3-21 septembre 2014Ukraine. Cessez-le-feu dans le Donbass

 

Le 3, le président Petro Porochenko annonce une trêve unilatérale. L'armée, qui menait depuis avril une opération « antiterroriste » dans l'est du pays contrôlé en partie par les forces séparatistes prorusses, s'est heurtée en août à la contre-offensive de celles-ci, aidées par des forces russes.

Le 3 également, la France annonce que « les conditions [...] ne sont pas à ce jour réunies » pour qu'elle autorise la livraison du premier des deux bâtiments de projection et de commandement de type Mistral commandés par la Russie.

Le 3 encore, le président américain Barack Obama, en visite à Tallinn (Estonie), dénonce vivement l'« agression » de la Russie contre l'Ukraine et l'annexion de la Crimée par Moscou, et garantit aux pays Baltes que les forces de l'O.T.A.N. protégeront leur indépendance.

Les 4 et 5, le sommet de l'O.T.A.N. qui se tient à Newport, au pays de Galles, promet un soutien logistique au président Porochenko et décide la création d'une force de réaction rapide de quatre mille hommes – sans toutefois ordonner le déploiement de troupes permanentes dans les pays frontaliers de la Russie.

Le 5, Petro Porochenko et les séparatistes concluent un accord de cessez-le-feu, à Minsk (Biélorussie), en présence de représentants de la Russie et de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. En cinq mois, le conflit a fait quelque deux mille cinq cents morts.

Le 11, Bruxelles et Washington décident l'application d'un nouveau volet de sanctions à l'encontre de Moscou, alors que la Pologne annonce une réduction des livraisons de gaz russe vers l'Europe centrale.

Le 16, le Parlement adopte une loi qui octroie un statut spécial aux régions russophones du Donbass. Celles-ci seront dotées d'exécutifs locaux élus qui géreront la police, la justice et l'économie. Une autre loi, votée le même jour, prévoit l'amnistie des combattants séparatistes non coupables de crimes.

Le 16 également, les Parlements de Strasbourg et de Kiev ratifient simultanément le traité d'association entre l'Union européenne et l'Ukraine. Le volet relatif à l'accord de libre-échange n'entrera pas en vigueur avant janvier 2016.

Le 20, les représentants du gouvernement et des séparatistes, qui négocient à Minsk, conviennent de la création d'une zone démilitarisée de 15 kilomètres de part et d'autre de la ligne de contact entre les belligérants.

Le 21, de cinq mille à vingt mille personnes manifestent à Moscou en faveur de la paix et contre l'intervention de la Russie en Ukraine.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  3-21 septembre 2014 - Ukraine. Cessez-le-feu dans le Donbass », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/3-21-septembre-2014-cessez-le-feu-dans-le-donbass/