BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

CAFÉ

Depuis le café du matin jusqu’au décaféiné du soir en passant par la ou les pauses café de la journée, la boisson de café rythme la vie de centaines de millions de personnes. Dans le même temps, la prospérité de régions entières du monde tropical est étroitement dépendante de la production et de la commercialisation de café dans un contexte où la volatilité du cours mondial est devenue de plus en plus marquée comme pour la plupart des autres grands produits agricoles.

1.  Les origines du café

Le caféier (genre Coffea L., famille des Rubiaceae) est un petit arbre de 5 à 7 mètres de hauteur cultivé pour ses fruits, les « cerises », qui renferment deux graines entourées de pulpe. Ce sont ces dernières qui, après torréfaction (calcination partielle), vont servir à produire du café. Les deux espèces les plus répandues sont Coffea arabica L., le caféier commun, originaire d’Éthiopie et aujourd’hui très largement cultivé en Amérique centrale, en Amérique du Sud et au Kenya, et Coffea canephora Pierre, le caféier congo, dont la variété robusta est très présente en Afrique et en Asie.

Croissant en zone intertropicale, le caféier réclame une forte humidité (de 1 à 2 mètres de précipitations annuelles) et des températures moyennes de 20 à 25 0C. Toutefois, si Coffea canephora est sensible aux variations de chaleur et ne peut être cultivé qu’à des altitudes pas trop élevées, Coffea arabica peut s’accommoder de températures plus basses et de climats d’altitude. Mais il ne supporte pas le gel, comme l’ont souligné les fortes baisses de récolte périodiquement enregistrées au Brésil, baisses qui à chaque fois ont engendré une envolée du cours mondial.

[...]
1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  4 pages…

 

Pour citer cet article

Jean-Paul CHARVET, « CAFÉ  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cafe/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« CAFÉ » est également traité dans :

ANGOLA

Écrit par :  UniversalisPhilippe GERVAIS-LAMBONYDidier PÉCLARD

Dans le chapitre "Entre Afrique australe et Afrique centrale : un pays charnière"  : …  agricole commerciale du pays, réduite à néant par la guerre mais désormais relancée, est le café : au début des années 1970, l'Angola était le quatrième producteur mondial. Cultivé dans de vastes plantations coloniales au nord de la Cuanza et sur le haut plateau central, le café a été, jusque dans les années 1960 (où il a été supplanté par le… Lire la suite
BRÉSIL - Géographie

Écrit par :  Martine DROULERS

Dans le chapitre "Le Sudeste, cœur du pays"  : …  qui forme, d'un côté, le plateau du Sud-Minas, région de petits producteurs d'un café de qualité ; de l'autre, les « terres violettes » (sols basaltiques) de l'État de São Paulo, propices à une agriculture riche et mécanisée d'où est parti le boom du café qui déclencha l'industrialisation du pays. À partir de 1880, la marche caféière ouvre un… Lire la suite
BRÉSIL - La conquête de l'indépendance nationale

Écrit par :  Frédéric MAURO

Dans le chapitre "Premier cycle"  : …  Selon la tradition, c'est en 1727 que le premier plant de café fut introduit de Guyane au Brésil. Pendant cinquante ans, le café est presque exclusivement cultivé dans la capitainerie du Pará, mais, en 1761, il s'implante dans celle de Rio. Sa culture se développe d'abord autour de la baie, puis gagne la vallée du… Lire la suite
BRÉSIL - Économie

Écrit par :  Jacques BRASSEUL

Dans le chapitre "L'Empire et la Vieille République (1822-1889-1930)"  : …  d'État établit une république fédérale. Cette période voit se développer un autre cycle, celui du café, commençant dans les années 1840. Ce nouveau produit se développe dans des conditions très différentes des précédentes matières premières, avec des effets beaucoup plus importants sur le tissu économique. L'ère mercantiliste est terminée, le… Lire la suite
CAFÉS LITTÉRAIRES

Écrit par :  Gérard-Georges LEMAIRE

Dans le chapitre " Les origines"  : …  Nul ne sait quand le café a été découvert. Un théologien voyageur du xviie siècle, Antonio Fausto Nairone, grand connaisseur du Proche-Orient, relate qu'un moine aurait vu ses chèvres s'agiter bizarrement après avoir brouté les feuilles et les graines d'un arbuste. Il prépare une décoction rudimentaire… Lire la suite
COLOMBIE

Écrit par :  UniversalisMarcel NIEDERGANGOlivier PISSOATClément THIBAUD

Dans le chapitre "Du monde agraire à la prédominance urbaine"  : …  L'économie resta fondée sur l'agriculture, et notamment sur la production de café qui représentait encore 60 p. 100 des exportations au début des années 1970 (93 p. 100 dans la seconde moitié des années 1950). Les régions centrales de l'axe caféier, allant de l'Antioquia au Valle del Cauca (du centre-ouest au sud-ouest), rationalisèrent la culture… Lire la suite
COSTA RICA

Écrit par :  Marie-Chantal BARRENoëlle DEMYKUniversalisMarcel NIEDERGANG

Dans le chapitre "Un territoire isthmique"  : …  et de Talamanca. Tapissé de cendres volcaniques fertiles, ce bassin est le foyer initial de la culture du café, dès les années 1830, et rassemble aujourd'hui plus de la moitié de la population du pays dans un réseau dense de villes et de bourgs ruraux polarisé par la capitale San José (1,2 million d'habitants en 2005). Au cours d'une phase… Lire la suite
ÉCONOMIE MONDIALE - 1990 : de l'euphorie à la crainte

Écrit par :  Régis PARANQUE

Dans le chapitre "Matières premières : l'atonie persistante"  : …  Même grisaille pour le café, dont on attendait pour 1990 une récolte en surproduction, notamment au Brésil, l'accord international se montrant toujours aussi inefficace et peu respecté en pareille circonstance : les deux grands producteurs que sont le Brésil et la Colombie cherchent surtout à… Lire la suite
GUATEMALA

Écrit par :  Marie-Chantal BARRECarine CHAVAROCHETTENoëlle DEMYKMichel GUTELMAN

Dans le chapitre "Des gouvernements conservateurs (1839-1871) aux libéraux (1871-1944)"  : …  existantes. L'unique réussite économique de cette période est la reconversion de l'agriculture dans la production d'un nouveau produit d'exportation : le café. À la mort du conservateur Carrera en 1865, le renouveau du courant libéral s'engage. Miguel García Granados et Justo Rufino Barrios, notamment, préparent la révolution libérale de 1871… Lire la suite
GUINÉE ÉQUATORIALE

Écrit par :  UniversalisRené PELISSIER

Dans le chapitre " Une économie traditionnelle transformée par la découverte d'hydrocarbures"  : …  ibérique grâce, avant tout, à une politique de subvention des prix d'achat du café et surtout du cacao dont l'Espagne est grosse consommatrice. Cette économie reposait sur un triptyque : cacao, café, bois, les autres cultures tropicales (oléagineux, bananes) étant accessoires. Le cacao constituait la raison d'être de… Lire la suite
KENYA

Écrit par :  Bernard CALASDenis Constant MARTINMarie-Christine MARTINHervé MAUPEU

Dans le chapitre "Un État prédateur"  : …  zones situées au-dessus de 1 500 mètres d'altitude et leurs cultures de rente comme le café et le thé, et d'où étaient issues les élites. Il n'entendait pas favoriser les régions du café dominées par des communautés acquises à l'opposition. Le cas du thé était plus complexe dans la mesure où le secteur, dominé par des multinationales, était… Lire la suite
LAOS

Écrit par :  Philippe DEVILLERSMadeleine GITEAUChristian LECHERVYPaul LÉVYChristian TAILLARD

Dans le chapitre "Les transformations de l'économie laotienne liées à l'intégration régionale"  : …  L'agriculture, qui rapporte peu de devises, exception faite du café, n'en occupe pas moins une place importante dans la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté. Les cultures vivrières permettent d'assurer la sécurité alimentaire en absence de catastrophes climatiques (les sécheresses et les inondations sont… Lire la suite
MATIÈRES PREMIÈRES

Écrit par :  Emmanuel HACHE

Dans le chapitre "Offre et demande en Chine"  : …  conduire à d'importants bouleversements sur les marchés. L'Organisation internationale du café (O.I.C.) a ainsi pu évoquer, au début des années 2000, une sortie de crise rêvée du secteur : développer la consommation de café en Chine, jusqu'à y obtenir le niveau de consommation d'un Finlandais (11,5 kg/habitant en 2003), le plus grand buveur de café… Lire la suite
NOUVELLE-CALÉDONIE

Écrit par :  Jean-Pierre DOUMENGE

Dans le chapitre "Mise en place d'un peuplement stable et d'une économie diversifiée"  : …  et qui était décidé à réactiver la colonisation libre agricole, fit la promotion d'une nouvelle culture, le café. Présente en Grande Terre depuis 1856, cette culture ne prit vraiment son essor qu'en 1895. On la développa sur les bonnes terres alluviales des basses vallées, principalement sur la côte orientale, depuis Nakéty jusqu'à Hienghène.… Lire la suite
OCÉANIE - Géographie humaine

Écrit par :  Christian HUETZ DE LEMPS

Dans le chapitre " Les transformations de la vie rurale"  : …  les Européens de cultures nouvelles à vocation commerciale qui ont été insérées dans les systèmes traditionnels. Le café était ainsi devenu la ressource essentielle des réserves mélanésiennes de Nouvelle-Calédonie, mais il ne compte plus guère aujourd'hui. Dans les années 1980, le café s'est considérablement développé dans les hautes terres de… Lire la suite
OUGANDA

Écrit par :  Bernard CALASOdette GUITARDHenri MÉDARD

Dans le chapitre "Gérer un territoire meurtri par la guerre"  : …  Le café, principalement robusta, dont l'Ouganda est le 4e producteur mondial en volume (200 000 t en 2006), a longtemps constitué la ressource essentielle en devises du pays (600 millions de dollars par an). Cependant, de 1986 à 2006, la contribution de ce produit aux exportations est passée de 80 à 50 p. 100. Un effort de… Lire la suite
OUTRE-MER FRANCE D'

Écrit par :  Jean-Christophe GAY

Dans le chapitre "Une exploitation coloniale tournée vers la métropole"  : …  dans les années 1865-1890, en raison des cours élevés liés à la guerre de Sécession. À l'instar du tabac, le café a été cultivé très tôt dans les premières colonies. Ainsi, à La Réunion, il fut la culture commerciale initiale et le pilier de l'économie de plantation durant tout le xviiie siècle. Toutefois, c'est en… Lire la suite
PHARMACOLOGIE

Écrit par :  Edith ALBENGRESJérôme BARREPierre BECHTELJean-Cyr GAIGNAULTGeorges HOUINHenri SCHMITTJean-Paul TILLEMENT

Dans le chapitre "De l'âge magique aux découvertes des « chimiatres »"  : …  » après avoir mangé les fruits d'un arbre, le caféier. Ainsi se répandit l'usage du café. Vers la fin du Moyen Âge, une renaissance de la pharmacothérapie se développa en Italie, en particulier à Bologne et Padoue, et en Angleterre, à Oxford. On rejeta l'autorité des Anciens, et la médecine se sépara définitivement de la… Lire la suite
RWANDA

Écrit par :  François BARTJean-Pierre CHRÉTIENMarcel KABANDA

Dans le chapitre "L'administration belge (1916-1962)"  : …  pour lutter contre les disettes (notamment après la grande famine de 1928-1929), lancement de la caféiculture. La diffusion des caféiers sous forme de parcelles imposées à chaque exploitation paysanne, selon le modèle hollandais de Java, commença dans les années 1930, mais la production se développa surtout après la Seconde Guerre mondiale,… Lire la suite
SALVADOR EL

Écrit par :  Noëlle DEMYKUniversalisDavid GARIBAY

Dans le chapitre "L'indépendance et le XIXe siècle"  : …  Introduit en 1860, le café devient rapidement la principale ressource du pays, en remplacement du cacao et de l'indigo produit dans les grandes haciendas depuis la colonie espagnole. Comme au Guatemala et au Costa Rica, le développement de la culture du café est principalement le fait des élites agraires nationales.… Lire la suite
SÃO PAULO

Écrit par :  Martine DROULERS

Dans le chapitre "La capitale du café dans un site de montagne tropicale "  : …  menées par les bandeirantes, ces découvreurs hardis qui ont contribué à créer un aussi vaste Brésil. Le boom du café sortit São Paulo de sa torpeur au milieu du xixe siècle. La ville atteint 26 000 habitants en 1870, s'industrialise en même temps que le commerce du café fleurit et que les migrants européens affluent. Elle… Lire la suite
SRI LANKA

Écrit par :  Osmund BOPEARACHCHIDelon MADAVANÉric MEYERÉdith PARLIER-RENAULT

Dans le chapitre "L'impact colonial"  : …  les Britanniques multiplient, au cours des années 1830 et 1840, les plantations de café sur les hautes terres. Le contrôle direct de la production, l'emploi d'une main-d'œuvre immigrée d'Inde du Sud maintenue sur les domaines dans une condition de quasi-servitude, et l'obtention à très bas prix de terrains soustraits à l'… Lire la suite
TIMOR ORIENTAL

Écrit par :  Françoise CAYRAC-BLANCHARDFrédéric DURANDUniversalis

Dans le chapitre "Des ressources non négligeables dans un environnement sensible"  : …  aujourd'hui moins de 20 p. 100 du territoire. Parallèlement, l'agriculture traditionnelle s'est diversifiée avec l'essor du café depuis les années 1880, surtout dans les montagnes du centre et à l'ouest de Dili. À l'époque coloniale et même jusqu'à la fin de la période indonésienne, cette culture a constitué la majeure partie des revenus d'… Lire la suite
VENEZUELA

Écrit par :  Virginie BABY-COLLINUniversalisVéronique HÉBRARD

Dans le chapitre "Les Andes, nouvel essor de l'ancien cœur marginalisé ?"  : …  régressé, les cultures de blé ont été progressivement abandonnées, tandis que le café, traditionnellement cultivé sur les pentes raides de l'étage tempéré − aujourd'hui marqué par les productions maraîchères (jusque vers 2 800 mètres) – tend à descendre dans les régions plus basses. C'est dans ces espaces maraîchers et… Lire la suite

Afficher la liste complète (24 références)

  

Voir aussi

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.