BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

CHOLÉRA

Maladie transmissible, endémo-épidémique, le choléra est strictement limité à l'espèce humaine : il est provoqué par des bactéries du genre Vibrio et n'a rien à voir avec certaines infections animales comme le choléra des poules (causé par des Pasteurella). Originaire d'Asie, où il existait depuis des temps immémoriaux, le choléra a connu plusieurs extensions meurtrières en Europe, Amérique et Afrique à partir du xixe siècle. Depuis le début des années 1960, la maladie a pris une allure bactériologique et épidémiologique nouvelle, au point que l'on doit opposer désormais un choléra « actuel » au choléra asiatique « classique ».

La faiblesse des conditions de vie des populations (insuffisance de l'approvisionnement en eau, de l'assainissement et de l'hygiène, concentration humaine importante) constitue le principal facteur d'expansion de la maladie ; les conflits et les déplacements massifs qu'ils entraînent, les catastrophes naturelles aggravent le risque.

1.  Les grandes épidémies cholériques

Le choléra, dont le lieu d'origine peut être situé au Bengale, n'a cessé de sévir de façon endémique dans le delta du Gange, avec des diffusions plus ou moins étendues au reste de la péninsule indienne. Durant des siècles, ses expansions périodiques restèrent limitées à l'Asie du Sud-Est. À partir du début du xixe siècle, les progrès des échanges commerciaux et de la navigation contribuèrent à sa dissémination, à l'est vers la Chine et le Japon, à l'ouest vers l'Afghanistan, l'Iran, la Syrie, l'Égypte et le bassin méditerranéen.

  Les six pandémies classiques

L'année 1817 ouvrit la première des six pandémies classiques durant lesquelles le choléra déferla sur le monde (cf. épidémies) : de 1817 à 1823, l'Asie entière fut atteinte et l'épidémie s'étendit – première pandémie – jusqu'à la côte orientale de l'Afrique. Les frontières de l'Europe furent atteintes pour la première foi [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  4 pages…

 

Pour citer cet article

MOLLARET, « CHOLÉRA  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cholera/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« CHOLÉRA » est également traité dans :

PREMIÈRE PANDÉMIE DE CHOLÉRA

Écrit par :  Gabriel GACHELIN

Le choléra est connu des Européens depuis le tout début du xvie siècle, à travers les voyages réalisés en Inde et en Asie du Sud-Est. On en identifie les signes cliniques : diarrhées incoercibles qui « vident » le malade, faiblesse extrême, forte mortalité. La maladie reste cependant exotique :… Lire la suite
ANGOLA

Écrit par :  E.U.Philippe GERVAIS-LAMBONYDidier PÉCLARD

Dans le chapitre "Une reconstruction rapide mais inégale"  : …  et gonflées par l'afflux des réfugiés de la guerre et surtout extrêmement inégalitaires. La population de Luanda était estimée, en 2013, à près de 4 millions d'habitants, dont la majorité vit dans d'immenses bidonvilles périphériques alors qu’une fièvre de la construction de luxe (immeubles de bureaux et complexes résidentiels sécurisés) a… Lire la suite
CHANGEMENT CLIMATIQUE ET SANTÉ

Écrit par :  Virginie CAVIER

Dans le chapitre "Effets indirects identifiés de changement de l’environnement"  : …  de bactéries et de virus pathogènes. Ainsi, les États-Unis et le Canada subissent régulièrement depuis 1997 des pics de contamination par des bactéries du genre Vibrio. Dans le golfe de Guinée, ce sont les cas de choléra qui sont en forte recrudescence, mais cela peut être surtout dû à une urbanisation désordonnée… Lire la suite
ÉPIDÉMIES

Écrit par :  Jacqueline BROSSOLLETGeorges DUBY E.U.Gabriel GACHELINJean-Louis MIÈGE

Dans le chapitre "La lutte contre les épidémies : prévention, biologisation et réglementation internationale"  : …  a beaucoup décliné dans le monde à partir des années 1950, mais elle n'a pas disparu. Le choléra a connu, depuis le début des années 1960, une nouvelle expansion : se propageant hors d'Indonésie, la septième pandémie a gagné l'Asie du Sud, le Moyen-Orient, l'Afrique via l'Europe, l'Amérique latine, l'océan Indien. La fièvre jaune, contre laquelle… Lire la suite
INTESTIN, pathologie

Écrit par :  Jean-Jacques BERNIER

Dans le chapitre "Les diarrhées"  : …  le syndrome dysentérique (dû aux amibes hématophages) et le choléra, qui sévit encore régulièrement dans le Sud-Est asiatique. L'étude de ce dernier revêt une grande importance car il réalise une situation extrême : le malade atteint de choléra perd dans son intestin grêle un volume de liquide de l'ordre de 10 litres par jour… Lire la suite
KOCH ROBERT (1843-1910)

Écrit par :  Jean BRETEY E.U.

Dans le chapitre "Le découvreur de germes pathogènes"  : …  que le savant français avait préparé (1882). L'année suivante, pour s'attaquer au choléra, Koch part en mission officielle pour l'Égypte et les Indes ; il découvre le vibrion cholérique. Il montre que, si les essais d'infection expérimentale n'ont jusqu'alors pas réussi, c'est parce que les germes sont tués par le suc… Lire la suite
MALADIES INFECTIEUSES

Écrit par :  Catherine DUPUIS

Dans le chapitre "Cinétique épidémiologique"  : …  Le choléra, après s'être pendant des siècles confiné à ses foyers originels des vallées du Gange et du Brahmapoutre, a pris son essor au xixe siècle avec le développement des moyens de transports et il a donné lieu à cette époque à de terribles épidémies dans le monde entier ou presque ; il s'est… Lire la suite
NUCLÉOTIDES CYCLIQUES

Écrit par :  Jacques HANOUNE

Dans le chapitre "Pathologie"  : …  En pathologie d'origine bactérienne, la diarrhée du choléra est causée par l'exotoxine de Vibrio cholerae et celle qui est dite du voyageur par l'endotoxine de E. coli ; dans ces deux cas, l'activation du système cyclasique des cellules de la muqueuse intestinale cause une forte augmentation de la sécrétion… Lire la suite
TOXINES

Écrit par :  Joseph ALOUFMichel BARBIER

Dans le chapitre "Toxines cholériques, entérotoxines apparentées et toxine pertussique"  : …  de l'adénylate cyclase des cellules épithéliales de l'intestin grêle. La mort dans le choléra ne résulte pas, comme dans la diphtérie, le tétanos ou le botulisme, de l'inactivation directe et irréversible par la toxine d'une cible moléculaire vitale, mais d'un effet secondaire, la déshydratation (choc hypovolémique) due à la perte liquidienne de l… Lire la suite
ZIMBABWE

Écrit par :  Daniel COMPAGNON E.U.Philippe GERVAIS-LAMBONYFranck MODERNE

Dans le chapitre "Désintégration économique et sociale"  : …  et les égouts désormais à l'air libre (par manque d'entretien du réseau datant des années 1960) ont provoqué une épidémie de choléra qui aurait déjà fait 1 100 morts à la mi-décembre 2008 selon l'ONU (plusieurs milliers, selon la presse indépendante). Elle s'étend rapidement parmi une population dont la moitié – environ 5 millions de personnes –… Lire la suite

Afficher la liste complète (10 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.