2-28 juin 2014Ukraine. Instauration par l'armée d'un cessez-le-feu unilatéral

 

Le 2, à Louhansk, des combats meurtriers opposent l'armée aux séparatistes prorusses.

Le 3, le président russe Vladimir Poutine, qui est invité aux cérémonies commémorant le débarquement allié du 6 juin 1944 en Normandie, ordonne le retrait des troupes massées à la frontière ukrainienne. Toutefois, des combattants venus de Russie continuent d'assister les séparatistes.

Le 4, dans un entretien avec des chaînes de radio et de télévision françaises, Vladimir Poutine rejette sur les États-Unis et sur l'Union européenne la responsabilité de la crise ukrainienne. Le président russe nie toute poussée nationaliste en Russie.

Le 6, lors des cérémonies commémoratives du soixante-dixième anniversaire du débarquement allié en Normandie, le président russe Vladimir Poutine rencontre brièvement, pour la première fois depuis l'éclatement de la crise en Ukraine, le président ukrainien Petro Porochenko.

Le 7, dans son discours d'investiture devant le Parlement, Petro Porochenko défend l'intégrité et l'avenir européen de l'Ukraine.

Le 14, les séparatistes prorusses abattent un avion de transport militaire près de Louhansk, provoquant la mort de ses quarante-neuf passagers. Il s'agit des plus fortes pertes de l'armée depuis le lancement de l'opération antiterroriste dans l'est du pays en avril.

Le 16, le géant gazier russe Gazprom annonce la cessation des livraisons de gaz à l'Ukraine en l'absence d'accord sur le paiement de la dette de Kiev à son égard.

Le 17, deux journalistes de la télévision russe sont tués à Sloviansk.

Le 18, des dizaines de milliers de soldats russes sont de nouveau déployés le long de la frontière ukrainienne.

Le 20, alors que les combats redoublent d'intensité dans l'est du pays où parviennent des renforts en volontaires et en matériel russes, Petro Porochenko annonce un plan de paix assorti d'un cessez-le-feu unilatéral jusqu'au 27. Il demande aux séparatistes de cesser les combats, d'évacuer les bâtiments administratifs occupés et de libérer leurs otages en échange d'une amnistie et de la mise en place de couloirs de sortie vers la Russie. Il promet des élections régionales, garantit la protection de la langue russe et annonce des mesures économiques en faveur de l'est du pays. Moscou dénonce l'absence d'une offre de négociation avec les séparatistes qui, de leur côté, exigent le retrait de l'armée.

Le 23, le principal dirigeant de la République populaire de Donetsk, Oleksandr Borodaï, déclare accepter le cessez-le-feu.

Le 27, l'Union européenne signe un accord d'association avec l'Ukraine. Le Conseil européen demande à la Russie de prendre des mesures visant à mettre fin à l'insurrection dans le Donbass avant la fin du mois, sous peine de sanctions supplémentaires. Le cessez-le-feu instauré par Kiev est reconduit jusqu'au 30.

Le 28, les séparatistes libèrent les quatre observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe enlevés en mai.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  2-28 juin 2014 - Ukraine. Instauration par l'armée d'un cessez-le-feu unilatéral », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/2-28-juin-2014-instauration-par-l-armee-d-un-cessez-le-feu-unilateral/