BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

AltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

AUSTRONÉSIENS

Pris dans un sens strict, les Austronésiens forment un groupe ethnolinguistique considérable dispersé de Madagascar aux îles Hawaii et recouvrant la totalité de l'Indonésie, de la Malaisie et des Philippines, la quasi-totalité de la Mélanésie et de Formose, et enfin la Micronésie et la Polynésie. Entité essentiellement linguistique, cet ensemble exclut les populations autochtones de l'Australie et de la Tasmanie (ces dernières aujourd'hui disparues) qui constituent un groupe à part.

Au sens large, il inclut aussi les ethnies qui parlent des langues que l'on ne peut qualifier jusqu'ici que négativement de « non austronésiennes » ou encore de « papoues ». Celles-ci se rencontrent surtout dans les hautes terres centrales de l'île de Nouvelle-Guinée, mais aussi en Indonésie (Timor, Halmahera) et en Mélanésie insulaire.

D'où viennent les Polynésiens et les Austronésiens en général ? Le fait qu'ils aient les premiers affronté l'immensité de l'océan Pacifique et celle de l'océan Indien intrigue depuis longtemps les esprits, et toutes sortes de théories fantaisistes ont été élaborées pour l'expliquer. On a commencé à entrevoir l'histoire du peuplement avec le développement des études linguistiques comparatives et des recherches archéologiques et ethnologiques. Il est probable que les Australoïdes arrivèrent en Nouvelle-Guinée avant de coloniser l'Australie, une colonisation que l'on fait remonter maintenant à environ 35 000 ans. Longtemps après l'arrivée des Australoïdes en Mélanésie sont arrivés les Austronésiens, mélange, né dans le Sud-Est asiatique, d'Australoïdes ou Négritos et d'envahisseurs mongoloïdes. Les Mélanésiens résulteraient d'un nouveau croisement, en Océanie même, avec les Australoïdes ou leurs descendants « papous », tandis que la souche polynésienne qui allait peu à peu se différencier ne serait que le résultat du premier croisement. Le nord de Va [...]

1 2 3 4 5

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…

 

Pour citer cet article

Jean-Paul LATOUCHE, « AUSTRONÉSIENS  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/austronesiens/

Classification thématique de cet article :

  

Offre essai 7 jours

« AUSTRONÉSIENS » est également traité dans :

ÉPOPÉE

Écrit par :  Emmanuèle BAUMGARTNERMaria COUROUCLIJocelyne FERNANDEZPierre-Sylvain FILLIOZATAltan GOKALPRoberte Nicole HAMAYONFrançois MACÉNicole REVELChristiane SEYDOU

Dans le chapitre "Les influences chinoise et indienne"  : …  karen, sino-tibétaine, miao-yao, thaï-kadaï, austro-asiatique et austronésienne se jouxtent dans l'espace et le temps, tandis que la situation est plus homogène dans les archipels, avec la famille austronésienne. Sur les populations animistes dites de substrat (mais qui ont elles-mêmes effectué des migrations antérieures,… Lire la suite
MADAGASCAR

Écrit par :  Marie Pierre BALLARINChantal BLANC-PAMARDHubert DESCHAMPSBakoly DOMENICHINI-RAMIARAMANANAUniversalisPaul LE BOURDIECDavid RASAMUEL

Dans le chapitre "Traits indonésiens, apports africains"  : …  Malgache contemporain. » Pour le président Tsiranana, les Malgaches étaient « les seuls véritables Afro-Asiatiques ». Plus sommairement, la distinction traditionnelle entre Merina et Côtiers renvoie aux origines lointaines : Indonésie (ou plutôt Austronésie selon la formule à la mode) pour les premiers et Afrique pour les autres. Il faudra nuancer… Lire la suite
NOUVELLE-CALÉDONIE

Écrit par :  Jean-Pierre DOUMENGE

Dans le chapitre " L'univers multiséculaire mélanésien"  : …  océanien. Bien que tardivement peuplé (à partir de 4 000 ans av. J.-C.), l'archipel néo-calédonien fonctionnait, à l'instar de ses voisins (Salomon, Vanuatu, Fidji), comme un lieu de rencontres et d'échanges entre diverses branches de chasseurs-cueilleurs « australoïdes » et de navigateurs-horticulteurs « austronésiens… Lire la suite
OCÉANIE - Préhistoire et archéologie

Écrit par :  José GARANGER

Dans le chapitre "Les Micronésiens"  : …  de populations d'ailleurs déjà supposés par les linguistes. Ceux-ci ont distingué l'austronésien occidental d'un austronésien oriental, la frontière passant entre la Micronésie de l'Ouest et la Micronésie centrale. Dans ces régions et en Micronésie orientale, les langues seraient apparentées à l'ancien samoan. Bien que les recherches soient encore… Lire la suite
OCÉANIE - Ethnographie

Écrit par :  Daniel de COPPETJean-Paul LATOUCHE

Dans le chapitre "Peuplement"  : …  à penser cependant que les Papous occupèrent la Nouvelle-Guinée entre 10 000 et 3 000 ans avant J.-C. C'est alors qu'apparurent les Austronésiens, qui sont les ancêtres des Mélanésiens actuels. Ils apportaient avec eux la révolution néolithique et venaient du Sud-Est asiatique. Ils introduisirent l'agriculture, l'élevage et la fabrication des… Lire la suite
OCÉANIE - Les langues

Écrit par :  Jean-Claude RIVIERRE

subdivision orientale de l'ensemble linguistique le plus étendu à la surface du globe : l'austronésien (AN). L'austronésien-nord est représenté par Taiwan, l'austronésien-ouest regroupe le malais, les langues des Philippines, de Madagascar et la plupart des langues d'Indonésie. L'originalité la plus évidente de la famille océanienne est son extrême… Lire la suite
PAPOUS

Écrit par :  Joël DUSUZEAU

Terme qui a longtemps servi à désigner collectivement les indigènes habitant l'île de la Nouvelle-Guinée, en Océanie, et qui dénote en fait les caractéristiques morphologiques qu'on retrouve chez un certain nombre de peuples de Mélanésie et plus particulièrement de Nouvelle-Guinée. Mais le mot « papou » ne désigne pas un groupe racial homogène et… Lire la suite
PÂQUES ÎLE DE

Écrit par :  Michel ORLIAC

Dans le chapitre "L'origine des Pascuans"  : …  Les lointains ancêtres des Pascuans sont en effet issus du grand arbre austronésien dont les racines s'ancrent en Asie du Sud-Est continentale et dont le tronc, émergeant à Taiwan il y a 5 000 ans, grandit, il y a 3 500 ans, jusqu'aux Mariannes, en Nouvelle-Calédonie et aux Fidji ; trois siècles après, ses branches… Lire la suite
TAÏWAN [T'AI-WAN] (FORMOSE)

Écrit par :  Philippe CHEVALÉRIASÉvelyne COHENJean DELVERTUniversalisFrançois GODEMENTFrank MUYARDAngel PINOPierre SIGWALTCharles TESSON

Dans le chapitre "Une des plus fortes densités du monde"  : …  Sakizaya, Thao, Truku, Seedeq ; Yami, les moins nombreux, pêcheurs de l'île de Lanyu) : ces tribus, sans doute austronésiennes, restées longtemps primitives dans les régions les plus reculées qui leur sont réservées (montagnes, Lanyu), s'intègrent de plus en plus à la population. Les mariages mixtes aidant, il est de plus en plus difficile de… Lire la suite
TIMOR ORIENTAL

Écrit par :  Françoise CAYRAC-BLANCHARDFrédéric DURANDUniversalis

Dans le chapitre "Une grande diversité en dépit d’un territoire relativement limité"  : …  semblent l'attester des vestiges archéologiques datant de 37 000 ans. Les populations austronésiennes venues de l'archipel insulindien (notamment des régions d'Ambon et de Célèbes) ont migré en diverses vagues environ 1 000 ans avant l'ère chrétienne. Les populations vivaient dans de petits royaumes ou chefferies et pratiquaient une agriculture… Lire la suite

Afficher la liste complète (10 références)

  

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
© 2017, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.