18 juillet 2004Bolivie. Référendum sur le gaz

 

Les résultats du référendum sur la gestion des hydrocarbures et en particulier du gaz naturel, principale ressource du pays, sont mitigés. Les électeurs n'approuvent qu'une partie des propositions du président Carlos Mesa, suivant en cela les consignes du chef de l'opposition de gauche modérée, Evo Morales. Le précédent chef de l'État, Gonzalo Sánchez de Lozada, avait démissionné en octobre 2003 à la suite d'un mouvement populaire dirigé contre la mainmise des multinationales étrangères sur l'exploitation du gaz et la décision gouvernementale d'exporter celui-ci via le Chili voisin, considéré comme l'ennemi héréditaire. Le fort taux d'abstention – 41 p. 100 – et le nombre élevé de bulletins blancs ou nuls – 20 p. 100 – traduisent l'insatisfaction des électeurs auxquels n'était pas proposé le choix de la nationalisation, option largement favorite au sein de la population, selon les sondages. Les syndicats avaient appelé à boycotter le scrutin.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  18 juillet 2004 - Bolivie. Référendum sur le gaz », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/18-juillet-2004-referendum-sur-le-gaz/