Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ANTIPARTICULES

Articles

  • ANDERSON CARL DAVID (1905-1991)

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 554 mots

    Le physicien américain Carl David Anderson est né à New York de parents suédois le 3 septembre 1905. Après des études au California Institute of Technology de Pasadena, il y fait toute sa carrière, jusqu'à sa retraite en 1978. Dans sa thèse de doctorat soutenue en 1930, sous la direction de Robert...

  • ANTIMATIÈRE

    • Écrit par Bernard PIRE, Jean-Marc RICHARD
    • 6 931 mots
    • 4 médias
    Les résultats établis historiquement d'abord pour l'électron sont en fait plus généraux. Chaque particule possède une antiparticule qui lui est associée. Elles ont les mêmes caractéristiques mécaniques, c'est-à-dire même masse et même moment cinétique intrinsèque, ou spin. Mais une particule et...
  • ANTIPROTON (DÉCOUVERTE DE L')

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 221 mots

    Depuis la découverte, en 1932, par Carl David Anderson, Prix Nobel de physique 1936, des antiélectrons, ou positons, dans les rayons cosmiques, la théorie de l'antimatière due au physicien britannique Paul Dirac (Prix Nobel de physique en 1933) était bien établie. Créer des antiparticules...

  • CHAMBERLAIN OWEN (1920-2006)

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 782 mots

    Physicien américain, Prix Nobel de physique en 1959. Né le 10 juillet 1920 à San Francisco (États-Unis), fils d'un radiologue renommé, Owen Chamberlain effectue ses études universitaires au prestigieux Dartmouth College à Hanover (New Hampshire) et y obtient en 1941 le grade de bachelor...

  • CHAMPS THÉORIE DES

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 4 463 mots
    • 1 média
    D'autre part, la synthèse relativiste et quantique opérée par la théorie implique l'existence d'antiparticules qui, dans le cas des fermions, sont différentes des particules. La découverte en 1932 du positon, antiparticule de l'électron, reste un des éléments majeurs en faveur de la pertinence de...
  • DÉCOUVERTE DE L'ANTIMATIÈRE

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 126 mots
    • 1 média

    Le théoricien britannique Paul Dirac (1902-1984) prédit, en 1931, que, par nécessité de cohérence mathématique, une théorie quantique et relativiste doit associer à toute particule, comme l'électron, un alter ego de charge opposée. Le 2 août 1932, Carl David Anderson photographie,...

  • DIRAC PAUL (1902-1984)

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 1 233 mots
    • 1 média

    Le physicien britannique Paul Adrien Maurice Dirac a marqué l'histoire de la physique moderne par sa description révolutionnaire de l'électron à l'aide d'une fonction d'onde à quatre composantes et par sa prédiction de la découverte des « antiparticules ».

  • FERMIONS

    • Écrit par Jean-Eudes AUGUSTIN, Bernard PIRE
    • 13 418 mots
    • 9 médias
    Il s'agit, en fait, d'une propriété générale de la matière : à toute particule correspond une antiparticule avec laquelle elle peut s'annihiler. Notre compréhension actuelle des débuts de l'Univers repose sur la création simultanée de matière et d' antimatière à partir de...
  • HYDROGÈNE (physique)

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 6 157 mots
    • 9 médias
    ...par la découverte de l’antiélectron, le positron (ou positon) parmi les rayons cosmiques en 1932, puis de l’antiproton et de l’antineutron en 1955, les antiparticules sont maintenant couramment fabriquées dans les expériences de physique des particules et même utilisées dans des faisceaux de positrons...
  • MAJORANA FERMIONS DE

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 350 mots

    Le physicien italien Ettore Majorana (1906, disparu en 1938) a écrit en 1937 une équation fondamentale pour les particules élémentaires de spin ½ (appelés fermions car leurs ensembles obéissent aux lois statistiques inventées par Fermi) différente de celle proposée par Paul Dirac neuf ans...

  • OPPENHEIMER JULIUS ROBERT (1904-1967)

    • Écrit par Georges KAYAS
    • 518 mots
    • 1 média

    Physicien américain né à New York et mort à Princeton, Julius Robert Oppenheimer entre, en 1925, à l'université Harvard. Diplômé en 1928, il poursuit des études de mathématiques et de physique théorique à l'université de Göttingen, où il obtient son doctorat sous la direction de ...

  • PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Caractères généraux

    • Écrit par Maurice JACOB, Bernard PIRE
    • 8 172 mots
    • 12 médias
    Ce formalisme conduit automatiquement à la notion d'antiparticule, des entités dont l'existence s'impose aussi bien théoriquement qu'expérimentalement, et qui sont aussi matérielles que les particules elles-mêmes. Cependant, la faculté d'annihilation d'une particule avec son antiparticule, annihilation...
  • PROTON

    • Écrit par Nicole d' HOSE
    • 4 576 mots
    La théorie quantique des champs de Dirac (1927) permet de prévoir que toute particule est nécessairement associée à une antiparticule. Particule et antiparticule ont la même masse et le même spin. Toutes leur charges (électriques, baryoniques...) sont en revanche de valeur numérique égale mais de...
  • SEGRÈ EMILIO GINO (1905-1989)

    • Écrit par Agnès LECOURTOIS
    • 343 mots
    • 1 média

    Physicien d'origine italienne, Emilio Segré a reçu le prix Nobel de physique en 1959, avec le physicien américain Owen Chamberlain, pour la découverte de l'antiproton (particule de même masse que le proton mais de charge électrique opposée).

    Emilio Gino Segrè est né le 1...

  • SYMÉTRIES, physique

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 6 003 mots
    ...transformation voisine de la symétrie miroir mais notablement plus abstraite : la conjugaison de charge (notée C) qui transforme une particule en son antiparticule. Il a été établi depuis les années 1930 que les antiparticules sont des échantillons de matière tout aussi réels que les particules ; elles...

Média

Interprétation de Feynman

Interprétation de Feynman