6 décembre 2009Bolivie. Réélection du président Evo Morales

 

Le 6, le président de gauche sortant, Evo Morales qui, durant la campagne, a refusé tout débat télévisé avec d'autres candidats, est réélu dès le premier tour avec 62,1 p. 100 des voix face au candidat de la droite Manfred Reyes Villa, qui obtient 25,9 p. 100 des suffrages, suivi du centriste Samuel Doria Medina (8 p. 100). Cinq autres candidats obtiennent des scores très faibles, révélant ainsi la profonde division de l'opposition.

Le 6 également, les Boliviens élisent leurs députés et leurs sénateurs: le parti présidentiel Mouvement vers le socialisme (M.A.S.) recueille la majorité absolue des deux tiers dans les deux Chambres, ce qui lui permet non seulement de mettre en œuvre sa politique socialiste sans subir les manœuvres de blocage de l'opposition, mais aussi d'amender la Constitution – sur le nombre de mandats présidentiels consécutifs par exemple – et de nommer les magistrats. Malgré les risques d'une dérive despotique, les électeurs renouvellent donc leur soutien à la politique d'Evo Morales, qui a fortement augmenté les dépenses sociales grâce aux revenus du secteur énergétique qu'il a nationalisé en 2006.

Réélection d'Evo Morales en Bolivie, 2009

Réélection d'Evo Morales en Bolivie, 2009

photographie

« L'ouragan Evo », titrent les journaux boliviens le 7 décembre 2009, au lendemain de la réélection triomphale d'Evo Morales et de son parti Mouvement vers le socialisme. 

Crédits : Aizar Raldes/ AFP

Afficher

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6 décembre 2009 - Bolivie. Réélection du président Evo Morales », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-decembre-2009-reelection-du-president-evo-morales/