Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

AMBIGUÏTÉ, linguistique

Articles

  • AMBIGUÏTÉ, linguistique

    • Écrit par Pierre LE GOFFIC
    • 685 mots

    Un mot ou un énoncé sont dits ambigus quand ils sont susceptibles d'avoir plusieurs interprétations. Cette définition intuitive étant très large, on s'efforce en linguistique de la préciser en circonscrivant, parmi tous les malentendus, équivoques et autres imprécisions du langage,...

  • GENRE GRAMMATICAL

    • Écrit par Robert SCTRICK
    • 722 mots

    Catégorie morphologique supportée par diverses parties du discours, variables du reste selon les langues considérées, la seule constante qu'on puisse observer étant le caractère lexicalisé de la catégorie : entendons qu'à l'inverse du nombre le genre est donné dans la compétence du sujet pour...

  • HOMONYMIE / POLYSÉMIE, notion d'

    • Écrit par Catherine FUCHS
    • 1 350 mots

    Le terme « homonymie », introduit en français au xvie siècle, nous vient, par l'intermédiaire du latin, du grec homônymia, formé sur homo- et onoma (littéralement « [qui a] même nom »). Sont dits homonymes des mots ayant des sens différents et qui possèdent la même forme phonique...

  • HOMONYMIE

    • Écrit par Robert SCTRICK
    • 372 mots

    On parle d'homonymie lexicale à chaque fois qu'à des signifiants identiques correspondent des signifiés différents. En français, « manche » ou « mousse » en fournissent des exemples. Néanmoins, dans ces deux cas, on est en présence d'items dont la catégorie du genre...

  • LINGUISTIQUE - Domaines

    • Écrit par Catherine FUCHS
    • 6 202 mots
    • 2 médias
    Par ailleurs, l'analyse syntaxique de la phrase se heurte à l'existence d'ambiguïtés structurelles, qui pose le problème de savoir à quel endroit de l’arbre syntaxique il convient de rattacher certains constituants : ainsi, dans la phrase « Marie a rapporté un vase de Chine , le constituant «  de Chine...
  • MOYEN ÂGE - La pensée médiévale

    • Écrit par Alain de LIBERA
    • 22 212 mots
    ...copié appelle et favorise une réflexion d'ensemble sur la polysémie. La pensée médiévale n'est pas une simple philosophie du langage ; c'est une pensée dans le langage, et donc aussi une théorie générale de l'ambiguïté. Pour des raisons évidentes, cette théorie s'est appuyée sur l'analyse...
  • POLYSÉMIE

    • Écrit par Michel BRAUDEAU
    • 288 mots

    La polysémie est la propriété qu'ont certains signes de la langue d'offrir plusieurs sens : « violon » désigne un instrument de musique, celui qui en joue, une prison. Aux unités polysémiques s'opposent les unités monosémiques (la plupart des termes scientifiques). Beaucoup de termes scientifiques...

  • TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES

    • Écrit par Thierry POIBEAU
    • 6 385 mots
    • 3 médias
    ..., une phrase, etc. Jusque-là, les choses peuvent sembler relativement simples. Il faut pourtant bien voir que, dès ce niveau, la langue est complexe et ambiguë. Prenons deux exemples. L’apostrophe marque l’élision d’une lettre entre deux mots, comme dans « l’éléphant », mais ce n’est pas toujours le...
  • TRAITEMENT SYNTAXIQUE (perception et compréhension)

    • Écrit par Joël PYNTE
    • 1 333 mots
    Nous allons compliquer un peu la tâche du lecteur en introduisant une ambiguïté temporaire. Cela revient à retarder le moment où un ou plusieurs mots pourront être intégrés dans la phrase. C’est le cas de « Paul » dans l’exemple suivant : « Marie embrasse Pierre et Paul quitte la pièce. » « Paul » peut...