Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

5-25 février 2015

Ukraine. Conclusion des accords de Minsk

Les 5 et 6, le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel se rendent à Kiev, puis à Moscou, afin de présenter au président ukrainien Petro Porochenko, puis à son homologue russe Vladimir Poutine, un plan de règlement du conflit qui sévit dans les provinces séparatistes de l'est du pays depuis mars 2014. Le texte reprend l'essentiel des points qui figuraient dans l'accord signé à Minsk (Biélorussie) en septembre 2014 et resté lettre morte : cessez-le-feu, respect de l'intégrité territoriale de l'Ukraine et décentralisation poussée des provinces orientales.

Crise ukrainienne, 2015 - crédits : Tatyana Zenkovich/ POOL/ EPA

Crise ukrainienne, 2015

Le 12, au terme de dix-sept heures de négociations, François Hollande, Angela Merkel, Vladimir Poutine et Petro Porochenko, réunis à Minsk, parviennent à un accord qui est signé par les représentants du « groupe de contact » composé des autorités ukrainiennes, des séparatistes du Donbass et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Très semblable au précédent accord de Minsk, le texte prévoit un cessez-le-feu qui doit entrer en vigueur le 15, le retrait des armes lourdes de part et d'autre de la ligne de démarcation, l'échange des prisonniers ainsi qu'une amnistie pour les combattants, la reprise du versement du salaire des fonctionnaires et des pensions de retraite dans les régions séparatistes, des élections locales dans le Donbass, l'adoption d'une réforme constitutionnelle prévoyant une décentralisation, et l'attribution aux autorités ukrainiennes du contrôle de la frontière.

Le 18, alors que le cessez-le-feu n'est toujours pas appliqué, l'armée évacue Debaltseve, enclave située entre Donetsk et Louhansk, qui était assiégée par les séparatistes depuis janvier.

Le 25, le journal russe indépendant Novaïa Gazeta publie une note prétendument remise au Kremlin deux semaines avant la chute de Viktor Ianoukovitch, en février 2014, qui préconisait le lancement d'une opération de déstabilisation en Ukraine visant à obtenir la fédéralisation du pays et le rattachement de territoires à la Russie.

— Universalis

Événements précédents

  • 22-24 janvier 2015 Ukraine. Recrudescence des combats

    Le 22, alors que les combats et les bombardements ont repris depuis le début de l'année dans l'est du pays, l'armée se retire de l'aéroport de Donetsk sous la pression des combattants séparatistes prorusses.

    Le 24, les forces séparatistes bombardent la ville de Marioupol située...

  • 9-24 décembre 2014 Ukraine. Accord sur un échange massif de prisonniers

    Le 9, le cessez-le-feu, sans cesse violé depuis l'accord conclu à Minsk (Biélorussie) en septembre, est réactivé sur l'ensemble du front du Donbass.

    Les 18 et 19, l'Union européenne puis les États-Unis adoptent de nouvelles sanctions à l'encontre de la Crimée, interdisant tout commerce...

  • 2-27 novembre 2014 Ukraine. Élections et reprise des combats dans le Donbass

    Le 2 se déroulent les scrutins destinés à élire les instances dirigeantes des deux « républiques populaires » proclamées en avril par les séparatistes prorusses à Donetsk et à Louhansk, dans l'est du pays. Alexandre Zakhartchenko est élu à la tête de la République populaire de Donetsk et Igor Plotniski...

  • 14-26 octobre 2014 Ukraine. Victoire du pouvoir aux élections législatives

    Le 14, des violences éclatent devant le Parlement de Kiev à la suite d'un appel à manifester lancé par plusieurs partis ultranationalistes. La situation politique se radicalise, alors que les combats qui se poursuivent dans l'est du pays ont déjà fait plus de trois cent trente morts depuis la conclusion...

  • 3-21 septembre 2014 Ukraine. Cessez-le-feu dans le Donbass

    Le 3, le président Petro Porochenko annonce une trêve unilatérale. L'armée, qui menait depuis avril une opération « antiterroriste » dans l'est du pays contrôlé en partie par les forces séparatistes prorusses, s'est heurtée en août à la contre-offensive de celles-ci, aidées par des forces russes. ...

  • 7-31 août 2014 Ukraine. Contre-offensive séparatiste et surenchère russe

    Le 7, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev décrète un « embargo total » sur les produits agricoles et alimentaires occidentaux, en riposte aux sanctions adoptées par l'Union européenne et les États-Unis à l'encontre de la Russie en raison de l'aide que celle-ci apporte à la rébellion séparatiste...

  • 1er-31 juillet 2014 Ukraine. Destruction d'un avion de ligne civil

    Le 1er, le président Petro Porochenko met fin au cessez-le-feu unilatéral instauré en juin, qui n’est pas respecté par les séparatistes. Il annonce le lancement d'une offensive dans la région orientale du Donbass, tenue en partie par les prorusses.

    Le 5, l'armée reprend le contrôle de Sloviansk,...

  • 2-28 juin 2014 Ukraine. Instauration par l'armée d'un cessez-le-feu unilatéral

    Le 2, à Louhansk, des combats meurtriers opposent l'armée aux séparatistes prorusses.

    Le 3, le président russe Vladimir Poutine, qui est invité aux cérémonies commémorant le débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie, ordonne le retrait des troupes massées à la frontière ukrainienne. Toutefois,...

  • 2-29 mai 2014 Ukraine. Référendums d'autodétermination et élection présidentielle

    Le 2, l'armée lance une nouvelle offensive en direction de Sloviansk, dans le cadre de l'opération « antiterroriste » engagée en avril contre les séparatistes prorusses. Les combats meurtriers continuent les jours suivants.

    Le 2 également, à Odessa, sur la mer Noire, une quarantaine de...

  • 1er-30 avril 2014 Ukraine. Occupation de villes de l'est par les prorusses

    Le 1er, les ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'O.T.A.N., réunis à Bruxelles, décident le gel de la coopération militaire et civile avec Moscou, à la suite du rattachement de la Crimée à la Russie en mars, tout en déclarant vouloir maintenir le dialogue avec le régime du président...