15-28 août 2021

Afghanistan - France. Mise en place d’une opération d’évacuation de civils de Kaboul.

Le 15, jour de la conquête de Kaboul par les talibans, l’armée déclenche, à la demande du président Emmanuel Macron, une opération d’évacuation de civils de la capitale afghane baptisée « Apagan », à laquelle participe une centaine de militaires. Le lendemain se déroule la première rotation du pont aérien mis en place entre Kaboul, Abou Dhabi et Paris.

Fuir Kaboul, 2021

Fuir Kaboul, 2021

Fuir Kaboul, 2021

Des Afghans attendent sur le tarmac de l'aéroport de Kaboul, le 16 août 2021, pour tenter de fuir…

Le 16, Emmanuel Macron prononce une allocution télévisée sur la situation en Afghanistan. La France a été engagée militairement dans le pays de 2001 à 2014. « En Afghanistan, notre combat était juste », affirme le chef de l’État, précisant que « la France n’y a jamais eu qu’un ennemi : le terrorisme ». Il annonce que les civils qui avaient été au service de l’armée française et les membres de leurs familles, au nombre de huit cents, ont déjà été accueillis en France, ainsi que les Afghans qui travaillaient pour les représentations françaises dans le pays – quelque six cents personnes avec leurs familles. Il annonce la poursuite des opérations d’évacuation, affirmant que c’est « l’honneur de la France » d’être aux côtés « de nombreux Afghans, défenseurs des droits, artistes, journalistes, militants […] menacés en raison de leur engagement ». Toutefois, « l’Europe ne peut pas à elle seule assumer les conséquences de la situation actuelle », déclare-t-il, affirmant la nécessité de « nous protéger contre des flux migratoires irréguliers importants qui mettraient en danger ceux qui les empruntent et nourriraient les trafics de toute nature ».

Le 27, la ministre de la Défense Florence Parly et le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian annoncent la fin des opérations d’évacuation effectuées par Paris, en raison de la détérioration des « conditions de sécurité » sur l’aéroport, consécutive au « désengagement rapide des forces américaines ». « La France reste mobilisée pour permettre le départ de tous ceux qui doivent être protégés », ajoutent-ils. L’état-major annonce le rapatriement des derniers militaires français envoyés à Kaboul. Les avions français ont effectué vingt-six rotations entre la capitale afghane et Abou Dhabi, et seize entre Abou Dhabi et Paris.

Le 28, depuis Bagdad, Emmanuel Macron indique que la France a évacué plus de deux mille huit cents personnes, dont quelque cent soixante Français ou Européens et plus de deux mille six cents Afghans.

— Universalis

Événements précédents

  • 12-24 août 2021 Afghanistan - Suisse. Accueil des réfugiés afghans.

    Le 12, le Conseil fédéral annonce que les renvois vers l’Afghanistan de requérants d’asile déboutés sont suspendus en raison de la situation sécuritaire du pays. Le secrétaire d’État aux Migrations Mario Gattiker précise que les derniers retours forcés remontent à 2019.

    Le 18, lors de...

  • 9 août 2021 France. Meurtre du père Olivier Maire

    Le père Olivier Maire, supérieur provincial des missionnaires montfortains, est tué par un déséquilibré qu’il hébergeait au sein de la congrégation de Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée). Le meurtrier, qui se rend à la police, est un ressortissant rwandais débouté du droit d’asile, Emmanuel Abayisenga,...

  • 6-31 août 2021 Afghanistan - États-Unis. Prise du pouvoir par les talibans

    Le 6, les talibans s’emparent sans combattre de leur première capitale provinciale, Zarandj, à la frontière iranienne. Les jours suivants, ils prennent le contrôle de plusieurs autres capitales provinciales, parmi lesquelles Kunduz, le 8. Ils avaient entamé leur offensive en mai, alors que les forces...

  • 5-16 août 2021 Afghanistan - Union européenne. Suspension des expulsions vers l’Afghanistan

    Le 5, les ministres de l’Intérieur ou chargés de la Migration de six pays de l’Union européenne (UE), la Belgique, les Pays-Bas, la Grèce, l’Allemagne, le Danemark et l’Autriche, adressent un courrier à la Commission européenne, lui demandant « d’engager un dialogue intensifié avec les partenaires afghans...

  • 5-31 août 2021 France. Annonce de nouvelles mesures sanitaires et économiques

    Le 5, le Conseil constitutionnel valide l’essentiel des dispositions de la loi relative « à la gestion de la crise sanitaire » adoptée en juillet, qui instaure l’obligation d’un passe sanitaire dans certaines circonstances. Il censure toutefois l’obligation d’isolement pendant dix jours de toute personne...

  • 4 août 2021 France. Condamnation de l’État pour manquement dans la lutte contre la pollution de l’air

    Le Conseil d’État condamne l’État à payer une astreinte de 10 millions d’euros par semestre de retard, pour non-respect de la circulaire européenne de mai 2008 sur la qualité de l’air. Saisi en octobre 2015 par l’ONG Les Amis de la Terre – rejointe depuis lors par des dizaines d’associations –, le Conseil...

  • 28 juillet 2021 France. Déplacement du président Emmanuel Macron en Polynésie

    Au terme d’un déplacement de quatre jours en Polynésie, le président Emmanuel Macron reconnaît une « dette » de l’État, après les essais nucléaires effectués sur les atolls de Mururoa et Fangataufa entre 1966 et 1996. Il déclare « assumer » cette « part d’ombre » au sujet de laquelle il ne demande toutefois...

  • 22 juillet 2021 France. Adoption de la nouvelle loi antiterroriste

    Le Parlement adopte définitivement le projet de loi relatif « à la prévention d’actes de terrorisme et au renseignement ». Celle-ci transfère dans le droit commun certaines mesures de lutte antiterroriste expérimentées depuis la loi « renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme »...

  • 22 juillet 2021 France. Lancement d’une action de groupe contre les contrôles au faciès

    Six ONG, dont Amnesty International et Human Rights Watch, lancent une action de groupe devant le Conseil d’État contre la pratique des contrôles d’identité « au faciès » considérée comme discriminatoire. Il s’agit de la première initiative de ce type à ce sujet en France. Les requérants demandent également...

  • 22 juillet 2021 France. Mise en examen de l’ancienne ministre Rachida Dati

    Les juges chargés de l’instruction du dossier relatif aux malversations présumées de l’ancien PDG du groupe Renault-Nissan, Carlos Ghosn, mettent en examen l’ancienne ministre et maire (LR) du VIIe arrondissement de Paris Rachida Dati pour « corruption passive par personne investie d’un mandat...