale à peine dispersées. Cette… Lire la suite
GERMANO-SOVIÉTIQUE PACTE (1939)

Écrit par :  Georges-Henri SOUTOU

Les raisons d'être du pacte de non-agression conclu le 23 août 1939 entre l'Allemagne et l'U.R.S.S. prêtent à discussion. Les archives allemandes saisies après la guerre permettent de reconstituer les faits et de comprendre les visées de Hitler. Celles de Staline sont d… Lire la suite
GESTAPO (Geheime Staatspolizei)

Écrit par :  André BRISSAUD

Pologne, en dépit des protestations de certains généraux de la Wehrmacht. La Gestapo s'installe dès août 1940 dans la France occupée. Toutefois, les chefs militaires d'occupation la cantonnent dans un rôle de renseignement et de propagande, sans pouvoir d'exécution. Ce n'est qu'en avril 1942 que Himmler obtiendra… Lire la suite
GHEORGHIU-DEJ GHEORGHE (1901-1965)

Écrit par :  E.U.

années de travaux forcés pour sa participation à la grève de Grivita en 1933. Il s'échappe de prison en août 1944. Gheorghiu-Dej est déjà secrétaire général du parti quand éclate le coup d'État antifasciste du 23 août 1944, qui donne le signal de l'entrée en guerre de la Roumanie contre l'Allemagne. Il devient ministre des Télécommunications au… Lire la suite
GIRAUD HENRI (1879-1949)

Écrit par :  Solange MARIN

militaire de Metz et, en 1939, il commande la VIIe armée. Le 15 mai 1940, il est nommé à la tête de la IXe armée en remplacement du général Corap, mais la percée allemande autour de Sedan se confirme. Il est fait prisonnier le 18 mai. Il s'évade en avril 1942 de la forteresse de Königstein, rejoint Vichy, puis passe en… Lire la suite
GOEBBELS JOSEPH (1897-1945)

Écrit par :  André BRISSAUD

vom Rath à Paris, Goebbels est l'instigateur de la « nuit de cristal » (incendie des synagogues et pillage des maisons juives). L'invasion de la Pologne est précédée, en mai 1939, par l'annonce de la « terreur tchèque », déclenchée contre les Allemands des Sudètes. En 1942, les innombrables allocutions de Goebbels persuadent les Allemands de la… Lire la suite
GOLDMANN NAHUM (1895-1982)

Écrit par :  Michel ZLOTOWSKI

Le Congrès juif mondial ne réussit pas à sauver les juifs européens du génocide. « Si l'on relit nos discours de l'époque, on s'aperçoit que Wise et moi-même mettions le judaïsme en garde contre Hitler, écrira Goldmann. La majorité du peuple juif n'y prêta pas attention, et, quand Schopenhauer parle de l'« optimisme maudit… Lire la suite
GÖRING HERMANN (1893-1946)

Écrit par :  André BRISSAUD

et ne veut pas risquer sa carrière : ses entrevues secrètes avec ces Anglais n'aboutissent à aucun résultat ; la guerre éclate en septembre 1939. Après la campagne victorieuse de Pologne, Göring prend une décision irréfléchie qui décidera du sort de l'aviation allemande et peut-être de la guerre : il arrête les recherches de nouveaux types d'… Lire la suite
GRANDI DINO (1895-1988)

Écrit par :  Geneviève BIBES

pacte d'Acier, contre laquelle il ne s'est pas élevé, rend bien difficile. Dès 1941 se constitue autour de lui une opposition à la guerre, renforcée par les désastres militaires et qui devient, après la malheureuse entrevue Hitler-Mussolini à Feltre, une opposition au Duce. Dans la nuit du 24 au 25 juillet 1943, en… Lire la suite
GRAPHISME

Écrit par :  Michel WLASSIKOFF

Dans le chapitre "La guerre et le style suisse"  : …  Durant la Seconde Guerre mondiale, l'occupation d'une grande partie de l'Europe par les armées allemandes est accompagnée d'une intense propagande pour convaincre les populations des bienfaits du nazisme. Les mouvements de résistance vont élaborer une contre-information par voie de journaux, papillons et tracts, et engager… Lire la suite
GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

Écrit par :  Jean CATSIAPISDimitri KITSIKISNicolas SVORONOS

Dans le chapitre " La Grèce contemporaine"  : …  La participation de la Grèce aux côtés des puissances antifascistes à la Seconde Guerre mondiale, son occupation par les forces fascistes (Allemagne, Italie, Bulgarie), le puissant mouvement de résistance contre ces forces, les guerres intestines qui suivirent la libération et qui, dans un certain sens, prolongeaient le mouvement de résistance, la… Lire la suite
GRENIER FERNAND (1901-1992)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

aussi en qualité de messager du Komintern entre Moscou et Paris. Militaire pendant la drôle de guerre et la campagne de France, Fernand Grenier est interné comme communiste à partir du 5 octobre 1940 dans les centrales de Fontevrault et de Clairvaux. Transféré au camp de Châteaubriant le 15 mai 1941, il s'en évade le 18… Lire la suite
GRONOWSKI LOUIS (1904-1987)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

frontières » qui ont lutté pour le triomphe des principes marxistes. C'est dans cette perspective qu'il a joué un rôle majeur pendant la Seconde Guerre mondiale en qualité de premier responsable du triangle directeur de la M.O.I., main-d'œuvre immigrée engagée par le Parti communiste français dans des actions militaires diverses contre les nazis… Lire la suite
GUADALCANAL BATAILLE DE (août 1942-févr. 1943)

Écrit par :  E.U.

Série d'affrontements sur terre et sur mer, d'août 1942 à février 1943, opposant les Alliés aux forces japonaises dans le Pacifique Sud aux alentours et sur l'île même de Guadalcanal, située au sud de l'archipel des îles Salomon. Les troupes japonaises débarquent sur Guadalcanal le 6 juillet 1942, et commencent à y… Lire la suite
GUDERIAN HEINZ (1888-1954)

Écrit par :  André BRISSAUD

Général de corps d'armée des unités blindées, Guderian commande le 19e corps d'armée en août 1939. A la tête de celui-ci, il joue un rôle décisif dans l'anéantissement de la Pologne. En mai 1940, face à Sedan, il prend l'initiative d'exploiter la percée initiale en lançant fougueusement ses colonnes… Lire la suite
GUÉNA YVES (1922-2016)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

Yves Guéna, né le 6 juillet 1922 à Brest (Finistère), n'a pas dix-huit ans quand il s'embarque vers l'Angleterre pour combattre avec de Gaulle. Ce volontaire se bat en Égypte puis en Libye et en Tunisie. S'il participe à la victoire alliée d'El-Alamein, c'est en Normandie, dans la 2eLire la suite
GUERRE

Écrit par :  Jean CAZENEUVEP. E. CORBETTVictor-Yves GHEBALIQ. WRIGHT

Dans le chapitre "Conduite de la guerre"  : …  des tribunaux internationaux, tel le Conseil international des prises projeté à la conférence de La Haye de 1907. Les tribunaux de Nuremberg et de Tōkyō, après la Seconde Guerre mondiale, étaient internationaux en ce sens qu'ils étaient fondés sur des accords conclus entre un grand nombre de membres des Nations unies… Lire la suite
GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Mémoires et débats

Écrit par :  André LOEZ

Dans le chapitre "La Grande Guerre en son siècle "  : …  fascisme et du nazisme, la violence démesurée de la Seconde Guerre mondiale et même les politiques d'extermination menées par l'Allemagne. Les « atrocités allemandes » de 1914, finement étudiées dans les travaux de John Horne et Alan Kramer, inaugureraient ainsi l'ère des violences dirigées contre les civils. Le Lire la suite
GUERRE ÉCLAIR, all. BLITZKRIEG

Écrit par :  Pierre GOBERT

Le vendredi 10 mai 1940 au lever du jour, quatre-vingts divisions allemandes déferlent sur la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg. Des parachutistes s'emparent des points stratégiques tandis que l'aviation pilonne les Pays-Bas qui capitulent le 13 mai. Léopold III de Belgique tente de… Lire la suite
GUERRE FROIDE

Écrit par :  André FONTAINE

En 1938, nouveau renversement : écartée de l'accord de Munich, l'U.R.S.S. interprète celui-ci comme dirigé contre elle et se retourne vers l'Allemagne. À la veille de la guerre, les deux pays se partagent l'Europe orientale. Pendant près de deux ans, le Kremlin pratique une politique de collaboration active avec le Reich… Lire la suite
HAWAII

Écrit par :  Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre "La Seconde Guerre mondiale et l'accession au rang d'État"  : …  la base navale essentielle pour la flotte du Pacifique. C'est donc tout naturellement là que les Japonais choisirent de frapper à l'aube du 7 décembre 1941. Placées brutalement au cœur de l'actualité, les Hawaii devaient rester pendant toute la guerre du Pacifique la base logistique fondamentale pour la lutte contre le… Lire la suite
HESS RUDOLF (1894-1987)

Écrit par :  André BRISSAUD

souvent en vain, de régler les différends qui séparent les leaders ambitieux du parti. Partisan convaincu d'une entente anglo-allemande, il déplore le conflit qui oppose les deux pays. Il tente de prendre divers contacts avec Londres, en 1940, pour conclure la paix. À la veille de l'invasion de l'U.R.S.S., le 10 mai 1941, il s'envole pour l'… Lire la suite
HESSEL STÉPHANE (1917-2013)

Écrit par :  E.U.

Hessel obtient la nationalité française quelques mois plus tard. Mobilisé en 1939, l’humiliation de la défaite et de l’armistice le détermine à rejoindre, via l’Afrique du Nord et le Portugal, les Français libres rassemblés à Londres par le général de Gaulle. Envoyé en France en mars 1944 pour une mission pour le compte du B.C.R.A. (Bureau… Lire la suite
HIMMLER HEINRICH (1900-1945)

Écrit par :  André BRISSAUD

e Reich, son nom apparaît souillé de tortures, de sang et de férocité. Chef suprême de toutes les polices en 1938, il devient ministre de l'Intérieur en novembre 1943. Il fait régner la terreur non seulement en Allemagne mais dans toute l'Europe occupée. Après l'attentat manqué contre Hitler le 20 juillet 1944, il reçoit le… Lire la suite
HITLER ADOLF (1889-1945)

Écrit par :  Philippe BURRIN

Dans le chapitre "Le chef de régime"  : …  poussaient Hitler à aller toujours plus avant dans la voie de l'expansion et à risquer une guerre européenne, sinon mondiale. Lorsqu'il procéda au démembrement de la Tchécoslovaquie, en mars 1939, puis menaça la Pologne, le Royaume-Uni et la France n'avaient d'autre choix que de résister par les armes. Rarement une guerre européenne avait… Lire la suite
L'HOLOCAUSTE DANS LA VIE AMÉRICAINE (P. Novick)

Écrit par :  André KASPI

savent pas toujours, c'est que d'autres musées américains sont consacrés à l'Holocauste. Il y a là de quoi surprendre. Le territoire des États-Unis n'a pas été occupé par les nazis. Les Juifs qui y étaient établis pendant la Seconde Guerre mondiale vivaient à l'abri des persécutions, loin des camps d'extermination. Les Américains d'aujourd'hui… Lire la suite
HONGRIE

Écrit par :  Jean BÉRENGERLorant CZIGANY E.U.Albert GYERGYAIPierre KENDEEdith LHOMELMarie-Claude MAURELFridrun RINNER

Dans le chapitre "Les conséquences de la Première Guerre mondiale"  : …  Roumanie, Yougoslavie) avait pour but d'isoler et de neutraliser la Hongrie. Après avoir réclamé une révision du traité de Trianon, le gouvernement hongrois se rallia, sans beaucoup d'illusion, à la cause du Reich qui lui laissa reprendre Košice (1939) et récupérer une partie de la Transylvanie (1940). En revanche il fut contraint d'entrer en… Lire la suite
HORTHY MIKLOS (1868-1957)

Écrit par :  E.U.

, Horthy approuve sa « croisade contre le bolchevisme », qu'il redoute davantage. La perspective de voir la Hongrie récupérer des territoires dont l'avait amputée le traité de Trianon en 1920 rapproche progressivement le pays de l'Axe, qu'il rejoint en avril 1941. Engagé dans une campagne désastreuse à l'Est, objet des exigences de Hitler… Lire la suite
INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine

Écrit par :  Romain BERTRANDFrançoise CAYRAC-BLANCHARD

Dans le chapitre "L'occupation japonaise (1942-1945) et la proclamation de l'indépendance (17 août 1945)"  : …  Décembre 1941 : début de la guerre du Pacifique. Avec les Alliés, les Pays-Bas déclarent la guerre au Japon. Celui-ci, déjà lancé à la conquête des possessions occidentales en Asie, et qui a repéré de longue date les richesses des Indes néerlandaises, va s'en rendre maître très rapidement. Février 1942 : les… Lire la suite
IRAN - Histoire et politique

Écrit par :  Christian BROMBERGER E.U.Robert MANTRAN

Dans le chapitre "Le règne de Mohammad Reza"  : …  Lorsque se déclencha la Seconde Guerre mondiale, l'Iran se déclara neutre et le demeura jusqu'à la fin du mois d'août 1941. L'attaque allemande contre l'Union soviétique, le 22 juin 1941, fit de l'Iran le lieu de jonction des Britanniques et des Soviétiques, pour une fois alliés dans ce pays contre un ennemi commun. En effet… Lire la suite
ISLANDE

Écrit par :  Régis BOYERMaurice CARREZÉdouard KAMINSKILucien MUSSETClaude NORDMANN

Dans le chapitre "De l'autonomie à l'indépendance"  : …  L'occupation allemande du Danemark, en avril 1940, laissa l'Islande seule face aux événements. Le 10 avril, à l'unanimité, l'Althing déclara le roi incapable d'exercer ses pouvoirs selon la Constitution, prit la responsabilité du gouvernement, et, en mai, élut un régent… Lire la suite
ITALIE - Histoire

Écrit par :  Michel BALARDPaul GUICHONNETJean-Marie MARTINJean-Louis MIÈGEPaul PETIT

Dans le chapitre "Administration, peuplement, économie de l'Empire"  : …  La faible valeur des territoires acquis conduisit à orienter constamment vers de nouvelles acquisitions le rêve d'expansion. La Seconde Guerre mondiale allait non seulement faire rapidement évanouir ces rêves, mais voir s'effondrer l'Impero… Lire la suite
J 3

Écrit par :  Claude LEFORT

À l'époque de la dernière guerre mondiale et pendant la période de rationnement qui se prolongea au-delà de son terme, le terme de J 3 désignait, en France, une catégorie de consommateurs, celle des adolescents, qui jouissait d'une carte d'alimentation donnant droit à une nourriture plus riche que celle des adultes. On… Lire la suite
JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

Écrit par :  Paul AKAMATSUVadime ELISSEEFFValérie NIQUETCéline PAJON

Dans le chapitre "La guerre du Pacifique"  : …  Seules des raisons de guerre auraient pu faire accepter les conditions des États-Unis ; or celles-ci impliquaient l'arrêt du conflit en Chine. Tōjō choisit la conquête de territoires étrangers capables d'offrir au Japon les matières premières qui lui faisaient défaut. L'état-major nippon adopta le plan de… Lire la suite
JAPON (Arts et culture) - Les arts

Écrit par :  François BERTHIERFrançois CHASLIN E.U.Nicolas FIÉVÉAnne GOSSOTChantal KOZYREFFHervé LE GOFFFrançoise LEVAILLANTDaisy LION-GOLDSCHMIDTShiori NAKAMAMadeleine PAUL-DAVID

Dans le chapitre "La guerre et l'essor"  : …  La Seconde Guerre mondiale devait marquer l'arrêt de cette effervescence moderniste et de ce goût de la recherche, au profit de l'effort national de propagande servi par des photographes anonymes. La fin de la guerre et ses conséquences auront un effet durable sur la photographie japonaise, qui sera d'abord consacrée aux témoignages immédiats sur… Lire la suite
JOUKOV GUEORGUI KONSTANTINOVITCH (1896-1974)

Écrit par :  Georges HAUPT

Maréchal de l'U.R.S.S., Joukov fut l'un des plus grands chefs militaires soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale. Fils de paysans, né dans la province de Kalouga, mobilisé en 1915 dans l'armée tsariste, Joukov rejoint l'Armée rouge en 1918 et adhère au Parti communiste l'année suivante. Ayant participé à la guerre… Lire la suite
JUDAÏSME - Histoire du peuple juif

Écrit par :  Gérard NAHON

Dans le chapitre "La « solution finale »"  : …  Porté au pouvoir par les élections allemandes de 1933, Adolf Hitler met en application les principes annoncés dans Mein Kampf (1925) : spoliation brutale des biens, suppression des droits politiques, agressions systématiques contre les biens et personnes des Juifs en vue de leur élimination totale de la… Lire la suite
JUIN ALPHONSE (1888-1967) maréchal de France

Écrit par :  Pierre GOBERT

Né en Algérie dans une famille modeste (il se plaisait à rappeler qu'il était fils de gendarme), sorti major de Saint-Cyr en 1912 dans la promotion du général de Gaulle, Alphonse Juin se bat au Maroc jusqu'en 1914 puis sur le front français avec les tabors marocains. Il y est cinq fois cité et y perd… Lire la suite
JUSTES PARMI LES NATIONS

Écrit par :  Philippe DENOIX

L'appellation de Juste parmi les Nations adoptée par l'État d'Israël, selon une loi de 1953, désigne les non-juifs qui ont pris des risques importants, mettant souvent leur vie en péril, pour secourir les juifs voués à l'assassinat massif par l'Allemagne national-socialiste. L'État hébreu a créé pour ces bienfaiteurs une… Lire la suite
JUSTICE - Justice politique

Écrit par :  Robert CHARVIN

Dans le chapitre " De l'ordre interne à l'ordre international"  : …  Les Alliés, vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale, après avoir constitué dès 1942 une commission des crimes de guerre, bénéficiant de l'autorité souveraine sur les vaincus et de la disparition temporaire des États allemand et japonais, fondèrent le Tribunal militaire international de Nuremberg (traité du 8 août 1945) et le Tribunal militaire de… Lire la suite
KATYN

Écrit par :  Charles URJEWICZ

L'une des affaires les plus mystérieuses de la Seconde Guerre mondiale, le massacre de Katyń a pendant très longtemps envenimé les relations polono-soviétiques. Au début de 1943, les Allemands annoncèrent la découverte, dans la forêt de Katyń (près de Smolensk en Russie), de huit fosses communes… Lire la suite
KESSELRING ALBERT (1885-1960)

Écrit par :  André BRISSAUD

nommé chef du commandement aérien A au ministère de la Luftwaffe, puis, en 1937, lieutenant général et commandant de la troisième circonscription aérienne. Commandant en chef de la Ire flotte aérienne, en 1939, il dirige celle-ci dans les campagnes de Pologne, du Danemark, de Hollande, de Belgique et de France. En juillet 1940, ses victoires… Lire la suite
KHALDEÏ EVGUENI (1917-1997)

Écrit par :  Gabriel BAURET

la frontière de la Finlande et sera libéré en 1939, juste avant l'entrée des troupes soviétiques dans ce pays. C'est comme photographe pour l'agence Tass qu'il va enregistrer les mouvements de l'armée rouge, à l'ouest comme à l'est, de la Pologne à la frontière chinoise. En octobre 1941, l'armée d'Hitler pénètre dans sa… Lire la suite
KIEV

Écrit par :  E.U.Richard Antony FRENCHYann RICHARD

Dans le chapitre "La période soviétique "  : …  plans quinquennaux, de 1928 à 1940. En 1939, elle compte 846 724 habitants. L'invasion allemande, en 1941, apporte à la ville un nouveau lot de souffrances et de destructions. Après quatre-vingts jours de lutte acharnée, les Allemands entrent dans Kiev le 19 septembre 1941. Plus de trente mille juifs, prisonniers de guerre soviétiques et… Lire la suite
KŒNIG PIERRE (1898-1970)

Écrit par :  Pierre GOBERT

D'origine alsacienne, le futur général s'engage à dix-sept ans dans l'infanterie et termine la Première Guerre mondiale comme officier avec trois citations. Passé dans les chasseurs alpins, Pierre Kœnig sert en Silésie, dans les Alpes et en Rhénanie. En 1930, il est affecté à la Légion… Lire la suite
KONIEV IVAN STEPANOVITCH (1897-1973) maréchal soviétique

Écrit par :  Claudie WEILL

Maréchal de l'U.R.S.S., Koniev fut l'un des grands chefs militaires de la Seconde Guerre mondiale. Né près d'Arkhangelsk, où il va travailler, il sert dans l'armée tsariste pendant la Première Guerre mondiale. En 1918, il adhère au Parti communiste et rejoint l'Armée rougeLire la suite
KOURSK BATAILLE DE (5 juill.-23 août 1943)

Écrit par :  E.U.

Cherchant à reprendre l'offensive sur le front de l'Est où ils ne cessent de reculer depuis la bataille de Stalingrad, les Allemands choisissent de porter un grand coup aux alentours de la ville de Koursk, dans l'ouest de la Russie. Les lignes soviétiques y forment en effet un immense saillant qui s'étend sur 240 kilomètres du nord au sud et s'… Lire la suite
LABORDE JEAN DE (1878-1977)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

Amiral français, responsable du sabordage de la force navale de haute mer à Toulon, le 27 novembre 1942… Lire la suite
LATTRE DE TASSIGNY JEAN DE (1889-1952) maréchal de France

Écrit par :  Pierre GOBERT

En 1939, de Lattre est le plus jeune général de l'armée française. À la tête de la 14e division d'infanterie, il combat du 15 mai au 15 juin 1940 à Rethel, sur l'Aisne et sur la Loire. Après l'armistice, il fonde à Opme, sur le plateau de Gergovie, sa première école de cadres. Il en fonde une autre à Salambo, en… Lire la suite
LAVAL PIERRE (1883-1945)

Écrit par :  Armel MARIN

déflation et d'économies budgétaires, facteur de mécontentement dans l'opinion et surtout chez les fonctionnaires. Se prononçant contre la déclaration de guerre à l'Allemagne, il revient au premier plan après l'armistice. Le 23 juin 1940, ministre d'État, il fait intervenir le vote des pleins pouvoirs au maréchal Pétain, vote qui a lieu le 10… Lire la suite
LEBRUN ALBERT (1871-1950)

Écrit par :  E.U.

Lorsque l'Allemagne envahit la France, Lebrun tente de préserver l'unité nationale face aux dissensions politiques au sein du gouvernement et à la menace militaire. Il ne parvient cependant pas à prendre les rênes du pays et se contente de suivre la décision prise par le cabinet en juin 1940, alors qu'il aurait personnellement préféré diriger un… Lire la suite
LECLERC PHILIPPE DE HAUTECLOCQUE dit (1902-1947) maréchal de France

Écrit par :  Armel MARIN

Général français élevé à la dignité de maréchal à titre posthume en 1952. Ancien élève de Saint-Cyr et de Saumur, Philippe de Hauteclocque est reçu premier à l'École de guerre. Lieutenant de cavalerie au Maroc avant 1940, il a déjà fait preuve des qualités qui en feront un des… Lire la suite
LÉOPOLD III (1901-1983) roi des Belges (1934-1951)

Écrit par :  Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS

Roi des Belges de 1934 à 1951, fils du roi Albert Ier, il fait une partie de ses études au collège d'Eton en Angleterre. Il accomplit ensuite de nombreux voyages en Amérique, en Afrique et en Asie. Il monte sur le trône le 17 février 1934, à la suite du décès accidentel de son père. L'année… Lire la suite
LETTONIE

Écrit par :  J. A. ANDRUPSCéline BAYOUSuzanne CHAMPONNOIS

Dans le chapitre "La Seconde Guerre mondiale"  : …  La première année de l'occupation soviétique, surnommée « l'année des horreurs » (1940-1941), fut marquée par de nombreuses déportations et par l'alignement du niveau de vie letton sur celui de l'U.R.S.S. L'attaque du 22 juin 1941 entraîna l'occupation du pays par les troupes allemandes, qui furent très diversement accueillies par les Lettons. Ces… Lire la suite
LÉVY JEAN-PIERRE (1911-1996)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

« Jean Moulin n'a nul besoin d'une gloire usurpée : ce n'est pas lui qui a fondé Combat, Libération, Franc-Tireur : c'est Frenay, d'Astier, Jean-Pierre Lévy… Lire la suite
LIBYE

Écrit par :  Nora LAFIOlivier PLIEZPierre ROSSI

Dans le chapitre "Élaboration de la nation libyenne"  : …  Idrīs s'enfuit en Égypte pour échapper au fascisme en 1922. En 1940, il se range du côté des Alliés et lève contre la coalition germano-italienne des troupes qui combattent aux côtés de la VIIIe armée britannique durant les batailles qui opposent les Alliés au maréchal Rommel… Lire la suite
LITUANIE

Écrit par :  Céline BAYOUSuzanne CHAMPONNOISD.A. SEALEY

Dans le chapitre "Les années difficiles (1939-1944)"  : …  L'attaque allemande du 22 juin 1941 interrompit une seconde vague de déportations et les soldats du Reich furent d'abord bien accueillis. Mais, très vite, les Lituaniens comprirent qu'ils avaient seulement changé de maîtres. La population juive fut rapidement exterminée (près de 300 000 victimes). Une partie des Lituaniens dut travailler pour les… Lire la suite
LOCARNO ACCORDS DE (1925)

Écrit par :  Armel MARIN

À l'issue d'une conférence internationale qui réunissait les représentants de la France (Briand), de l'Allemagne (Stresemann), de la Belgique (Vandervelde), de la Grande-Bretagne, de la Tchécoslovaquie et de la Pologne, une série d'accords… Lire la suite
LONGO LUIGI (1900-1980)

Écrit par :  Geneviève BIBES

d'organisateur, et il est élu à la commission politique et à l'exécutif du Komintern. Rentré en France en 1939, il est arrêté, interné au camp du Vernet puis remis à la police italienne qui l'envoie en résidence surveillée à Ventotene. Libéré en août 1943, il s'emploie dès septembre à organiser la lutte armée. Dirigeant avec Pietro Secchia le… Lire la suite
LUTZ CHARLES (1895-1975)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

Au printemps de 1944, les troupes allemandes s'installent en effet en Hongrie et l'Obersturmbannführer Eichmann, chargé de la « solution finale » du problème juif, décide de nouvelles déportations vers Auschwitz. Il parvient à faire déporter quelque 250 000 Juifs, qui mourront dans les deux mois. Mais de très nombreux autres… Lire la suite
MACARTHUR DOUGLAS (1880-1964)

Écrit par :  André KASPI

En 1935, il repart pour les Philippines ; c'est là que la guerre le surprend, alors qu'il a pris sa retraite depuis 1937. Il est rappelé au service, reçoit en 1941 le commandement des forces américaines en Extrême-Orient, et en 1942 celui des forces alliées sur le même théâtre d'opérations… Lire la suite
MAGINOT LIGNE

Écrit par :  Jean DELMAS

Le sénateur André Maginot était ministre de la Guerre depuis trois semaines quand il défendit, devant le Parlement, le projet de défense des frontières proposé par ses prédécesseurs ; il le fit adopter le 14 janvier 1930. C'est pourquoi il a laissé son nom à ce système de fortification… Lire la suite
MALINOVSKI RODION IAKOVLEVITCH (1898-1967) maréchal soviétique

Écrit par :  Vladimir Claude FISERA

Fils d'ouvrier, engagé à dix-sept ans dans les armées de Nicolas II, Malinovski fait preuve d'une grande bravoure et reçoit la croix de Saint-Georges en 1916. En 1917, il est transféré sur le front français, en Champagne ; il s'y montre excellent soldat (mitrailleur). Après la dissolution des unités russes, il fait un court séjour dans la Légion… Lire la suite
MANDEL GEORGES (1885-1944)

Écrit par :  Cécile MÉADEL

(18 mai-16 juin 1940), et fait arrêter des sympathisants des régimes fascistes. Convaincu dès 1940 de la nécessité de poursuivre le combat, celui que Léon Blum appellera « le premier résistant » refuse de partir pour Londres, pensant que l'Afrique du Nord permettra une plus grande liberté d'action ; il se retrouve alors… Lire la suite
MANNERHEIM CARL GUSTAF EMIL baron von (1867-1951) maréchal finlandais

Écrit par :  Karl KOEHLER

Né dans une famille de vieille souche suédoise (la Finlande fut colonie suédoise pendant six siècles avant de devenir en 1809 un grand-duché rattaché à l'Empire russe), Mannerheim commence sa carrière militaire dans l'armée tsariste. Il participe à la guerre russo-japonaise de 1904-1905, parcourt la… Lire la suite
MANSTEIN ERICH LEWINSKI VON (1887-1973)

Écrit par :  André BRISSAUD

major général allemand en 1936, puis chef de l'état-major de von Rundstedt (1939-1940), il est l'auteur du plan de la campagne de France, approuvé par son chef et adopté par Hitler contre l'avis de tous. En mai 1941, il commande le 56e corps blindé qu'il mène aux portes de Leningrad. Affecté le 12 septembre 1941 à la tête de… Lire la suite
MARINE

Écrit par :  Michel MOLLAT DU JOURDIN

Dans le chapitre " Les puissances navales dans le monde contemporain"  : …  Considérée dans son ensemble, la guerre navale de 1939-1945 a confirmé l'efficacité du sous-marin, capable, grâce au schnorchel, d'effectuer des plongées prolongées et donc de parcourir de grandes distances, échappant ainsi aux radars encore rudimentaires ; mais les progrès de la détection permirent aux Alliés de ne pas… Lire la suite
MARINE MARCHANDE HISTOIRE DE LA

Écrit par :  E.U.Françoise ODIERYves POULIZACMartine RÉMOND-GOUILLOUD

Dans le chapitre "La guerre de 1939-1945"  : …  Le même processus qui avait marqué la flotte de commerce pendant la Première Guerre mondiale se reproduisit au cours de la seconde, à une échelle accrue : 6 910 navires marchands, représentant 33 885 395 tonneaux de jauge brute, furent coulés. L'effort de construction navale des États-Unis, à cette occasion, fut gigantesque. Aussi la flotte de… Lire la suite
MÉDITERRANÉE HISTOIRE DE LA

Écrit par :  André BOURDEGeorges DUBY E.U.Claude LEPELLEYJean-Louis MIÈGE

Dans le chapitre "Triomphe précaire des Britanniques (1942-1956)"  : …  La guerre marque, très vite, l'écart existant entre les ambitions italiennes et les ressources réelles du pays. Mussolini doit abandonner son espoir de guerre parallèle en Afrique et dans les Balkans. Ses déboires l'obligent à faire appel au secours allemand. Mais la Méditerranée n'a jamais été pour Hitler qu'un secteur secondaire par rapport au… Lire la suite
MÉMOIRES DE NOS PÈRES et LETTRES D'IWO JIMA (C. Eastwood)

Écrit par :  Laurent JULLIER

À compter du 19 février 1945, une bataille de trente-quatre jours opposa dans l'île d'Iwo Jima trois divisions de marines à des soldats japonais cinq fois moins nombreux. Les deux parties en présence savaient que l'île, située à quelque 1 200 kilomètres au sud de Tōkyō, constituerait la base idéale pour des raids de bombardement au cœur du… Lire la suite
MER DE CORAIL BATAILLE DE LA (4-8 mai 1942)

Écrit par :  E.U.

La bataille de la mer de Corail désigne l'affrontement naval et aérien au cours duquel une flotte américaine repoussa une force d'invasion japonaise qui se dirigeait vers Port Moresby, place stratégique sur la côte de la Nouvelle-Guinée… Lire la suite
MER DES PHILIPPINES BATAILLE DE LA (19-20 juin 1944)

Écrit par :  E.U.

La bataille de la mer des Philippines est une bataille navale de la Seconde Guerre mondiale, qui mit aux prises la flotte japonaise et la 5e flotte américaine. La bataille s'est déroulée au moment du débarquement américain sur Saipan et fut baptisée la « plus grande… Lire la suite
MERS EL-KÉBIR (1940)

Écrit par :  Armel MARIN

Aux yeux des Anglais, l'effondrement de la France et les négociations d'armistice rendent nécessaire la concentration de toutes les forces capables encore de se battre pour la défense de leur île. La flotte française devient ainsi un important enjeu. Le gouvernement français pourra-t-il la soustraire longtemps aux convoitises du vainqueur ? Le 1… Lire la suite
MESSERSCHMITT WILLY (1898-1978)

Écrit par :  Jean REVEILHAC

débuter sa carrière opérationnelle au sein de la Légion Condor ; il s'y montre très supérieur aux appareils des forces républicaines. En 1939, au début de la campagne de Pologne, la Luftwaffe dispose de 1 056 Me-109, la plupart du type E ; environ 200 sont utilisés sur ce front, une trentaine prennent part à la campagne de Norvège. 850 Me-109E… Lire la suite
MICHEL HENRI (1907-1986)

Écrit par :  Henry ROUSSO

Selon ses propres termes, l'historien Henri Michel fut un laboureur. Pendant quarante ans, il a défriché le vaste champ de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale, tâche d'autant plus ardue qu'il devait tailler dans le maquis touffu de souvenirs collectifs contradictoires, conflictuels et souvent douloureux… Lire la suite
MIDWAY BATAILLE DE (4-7 juin 1942)

Écrit par :  Paul VILLATOUX

Après leur raid victorieux sur Pearl Harbor, le 7 décembre 1941, les Japonais s'imposent comme les maîtres des mers et des airs dans le Sud-Est asiatique. L'amiral Yamamoto Isoroku, qui dispose de 200 bâtiments et de 600 avions, décide une attaque contre l'île de Midway, située à 2 000 kilomètres au nord-ouest des îles HawaiiLire la suite
MIHAÏLOVIĆ DRAZA (1893-1946)

Écrit par :  E.U.

(1912-1913), puis pendant la Première Guerre mondiale. Devenu colonel lorsque l'Allemagne envahit la Yougoslavie en avril 1941, il refuse de se soumettre à la capitulation de l'armée yougoslave. Il met alors sur pied un mouvement de résistance royaliste, les tchetniks, qui agit surtout depuis la SerbieLire la suite
MOLDAVIE

Écrit par :  Barbara BUCKMASTER E.U.Keith Arnold HITCHINSPhilippe LOUBIÈREYann RICHARD

Dans le chapitre "La Seconde Guerre mondiale"  : …  Après le pacte germano-soviétique d'août 1939, l'Union soviétique réaffirma ses prétentions sur la Bessarabie, et l'effondrement du front européen occidental face aux Allemands en 1940 précipita les événements. À la fin de juin, un ultimatum soviétique à la Roumanie exigea la cession de la Bessarabie et de la Bucovine du Nord. Le gouvernement… Lire la suite
MONNET JEAN (1888-1979)

Écrit par :  Pierre GERBET

Dans le chapitre "Une méthode d’action"  : …  La Seconde Guerre mondiale donna à Jean Monnet une nouvelle occasion d'appliquer sa méthode de mise en commun des ressources. Les gouvernements français et anglais le nommèrent président du comité de coordination de l'effort de guerre allié. Après l'armistice de juin 1940, il resta en Angleterre et participa au bureau de guerre anglo-américain.… Lire la suite
MONTGOMERY OF ALAMEIN BERNARD LAW MONTGOMERY 1er vicomte (1887-1976)

Écrit par :  Roland MARX

Sorti officier de l'école de Sandhurst, Montgomery combat en France durant la Première Guerre mondiale ; il entre à l'état-major général de division en 1939, et parvient à rembarquer ses troupes à Dunkerque. Nommé chef de la VIIIe armée en 1942, au moment où cette armée doit affronter la grave menace de l'offensive Rommel en… Lire la suite
MONTOIRE (1940)

Écrit par :  Guy ROSSI-LANDI

Petit bourg du Loir-et-Cher, près de Vendôme, où le maréchal Pétain a rencontré Hitler le 24 octobre 1940. C'est au cours de cet entretien, le seul qu'ils aient jamais eu, que les deux chefs d'État ont envisagé une collaboration entre leurs pays. Aussi, pour les adversaires du régime de Vichy, Montoire est-il synonyme de… Lire la suite
MONUMENTS AUX MORTS

Écrit par :  Oonagh HAYES

Dans le chapitre "Des formes variables selon les pays"  : …  de la Première Guerre mondiale y reste nettement en retrait par rapport à d’autres événements historiques plus marquants pour l’Allemagne, comme le lourd héritage du nazisme (1933-1945) et la gestion de la réunification après la chute du Mur de Berlin (1989-1990). D’ailleurs, de nombreux monuments aux morts allemands furent considérés comme… Lire la suite
MOSCOU

Écrit par :  Galia BURGELCatherine GOUSSEFFRoger PORTAL

Dans le chapitre "Moscou à l'âge classique du stalinisme (1941-1953)"  : …  Contrairement aux grandes villes de l'U.R.S.S. occidentale, comme Leningrad ou Kiev, Moscou a relativement peu souffert de la guerre. À l'automne de 1941, quelques mois après le début de l'offensive allemande contre l'Union soviétique, la capitale, menacée, fait l'objet d'une évacuation massive. Les simples citoyens… Lire la suite
MOULIN JEAN (1899-1943)

Écrit par :  Daniel CORDIER E.U.Bénédicte VERGEZ-CHAIGNON

Dans le chapitre "Jean Moulin, préfet"  : …  à tel point que le ministre de l'Intérieur du gouvernement formé le 17 juin 1940 par le maréchal Pétain à la suite de la demande d'armistice, envisage de le nommer directeur de la Sûreté. Projet abandonné lorsqu'on apprend son arrestation le soir même par le commandant allemand qu'il a dû accueillir dans sa préfecture de Chartres. Pour échapper aux… Lire la suite
MOUNTBATTEN LOUIS (1900-1979)

Écrit par :  Pierre JOANNON

Lorsque éclate la Seconde Guerre mondiale, lord Mountbatten vient de recevoir le commandement de la 5e flottille des destroyers. Le H.M.S. Kelly dont il prend possession peu après manque d'être coulé en mer du Nord où il donne la chasse aux torpilleurs allemands. Refusant de quitter… Lire la suite
MUNICH (ACCORDS DE)

Écrit par :  Georges-Henri SOUTOU

Avec le rattachement au Reich des trois millions d'Allemands des Sudètes, les accords de Munich du 29 septembre 1938 marquent une étape décisive dans le programme d'expansion de l'Allemagne nazie. Avant l'Anschluss, les revendications de ces… Lire la suite
MUSIQUE SOUS L'OCCUPATION

Écrit par :  Myriam CHIMÈNES

Dès l’automne 1940, peu après l’installation des Allemands dans la France occupée, les musiciens, comme l’ensemble des artistes, reprennent leurs activités. Les salles de concerts et les studios radiophoniques et d’enregistrement rouvrent leurs portes. En dépit de la défaite et de l’Occupation, de la peur et des privations,… Lire la suite
MUSSOLINI BENITO (1883-1945)

Écrit par :  Pierre MILZA

Dans le chapitre "La guerre et la fin du fascisme (1940-1945)"  : …  C'est à bien des égards l'échec de cette « révolution culturelle du fascisme » (De Felice) qui conduit Mussolini à faire entrer son pays dans la guerre en juin 1940, contre le sentiment quasi unanime de la classe dirigeante, des chefs de l'armée et du peuple italien. En choisissant de lier son sort à celui de l'Allemagne, le Duce ne vole pas… Lire la suite
NATIONALITÉS PRINCIPE DES

Écrit par :  André THÉPOT

Dans le chapitre "La guerre de 1870 et les deux guerres mondiales"  : …  Tchécoslovaquie en invoquant le droit des minorités. Finalement, en septembre 1939, l'attaque conjointe de l'Allemagne et de l'Union soviétique contre la Pologne montrait qu'il n'était plus question du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. L'Allemagne victorieuse réorganisa l'Europe à sa guise suivant ses propres intérêts et ses conceptions… Lire la suite
NATIONS UNIES (O.N.U.)

Écrit par :  Jacques FOMERANDCecelia M. LYNCHKaren MINGST

Dans le chapitre "Naissance et développement"  : …  de maintien de la paix et de la sécurité, les principales puissances alliées ont accepté pendant la guerre de créer un nouvel organisme mondial destiné à faciliter la gestion des affaires internationales. Cet accord s'est d'abord manifesté par la signature de la charte de l'Atlantique le 14 août 1941, par le président américain Franklin Roosevelt… Lire la suite
NAVIRES - Navires de guerre

Écrit par :  Régis BEAUGRANDAndré BERNARDINIJean LE TALLECMarc MENEZJean TOUFFAIT

Dans le chapitre "Historique"  : …  De même, au cours de la Seconde Guerre mondiale, le développement de l'aviation de patrouille maritime a tout d'abord contraint les sous-marins à ne faire surface pour charger leur batterie qu'au cours de la nuit. Ensuite, le développement de radars aéroportés décimétriques puis centimétriques a rendu impossible la vie du sous-marin chargeant de… Lire la suite
NAZISME

Écrit par :  Johann CHAPOUTOT

Le nazisme a pour aboutissement la Seconde Guerre mondiale qui laisse une Europe en ruines et 60 millions de morts, ainsi que le génocide contre les Juifs  (plus de six millions de victimes éliminées en très peu de temps, quatre ans au plus). Sa politique a conduit à un désastre civilisationnel et… Lire la suite
NÉGATIONNISME

Écrit par :  Nadine FRESCO

En raison de sa nature et de son ampleur, le génocide perpétré par le régime nazi contre les juifs a profondément marqué l'histoire contemporaine. La manifestation la plus paradoxale de cette empreinte est fournie par l'entreprise qui consiste à nier la réalité de ce génocide. Qualifiée de «… Lire la suite
NIMITZ CHESTER WILLIAM (1885-1966) amiral américain

Écrit par :  André KASPI

dirige le bureau de navigation du ministère de la Marine. Après l'attaque japonaise sur Pearl Harbor, Nimitz reçoit le commandement de la flotte américaine dans le Pacifique. La fonction est l'une des plus importantes de l'heure, car non seulement il s'agit de repousser l'assaut de la puissante marine japonaise, mais l'essentiel de la lutte sur… Lire la suite
NORMANDIE

Écrit par :  Armand FRÉMONTLucien MUSSET

Dans le chapitre "Après la Seconde Guerre mondiale"  : …  C'est alors que survint la Seconde Guerre mondiale. La Normandie, sauf des défilés militaires en 1815 et des combats infimes en 1871, n'avait pas connu la guerre étrangère sur son sol depuis 1450. En 1940, presque toutes les villes de sa moitié orientale souffrirent lourdement de l'avance allemande (Rouen, Gisors, Évreux, etc.). Et surtout, en 1944… Lire la suite
NORVÈGE

Écrit par :  Marc AUCHETRégis BOYERGeorges CHABOTLucien MUSSETClaude NORDMANN

Dans le chapitre "Entre l'Angleterre et l'Allemagne (1940-1945)"  : …  Cependant, les Alliés envisageaient d'occuper Narvik « pour couper la route du fer » et de mouiller des mines le long des côtes norvégiennes. De son côté, Hitler était résolu à s'emparer de ceux des États scandinaves qui représentaient un intérêt stratégique immédiat. Le Danemark assurerait le passage vers la Norvège dont les fjords constitueraient… Lire la suite
NOUVELLE-ZÉLANDE

Écrit par :  Daniel de COPPETJean-Pierre DURIXAlain HUETZ DE LEMPSIsabelle MERLE

Dans le chapitre "Guerres mondiales et récessions"  : …  politique conciliatrice du Premier ministre britannique Chamberlain face au régime nazi. Mais elle maintient son soutien sans faille au Royaume-Uni, envoie un corps expéditionnaire en Europe dès 1940 et impose de nouveau la conscription en 1941. Toutefois, le Royaume-Uni semble ne pas se soucier de la défense des dominions du Pacifique sud, qui… Lire la suite
NOVOMESKY LACO (1904-1976)

Écrit par :  Pavel TIGRID

occidentale, et notamment d'excellentes traductions des surréalistes français. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Slovaquie devient un État indépendant, allié de l'Axe, et le Parti communiste y est mis hors la loi. Novomesky entre donc dans la clandestinité et participe activement à l'organisation du soulèvement… Lire la suite
NUREMBERG PROCÈS DE

Écrit par :  Annette WIEVIORKA

grand moment de l'histoire du xxe siècle, tout à la fois clôture d'une guerre qui fut mondiale et naissance d'un nouveau droit international. Il est devenu le symbole fondateur d'une justice effectivement universelle et supranationale. Réuni pour la première audience le 20 novembre 1945, le Tribunal militaire… Lire la suite
OCCUPATION (France)

Écrit par :  Jean-Marie GUILLON

Les représentations de la France des « années noires » oscillent entre l'image héroïque d'une France martyre et unie et celle, honteuse, d'une France de Vichy et s'accommodant de l'ennemi. Or « la » France, sous l'occupant, n'était pas une, elle était, à des degrés divers, contre la collaboration et aspirait à sa libération… Lire la suite
OCCUPATION (FRANCE) - Mémoires et débats

Écrit par :  Laurent DOUZOU

C'est un fait, quelque soixante-dix ans après la Libération, l'histoire de la période de l'Occupation en France a été surabondamment évoquée, étudiée, scrutée sous tous ses aspects. Des ouvrages scientifiques aux souvenirs des acteurs, sans oublier les livres de vulgarisation et les romans (de Joseph Kessel à Patrick Modiano, en passant par Roger… Lire la suite
OCCUPATION ALLEMANDE

Écrit par :  André BRISSAUD

Les Allemands qui occupèrent les trois quarts de l'Europe, avant et pendant la Seconde Guerre mondiale, se comportèrent de manière très différente selon les cas. C'est ainsi que l'Autriche, les Sudètes, certaines… Lire la suite
OCÉANIE - Histoire

Écrit par :  Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre " De la Seconde Guerre mondiale à nos jours : l'émergence des États insulaires"  : …  La partie européenne de la guerre n'a certes pas été sans conséquences importantes pour les îles du Pacifique, avec l'envoi massif de troupes et de matériel depuis les colonies et dominions britanniques, avec le ralliement des territoires français à la France libre et la création d'un deuxième bataillon du Pacifique (après celui de 1916), qui s'… Lire la suite
ODER-NEISSE LIGNE

Écrit par :  Georges-Henri SOUTOU

Les Britanniques, les Américains et les Soviétiques s'étaient mis d'accord, à la Conférence de Téhéran du 28 novembre au 1er décembre 1943, sur le principe d'un déplacement vers l'ouest de la Pologne après la guerre, ce pays obtenant aux dépens de l'AllemagneLire la suite
ŒUVRES D'ART & PRISES DE GUERRE (1945)

Écrit par :  Klaus GOLDMANN

Dans le chapitre "Le pillage des nazis"  : …  En Allemagne, les nazis ont dès 1933 transgressé ces règles en mettant en œuvre, par exemple, l'opération de proscription des œuvres d'art condamnées au nom de leur idéologie ; un certain nombre d'entre elles furent réunies à Munich en 1937 à l'exposition Entartete Kunst (« art… Lire la suite
OPÉRATION T4

Écrit par :  Michael BERENBAUM

L’Opération T4 (en allemand Aktion T4) est le nom de code donné par le gouvernement nazi à un vaste programme visant, sous couvert d’« euthanasie », à éliminer physiquement les malades incurables, les handicapés physiques ou mentaux, les sujets souffrant de graves troubles émotionnels ainsi que les personnes… Lire la suite
PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

Écrit par :  Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre " La guerre du Pacifique (1941-1945)"  : …  . Dès lors, le conflit avec les États-Unis devenait à terme inévitable, et les Japonais s'y préparèrent d'autant plus que les puissances européennes étaient engagées dans une guerre totale à partir de septembre 1939. Le dimanche 7 décembre 1941, à l'aube, c'est l'écrasement par surprise de l'escadre des cuirassés américains à Pearl HarborLire la suite
PACTE D'ACIER

Écrit par :  Georges-Henri SOUTOU

L'initiative, qui aboutit à la conclusion d'un pacte entre l'Allemagne et l'Italie, vint de Berlin. Le 28 octobre 1938, von Ribbentrop se rendit à Rome et proposa la conclusion d'une alliance. Mussolini se montra d'abord réticent, mécontent de ce que Hitler ne l'avait pas tenu informé au début de l'affaire tchèque. Mais,… Lire la suite
PANAMÉRICANISME

Écrit par :  René Jean DUPUY

Dans le chapitre "Le panaméricanisme colonial"  : …  d'un directeur, constituait le secrétariat de ce que l'on appelait, avant la Première Guerre mondiale, l'Union panaméricaine, dont le siège était à Washington et qui comprenait également un conseil directeur présidé par le secrétaire d'État des États-Unis et composé des ambassadeurs des républiques latines accrédités auprès du gouvernement… Lire la suite
PASSY ANDRÉ DEWAVRIN, dit LE COLONEL (1911-1999)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

Compagnon de la Libération, il fut l'unique chef des services secrets de la France libre… Lire la suite
PATRIMOINE CULTUREL ET CONFLITS ARMÉS

Écrit par :  Julien ANFRUNS

Dans le chapitre "La Seconde Guerre mondiale et les exactions à grande échelle contre les biens culturels"  : …  Les crimes commis durant la Seconde Guerre mondiale n’ont en rien épargné les biens culturels. Les exemples à citer seraient trop nombreux ; on retiendra autant les exactions dues à la mise en place, sous le régime nazi, d’un système organisé de spoliation que les destructions issues des affrontements et des bombardements de la guerre… Lire la suite
PATTON GEORGE SMITH JR. (1885-1945)

Écrit par :  Frédéric GUELTON

Né en Californie dans une famille de tradition militaire, Patton suit les cours de l'Institut militaire de Virginie puis de l'Académie militaire de West Point dont il sort officier dans la cavalerie en 1909. En 1916, il est aide de camp du général Pershing dans l'expédition punitive menée, au MexiqueLire la suite
PAULUS FRIEDRICH VON (1890-1957)

Écrit par :  André BRISSAUD

Paulus est lieutenant en 1909, capitaine en 1914 et colonel en 1938. Il est alors l'un des spécialistes allemands des blindés. Après les campagnes de Pologne et de France, où il assiste Reichenau, il devient chef adjoint de l'état-major général de la Wehrmacht. En 1942, il est nommé commandant en chef de la VIe armée, qu'il mène, au cours de… Lire la suite
PAXTON ROBERT O. (1932-    )

Écrit par :  Denis PESCHANSKI

Dans le chapitre "Un lieu de mémoire"  : …  Avec son Vichy France. Old Guard and New Order, publié en 1972 aux États-Unis et traduit l'année suivante sous le titre La France de Vichy, Robert Paxton s'inscrit dans une certaine continuité. En s'appuyant sur les archives… Lire la suite
PAYS-BAS

Écrit par :  Christophe DE VOOGD E.U.Frédéric MAUROGuido PEETERSChristian VANDERMOTTEN

Dans le chapitre "Guerre et occupation, 1940-1945"  : …  Le 10 mai 1940, les troupes allemandes faisaient irruption aux Pays-Bas. En cinq jours, la majeure partie du pays était occupée et l'armée néerlandaise capitulait (14 mai). Le gouvernement néerlandais avait réussi à quitter le pays ; il dirigeait à partir de Londres la résistance néerlandaise qui continuait en… Lire la suite
P.C.F. (Parti communiste français)

Écrit par :  Bernard PUDAL

Dans le chapitre "L'apprentissage de la politique (1934-1956)"  : …  de nombreux militants et dirigeants souvent arrêtés et traqués par la police. La défaite de juin 1940 ouvre une période d'illusions légalistes puis de reconstitution des liens organisationnels. Des négociations sont engagées à l'été 1940 avec les autorités d'Occupation pour republier légalement la presse communiste, notamment L'Lire la suite
PÉTAIN PHILIPPE (1856-1951)

Écrit par :  Jean-Marie GUILLON

Dans le chapitre "L'oracle"  : …  l'envoie comme ambassadeur auprès du général Franco pour renouer avec l'Espagne. Alors que la déroute se profile, Paul Reynaud le fait entrer au gouvernement le 18 mai 1940 en tant que ministre d'État, vice-président du Conseil. Il ne se satisfait pas d'un rôle symbolique. Pour lui, l'effondrement est d'abord politique… Lire la suite
PHILIPPINES

Écrit par :  Philippe DEVILLERS E.U.Manuelle FRANCKWilliam GUÉRAICHELucila V. HOSILLOSJean-Louis VESLOT

Dans le chapitre "Quezon, autocrate ou homme de la situation ?"  : …  inévitable, au mois de novembre, Quezon est brillamment réélu à la présidence ; un raz-de-marée nationaliste déferle sur l'Assemblée et sur le nouveau Sénat. Sa victoire est totale pour ne pas dire absolue. Elle dure moins d'un mois car, le 7 décembre 1941, les Philippines sont précipitées dans la guerre du Pacifique après l'attaque de Pearl Harbor… Lire la suite
PIE XII, EUGENIO PACELLI (1876-1958) pape (1939-1958)

Écrit par :  Jacques NOBÉCOURT

Dans le chapitre "Eugenio Pacelli et le souci romain d'une présence politique"  : …  a été élu pape, en 1939, à l'âge de soixante-trois ans ; il a régné pendant la Seconde Guerre mondiale et la problématique de son action dans cette période a recouvert l'ensemble de son existence. Ses « silences » devant l'extermination des juifs, qui lui furent reprochés dès cette époque, ont alimenté en 1963 une très vive… Lire la suite
POLICE SOUS VICHY

Écrit par :  Jean-Marc BERLIÈRE

soixante-dix ans de démocratie parlementaire, un régime autoritaire et antidémocratique s'installe en France en juillet 1940, à la suite de la défaite militaire, dans un pays aux trois cinquièmes occupé. Les quatre années qui vont suivre représentent un moment essentiel dans l'histoire de la police française. D'une part, la dérive des missions… Lire la suite
POLOGNE

Écrit par :  Jean BOURRILLYGeorges LANGRODMichel LARANMarie-Claude MAURELGeorges MONDJean-Yves POTELHélène WLODARCZYK

Dans le chapitre "Le pays martyr de l'Europe (1939-1945)"  : …  Surprise avant d'avoir achevé sa mobilisation et très inférieure en potentiel militaire et en nombre, l'armée polonaise fut écrasée, malgré sa bravoure, par le Blitzkrieg des envahisseurs. Ceux-ci arrivèrent le 8 septembre devant Varsovie ; d'abord repoussés, ils revinrent et Varsovie fut… Lire la suite
POLYNÉSIE FRANÇAISE

Écrit par :  Jean-Pierre DOUMENGE

Dans le chapitre " Du protectorat à l'autonomie interne (1843-1958)"  : …  du Pacifique sud, les E.F.O. s'éveillèrent aux réalités du monde contemporain lors du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Comme à Nouméa, on se rallia massivement à Papeete à l'appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle. Un contingent de 300 hommes fut inclus dans le bataillon du Pacifique tout juste reconstitué pour participer (… Lire la suite
POTSDAM ACCORDS DE (juill.-août 1945)

Écrit par :  Georges-Henri SOUTOU

La Conférence de Potsdam du 17 juillet au 2 août 1945 réunit pour la dernière fois avant 1955 les chefs de gouvernement des États-Unis (Truman), de l'U.R.S.S. (Staline) et de la Grande-Bretagne (Churchill, puis Attlee après la victoire des travaillistes). Les principaux problèmes évoqués furent la procédure de… Lire la suite
PREMIER MISSILE BALISTIQUE

Écrit par :  Jacques VILLAIN

Le 3 octobre 1942, un missile allemand A4 est lancé avec succès depuis la base de Peenemünde, au bord de la mer Baltique. Dès la fin des années 1920, l'Allemagne avait entrepris de considérables efforts de recherche dans le domaine des fusées : le traité de Versailles imposait en effet à l'Allemagne des contraintes… Lire la suite
PRÊT-BAIL LOI DU (1941)

Écrit par :  Armel MARIN

Loi promulguée le 11 mars 1941 autorisant le président des États-Unis, Franklin D. Roosevelt, à aider le Royaume-Uni, sans entrer dans la guerre, par le prêt, la location ou la vente de tout matériel militaire jugé nécessaire et contre un remboursement différé. La loi du prêt-bail (Lend Lease Act) eut une influence considérable sur le cours de la… Lire la suite
PROCÈS DE NUREMBERG ET DE TOKYO

Écrit par :  Wanda MASTOR

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, des tribunaux internationaux ad hoc furent chargés de juger les grands criminels de guerre. Pour la première fois, une sanction judiciaire internationale des crimes contre la paix, des crimes de guerre et de la nouvelle catégorie des… Lire la suite
PROSTITUTION DE 1789 À 1949

Écrit par :  Yannick RIPA

Dans le chapitre "La traite des Blanches et la prostitution : un même combat "  : …  Durant la Seconde Guerre mondiale, le réglementarisme est, au contraire, conforté. Le haut commandement de l’armée de terre allemande ordonne la création de maisons closes dans l’Europe occupée, réservées aux soldats de la Wehrmacht, et s’oppose à la « prostitution sauvage » (arrestation, fichage, voire déportation), à des… Lire la suite
PUCHEU PIERRE (1889-1944)

Écrit par :  Guy ROSSI-LANDI

comme secrétaire d'État à la Production industrielle par l'amiral Darlan, en février 1941 ; en juillet, il devient secrétaire d'État à l'Intérieur, fonctions qu'il assume avec énergie et dont il se démet en avril 1942 lorsque Laval revient au pouvoir. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, il écrit au général Giraud pour lui demander de… Lire la suite
RAFLE DU VÉL' D'HIV'

Écrit par :  Denis PESCHANSKI

Cette vaste opération (dont le nom de code était Vent printanier) voulue par les Allemands et exécutée par la police française, est restée dans les mémoires sous le nom de « rafle du Vél' d'Hiv' ». Elle marque les débuts de la mise en œuvre de la solution finale en France. De premiers convois étaient partis vers l'est dès la… Lire la suite
RAYSKI ADAM (1913-2008)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

théâtre d'opérations ». Le pacte germano-soviétique du 23 août 1939 n'entame donc pas sa volonté de « rester accroché au Parti » qu'il défend dans son journal devenu clandestin sous le titre Unzer Wort (Notre Parole). En 1940, il rejoint à Coëtquidan un régiment polonais ; fait prisonnier, il s'évade et regagne Paris en juillet… Lire la suite
REBATET LUCIEN (1903-1972)

Écrit par :  Pierre-Robert LECLERCQ

Après des études universitaires commencées à Lyon et poursuivies en Sorbonne, Lucien Rebatet, surveillant à Paris, accorde ses sympathies dès 1923, à l'Action française ; il tiendra dans le journal de Maurras, six ans plus tard, les rubriques musicale, littéraire et cinématographique. Sa véritable entrée en politique se fait par ses articles dans… Lire la suite
RÉMY GILBERT RENAULT dit LE COLONEL (1904-1984)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

Né à Vannes (Morbihan) le 6 août 1904, Gilbert Renault, attaché à la Banque de France en 1924, directeur d'un organisme de financement des films français en 1937, a vu sa vie transformée par la guerre où il est devenu Rémy, celui dont sir Dansey, l'un des chefs de l'Intelligence Service britannique, devait dire qu'il était… Lire la suite
RÉSISTANCE INTÉRIEURE ALLEMANDE

Écrit par :  André BRISSAUD

Au début du IIIe Reich, les nationaux-socialistes rencontrent beaucoup d'hostilité au sein de la population. Mais les SA, les SS et la Gestapo réduisent au silence tous leurs adversaires en moins d'une année. Les irréductibles survivants ou ceux qui sont… Lire la suite
RESTITUTION DES BIENS CULTURELS

Écrit par :  Krzysztof POMIAN

Dans le chapitre "Les pillages pendant la Seconde Guerre mondiale"  : …  Le dossier des œuvres d'art pillées par les nazis dans les pays qu'ils ont occupés est clos pour l'essentiel, la plupart des œuvres ayant été restituées dans l'immédiat après-guerre. Restent toutefois des familles juives spoliées auxquelles leurs biens n'ont pas été rendus et qui ont dû parfois intenter des procès pour les récupérer. En France,… Lire la suite
REVENU NATIONAL

Écrit par :  Véronique PARELFrancisco VERGARA

Dans le chapitre "Tentatives de mesure du revenu national et choix politiques"  : …  Quelques années plus tard, avec la Seconde Guerre mondiale, les gouvernements se sont vus dans l'obligation de savoir exactement combien d'hommes ils pouvaient mobiliser dans les forces armées sans porter atteinte aux capacités productives de leur pays, et de préciser le montant des commandes militaires qu'ils pouvaient… Lire la suite
REYNAUD PAUL (1878-1966)

Écrit par :  Solange MARIN

De Gaulle a dit de lui qu'il fut un « homme injustement broyé par des événements excessifs ». L'homme politique a pourtant du talent. Personnalité du centre droit, Paul Reynaud possède des talents d'économiste et il ose mettre en œuvre ses idées. Avocat, élu député des Basses-Alpes en 1919, puis, à partir de 1928, du IIeLire la suite
RIBBENTROP JOACHIM VON (1893-1946)

Écrit par :  André BRISSAUD

à la tête du ministère des Affaires étrangères. Dès lors, il va présider à la politique d'expansion hitlérienne ; après avoir joué un rôle particulier dans le rapprochement avec l'Italie en 1937, il vient signer à Paris (6 déc. 1938) la convention rétablissant avec la France les conditions du pacte de Locarno. Quelques mois plus tard, il conclut… Lire la suite
ROKOSSOVSKI KONSTANTIN KONSTANTINOVITCH (1896-1968)

Écrit par :  Charles URJEWICZ

Né à Varsovie, Rokossovski est enrôlé en 1914 dans l'armée russe ; il y sert comme sous-officier. Sensible à la propagande bolchevique, il s'engage, en octobre 1917, dans la Garde rouge, puis, en février 1918, dans l'Armée rouge. Ses connaissances théoriques et pratiques lui permettent d'occuper des… Lire la suite
ROL-TANGUY HENRI (1908-2002)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

« Le colonel Rol, commandant les F.F.I. de l'Île-de-France ». Ces mots manuscrits dans l'en-tête d'un exemplaire des conventions de reddition signées par le général von Choltitz, commandant du Gross-Paris, le 25 août 1944, et la signature Rol, sur la même ligne que celle du général Leclerc au bas de ce document historique, ont… Lire la suite
ROM

Écrit par :  Marcel COURTHIADE

Dans le chapitre "De la persécution au génocide"  : …  mondiale à 2 millions, dont 18 000 en Allemagne. D'autres estimations oscillent entre 2 et 5 millions. En février 1940, à Buchenwald, le gaz mortel zyklon B est testé sur 250 enfants rom raflés à Brno. Puis commencent l'agonie massive, la faim, le froid, le travail exténuant, les maladies des camps (typhus, noma, gangrène), les brutalités, les… Lire la suite
ROME

Écrit par :  Géraldine DJAMENTSylvia PRESSOUYRE

Dans le chapitre "Les transformations de la morphologie urbaine"  : …  Bombardée pour la première fois en juillet 1943, Rome est bientôt déclarée ville ouverte par le maréchal Badoglio, nouveau chef du gouvernement. À partir de septembre 1943, les Allemands occupent Rome, où les exactions se multiplient (en particulier le massacre des fosses Ardéatines en mars 1944) et où la population juive est déportée. En janvier… Lire la suite
ROMMEL ERWIN (1891-1944)

Écrit par :  André BRISSAUD

il est en 1938 l'un des chefs du quartier général du Führer. Commandant la 7e division blindée pendant la campagne de France (mai-juin 1940), il donne l'assaut aux troupes françaises sur la Meuse, sur le canal de La Bassée ; puis il fonce sur Lille qu'il attaque, et faisant volte-face, il traverse la Somme et enfonce la… Lire la suite
ROOSEVELT FRANKLIN DELANO (1882-1945)

Écrit par :  Marianne DEBOUZY E.U.

Dans le chapitre "Roosevelt dans la guerre"  : …  la base d'un programme qui affirmait : « Pas de troupes américaines outre-Atlantique. » Au même moment, Roosevelt prenait un certain nombre de mesures permettant aux États-Unis de jouer le rôle d'« arsenal de la démocratie ». En mars 1941, il signait la loi du prêt-bail, puis faisait adopter par le Congrès des mesures concernant la défense… Lire la suite
ROSENBERG ALFRED (1893-1946)

Écrit par :  André BRISSAUD

un futur et chimérique grand empire nordique de race germanique. En 1940, il organise le pillage des œuvres d'art dans les pays occupés de l'Ouest, notamment celles appartenant aux Juifs. L'Einsatzstab Rosenberg, qu'il crée à cet effet, transfère en Allemagne 137 wagons d'œuvres inestimables dont 10 890 toiles de maîtres. À… Lire la suite
ROUMANIE

Écrit par :  Mihai BERZACatherine DURANDINAlain GUILLERMOUGustav INEICHENEdith LHOMELPhilippe LOUBIÈRERobert PHILIPPOTValentin VIVIER

Dans le chapitre "L'abandon aux puissances de l'Axe"  : …  Comme toutes les puissances menacées par le nazisme, la Roumanie pratique la politique du sauve-qui-peut, donnant des gages à l'Allemagne – les accords de mars 1939 lui livrent le pétrole roumain –, tout en essayant de ne pas couper les ponts avec l'Occident ; ainsi le refus de participer au dépècement de la Tchécoslovaquie… Lire la suite
ROVAN JOSEPH (1918-2004)

Écrit par :  Henri MÉNUDIER

Brièvement mobilisé en 1940, il refuse d'émigrer aux États-Unis afin de lutter en France contre le fascisme et pour une Europe démocratique. « Ce jour-là, disait-il, je suis devenu Français ». À Lyon, il prend en charge le service « identité » des Mouvements unis de la Résistance pour la zone Sud, qui fabrique et distribue de faux papiers ; il… Lire la suite
ROY JULES (1907-2000)

Écrit par :  Guy DUGAS

Ses premières amitiés littéraires et ses engagements politiques sont alors situés à droite. Très marqué par la déroute de 1940 et la destruction de la flotte française à Mers el-Kébir, il passe avec son escadrille en Afrique du Nord, et publie à Alger La France sauvée par Pétain, puis un premier recueil de… Lire la suite
ROYAUME-UNI - Histoire

Écrit par :  Bertrand LEMONNIERRoland MARX

Dans le chapitre "La Seconde Guerre mondiale"  : …  Dans ces conditions, la guerre a représenté un test suprême. La Grande-Bretagne peut s'enorgueillir d'avoir résisté seule entre l'armistice signé par le gouvernement Pétain, et appliqué le 25 juin 1940, et l'entrée en guerre de l'URSS, attaquée par l'Allemagne un an plus tard. Les États-Unis ne participent officiellement au conflit qu'après Pearl… Lire la suite
RUNDSTEDT GERD VON (1875-1953)

Écrit par :  André BRISSAUD

Néanmoins, rappelé par Hitler en 1939, il accepte de reprendre du service et il est mis à la tête du groupe d'armées Sud pendant la campagne de Pologne. Il prend Varsovie, Cracovie et Lwow. Stratège de grande classe, il commande le groupe d'armées A en mai 1940 et perce à travers les Ardennes et la… Lire la suite
SAINT-PÉTERSBOURG, anc. LENINGRAD

Écrit par :  Elena Matveïevna DOROCHINSKAÏA E.U.Richard Antony FRENCHGrigory IOFFEMary McAULEY

Dans le chapitre "La période soviétique"  : …  La ville fut alors à nouveau frappée par une période de pertes et de destructions. En septembre 1941, les troupes nazies étaient à ses portes. De nombreux habitants et près des trois quarts des équipements industriels furent évacués vers l'est. Pendant le « siège de neuf cents jours » (8 septembre 1941-27 janvier 1944), Leningrad opposa une… Lire la suite
SALOMON ÎLES

Écrit par :  Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre "Des terres mélanésiennes encore faiblement peuplées"  : …  (1893, 1898 pour les Santa Cruz, 1900 pour l'ouest). La modeste colonie britannique devint brutalement un enjeu majeur de la Seconde Guerre mondiale en 1942-1943 : occupée par les Japonais, elle fut la cible d'une des premières opérations de reconquête par les Américains. Les combats extrêmement longs et violents (« le Verdun du Pacifique ») se… Lire la suite
SASSI JEAN (1917-2009)

Écrit par :  E.U.

services spéciaux. Après avoir servi dans la Légion puis dans les corps francs d'Afrique, Jean Sassi est affecté au Bureau central de renseignement et d'action (B.C.R.A.) à Londres au début de 1943. En novembre, il entre dans la force « Jedburgh », composée de trois cents volontaires choisis au sein des armées britannique, américaine et de la… Lire la suite
SCAPINI GEORGES (1893-1976)

Écrit par :  Roger BOURDERON

Son choix par Pétain, le 20 août 1940, comme ambassadeur de Vichy chargé des prisonniers de guerre ne relève pas seulement de sa qualité d'ancien combattant : reçu dans les années 1930 par Hitler, Scapini avait été l'un des fondateurs du comité France-Allemagne, qui prônait avant la Seconde Guerre mondiale la collaboration… Lire la suite
SCHLIEFFEN ALFRED comte von (1833-1913)

Écrit par :  André BRISSAUD

Fils d'un général prussien, Schlieffen fait des études de droit, puis entre dans l'armée et devient officier de cavalerie. À trente-quatre ans il est attaché militaire à Paris où il reste deux ans. Il participe comme officier d'état-major à la guerre de 1866 contre l'… Lire la suite
SCHNORCHEL ou SCHNORCKEL

Écrit par :  Jean DELMAS

L'apparition du schnorchel sur les sous-marins allemands (1944) marque une étape de la lutte que se livrent avec acharnement Alliés et Allemands dans l'océan Atlantique… Lire la suite
SEGHERS ANNA (1900-1983)

Écrit par :  Nicole BARY

Dans le chapitre "Littérature et antifascisme"  : …  Avec la déclaration de guerre, Anna Seghers qui, comme le reste de sa famille, possède un passeport hongrois est suspecte aux yeux des autorités françaises. Johann Schmidt est interné au camp du Vernet. Elle se réfugie avec ses enfants à Pamiers, d'où elle réussit à faire libérer son mari et à obtenir les visas pour le… Lire la suite
SERBIE

Écrit par :  Amaël CATTARUZZAChristophe CHICLETJovan DERETICCatherine LUTARD

Dans le chapitre "L'indépendance"  : …  du royaume qui résistaient chacun à leur façon dans ce nouvel État commun. Le facteur économique joua un rôle déstabilisateur et creusa un fossé entre des régions à développement inégal. Les conflits intérieurs liés aux rivalités politiques, en particulier entre Serbes et Croates, s'exacerbèrent et culminèrent au cours de la Seconde Guerre mondiale… Lire la suite
SERVICE DU TRAVAIL OBLIGATOIRE (S.T.O.)

Écrit par :  Guy ROSSI-LANDI

C'est en 1942-1943 que le Service du travail obligatoire (S.T.O.) a été organisé par une série de lois promulguées par le gouvernement de Vichy, à la demande des autorités allemandes. Dès 1941, la propagande allemande s'est efforcée d'attirer en Allemagne les travailleurs français, dont beaucoup étaient privés d'emploi. Au… Lire la suite
SERVICES SECRETS

Écrit par :  Pascal LE PAUTREMAT

Dans le chapitre "L'influence des deux guerres mondiales"  : …  Moscou du projet du Japon de s'étendre dans le sud de l'Indochine française. Outre sa prévision de l'attaque japonaise contre Pearl Harbor, quartier général des opérations navales américain, il réussit à prévenir l'entourage de Staline de la date intiale de déclenchement de l'opération Barbarossa (15 mai 1941, reportée au 22 juin 1941, à la suite… Lire la suite
SHOAH

Écrit par :  Philippe BURRIN

d'exécutants devant les tribunaux, qu'il s'agisse des procès de Nuremberg au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, de celui d'Adolf Eichmann à Jérusalem en 1961 ou de gardiens de camps en Allemagne fédérale dans les années 1960 et 1970. Nous savons l'essentiel sur l'organisation du crime, les méthodes… Lire la suite
SHOAH LITTÉRATURE DE LA

Écrit par :  Rachel ERTEL

L'anéantissement des Juifs par le nazisme restera pour l'Histoire la marque distinctive du xxe siècle. Même si celui-ci a connu d'autres massacres, liés à d'autres totalitarismes, ou des destructions massives, comme celle qui a été causée en 1945 par les… Lire la suite
SIMÉON II (1937-    ) SIMEON BORISOV SAKSKOBURGGOTSKI, roi de Bulgarie (1943-1946)

Écrit par :  E.U.

Guerre le général Nikolaï Mihov et à l'ancien président du Conseil Bogdan Filov. En septembre 1944, la Bulgarie revient sur sa politique et déclare la guerre à l'Allemagne, tandis que l'Armée rouge commence à pénétrer dans le pays. Les trois régents, arrêtés, sont exécutés le 2 février 1945 pour trahison et collaboration avec les nazis. Une… Lire la suite
SINGAPOUR

Écrit par :  Rodolphe DE KONINCK

Dans le chapitre "De la forteresse Singapour à l'indépendance"  : …  de fortifier l'île et ils le font trop peu et trop tard. Surtout l'aviation n'y est pas assez présente lorsque la Seconde Guerre mondiale est déclenchée dans le Pacifique. Ainsi, après avoir conquis toute la péninsule malaise qu'ils ont commencé à envahir dès le 8 décembre 1941, les Japonais s'emparent facilement de la prétendue forteresse de… Lire la suite
SLIM sir WILLIAM JOSEPH (1891-1970)

Écrit par :  Pierre GOBERT

Pendant la Première Guerre mondiale, Slim commence sa carrière militaire comme simple soldat, et gravit peu à peu tous les échelons de la hiérarchie militaire. En 1940, il combat au Soudan et en Érythrée ; l'année suivante, il étouffe la rébellion de Rachid Ali en Irak. En 1942, il établit le contact en Iran avec l'armée… Lire la suite
SOKOLOVSKI VASSILI DANILOVITCH (1897-1968)

Écrit par :  Claudie WEILL

Maréchal de l'U.R.S.S., Sokolovski fut l'un des grands chefs militaires de la Seconde Guerre mondiale. Né dans une famille de paysans, il s'engage volontairement dans l'Armée rouge en 1918 et il adhère au parti communiste en 1931. En 1921, il est diplômé de l'Académie de l'état-major. Au Turkestan en… Lire la suite
SOMALIE

Écrit par :  Éloi FICQUETAlain GASCONFrancis SIMONIS

Dans le chapitre "La préparation sous tutelle de l'indépendance, 1942-1960"  : …  La campagne d'Afrique de l'Est, qui s'achève en novembre 1941, marque la première victoire des Alliés. Les Britanniques contrôlent l'ensemble des territoires de la Corne, sauf la Somalie française qui rejoint la France libre à la fin de 1942. Entre 1942 et 1950, l'unification des Somali sous une même autorité contribuera à concevoir le projet d'une… Lire la suite
SPOLIATION DES ŒUVRES D'ART, France (1940-1944)

Écrit par :  Didier SCHULMANN

Le dossier du destin des œuvres d'art pendant l'Occupation a été rouvert publiquement à la fin de l'année 1995. La publication de l'enquête du journaliste Hector Feliciano Le Musée disparu et la traduction en français de la somme de l'historienne américaine Lynn H. Nicholas Le Pillage de l'Europe ont, d'… Lire la suite
SS (Schutzstaffel)

Écrit par :  André BRISSAUD

En mars 1923, Göring crée une garde spéciale pour protéger le Führer : quelques fidèles de la première heure prêtent serment à Hitler et se nomment la Stabswache (corps de garde), puis la Stosstruppe Adolf Hitler. Ils portent un uniforme : casquette noire, brassière à bords noirs avec croix gammée, emblème à… Lire la suite
STALINE JOSEPH VISSARIONOVITCH DJOUGACHVILI dit (1879-1953)

Écrit par :  Nicolas WERTH

Dans le chapitre "Le vainqueur de Stalingrad, l'homme fort de Yalta"  : …  de ce crime de masse, gardé secret, fut totalement éclipsée – à l'intérieur comme à l'extérieur du pays – par le rôle majeur joué par l'Union soviétique dans l'écrasement du nazisme. La victoire de Stalingrad (2 février 1943) effaça à la fois la « Grande Terreur », mais aussi le pacte germano-soviétique du 23 août 1939, qui avait permis aux deux… Lire la suite
STATUTS DES JUIFS (1940-1944), France

Écrit par :  Claude SINGER

D'octobre 1940 à la fin de 1942, l'État français adopta et publia au Journal officiel plus d'une centaine de textes juridiques, décrets et lois visant les juifs. En interdisant à ces derniers certaines professions et en les dépouillant d'une partie de leurs biens, les autorités de Vichy contribuaient indiscutablement à les… Lire la suite
STÜLPNAGEL KARL HEINRICH VON (1886-1944)

Écrit par :  André BRISSAUD

général Halder à l'état-major de l'armée allemande. À ce poste, il commence à nourrir des sentiments antinazis. Pendant la campagne de France, il commande le 2e corps d'armée, puis est nommé président de la Commission d'armistice franco-allemande à Wiesbaden. En 1941, contre l'U.R.S.S., il commande une armée et se bat jusqu'en novembre 1942. Il… Lire la suite
SUÈDE

Écrit par :  Régis BOYERMichel CABOURETMaurice CARREZGeorges CHABOT E.U.Jean-Claude MAITROTJean-Pierre MOUSSON-LESTANGLucien MUSSETClaude NORDMANNJean PARENT

Dans le chapitre "La Suède durant les guerres européennes (1914-1945)"  : …  Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Suède réussit à préserver sa neutralité malgré la guerre menée par l'Union soviétique contre la Finlande (nov. 1939-mars 1940) puis l'agression allemande contre le Danemark et la Norvège (9 avr. 1940). Mal préparée, elle ne pouvait rien faire pendant la guerre d'Hiver de… Lire la suite
SYRIE

Écrit par :  Fabrice BALANCHEJean-Pierre CALLOTPhilippe DROZ-VINCENTPhilippe RONDOTCharles SIFFERT

Dans le chapitre "Le mandat français"  : …  En 1939, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, la France, pour des raisons de stratégie politique, accepta de rétrocéder à la Turquie le sandjaq d'Alexandrette (Hatay… Lire la suite
TCHÉCOSLOVAQUIE

Écrit par :  Marie-Elizabeth DUCREUXMichel LARANJacques RUPNIK

Dans le chapitre "Démembrement et effondrement (1938-1939)"  : …  avec une pleine confiance le sort du peuple tchèque et du pays entre les mains du Führer du Grand Reich allemand ». Le pays est déjà envahi et, le soir du 15 mars, Hitler signe au château de Prague le décret réduisant à la condition de protectorat la Bohême-Moravie, « territoire millénaire de la race germanique »… Lire la suite
TÉHÉRAN ACCORDS DE (1943)

Écrit par :  Georges-Henri SOUTOU

La Conférence de Téhéran qui se tint du 28 novembre au 1er décembre 1943 rassemblait pour la première fois Churchill, Roosevelt et Staline. Roosevelt joua dans l'ensemble un rôle d'arbitre, les difficultés apparaissant surtout entre… Lire la suite
TEMPS PRÉSENT HISTOIRE DU

Écrit par :  Henry ROUSSO

Dans le chapitre "La mémoire, un nouveau territoire historien"  : …  ils rencontrent dans leur pratique quotidienne et qui est devenue, pour certains, un domaine d'investigation en tant que tel : c'est le cas par exemple de l'histoire de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale, qui est devenue un territoire historien à part entière, dans la mesure où la mémoire du Génocide constitue depuis les années 1970 un… Lire la suite
THAÏLANDE

Écrit par :  Jean BOISSELIERAchille DAUPHIN-MEUNIER E.U.Christian LECHERVYChristian TAILLARDSolange THIERRY

Dans le chapitre "Une succession de coups d'État (1946-1957)"  : …  La Thaïlande, qui a déclaré la guerre aux États-Unis et au Royaume-Uni le 25 janvier 1942, n'est pas pour autant dans le camp des vaincus. Elle doit cette situation à l'aile « civile » du régime instaurée une décennie plus tôt. Inspirée par le juriste formé à Paris et fondateur de l'université Thammasat (1934), Pridi Banomyong, elle est en mesure… Lire la suite
TISO JOZEF (1887-1947)

Écrit par :  Vladimir Claude FISERA

de l'Allemagne et envahit avec elle la Pologne en septembre 1939. Après la rencontre de Salzbourg (29 juill. 1940) entre Hitler, les pronazis du parti du président et Tiso lui-même, celui-ci se maintient au pouvoir au prix de l'adoption explicite de l'idéologie nationale-socialiste et de la participation à la guerre contre l'U.R.S.S. et les… Lire la suite
TITO JOSIP BROZ dit (1892-1980)

Écrit par :  Marie-Paule CANAPA

Dans le chapitre "Le chef des Partisans et le chef de l'État yougoslave"  : …  Le 6 avril 1941, quand l'Allemagne attaque la Yougoslavie, Tito se trouve à Zagreb. Sous sa direction, le P.C.Y. envisage un soulèvement, mais ne le déclenche qu'après l'invasion de l'U.R.S.S. par l'Allemagne en juin 1941. Tito devient le chef de l'état-major des unités de Partisans (juill. 1941) et va créer une véritable armée de libération (1942… Lire la suite
TŌJŌ HIDEKI (1884-1948)

Écrit par :  Paul AKAMATSU

fut lui-même nommé Premier ministre, le 18 octobre 1941. Cumulant les portefeuilles de l'Intérieur et de l'Armée, il fut personnellement responsable du déclenchement de la guerre du Pacifique. Il essaya sans doute d'acheminer le Japon vers un régime dictatorial. D'une part, il remplaça l'Association de Konoe par l'Association politique d'… Lire la suite
TŌKYŌ PROCÈS DE

Écrit par :  Éric SEIZELET

L'expression commune « procès de Tōkyō » désigne le procès mené par le tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient (International Military Tribunal for Far East, I.M.T.F.E.), qui avait été créé pour châtier les criminels de guerre nippons conformément au point no 10 de la Proclamation de… Lire la suite
TREBLINKA

Écrit par :  Michael BERENBAUM E.U.

Le complexe nazi de Treblinka, situé près du village homonyme, se trouvait à 80 kilomètres au nord-est de Varsovie sur la ligne Varsovie-Bia|lystok. Il comprenait en réalité deux camps distincts. Les nazis ouvrirent d'abord un petit camp, nommé Treblinka, à 4 kilomètres de la gare du même nom en décembre 1941. La seconde… Lire la suite
TREPPER LÉOPOLD (1904-1982)

Écrit par :  Catherine GORSKI

Chef de l'Orchestre rouge, le plus important réseau du service de renseignements soviétique durant la Seconde Guerre mondiale, connu de la Gestapo sous le nom de Jean Gilbert, fiché à la Sûreté française sous le pseudonyme de Dom, codé par les Soviétiques sous celui de Otto, Léopold Trepper est mort à… Lire la suite
TRIBUNAUX PÉNAUX INTERNATIONAUX

Écrit par :  Mario BETTATI

Dans le chapitre "Les tribunaux de Nuremberg et de Tōkyō"  : …  Les pays alliés de la Seconde Guerre mondiale savaient ce que faisaient les nazis. Ils ont très tôt décidé qu'il fallait agir. Dès le 17 avril 1940, les gouvernements de la France, du Royaume-Uni et de la Pologne ont dénoncé tant la persécution des Polonais que le traitement atroce infligé aux membres de la communauté juive… Lire la suite
TROISIÈME REICH (1933-1945)

Écrit par :  Gilbert BADIA

Dans le chapitre "Munich"  : …  Le 1er septembre, les forces armées allemandes envahirent la Pologne sans déclaration de guerre. Le 3, la France et l'Angleterre déclaraient la guerre à l'Allemagne… Lire la suite
TROISIÈME RÉPUBLIQUE

Écrit par :  Louis GIRARD

Dans le chapitre "Vers le désastre militaire (1938-1940)"  : …  la vanité de ces lâches espoirs. Chaque parti politique était partagé, à l'exception des communistes inquiets pour l'U.R.S.S. Les pacifistes voulaient éviter une nouvelle guerre mondiale ; les conservateurs favorables aux dictateurs dénonçaient le bellicisme idéologique des antimunichois. Les influences de l'étranger accentuaient ces polémiques… Lire la suite
TRUMAN HARRY (1884-1972)

Écrit par :  André KASPI

La mort brutale de Franklin D. Roosevelt en avril 1945 le porte aux responsabilités suprêmes en une période particulièrement cruciale. Il n'a reçu pour cela aucune préparation ; il n'est pas au courant des grands secrets de l'État. Pourtant sa première décision importante est d'utiliser l'arme atomique pour amener le Japon à déposer les armes (août… Lire la suite
TSATSOS CONSTANTIN (1899-1987)

Écrit par :  Christophe CHICLET

arrêté. Trois ans plus tard, ce sera au tour de son frère Constantin d'être envoyé en exil dans les îles. Lors de la déclaration de guerre de l'Italie le 28 octobre 1940, la plupart des exilés n'appartenant pas au Parti communiste de Grèce (K.K.E.) sont autorisés à rentrer dans la capitale. Constantin Tsatsos s'y trouve lors de l'… Lire la suite
TUNISIE

Écrit par :  Michel CAMAURoger COQUEJean GANIAGEClaude LEPELLEYRobert MANTRANKhadija MOHSEN-FINAN

Dans le chapitre "Le protectorat français"  : …  Les vicissitudes de la guerre allaient faire de la Tunisie un champ de bataille imprévu. Le débarquement anglo-américain de novembre 1942 provoqua en effet la riposte des forces de l'Axe. Tunis et Bizerte étaient rapidement occupées et, à la fin de l'automne, le front se stabilisait entre Gafsa et le cap Serrat. En janvier, l'Afrikakorps, serré de… Lire la suite
UKRAINE

Écrit par :  Annie DAUBENTONIryna DMYTRYCHYNLubomyr A. HAJDAGeorges LUCIANIYann RICHARD

Dans le chapitre "La Seconde Guerre mondiale et ses conséquences"  : …  L'invasion de la Pologne par les Allemands le 1er septembre 1939 marqua le début de la Seconde Guerre mondiale. À la mi-septembre, en accord avec les résolutions secrètes du pacte conclu entre Molotov et Ribbentrop, les troupes soviétiques occupèrent la Volhynie occidentale et une grande partie de la Galicie, qui furent… Lire la suite
U.R.S.S. - Histoire

Écrit par :  Nicolas WERTH

Dans le chapitre "L'U.R.S.S. dans les relations internationales"  : …  Le 17 septembre 1939, les troupes soviétiques envahissent la Pologne. Le partage de celle-ci entre l'Allemagne et l'U.R.S.S. est scellé le 28 septembre à Moscou. En échange d'un retrait vers l'est de la frontière germano-soviétique, l'Allemagne inclut la Lituanie dans la sphère d’influence soviétique… Lire la suite
VARSOVIE

Écrit par :  Norman DAVIESAndrew H. DAWSONJanusz DURKOMarie-Claude MAUREL

Dans le chapitre "La ville martyre"  : …  Lorsque les troupes nazies assiègent la ville en 1939, plus de 10 000 Varsoviens trouvent la mort et plus de 50 000 sont blessés avant d'être contraints de se rendre, faute de vivres et d'eau. L'occupant nazi cherche alors à réduire Varsovie au rang de simple ville provinciale : il pille ainsi systématiquement ses trésors culturels et déporte ses… Lire la suite
VARSOVIE INSURRECTION DE (1944)

Écrit par :  Charles URJEWICZ

Éclatant le 1er août 1944 et écrasée le 2 octobre 1944, l'insurrection de Varsovie est certainement l'un des faits d'armes les plus glorieux de la nation polonaise. Cette insurrection qui n'a pas son pareil dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale a pourtant coûté un prix… Lire la suite
VICHY RÉGIME DE

Écrit par :  Jean-Pierre AZÉMA

Entre juillet 1940 et août 1944, les Français eurent à supporter à la fois la sujétion de l'occupant allemand et les contraintes de plus en plus lourdes, au fil des ans, du régime le plus autoritaire et le plus répressif que la France ait connu au xxe siècle. Si la grande majorité des Français firent d… Lire la suite
VICTOR-EMMANUEL III (1869-1947) roi d'Italie (1900-1946) empereur d'Éthiopie (1936-1943) et roi d'Albanie (1939-1943)

Écrit par :  Paul GUICHONNET

Troisième souverain de la monarchie unitaire. Le règne de Victor-Emmanuel sera le plus long, le plus chargé d'événements dramatique de l'Italie contemporaine. Son père Humbert Ier, autoritaire et porté au gouvernement personnel, sa mère Marguerite de Savoie, ambitieuse et cultivée, aggravent le complexe d'infériorité qui lui… Lire la suite
VIETNAM

Écrit par :  Philippe DEVILLERS E.U.Pierre-Bernard LAFONT NGUYÊN TRÂN HUÂNMichèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENSMatthieu SALOMONStéphanie SOUHAITÉChristian TAILLARD

Dans le chapitre "La guerre mondiale et la révolution d'août 1945"  : …  Dès la mi-juin 1940, le Japon, qui veut resserrer le blocus de la Chine avec laquelle il est en guerre depuis trois ans, exige de la France des facilités militaires au Tonkin. Il les obtient du gouvernement de Vichy, auquel restent fidèles les autorités coloniales locales, mais il s'engage à respecter la souveraineté… Lire la suite
WAFFEN SS

Écrit par :  André BRISSAUD

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'ardeur au combat des divisions SS entraîna des pertes souvent plus élevées que celles de la Wehrmacht. Mais ces soldats d'élite étaient à la recherche d'une réputation, conformément aux principes enseignés ; ils avaient le sentiment d'appartenir à une race supérieure, méprisant et même… Lire la suite
WALDHEIM KURT (1918-2007)

Écrit par :  Paul PASTEUR

engagement. Il poursuit ses études de droit jusqu'à sa mobilisation au printemps de 1940. Il devient rapidement sous-lieutenant. Après l'avoir envoyé sur le front russe, où il est blessé en 1941, l'armée allemande l'affecte en 1942 en Bosnie occidentale, puis près de Salonique, Waldheim prétendra avoir alors repris ses études. Promu lieutenant, il… Lire la suite
WANNSEE CONFÉRENCE DE (20 janv. 1942)

Écrit par :  Olivier COMPAGNON

Réunissant une quinzaine de dignitaires ou de hauts fonctionnaires du régime nazi sous la présidence de Reinhard Heydrich et en présence d'Adolf Eichmann, la conférence de Wannsee (du nom d'un faubourg de Berlin) se tient le 20 janvier 1942, dans le but de résoudre… Lire la suite
WEIZSÄCKER RICHARD VON (1920-2015)

Écrit par :  E.U.

l’université d’Oxford et à l’université de Grenoble, il entre en 1938 dans l’armée allemande. La même année, son régiment prend part à l’invasion de la Pologne par l’Allemagne ; il participe également en 1941 à l’opération Barbarossa contre l’U.R.S.S. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’un de ses frères, le physicien… Lire la suite
WEYGAND MAXIME (1867-1965)

Écrit par :  Pierre GOBERT

Le 19 mai 1940, Paul Reynaud le nomme généralissime à la place de Gamelin. Le nouveau commandant en chef voudrait aussitôt tenter d'enfermer les divisions blindées allemandes « dans le champ clos où elles se sont audacieusement lancées ». Mais l'organisation du commandement et la situation des réserves léguées par Gamelin ne… Lire la suite
WHITE DICK (1906-1993)

Écrit par :  John SIDGWICK

erronées. Dick White a vite montré qu'il maîtrisait ces deux volets du métier. À partir de 1938, grâce à son action, la Grande-Bretagne a pu bénéficier du “contrôle” — élément essentiel — d'une partie majeure de l'offensive menée par l'Allemagne en matière de renseignement et, partant, de son offensive de guerre tout court… Lire la suite
WINGATE ORDE CHARLES (1903-1944)

Écrit par :  Jean DELMAS

Le moins conventionnel des généraux britanniques de la Seconde Guerre mondiale : « Je ne pourrai jamais faire carrière dans l'armée dans des circonstances normales », avouait-il. Son supérieur, le général Wavell, commandant des troupes britanniques au Moyen-Orient, le comprend, qui lui confie toujours des missions… Lire la suite
WYBOT ROGER WARIN dit ROGER (1912-1997)

Écrit par :  Charles-Louis FOULON

Paris le 13 octobre 1912, Roger Warin fait des études scientifiques ; officier d'artillerie en 1936, il se bat pendant la campagne de France puis, avec la 1re D.F.L., de 1942 à 1944, sur les fronts d'Afrique et du sud de la France. Mais si ses services militaires lui valent sa croix de compagnon de la Libération, c'est à Londres, au… Lire la suite
YALTA (ACCORDS DE)

Écrit par :  Georges-Henri SOUTOU

Conférence qui réunit, du 4 au 11 février 1945, Roosevelt, Churchill et Staline. D'une très grande importance, elle posait les bases de la paix. Les principaux problèmes étaient l'organisation des Nations Lire la suite
YEN

Écrit par :  Sophie BRANADominique LACOUE-LABARTHE

Dans le chapitre "Du yen flottant au contrôle des changes"  : …  le courant militariste s'impose sous la conduite du prince Konoe, puis de Tojo, de 1941 à 1944. Le gouvernement martial fait voter la loi de mobilisation nationale générale dès 1938 et trouve dans la guerre la voie pour créer, sous la direction du Japon, « la Sphère de coprospérité de la grande Asie orientale », groupe de… Lire la suite
YOUGOSLAVIE

Écrit par :  Christophe CHICLET E.U.Catherine LUTARDRobert PHILIPPOT

Dans le chapitre "Le royaume de Yougoslavie (1929-1941)"  : …  Cet accord intervient quelques jours avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Le pacte germano-soviétique, la défaite de la Pologne et de la France laissent l'Europe du Sud-Est sans défense devant la puissance nazie. Au début de 1941, comme ses voisins bulgare et roumain, la Yougoslavie est mise en demeure par… Lire la suite
ZAY JEAN (1904-1944)

Écrit par :  Serge BERSTEIN

Lorsque la guerre éclate en septembre 1939, Jean Zay donne sa démission du gouvernement pour remplir ses obligations militaires. Hostile à l’armistice qui se profile, il s’embarque sur le Massilia le 21 juin 1940 avec vingt-six parlementaires pour continuer en Afrique française le combat contre l’Allemagne nazie. Arrêté au Maroc… Lire la suite

Afficher la liste complète (323 références)

  

Voir aussi

AFRIKAKORPS    AFRIQUE DU NORD histoire de 1880 à 1945    BIR HAKEIM    BOMBE ATOMIQUE    COLLABORATION    DÉBARQUEMENT DE NORMANDIE    ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE histoire de 1865 à 1945    FRANCE histoire de 1939 à 1958    GRÈCE histoire de 1830 à nos jours    HONGRIE histoire jusqu'en 1945    ITALIE histoire de 1870 à 1945    IWO JIMA    JAPON histoire de l'ère Meiji à 1946    HISTOIRE DU PEUPLE JUIF    KAMIKAZE    WILHELM VON LEEB    NAGASAKI    OKINAWA    PACIFIQUE GUERRE DU ou GUERRE NIPPO-AMÉRICAINE    PANZERDIVISION    PAYS-BAS histoire de 1830 à nos jours    PEARL HARBOR    RÉSISTANCE EN EUROPE    RÉSISTANCE FRANÇAISE    RÉSISTANCE INTÉRIEURE FRANÇAISE    SÉBASTOPOL    SOLUTION FINALE    BATAILLE DE STALINGRAD    U.R.S.S. histoire    V 1    V 2    WEHRMACHT

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.