DIRAC PAUL (1902-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Paul Dirac

Paul Dirac
Crédits : A. Bortzells Tryckeri/ Courtesy of the AIP Emilio Segre Visual Archives

photographie

Paul Dirac et Werner Heisenberg

Paul Dirac et Werner Heisenberg
Crédits : Hulton Getty

photographie


Le physicien anglais Dirac est l'une des plus illustres personnalités scientifiques de notre époque. Sa formulation des lois fondamentales de la mécanique quantique et sa découverte de l'équation relativiste de l'électron le placent au même rang que Newton et Einstein dans l'histoire des sciences et des idées nouvelles.

Paul Dirac

Paul Dirac

Photographie

Paul Dirac, Prix Nobel de physique 1933. 

Crédits : A. Bortzells Tryckeri/ Courtesy of the AIP Emilio Segre Visual Archives

Afficher

Paul Dirac et Werner Heisenberg

Paul Dirac et Werner Heisenberg

Photographie

Le physicien britannique Paul Dirac (1902-1984), à gauche, et le physicien allemand Werner Heisenberg (1901-1976), lors d'un congrès de Prix Nobel, à Lindau (Allemagne), en 1968. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

De la théorie quantique aux particules élémentaires

Paul Adrien Maurice Dirac est né à Bristol en 1902. Après avoir fait des études d'ingénieur électricien à l'université de cette ville, Dirac vint à Cambridge comme étudiant en 1923, et plus tard il devint membre du St. John's College. En 1925, son article sur les lois fondamentales de la mécanique quantique donne un aperçu profond sur la signification et les conséquences du travail de Werner Heisenberg sur la mécanique matricielle. Durant les deux années suivantes, une série d'articles de Dirac explorent les conséquences des nouvelles lois et présentent les fondements de la plupart des applications les plus importantes de la théorie quantique non relativiste.

En 1928, en combinant les principes de la relativité restreinte et ceux de la théorie quantique, Dirac découvre l'équation relativiste de l'électron, équation qui porte son nom. C'est l'une des plus originales et des plus importantes découvertes scientifiques de tous les temps ; elle introduit de nouvelles lois de symétrie de la nature et implique l'existence de l'antimatière ; le positon (antiélectron), observé en 1932 par C. D. Anderson, donne la confirmation précoce de cet extraordinaire et nouveau concept. Pour son travail sur l'équation relativiste de l'électron, Dirac reçoit le prix Nobel en 1933.

De 1932 à 1969, Dirac fut professeur « lucasien » de mathématiques à l'université de Cambridge (titre autrefois attribué à Newton). Son livre sur les principes de la mécanique quantique (The Principles of Quantum Mechanics), publié pour la première fois en 1930, est une description claire et profonde de la théorie ; il a constitué la base de travail de nombreux chercheurs, à travers le monde, traitant des applications de la théorie quantique aux a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : reader in theoretical physics, Université de Cambridge, Grande-Bretagne
  • : directeur de recherche au C.N.R.S., Centre de physique théorique, Marseille

Classification


Autres références

«  DIRAC PAUL (1902-1984)  » est également traité dans :

DÉCOUVERTE DE L'ANTIMATIÈRE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 126 mots
  •  • 1 média

Le théoricien britannique Paul Dirac (1902-1984) prédit, en 1931, que, par nécessité de cohérence mathématique, une théorie quantique et relativiste doit associer à toute particule, comme l'électron, un alter ego de charge opposée. Le 2 août 1932, Carl David A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-l-antimatiere/#i_3052

ANTIMATIÈRE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE, 
  • Jean-Marc RICHARD
  •  • 6 912 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Théorie des antiparticules »  : […] À l'époque des premières spéculations sur les antiparticules, la matière pouvait être décomposée en trois constituants primordiaux : l' électron, le proton et le neutron, dont on soupçonnait l'existence et que l'on s'apprêtait à découvrir. Toutes les expériences d'électricité confirment une parfaite symétrie entre les charges positives et les char […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antimatiere/#i_3052

CHAMPS THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 4 478 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Champs bosoniques et champs fermioniques »  : […] Le photon est l'exemple type de champ quantique appelé boson , du nom du physicien indien Satyendranath Bose (1894-1974), co-découvreur avec Albert Einstein des lois décrivant le comportement statistique d'ensemble de champs quantiques de moment angulaire intrinsèque multiple de h /2π. L'électron est quant à lui un fermion , car les ensembles de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-champs/#i_3052

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 199 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les nouvelles théories »  : […] C'est à partir des travaux de Niels Bohr (1885-1962) sur la structure interne de l'atome que se développe la théorie quantique du magnétisme. La quantification des orbites électroniques entraîne l'existence d'un moment magnétique élémentaire dont la valeur est déterminée par la constante  h de Max Planck (1858-1947), la charge élémentaire  e , la m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/#i_3052

HEISENBERG WERNER KARL (1901-1976)

  • Écrit par 
  • Léon ROSENFELD
  •  • 3 503 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Théorie quantique des champs »  : […] Dès 1927, Paul Dirac avait étendu hardiment la portée de l'algèbre quantique à des systèmes d'un nombre indéfini d'éléments, tels que les quanta de rayonnements électromagnétiques qui peuvent être créés ou annihilés dans les processus d'émission ou d'absorption. En outre, il avait découvert une formulation relativiste de la mécanique quantique des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-karl-heisenberg/#i_3052

INTUITION

  • Écrit par 
  • Noël MOULOUD
  •  • 6 568 mots

Dans le chapitre « L'intuition et le sens dans les perspectives actuelles de l'épistémologie »  : […] Ainsi l'idée de l'intuition apparaît comme une idée limite en ce qui concerne l'épistémologie. Lorsqu'on pose une intuition pure de l'objet, on se place en deçà ou au-delà des domaines que la connaissance peut expliciter. En deçà, lorsqu'on se reporte à la présence perceptive qui, comme l'a marqué Maurice Merleau-Ponty, nous fournirait une premièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intuition/#i_3052

MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Damien GIGNOUX, 
  • Étienne de LACHEISSERIE, 
  • Louis NÉEL
  •  • 15 766 mots
  •  • 11 médias

Le magnétisme est l'un des phénomènes qui a le plus frappé l'imagination de l'homme, au point que ce mot désigne aujourd'hui des réalités très diverses : il s'agit d'abord d'une science fort ancienne et néanmoins toujours d'actualité dont le champ d'application ne cesse de s'étendre ; ensuite, par extension, on parlera du magnétisme d'une personne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme/#i_3052

MATÉRIALISATION, physique

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 322 mots

On appelle matérialisation toute transformation d'énergie en matière ; le seul processus connu de matérialisation est celui du photon d'énergie h ν qui se convertit, au voisinage d'un noyau, en une paire électron-positron. Le phénomène ne peut avoir lieu dans le vide, où serait impossible la conservation du quadrivecteur énergie-impulsion du photon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/materialisation-physique/#i_3052

MONOPÔLE MAGNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 859 mots

Depuis la découverte du magnétisme par l'ingénieur français Petrus Peregrinus de Maricourt, tous les objets magnétiques étudiés jusqu'à présent, qu'il s'agisse de notre Terre ou d'un simple barreau aimanté, du microscopique proton (10 -12  mm) ou de l'électron pratiquement ponctuel, sont caractérisés par deux pôles magnétiques, généralement appelés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monopole-magnetique/#i_3052

PARTICULES ÉLÉMENTAIRES - Fermions

  • Écrit par 
  • Jean-Eudes AUGUSTIN, 
  • Michel PATY, 
  • Bernard PIRE
  •  • 16 242 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « L'équation de Dirac et le positron »  : […] Avec le développement de la mécanique quantique, la description de l'électron et de son spin a posé un problème nouveau. Il a d'abord été partiellement résolu par Pauli au moyen d'une fonction d'onde à deux composantes, ou spineur, sur laquelle agissait un ensemble de matrices deux par deux représentant l'opérateur de spin. Le facteur de Landé dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/particules-elementaires-fermions/#i_3052

Voir aussi

Pour citer l’article

Richard J. EDEN, Eduardo de RAFAEL, « DIRAC PAUL - (1902-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-dirac/