AFGHANISTAN, chronologie contemporaine

 

2019

21-28 janvier 2019
Afghanistan. Attentat meurtrier des talibans.

Le 21, un attentat-suicide à la voiture piégée contre un centre de formation du service de renseignement à Maidan Shar (Wardak) cause la mort d’au moins quarante-cinq personnes. Il est revendiqué par les talibans. Ces derniers, qui refusent de dialoguer avec le gouvernement, mènent depuis juillet 2018 des négociations directes avec les États-Unis au Qatar.Le 25, le président Ashraf Ghani déclare q […] Lire la suite

2018

9-25 août 2018
Afghanistan. Pression des talibans sur le pouvoir.

Le 9, les talibans mènent une offensive contre la ville de Ghazni, capitale provinciale et carrefour stratégique sur la route de Kaboul à Kandahar. Ils en sont repoussés les jours suivants par l’armée aidée par les forces américaines, au terme de combats qui font des centaines de morts. En mai, les talibans avaient déjà attaqué une capitale de province, Farah, dans l’ouest du pays.Les 11 et 12, le […] Lire la suite

4-18 juin 2018
Afghanistan. Cessez-le-feu temporaire.

Le 4, une assemblée de près de trois mille oulémas proclame une fatwa qui qualifie de haram – « contraire à l’islam » – le terrorisme et les attaques-suicides, et recommande un cessez-le-feu aux belligérants. Peu après, un attentat-suicide revendiqué par l’organisation État islamique (EI) tue une dizaine de participants à cette assemblée.Le 7, le président Ashraf Ghani proclame […] Lire la suite

22-30 avril 2018
Afghanistan. Attentats meurtriers de l’État islamique.

Le 22, un attentat-suicide frappe un centre d’inscription sur les listes électorales situé dans un quartier chiite de Kaboul, tuant près de soixante personnes. Il est revendiqué par l’organisation État islamique (EI). Des élections législatives, les premières depuis septembre 2010, doivent se tenir dans le pays en octobre.Le 30, un double attentat-suicide près du siège des services de renseignemen […] Lire la suite

20-29 janvier 2018
Afghanistan. Attentats meurtriers à Kaboul.

Le 20, des talibans attaquent l’hôtel Intercontinental de Kaboul, déjà la cible d’un précédent assaut en 2011. Le bilan s’élève à au moins quarante morts.Le 27, un attentat-suicide à la voiture piégée cause la mort d’au moins cent trois personnes dans la capitale. Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier dans le pays depuis mai 2017.Le 29, l’attaque d’une académie militaire à Kaboul, revendiquée  […] Lire la suite

2017

31 mai 2017
Afghanistan. Attentat meurtrier à Kaboul.

L’explosion d’un camion piégé à l’entrée de la « zone verte » abritant à Kaboul les sièges des institutions et les ambassades étrangères fait plus de cent cinquante morts. Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier perpétré dans la capitale depuis la chute du régime taliban en 2001. Les talibans, qui ont lancé en avril leur « offensive de printemps » et multiplient les attaques à travers le pays, n […] Lire la suite

13-24 avril 2017
États-Unis – Afghanistan. Largage d’une puissante bombe américaine sur l’Afghanistan.

Le 13, l’aviation américaine largue la plus puissante bombe non nucléaire jamais utilisée, surnommée « mère de toutes les bombes », sur une position occupée par des djihadistes alliés à l’organisation État islamique (EI), dans la province de Nangarhār située dans l’est de l’Afghanistan. L’EI est en recul sur le terrain, mais continue de commanditer des attentats à travers le pays.Le 14, une confér […] Lire la suite

8 mars 2017
Afghanistan. Attaque de l’hôpital militaire de Kaboul.

L’attaque revendiquée par l’organisation État islamique (EI) contre l’hôpital militaire de Kaboul cause la mort d’au moins trente patients et membres du personnel. La présence militaire de l’EI sur le terrain se réduit, tandis que ses opérations-suicides se multiplient. […] Lire la suite

2016

23 juillet 2016
Afghanistan. Attentat de l’État islamique contre des Hazaras à Kaboul.

Un attentat-suicide commis lors d’une manifestation rassemblant des membres de la minorité chiite hazara à Kaboul cause la mort d’au moins quatre-vingts personnes. Il est revendiqué par l’organisation État islamique (EI). […] Lire la suite

6 juillet 2016
États-Unis – Afghanistan. Annonce du maintien d’un contingent américain en Afghanistan.

Le 6, le président américain Barack Obama annonce le maintien de huit mille quatre cents hommes en Afghanistan jusqu’en 2017, au lieu des cinq mille cinq cents initialement prévus. Ils sont autorisés à renforcer leur soutien à l’armée. Les talibans, qui continuent à gagner du terrain, réclament le retrait de toutes les forces étrangères du pays. […] Lire la suite

20-30 juin 2016
Afghanistan. Attentats meurtriers.

Le 20, à Kaboul, un attentat-suicide revendiqué par les talibans contre un bus transportant des Népalais membres d’une compagnie de sécurité fait au moins quatorze morts. Deux autres attentats à l’explosif quasi simultanés dans la capitale et à Keshim, dans le nord-est du pays, font au moins neuf morts.Le 30, un double attentat-suicide visant un convoi de jeunes recrues de la police fait au moins  […] Lire la suite

21-25 mai 2016
Afghanistan – Pakistan. Élimination du chef des talibans afghans.

Le 21, le chef des talibans afghans, le mollah Akhtar Mohammad Mansour, est tué par des tirs de drones américains dans la province pakistanaise du Baloutchistan dont la capitale, Quetta, abrite l’état-major des talibans afghans. Akhtar Mohammad Mansour, qui était opposé aux négociations de paix, avait succédé au mollah Mohammad Omar, tué en avril 2013. C’est la première fois que les Américains cib […] Lire la suite

19 avril 2016
Afghanistan. Attentat meurtrier à Kaboul.

Un attentat au camion piégé contre un bâtiment abritant les services de renseignement, dans le centre de Kaboul, suivi d’un assaut par des kamikazes, fait au moins soixante-quatre morts. Cette attaque, attribuée aux talibans, est la plus meurtrière perpétrée dans la capitale depuis septembre 2012.  […] Lire la suite

2015

1er-15 octobre 2015
Afghanistan. Annonce du maintien du contingent américain.

Le 1er, l’armée annonce la reconquête de Kunduz, principale ville du nord-est du pays, que les talibans avaient prise quelques jours auparavant. Le 3, le bombardement par l’aviation américaine de l’hôpital de Médecins sans frontières (M.S.F.) à Kunduz cause la mort d’au moins trente personnes dont treize employés de l’O.N.G. Celle-ci dénonce un « crime de guerre », démentan […] Lire la suite

28 septembre 2015
Afghanistan. Prise de Kunduz par les talibans.

Les rebelles talibans s’emparent en quelques heures de Kunduz, principale ville du nord-est du pays. Il s’agit de leur plus grande conquête militaire depuis la chute de leur régime en 2001.  […] Lire la suite

2-31 août 2015
Afghanistan. Tensions dans les rangs des talibans.

Le 2, à la suite de la nomination du mollah Akhtar Mansour à la tête du mouvement taliban en remplacement du mollah Mohammad Omar, quatre jours plus tôt, Islamabad annonce la suspension sine die des pourparlers engagés au Pakistan par les rebelles islamistes et le gouvernement de Kaboul. Le 3, le mollah Abdul Manan, frère du mollah Omar, ainsi que le fils de ce dernier, Mohammad Yacoub, contestent […] Lire la suite

29-30 juillet 2015
Afghanistan. Confirmation de la mort du mollah Omar.

Le 29, la présidence indique que, selon des « informations crédibles », le mollah Mohammad Omar est mort en avril 2013 au Pakistan. En 1994, celui-ci avait pris la tête des talibans qui, après s’être opposés aux seigneurs de la guerre, accédaient au pouvoir deux ans plus tard. Il avait fui Kaboul avec Oussama ben Laden, qu’il hébergeait, lors de l’intervention américaine consécutive aux attentats  […] Lire la suite

2014

31 décembre 2014
Afghanistan. Retrait des forces de l'O.T.A.N.

Le retrait des forces de combat de l'O.T.A.N. s'achève, alors que les talibans, qui ont proclamé la « défaite » des forces étrangères, multiplient les attentats meurtriers au cœur même de la capitale. Une mission d'assistance forte de douze mille cinq cents hommes, principalement américains, doit succéder à cette mission militaire. L'O.T.A.N. a remplacé en octobre 2006 les forces américaines inter […] Lire la suite

21-30 septembre 2014
Afghanistan. Investiture d'Ashraf Ghani à la présidence.

Le 21, Ashraf Ghani, vainqueur déclaré de l'élection présidentielle de juin, et son adversaire Abdullah Abdullah, qui dénonçait des fraudes électorales massives, signent un accord de partage du pouvoir, en l'absence de proclamation des résultats définitifs par la commission électorale, malgré le recomptage de millions de bulletins sous le contrôle de l'O.N.U. Le 29, Ashraf Ghani est investi à la p […] Lire la suite

14 juin 2014
Afghanistan. Élection d'Ashraf Ghani à la présidence.

L'ancien économiste de la Banque mondiale Ashraf Ghani remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 56,4 p. 100 des suffrages contre 43,6 p. 100 pour Abdullah Abdullah. Le scrutin se déroule sans violences notables, mais les accusations de fraude sont nombreuses. Il s'agit de la première passation de pouvoir pacifique et démocratique dans l'histoire du pays.  […] Lire la suite

31 mai 2014
États-Unis – Afghanistan. Échange d'un otage américain contre cinq talibans.

Le sergent américain Bowe Bergdahl, capturé en Afghanistan en juin 2009, est échangé contre cinq talibans détenus dans la prison de Guantanamo. Des parlementaires républicains protestent. […] Lire la suite

27 mai 2014
États-Unis – Afghanistan. Annonce du programme définitif de retrait militaire américain d'Afghanistan.

Barack Obama annonce que neuf mille huit cents soldats américains, sur les trente-deux mille huit cents hommes encore présents en Afghanistan, resteront dans le pays après le retrait des forces combattantes, à la fin de décembre. Ceux-ci seront chargés de l'entraînement des forces afghanes et de la lutte antiterroriste. Un tiers du contingent américain a déjà été rapatrié en 2012, un autre tiers e […] Lire la suite

5 avril 2014
Afghanistan. Premier tour de l'élection présidentielle.

L'ancien secrétaire du commandant Massoud et ancien ministre Abdullah Abdullah arrive en tête à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle, avec 44,9 p. 100 des suffrages. Il devance Ashraf Ghani, cadre de la Banque mondiale et ancien ministre, qui recueille 31,5 p. 100 des voix. L'ancien ministre des Affaires étrangères Zalmaï Rassoul, proche du président sortant Hamid Karzaï, arrive en […] Lire la suite

17-27 janvier 2014
Afghanistan. Attentat meurtrier à Kaboul.

Le 17, un attentat-suicide contre un restaurant de Kaboul fréquenté par la communauté des expatriés fait au moins vingt et un morts, dont treize étrangers. Plusieurs agents de l'O.N.U. et du F.M.I figurent parmi les victimes. Les trois kamikazes sont également tués. L'attentat est revendiqué par les talibans, qui affirment avoir agi en représailles à la mort de civils lors de l'attaque de leurs po […] Lire la suite

2013

20-24 novembre 2013
Afghanistan – États-Unis. Difficile conclusion d'un traité de sécurité.

Le 20, Washington et Kaboul parviennent à un accord de principe sur le pacte bilatéral de sécurité qui fixe les modalités de la présence militaire américaine dans le pays à partir de janvier 2015, date à laquelle l'essentiel des troupes de l'O.T.A.N. aura quitté le territoire. Le texte prévoit le maintien de huit mille à douze mille soldats étrangers dans le pays, chargés d'assister les forces afg […] Lire la suite

21 septembre 2013
Pakistan – Afghanistan. Apaisement entre les deux pays.

Les autorités pakistanaises libèrent le mollah Abdul Ghani Baradar, ex-bras droit du chef des talibans afghans, le mollah Omar, qui avait été arrêté à Karachi en février 2010. Sa libération avait été réclamée par le président afghan Hamid Karzaï lors de sa visite à Islamabad en août. Le président afghan a lancé un processus de réconciliation nationale avec la direction du mouvement taliban. De son […] Lire la suite

18 juin 2013
Afghanistan. Fin de la mission de la force internationale.

Le 18, la Force internationale d'assistance et de sécurité (I.S.A.F.) de l'O.T.A.N., qui assurait la sécurité en Afghanistan depuis la chute du régime taliban en décembre 2001, en cède le contrôle aux forces gouvernementales sur la totalité du territoire. L'I.S.A.F. conserve un rôle de soutien et de formation. Le 18 également, Washington annonce une prochaine rencontre officielle, à Doha, avec des […] Lire la suite

3 avril 2013
Afghanistan. Démonstration de force des talibans.

Une dizaine de talibans prennent d'assaut le tribunal de Farah, dans l'ouest du pays – une région pacifiée –, pour tenter de libérer treize insurgés qui devaient y être jugés. Ils tuent une cinquantaine de personnes avant d'être abattus à leur tour par les forces de sécurité. Cette attaque, la plus meurtrière depuis la fin de l'année 2011, illustre la capacité des talibans à agir même hors de leur […] Lire la suite

2-7 janvier 2013
Pakistan – Afghanistan. Mort d'un chef taliban et libération d'insurgés talibans.

Le 2, le mollah Nazir, un des principaux chefs talibans pakistanais opérant en Afghanistan, est tué par un tir de drone américain près de Wana, dans le Sud-Waziristan. L'élimination du mollah Nazir intervient après qu'Islamabad a procédé, en décembre 2012, à la libération de vingt-six responsables talibans afghans, afin de « faciliter le processus de réconciliation en Afghanistan ». Du 4 au 7, le  […] Lire la suite

2012

20 novembre 2012
France – Afghanistan. Retrait des derniers soldats combattants français.

Les forces françaises remettent à l'armée afghane la dernière base de combat qu'elles occupaient dans le pays, à Nijrab, dans la province de Kapisa. Le bilan des pertes françaises en Afghanistan se chiffre à quatre-vingt-huit morts. Quelques centaines de soldats français demeurent à Kaboul pour assurer des tâches logistiques et rapatrier le matériel.  […] Lire la suite

18 septembre 2012
Afghanistan. Suspension de la coopération militaire entre l'O.T.A.N. et les forces afghanes.

L'O.T.A.N. annonce la suspension de la participation des troupes afghanes aux opérations et aux patrouilles conduites par la force internationale. Cette décision intervient après la mort, depuis le 15, de quatre soldats américains et de deux soldats britanniques, lesquels ont été tués par des individus infiltrés dans les forces afghanes. Ces infiltrations ont causé la mort de cinquante et un solda […] Lire la suite

3-8 juillet 2012
Afghanistan. Poursuite des préparatifs du désengagement de l'O.T.A.N.

Le 3, le Pakistan ouvre à nouveau les routes de ravitaillement, à travers ses frontières, pour les forces militaires de l'O.T.A.N. stationnées en Afghanistan qui se préparent à se retirer du pays. Ces routes avaient été fermées à la suite du bombardement par l'O.T.A.N. d'une zone frontalière, en novembre 2011, qui avait causé la mort de vingt-quatre soldats pakistanais. Cette décision fait suite à […] Lire la suite

9 juin 2012
France – Afghanistan. Mort de quatre soldats français en Afghanistan.

Quatre soldats français sont tués dans une attaque-suicide, près de la base militaire de Nijrab, dans la province de Kapisa. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian se rend aussitôt sur place, tandis que le président François Hollande rappelle l'objectif de rapatrier les troupes combattantes françaises à partir de juillet et avant la fin de l'année. Quatre-vingt-sept soldats français sont mor […] Lire la suite

20-25 mai 2012
Afghanistan – France. Officialisation du retrait anticipé des forces françaises.

Les 20 et 21, le sommet de l'O.T.A.N., qui se tient à Chicago (Illinois), entérine le calendrier de retrait des forces occidentales d'Afghanistan. Il prend acte de la volonté du président français François Hollande de rapatrier avant la fin de 2012 les forces combattantes françaises – deux mille soldats sur un contingent de trois mille six cents hommes. Le 25, François Hollande effectue une visite […] Lire la suite

13 mai 2012
Afghanistan. Assassinat d'un représentant du Haut Conseil pour la paix.

Le sénateur Arsala Rahmani, ancien chef taliban devenu une figure clé du Haut Conseil pour la paix (H.C.P.), chargé des relations avec les insurgés, est assassiné à Kaboul. La multiplication des assassinats de membres du H.C.P. témoigne de l'impasse dans laquelle se trouvent les négociations entre le pouvoir et les insurgés.  […] Lire la suite

1er mai 2012
Afghanistan – États-Unis. Accord stratégique a minima entre Kaboul et Washington.

Le président américain Barack Obama effectue une visite surprise à Kaboul, un an jour pour jour après la mort d'Oussama ben Laden. Il confirme la poursuite du retrait militaire américain et signe avec son homologue Hamid Karzaï un accord de partenariat stratégique qui définit le cadre de la coopération économique et militaire entre les deux pays après le départ des soldats américains, prévu à la f […] Lire la suite

12-15 avril 2012
Afghanistan. Attaques coordonnées des talibans.

Le 12, le contingent français transfère la mission de contrôle du district de Surobi, à l'est de Kaboul, aux forces de sécurité afghanes. Il ne contrôle désormais plus que la province de Kapisa, au nord-est de la capitale. Le 15, les talibans inaugurent leur traditionnelle offensive de printemps en lançant une série d'attaques coordonnées à Kaboul et dans trois autres chefs-lieux de province, Pul- […] Lire la suite

11-23 mars 2012
Afghanistan. Dix-sept civils tués par un militaire américain.

Le 11, un sergent américain assassine dix-sept civils, dont neuf enfants, dans trois villages de la province de Kandahar, bastion historique des talibans dans le sud du pays. Le 13, des manifestants antiaméricains se rassemblent dans le pays et réclament que l'auteur des meurtres soit jugé en Afghanistan. Le 15, les talibans annoncent qu'ils suspendent leur participation aux discussions informelle […] Lire la suite

20-27 février 2012
Afghanistan. Regain de violence après l'incinération d'exemplaires du Coran.

Le 20, des employés afghans de la base militaire américaine de Bagram, au nord de Kaboul, découvrent que des exemplaires du Coran y ont été incinérés. Le 21, plus de deux mille personnes manifestent aux abords de la base. Le général John Allen, commandant de la Force internationale d'assistance à la sécurité, présente des excuses, expliquant que les exemplaires du Coran servaient aux détenus de la […] Lire la suite

20-27 janvier 2012
Afghanistan – France. Annonce du retrait des forces françaises à la fin de 2013.

Le 20, quatre soldats français sont tués par un homme portant l'uniforme de l'armée afghane sur la base de Gwan, dans la vallée de la Kapisa, au nord-est de Kaboul. En décembre 2011 déjà, deux soldats français avaient été tués par un insurgé infiltré dans les rangs de l'armée afghane. Le président Nicolas Sarkozy déclare que « si les conditions de sécurité ne sont pas clairement rétablies, alors s […] Lire la suite

2011

20 septembre-1er octobre 2011
Afghanistan. Assassinat de l'ancien président Burhanuddin Rabbani.

Le 20, à Kaboul, l'ancien président tadjik Burhanuddin Rabbani est assassiné à son domicile par un kamikaze. Il dirigeait le Haut Conseil pour la paix, créé en septembre 2010 par le président pachtoune Hamid Karzaï pour engager des pourparlers avec les talibans. Le principe d'une solution politique au conflit progresse chez les rebelles, mais ceux-ci continuent de dénier toute légitimité au présid […] Lire la suite

6-14 août 2011
Afghanistan. Lourdes pertes humaines pour la coalition internationale.

Le 6, trente soldats américains et huit soldats afghans meurent dans le crash d'un hélicoptère abattu par les talibans dans la province du Wardak, au sud-ouest de Kaboul. Il s'agit de l'incident le plus meurtrier depuis le début de l'intervention alliée dans le pays en 2001. Le 10, le chef des forces internationales dans le pays, le général américain John Allen, déclare que les responsables de l'a […] Lire la suite

12-27 juillet 2011
Afghanistan. Assassinats ciblés à Kandahar.

Le 12, le demi-frère du président Hamid Karzaï, Ahmed Wali Karzaï, est tué par l'un de ses gardes dans son fief de Kandahar. Soupçonné d'être impliqué dans le trafic de drogue, il était l'homme fort du pouvoir dans le sud du pays. Les talibans revendiquent son assassinat. Le 17, la province de Bamiyan, à l'ouest de Kaboul, est la première région dont la sécurité est rétrocédée aux troupes afghanes […] Lire la suite

12-19 juillet 2011
France – Afghanistan. Nouvelles pertes françaises.

Le 12, le président Sarkozy, en visite éclair à Kaboul, confirme le retrait de quelque mille hommes d'ici à la fin de 2012 – sur les quatre mille présents sur place – et annonce qu'« en 2014, tous les soldats français seront partis ». Le 13, cinq soldats français sont tués dans une attaque-suicide à Joybar, dans la province de la Kapisa, au nord-est de Kaboul. Cette attaque revendiquée par les tal […] Lire la suite

22-23 juin 2011
Afghanistan. Annonce du début du retrait des forces américaines et françaises.

Le 22, le président américain Barack Obama annonce le retrait de dix mille hommes d'Afghanistan d'ici à la fin de l'année, puis de vingt-trois mille autres avant septembre 2012. Les soldats envoyés en renfort dans le pays en 2009 et en 2010 seront ainsi rapatriés avant l'élection présidentielle américaine de novembre 2012. Les États-Unis laisseront encore soixante-dix mille soldats en Afghanistan. […] Lire la suite

1er-25 avril 2011
Afghanistan. Attentat contre la mission de l'O.N.U.

Le 1er, une attaque des bureaux de la mission politique des Nations unies à Mazar-i-Sharif, dans le nord du pays, fait au moins vingt morts, dont sept employés de l'O.N.U. Cinq assaillants sont tués. C'est l'opération la plus meurtrière jamais menée contre l'O.N.U. dans le pays. Cette attaque se déroule à la faveur d'une manifestation d'un millier de personnes protestant con […] Lire la suite

2010

21 décembre 2010
Afghanistan – France. Preuve de vie des journalistes français enlevés.

Le gouvernement français reçoit une cassette vidéo, qui daterait de la mi-novembre, montrant les deux journalistes de France 3 enlevés par les talibans en Afghanistan en décembre 2009, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier. Une précédente vidéo avait été diffusée en avril. Des contacts sont établis entre les autorités françaises et les preneurs d'otages qui exigent notamment la libération de talib […] Lire la suite

3-25 décembre 2010
Afghanistan. Annonce d'une année 2011 « difficile » par Washington et Paris.

Le 3, le président Barack Obama effectue une visite sur la base aérienne américaine de Bagram, près de Kaboul. Il prévient: « Les progrès sont lents à venir. Et il va y avoir des jours difficiles. »Le 16 est publié un rapport officiel des services de sécurité nationale américains sur la situation en Afghanistan. Celui-ci affirme que « la dynamique que les talibans avaient acquise ces dernières ann […] Lire la suite

18 septembre 2010
Afghanistan. Élections législatives.

Le second scrutin législatif depuis la chute du régime des talibans en novembre 2001 est marqué par des violences – une trentaine de personnes sont tuées. Le taux de participation est de 40 p. 100. L'ampleur des fraudes et les nombreuses invalidations retarderont l'annonce des résultats. […] Lire la suite

1er-31 août 2010
Afghanistan. Remise en cause de la stratégie de la force internationale.

Le 1er, les quelque deux mille soldats néerlandais participant à la Force internationale d'assistance à la sécurité de l'O.T.A.N. entament leur retrait, lequel doit s'achever à la fin de l'année. Le 3, six talibans attaquent la base militaire de l'O.T.A.N. de Kandahar, l'une des deux plus importantes du pays, sans faire de victime. Le 6, huit membres de l'organisation non go […] Lire la suite

25 juillet 2010
États-Unis – Afghanistan. Publication de documents confidentiels de l'armée américaine.

Le site Internet WikiLeaks publie plus de quatre-vingt-dix mille documents confidentiels de l'armée américaine, datés de 2004 à 2009. Ceux-ci dévoilent la réalité de la guerre sur le terrain et démontrent l'existence de liens entre les services de renseignement pakistanais et les talibans afghans, en dépit de la volonté affichée par Islamabad de coopérer avec Washington dans la […] Lire la suite

20 juillet 2010
Afghanistan. Conférence des pays donateurs à Kaboul.

Kaboul accueille pour la première fois une conférence internationale réunissant les représentants de plus de soixante-dix pays donateurs et d'organisations internationales. Ceux-ci approuvent le « processus de Kaboul » qui précise comment le gouvernement va gérer les prérogatives que la communauté internationale est sur le point de lui rétrocéder, notamment en matière de sécurité. Le président Ham […] Lire la suite

2-4 juin 2010
Afghanistan. Création d'un Haut Conseil de la paix chargé de négocier avec les talibans.

Le 2, une attaque à la roquette lancée par les talibans perturbe l'inauguration de la Jirga – « assemblée » – de la paix, réunie à Kaboul à l'initiative du président Hamid Karzaï pour débattre de possibles négociations avec les talibans. Ces derniers qualifient cette réunion de « propagande » au service des « forces d'invasion ». Hamid Karzaï prône à la fois la réintégration des combattants dans l […] Lire la suite

13-26 février 2010
Afghanistan. Vaste offensive contre un fief taliban.

Le 13, les forces de l'O.T.A.N. et l'armée afghane lancent une offensive impliquant environ quinze mille hommes dans la province du Helmand, dans le sud du pays, l'un des bastions de l'insurrection talibane. L'opération Mushtarak (« Ensemble ») est la plus vaste offensive lancée dans le pays depuis l'arrivée au pouvoir d'Hamid Karzaï en juin 2002. Le 16, le New York Times révèl […] Lire la suite

5-11 février 2010
France – Afghanistan. Envoi de nouveaux renforts.

Le 5, le ministre français de la Défense Hervé Morin annonce l'envoi en Afghanistan de soixante-dix à quatre-vingts instructeurs français supplémentaires. La France compte trois mille neuf cents hommes engagés en Afghanistan. En décembre 2009, alors que les États-Unis annonçaient l'envoi de trente mille soldats de plus dans le pays, le président Obama avait réclamé dix mille ho […] Lire la suite

2-28 janvier 2010
Afghanistan. Attaque contre Kaboul et conférence internationale.

Le 2, l'Assemblée nationale récuse dix-sept des vingt-quatre membres du gouvernement présenté par le président Hamid Karzaï, réélu en novembre 2009. Seuls les principaux ministres sont investis. Les députés rééditent leur refus le 16. Le 18, un groupe de talibans lance pour la première fois une attaque contre le quartier de Kaboul où sont concentrés de nombreux bâtiments officiels et des ambassade […] Lire la suite

2009

30 décembre 2009
Afghanistan. Attaques contre les contingents de l'O.T.A.N.

Le 30, dans une base militaire de la province de Khost, près de la frontière avec le Pakistan, un attentat-suicide perpétré par un kamikaze portant la tenue de l'armée afghane provoque la mort de huit Américains.Le 30 également, une attaque au passage d'un convoi des forces de l'O.T.A.N., dans le sud du pays près de Kandahar, fait cinq morts, quatre soldats et une journaliste, tous canadiens. L'an […] Lire la suite

4 décembre 2009
Afghanistan. Annonce de l'envoi de renforts de l'O.T.A.N.

Lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'O.T.A.N., ceux-ci annoncent que l'Alliance atlantique va mobiliser sept mille hommes supplémentaires pour renforcer le personnel déjà présent en Afghanistan et appuyer la nouvelle stratégie américaine dans la région, laquelle prévoit le déploiement de trente mille soldats. Douze pays membres de l'O.T.A.N. participent à  […] Lire la suite

1er décembre 2009
États-Unis – Afghanistan. Discours du président Barack Obama sur la stratégie américaine en Afghanistan.

Le président Barack Obama, lors d'un discours prononcé à l'école militaire de West Point (État de New York) sur la stratégie à adopter pour l'Afghanistan, annonce l'envoi de trente mille soldats américains supplémentaires, portant ainsi les effectifs des États-Unis à cent mille hommes. Il compte sur le soutien des alliés de la coalition pour atteindre les quarante mille militaires qui sont réclamé […] Lire la suite

16 novembre 2009
France – Afghanistan. Envoi de gendarmes français en Afghanistan.

Cent cinquante gendarmes partent pour l'Afghanistan où ils seront déployés dans la province de Kapisa, au nord-est de Kaboul, et dans la ville de Mazar-e-Charif, dans le nord du pays, sous commandement de l'O.T.A.N. afin de former et accompagner la police afghane sur le terrain. Annoncé par le président Sarkozy en avril lors du sommet de l'O.T.A.N., cet envoi de militaires entraînés et lourdement  […] Lire la suite

14 octobre 2009
Royaume-Uni – Afghanistan. Envoi de renforts militaires.

Le Premier ministre Gordon Brown annonce, malgré l’hostilité de l’opinion publique, l'envoi de cinq cents soldats britanniques supplémentaires en Afghanistan, portant ainsi le contingent britannique à neuf mille cinq cents hommes, le chiffre le plus important depuis le début de l'intervention militaire de l'O.T.A.N. en 2001.  […] Lire la suite

11 octobre-2 novembre 2009
Afghanistan. Réélection du président Hamid Karzaï après l'annulation du second tour du scrutin.

Le 11, le représentant spécial des Nations unies en Afghanistan, Kai Eide, reconnaît que l'élection présidentielle afghane du 20 août a fait l'objet de « fraudes considérables ». Le 16, une enquête publiée par le Washington Post révèle que le président sortant, Hamid Karzaï, aurait obtenu au premier tour 47 p. 100 des voix au lieu des 54,6 p. 100 annoncés, ce qui entraînerait l […] Lire la suite

8-30 septembre 2009
Afghanistan. Contestation du processus électoral.

Le 8, alors que les talibans commettent des attentats chaque jour dans le pays depuis le scrutin présidentiel du 20 août, Kaboul est en pleine confusion postélectorale à la suite de l'annonce des résultats partiels qui donnent Hamid Karzaï vainqueur du scrutin avec plus de 50 p. 100 des voix. Ce dernier tente de faire proclamer sa réélection dès le premier tour, malgré l'existence de fraudes massi […] Lire la suite

1er-25 août 2009
Afghanistan. Élection présidentielle dans un climat de violence.

Les 1er et 2, neuf soldats de l'O.T.A.N., dont un Français, sont tués dans une embuscade tendue par les insurgés talibans dans la vallée de Ghayne, au nord-est de Kaboul. La stratégie de harcèlement menée par les talibans contre la force internationale vise à déstabiliser le pays à moins de trois semaines de l'élection présidentielle. Ces derniers ont appelé au boycottage du […] Lire la suite

4 mai-3 juin 2009
Afghanistan – États-Unis. Recrudescence des victimes civiles dues aux raids américains.

Le 4, entre cent et cent quarante civils afghans, dont des femmes et des enfants, auraient été tués dans la province de Farah, dans l'ouest du pays, lors de violents combats entre les talibans et les forces afghanes, et notamment par l'aviation américaine appelée en renfort. Les autorités afghanes demandent l'arrêt des frappes aériennes de la coalition internationale. Le 6, tandis que le président […] Lire la suite

27 mars 2009
États-Unis – Afghanistan. Nouvelle stratégie américaine en Afghanistan.

Le président Obama prononce un discours dans lequel il affiche sa volonté d'une approche régionale du problème afghan – la priorité étant donnée à la lutte contre Al-Qaida – et place le Pakistan au centre de sa stratégie. Il demande au Congrès de débloquer une aide annuelle de 1,5 milliard de dollars pour Islamabad durant cinq ans; il promet une aide au développement économique et politique de l'A […] Lire la suite

14 mars-1er avril 2009
Afghanistan. Multiplication des attentats meurtriers.

Le 14, un soldat français est tué, dans la province de Kapissa, au nord de Kaboul, par un tir de roquette antichar. C'est le vingt-sixième mort français en Afghanistan. Les violences des insurgés talibans redoublent d'intensité depuis deux ans, malgré la présence de plus de soixante-dix mille soldats étrangers.Le 15, quatre soldats américains de l'O.T.A.N. et trois civils afghans sont tués par des […] Lire la suite

17 février 2009
États-Unis – Afghanistan. Envoi de troupes supplémentaires.

Le 17, le président Obama, qui veut mettre l'Afghanistan au cœur de son action anti-terroriste, annonce l'envoi de dix-sept mille soldats supplémentaires dans ce pays, qui viennent renforcer le contingent de trente-huit mille hommes déjà sur place. Les autorités afghanes approuvent ces renforts mais insistent pour qu'ils soient déployés le long de la frontière avec le Pakistan.  […] Lire la suite

2008

30 septembre 2008
Afghanistan. Appel du président Hamid Karzaï au mollah Omar, chef des talibans.

Le président Hamid Karzaï annonce avoir sollicité l'aide du roi Abdallah d'Arabie Saoudite, «chef du monde musulman», en vue d'engager des négociations avec les talibans. Il lance un appel sans précédent au chef de ces derniers, le mollah Omar, pour «qu'il revienne en Afghanistan pour participer à la reconstruction du pays».  […] Lire la suite

1er-26 août 2008
Afghanistan – France. Mort de dix soldats français.

Le 1er, l'Agency Coordinating Body for Afghan Relief, qui représente une centaine d'organisations non gouvernementales présentes dans le pays, fait état d'une forte augmentation des violences par rapport à 2007. Elle estime à 2 500 le nombre de tués depuis le début de l'année, dont un millier de civils.Le 5, les militaires français prennent pour un an le commandement de la r […] Lire la suite

7-13 juillet 2008
Afghanistan. Niveau élevé de violences.

Le 7, à Kaboul, un attentat-suicide à la voiture piégée commis devant l'ambassade de l'Inde fait au moins quarante et un morts.Le 11, les autorités accusent les forces de l'O.T.A.N. d'avoir provoqué la mort de soixante-quatre personnes « n'ayant aucun lien avec les talibans ou Al-Qaida » lors de deux bombardements effectués les 4 et 6 dans les provinces du Nourestân et de Nangarhâr, dans l'est du  […] Lire la suite

13-18 juin 2008
Afghanistan. Menace d'intervention contre les talibans pakistanais.

Le 13, les talibans attaquent la prison de Kandahar, située à quelques kilomètres d'une base de l'O.T.A.N., libérant un millier de détenus, dont plusieurs centaines de rebelles islamistes.Le 13 également, le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, annonce que le nombre de morts parmi les troupes internationales présentes en Afghanistan a dépassé en mai celui des soldats étrangers morts en […] Lire la suite

27 avril 2008
Afghanistan. Tentative d'attentat contre le président Hamid Karzaï.

À Kaboul, lors d'une parade commémorative, le président Hamid Karzaï est victime d'une tentative d'attentat à l'arme légère au cours de laquelle trois personnes sont tuées. Les talibans, qui revendiquent la responsabilité de cette opération, prouvent qu'ils sont capables d'agir dans la capitale, faisant peser des doutes sur la capacité des forces armées afghanes à assurer la sécurité des zones con […] Lire la suite

2007

22 décembre 2007
Afghanistan. Visite du président Nicolas Sarkozy en Afghanistan.

Nicolas Sarkozy effectue une visite de quelques heures à Kaboul, qui, pour des raisons de sécurité, n'avait pas été annoncée. Il s'entretient avec le président Hamid Karzaï et rencontre des soldats français membres de la Force internationale d'assistance pour la sécurité (I.S.A.F.) stationnée dans le pays. Le président Sarkozy réaffirme ainsi sa volonté de maintenir une présence militaire français […] Lire la suite

13-30 août 2007
Afghanistan. Libération des otages sud-coréens.

Le 13, les talibans relâchent deux des vingt et un missionnaires sud-coréens survivants enlevés en juillet.Le 29, douze autres otages sud-coréens sont libérés, en application d'un accord conclu la veille entre les talibans et le gouvernement de Séoul. Ce dernier s'est notamment engagé à retirer ses soldats d'Afghanistan avant la fin de l'année. Le 30, les sept derniers otages retrouvent la liberté […] Lire la suite

20-30 juillet 2007
Afghanistan. Enlèvement de vingt-trois Sud-Coréens par les talibans.

Le 20, les talibans revendiquent l'enlèvement d'un groupe de vingt-trois missionnaires presbytériens sud-coréens membres d'une organisation humanitaire évangéliste dans la province de Ghazni, au sud de Kaboul, ainsi que de deux ingénieurs allemands et de cinq de leurs collègues afghans dans la province voisine de Wardak. Ils exigent la libération de talibans détenus par les autorités afghanes ains […] Lire la suite

2-28 mai 2007
Afghanistan. Libération du second otage français.

Le 2, le président Hamid Karzaï demande à l'O.T.A.N., à l'Union européenne, à l'O.N.U. et aux États-Unis d'« établir [...] un mécanisme efficace pour éviter les victimes civiles ». À la fin du mois d'avril, au sud d'Herat, des opérations menées contre les talibans par les forces de la coalition ont provoqué la mort d'une cinquantaine de villageois. En 2006, au moins deux cent trente civils ont été […] Lire la suite

4-28 avril 2007
Afghanistan. Enlèvement de deux Français par les talibans.

Le 4, la milice islamiste des talibans revendique l'enlèvement, la veille, dans la province de Nimruz (dans le sud-ouest du pays), de deux Français membres de l'organisation non gouvernementale Terre d'enfance, et de leurs trois accompagnateurs afghans. Le 8, les talibans annoncent avoir décapité le traducteur afghan qui accompagnait le journaliste italien enlevé en mars dans la province de Helman […] Lire la suite

15-27 février 2007
Afghanistan – États-Unis. Annonce de renforts américains.

Le 15, le président américain George W. Bush annonce l'envoi de trois mille deux cents soldats supplémentaires en Afghanistan, où le contingent américain atteindra ainsi vingt-sept mille hommes. Au moment où « les talibans et Al-Qaida s'apprêtent à lancer de nouvelles attaques », il appelle à « passer à l'offensive » et invite les membres de l'O.T.A.N. à envoyer des renforts dans le pays.Le 23, qu […] Lire la suite

2006

29 septembre 2006
Afghanistan. Extension de la mission de l'O.T.A.N. à l'ensemble du territoire.

Le sommet de l'Alliance atlantique, réuni à Portorož (Slovénie), décide d'étendre à l'ensemble de l'Afghanistan la mission de la Force internationale d'assistance à la sécurité (I.S.A.F.). Créée par l'O.N.U. en décembre 2001 et commandée par l'O.T.A.N. depuis août 2003, cette structure remplace ainsi totalement celle de l'opération Liberté immuable, engagée par les États-Unis au lendemain des atte […] Lire la suite

2005

13-18 septembre 2005
Afghanistan. Élections législatives.

Le 13, les États-Unis expriment leur volonté de voir la Force internationale d'assistance à la sécurité, déployée en Afghanistan par les Nations unies sous l'égide de l'O.T.A.N. depuis août 2003, prendre en charge l'ensemble des opérations militaires dans le pays d'ici à la fin de 2006. Washington mène de son côté l'opération militaire Liberté immuable contre les talibans et Al-Qaida. Plusieurs pa […] Lire la suite

9-25 mai 2005
Afghanistan. Accusations de profanation du Coran par des soldats américains.

Le 9, l'hebdomadaire américain Newsweek révèle que des soldats auraient profané le Coran, sur la base américaine de Guantanamo (Cuba), où sont internés les talibans et leurs complices faits prisonniers lors de l'intervention américaine en Afghanistan.Le 10 et le 11, des milliers de personnes participent dans le pays aux plus vastes rassemblements antiaméricains depuis la chute  […] Lire la suite

2004

7-23 décembre 2004
Afghanistan. Prestation de serment du président Hamid Karzaï.

Le 7, le président Hamid Karzaï, élu en octobre, prête serment.Le 23, il nomme un gouvernement dont sont écartés les chefs de guerre, excepté le Tadjik Ismaïl Khan, et que dominent les Pachtounes réformistes issus de la diaspora. Un ministère de la lutte antidrogue est créé. […] Lire la suite

9-31 octobre 2004
Afghanistan. Élection d'Hamid Karzaï à la présidence et enlèvement d'étrangers.

Le 9, le premier scrutin présidentiel organisé dans le pays se déroule dans le calme, à l'issue d'une campagne électorale marquée par des violences. Le président intérimaire Hamid Karzaï est élu dès le premier tour, avec 55,4 p. 100 des suffrages. Parmi les dix-sept autres candidats, le Tadjik Younis Kanouni obtient 16,3 p. 100 des voix, le Hazara Mohamed Mohakik 11,7 p. 100 et l'Ouzbek Abdul Rash […] Lire la suite

13-29 mars 2004
Afghanistan – Pakistan. Opération américaine et pakistanaise contre Al-Qaida.

Le 13, alors que le climat d'insécurité persiste dans la zone pachtoune de l'est et du sud de l'Afghanistan, les troupes américaines présentes sur le terrain engagent une opération contre « les organisations terroristes et leurs infrastructures ».Le 16, l'armée pakistanaise lance, de son côté, une opération dans la zone tribale du sud du Waziristan, frontalière de l'Afghanistan, contre les quelque […] Lire la suite

4 janvier 2004
Afghanistan. Adoption d'une Constitution.

La Loya Girga – le Grand Conseil –, réunie depuis décembre 2003, adopte la Constitution du nouvel État afghan. Le texte crée une « république islamique » dont les lois ne pourront être contraires « aux croyances et dispositions » de l'islam. Il instaure un régime présidentiel fort, toutefois atténué par les pouvoirs accordés au Parlement, qui est composé de deux chambres, dont l'une élue au suffra […] Lire la suite

2003

5-28 décembre 2003
Afghanistan. Ouverture de la Loya Jirga.

Le 5, les forces américaines engagent la plus vaste opération militaire dans le pays depuis la chute du régime des talibans, en novembre 2001. Celle-ci vise à « interdire tout sanctuaire aux forces terroristes et à empêcher leurs activités » dans un pays qui n'est pas encore pacifié. Cette opération Avalanche intervient quelques jours avant la réunion, à Kaboul, de la Loya Jirga, le Grand Conseil  […] Lire la suite

11-13 août 2003
Afghanistan. Une pacification difficile.

Le 11, l'O.T.A.N. prend en Afghanistan le commandement de la Force internationale d'assistance à la sécurité, dirigée successivement par le Royaume-Uni, la Turquie et l'Allemagne depuis sa création en décembre 2001. Il s'agit de la première intervention de l'O.T.A.N. hors du continent européen.Le 13, la mort d'une soixantaine de personnes dans divers affrontements et attentats au cours de la même  […] Lire la suite

7 juin 2003
Afghanistan. Attentat meurtrier contre la force internationale.

À Kaboul, un attentat-suicide perpétré contre un véhicule de la Force internationale d'assistance à la sécurité fait six morts. C'est l'attentat le plus meurtrier à ce jour contre cette force déployée dans la capitale depuis décembre 2001. Lors de son dernier rapport devant le Conseil de sécurité, en mai, le représentant de l'O.N.U. dans le pays, Lakhdar Brahimi, avait mis en garde contre la « dég […] Lire la suite

2002

5 septembre 2002
Afghanistan. Attentat et tentative d'assassinat du président Hamid Karzaï.

L'explosion d'une voiture piégée dans le centre de Kaboul cause la mort de trente personnes. Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier commis dans le pays depuis la chute des talibans, en novembre 2001. Quelques heures plus tard, à Kandahar, ancien fief des talibans, un homme en uniforme, qui est aussitôt tué, tire sur le président Hamid Karzaï sans l'atteindre. Les autorités mettent en cause le r […] Lire la suite

6 juillet 2002
Afghanistan. Assassinat d'un vice-président.

L'un des cinq vice-présidents du gouvernement intérimaire, Haji Qadir, gouverneur pachtoun de la province de Nangahar et puissant « seigneur de la guerre » de Jalalabad, est assassiné à Kaboul. Cet attentat fragilise le pouvoir d'Hamid Karzaï. Les Pachtouns étaient déjà affectés par le bombardement, du fait d'une erreur de l'aviation américaine, de quatre villages de la province d'Uruzgan, qui ava […] Lire la suite

10-19 juin 2002
Afghanistan. Désignation de l'administration transitoire.

Le 10, l'ancien roi Zaher Shah déclare qu'il renonce à toute fonction au sein des institutions transitoires que doit mettre en place le Grand Conseil traditionnel des chefs de tribu, la Loya Jirga, réuni à Kaboul à partir du lendemain. Ce renoncement de Zaher Shah était exigé par les Tadjiks de l'ex-Alliance du Nord qui craignaient de voir l'ancien roi, très populaire, plébiscité par la Loya Jirga […] Lire la suite

1er-13 mars 2002
Afghanistan – États-Unis. Opération terrestre américano-afghane.

Le 1er, l'aviation américaine commence à bombarder le massif de Chah-e-Kot, au sud-est de Gardez, près de la frontière avec le Pakistan, où se seraient retranchés quelques centaines de combattants talibans et étrangers appartenant au réseau Al-Qaida.Le 2, l'opération Anaconda se poursuit par une offensive terrestre des forces américano-afghanes, la plus importante depuis le  […] Lire la suite

14-20 février 2002
Afghanistan. Assassinat d'un ministre.

Le 14, le ministre de l'Aviation civile et du Tourisme, Abdul Rahman, est tué à l'aéroport de Kaboul où une foule de pèlerins exprime son mécontentement en raison de l'absence de vol pour La Mecque.Le 15, le président de l'administration intérimaire, Hamid Karzaï, déclare qu'il s'agit d'un « assassinat planifié », pour des raisons personnelles, par des membres haut placés du Jamiat-i-Islami, forma […] Lire la suite

10-30 janvier 2002
Afghanistan – États-Unis. Polémique sur le traitement des prisonniers talibans par les États-Unis.

Le 10, les talibans et les membres du réseau Al-Qaida capturés par les forces américaines en Afghanistan et qualifiés de « combattants illégaux » commencent à être transférés vers la base américaine de Guantanamo, à Cuba. De nombreuses O.N.G. protesteront contre les conditions de détention des prisonniers de Guantanamo et contre le refus des autorités américaines de leur conférer le statut de pris […] Lire la suite

2001

1er-31 décembre 2001
Afghanistan – États-Unis. Mise en place des nouvelles autorités afghanes et traque d'Oussama ben Laden.

Le 1er, un premier détachement de soldats français arrive à Mazar-i-Sharif, où il doit participer à la sécurisation de l'aéroport. Le contingent français était bloqué en Ouzbékistan depuis novembre. Le même jour, le porte-avions français à propulsion nucléaire Charles-de-Gaulle quitte Toulon pour l'océan Indien où il doit contribuer à la surveillance de l […] Lire la suite

1er-30 novembre 2001
Afghanistan – États-Unis. Poursuite de l'offensive militaire en Afghanistan et victoire de l'Alliance du Nord.

Le 1er, tandis que les bombardements américains se poursuivent en Afghanistan, le secrétaire général de l'O.N.U., Kofi Annan, affirme qu'« il n'y a pas de solution militaire au problème afghan et que tout règlement nécessite une large base ethnique ». Washington confirme, de son côté, la poursuite des frappes durant le ramadan, qui débute le 17.Le 1er  […] Lire la suite

1er-31 octobre 2001
Afghanistan – États-Unis. Intervention militaire en Afghanistan et contamination par la maladie du charbon aux États-Unis.

Le 1er, à Rome, l'opposition afghane constituée de personnalités en exil, de représentants de tribus et d'officiers de l'Alliance du Nord décide, sur l'initiative de l'ancien roi d'Afghanistan Zaher Shah, réfugié dans la capitale italienne, de créer un Conseil suprême d'unité nationale de l'Afghanistan.Le 2, le Premier ministre britannique, Tony Blair, déclare à l'attention  […] Lire la suite

13-30 septembre 2001
Afghanistan. Réactions aux attentats contre les États-Unis.

Le 13, le chef suprême des talibans au pouvoir, le mollah Mohammad Omar, nie la responsabilité d'Oussama ben Laden, le milliardaire d'origine saoudienne qu'il abrite dans son pays, dans les attentats survenus le 11 aux États-Unis. Les jours suivants, de nombreux Afghans tentent de fuir d'éventuelles représailles américaines en se réfugiant au Pakistan.Le 20, un millier d'oulémas réunis à Kaboul pa […] Lire la suite

9-23 septembre 2001
Afghanistan. Assassinat du commandant Massoud.

Le 9, le commandant Ahmad Shah Massoud, chef de l'Alliance du Nord, l'opposition armée au régime taliban, est victime d'un attentat-suicide à la bombe perpétré par deux faux journalistes se prétendant marocains, à Kwaja Bahauddin, dans le nord du pays. Les talibans démentent toute responsabilité dans l'attentat. La mort du « Lion du Panshir » sera confirmée par l'opposition le 15. Elle affaiblit l […] Lire la suite

3-31 août 2001
Afghanistan. Arrestation de membres d'une O.N.G. accusés de prosélytisme chrétien.

Les 3 et 5, les talibans au pouvoir à Kaboul arrêtent huit étrangers membres de la branche allemande de l'organisation humanitaire non gouvernementale Shelter Now International – quatre Allemands, deux Américains et deux Australiens – ainsi que seize membres afghans de cette O.N.G. Ils sont accusés de prosélytisme chrétien. Un décret de janvier prévoit la peine de mort pour tout musulman qui se co […] Lire la suite

4-5 avril 2001
Afghanistan – Union européenne. Visite en Europe de Ahmad Shah Massoud.

Le 4, Ahmad Shah Massoud, chef de l'opposition armée au régime des talibans, rencontre, à Paris, le ministre français des Affaires étrangères, Hubert Védrine, ainsi que les présidents des deux assemblées. Celui qui demeure ministre de la Défense et vice-président du régime de Burhannudin Rabbani, le seul reconnu par l'O.N.U., effectue son premier voyage en Europe, à l'invitation de la présidente d […] Lire la suite

2-26 mars 2001
Afghanistan. Destruction des effigies bouddhistes.

Le 2, les talibans au pouvoir à Kaboul annoncent avoir entamé leur opération de destruction des statues géantes de Bouddha, vieilles de quinze siècles, à Bamiyan, qui témoignent, comme d'autres effigies également menacées à travers le pays, du passé préislamiste de celui-ci. La communauté internationale condamne ces destructions. Le 26 février, le chef suprême des talibans, le mollah Mohammad Omar […] Lire la suite

2000

6 septembre 2000
Afghanistan. Victoire stratégique pour les talibans.

Au terme d'une offensive de plus d'un mois, les talibans, au pouvoir à Kaboul, remportent une victoire stratégique sur les troupes du commandant Ahmed Shah Massoud, en conquérant la ville de Taloqan, dans le nord-est du pays, au prix de centaines de morts de part et d'autre. La capitale de la province de Takhar était le quartier général du dernier chef de guerre opposé au régime des talibans, en d […] Lire la suite

6-10 février 2000
Afghanistan. Détournement d'avion.

Le 6, un commando détourne un avion de la compagnie afghane Ariana assurant la liaison entre Kaboul et Mazar-i-Sharif, avec 178 passagers à son bord.Le 7, après plusieurs étapes et la libération de quelques otages, l'avion se pose sur un aéroport de Londres.Le 10, les pirates libèrent tous les otages et se rendent. Soixante-quatorze des cent soixante-cinq personnes présentes dans l'avion demandent […] Lire la suite

1998

3-20 septembre 1998
Afghanistan – Iran. Tension entre l'Afghanistan et l'Iran et poursuite des combats.

Le 3, alors que l'Iran masse des troupes à la frontière dans le cadre de manœuvres militaires, les talibans admettent que les dix diplomates iraniens disparus lors de la prise de Mazar-i-Sharif, en août, peuvent avoir été tués, mais ils nient toute responsabilité dans cette affaire. Le régime chiite iranien soutient l'opposition aux talibans sunnites.Le 5, Téhéran annonce avoir informé le Conseil  […] Lire la suite

2-14 août 1998
Afghanistan. Conquête de Mazar-i-Sharif par les talibans.

Le 2, un mois après la conquête de la province du Fariab, dans le nord du pays, et de sa capitale, Maimana, les talibans s'emparent, plus au nord, de Shibirghan, capitale de la province du Jozjan et siège de l'armée du général ouzbek Rashid Dostom. Ce dernier est l'un des principaux opposants aux « étudiants en religion » qui ont conquis Kaboul en septembre 1996 et qui contrôlent les deux tiers du […] Lire la suite

14-21 juillet 1998
Afghanistan. Expulsion des O.N.G.

Le 14, le régime des talibans ordonne aux organisations non gouvernementales (O.N.G.) présentes sur le territoire de transférer, avant le 19, leurs locaux dans le campus abandonné – et sans commodités – de l'école polytechnique, à Kaboul, ou de quitter le pays. Les O.N.G. assurent l'aide humanitaire indispensable à une grande partie de la population de la capitale.Le 20, les milices islamiques fer […] Lire la suite

1997

20-28 mai 1997
Afghanistan. Revers militaire pour les talibans.

Le 20, les talibans qui sont au pouvoir à Kaboul depuis septembre 1996 et contrôlent plus des deux tiers du territoire, lancent une offensive contre les forces coalisées de l'Alliance du Nord.Le 24, les « étudiants en théologie » s'emparent de Mazar-i-Charif, bastion du général ouzbek Rashid Dostom, avec le concours de l'ancien bras droit de celui-ci, Abdul Malik, et des forces du parti chiite pro […] Lire la suite

1996

11-27 septembre 1996
Afghanistan. Conquête de Kaboul par les talibans.

Le 11, les talibans – « étudiants en religion » – s'emparent de Jalalabad, ville proche de la frontière pakistanaise, qui tombe sans résistance. Depuis l'automne de 1994, les combattants sunnites ultra-orthodoxes, qui appartiennent à l'ethnie pashtoune, ont conquis le sud et l'ouest du pays, se rendant maîtres, notamment, des villes de Kandahar et de Herat.Le 25, au terme d'une offensive éclair et […] Lire la suite

13-24 mai 1996
Afghanistan. Accord de paix entre le camp présidentiel et le Hezb-i-Islami.

Le 13, le chef militaire du camp présidentiel, le Tadjik Ahmed Shah Massoud, et le chef pashtoun du Hezb-i-Islami, Gulbuddin Hekmatyar, jusqu'alors adversaires, concluent une alliance contre le mouvement fondamentaliste des talibans. Ces derniers ont pris le contrôle, depuis l'automne de 1994, de la moitié sud du pays, et menacent la capitale. L'accord prévoit notamment de confier au Hezb le poste […] Lire la suite

1995

5-20 septembre 1995
Afghanistan. Nouvelle offensive des talibans.

Le 5, les talibans s'emparent de Hérat, principale ville de l'ouest du pays, qui était jusqu'alors gouvernée par Ismaïl Khan, un allié du président Burhanuddin Rabbani. Ils bénéficient pour cela de l'appui aérien des forces ouzbèkes de Rashid Dostom. Les « étudiants en religion », qui contrôlent le sud du pays depuis la fin de 1994, avaient échoué, en mars, dans leur tentative de conquête de la ca […] Lire la suite

6-19 mars 1995
Afghanistan. Desserrement de l'étau autour de Kaboul.

Le 6, les forces gouvernementales dirigées par le commandant Ahmed Shah Massoud lancent une attaque contre les dernières positions qu'elles ne contrôlent pas dans Kaboul, la capitale, et qui sont aux mains des forces du parti chiite pro-iranien Wahdat dirigé par Ali Mazari.Le 8, alors que les négociations se poursuivent entre le régime du président Burhanuddin Rabbani et les talibans — qui occupen […] Lire la suite

14-24 février 1995
Afghanistan. Avancée des talibans.

Le 14, Charasyab, le quartier général de la faction intégriste du Hezb-i-Islami de Gulbuddin Hekmatyar, situé à 25 kilomètres au sud de Kaboul, tombe aux mains des talibans, les « étudiants en religion ». Ceux-ci se trouvent à présent face aux combattants tadjiks du Jamiat-i-Islami du président Burhanuddin Rabbani et de son allié Ahmed Shah Massoud qui contrôlent la capitale. Surgis à l'automne de […] Lire la suite

1994

1er janvier 1994
Afghanistan. Reprise des combats à Kaboul.

Après six mois d'une trêve émaillée d'incidents, les fondamentalistes du Hezb-i-Islami, formation du Premier ministre pashtoun Gulbuddin Hekmatyar, engagent une nouvelle offensive contre la capitale défendue par les troupes du général tadjik Ahmed Shah Massoud, allié au président Burhanuddin Rabbani, tadjik également. Opérant un renversement d'alliances, la milice ouzbèke du général Rashid Dostom, […] Lire la suite

1993

6-23 mai 1993
Afghanistan. Quatrième « bataille de Kaboul » et démission du général Massoud du ministère de la Défense.

Le 6 s'engage la quatrième « bataille de Kaboul » entre les troupes gouvernementales et les forces fondamentalistes du Hezb-i-Islami. La reprise des combats ruine l'accord de paix du 7 mars conclu à l'issue de la troisième « bataille », qui prévoyait la constitution d'un gouvernement par Gulbuddin Hekmatyar, chef du Hezb. L'échec des négociations sur le remplaçant de Ahmed Shah Massoud, ministre d […] Lire la suite

7-12 mars 1993
Afghanistan. Signature d'un accord de paix entre les factions rivales.

Le 7, les pourparlers entamés le 2, à Islamabad, à l'invitation du Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif aboutissent à la signature d'un accord de paix entre les principales factions moudjahidines afghanes rivales. Destiné à mettre fin à la guerre civile qui sévit depuis la chute du régime procommuniste en avril 1992, cet accord prévoit un cessez-le-feu immédiat, ainsi que la prorogation du ma […] Lire la suite

2-19 janvier 1993
Afghanistan. Troisième « bataille de Kaboul ».

Le 2, le Tadjik Burhanuddin Rabbani, membre du Jamiat-i-Islami et chef de l'État par intérim depuis juin 1992, devient président en titre. La Choura – Grande Assemblée afghane – l'avait élu le 30 décembre 1992 pour un mandat de dix-huit mois, par neuf cent seize voix contre trois cent soixante abstentions ; les autres candidatures avaient été rejetées. L'élection de Burhanuddin Rabbani est contest […] Lire la suite

1992

10-29 août 1992
Afghanistan. Nouvel échec du Hezb-i-Islami dans sa tentative de conquérir Kaboul.

Le 10, les bombardements de l'artillerie du Hezb-i-Islami sur Kaboul et son aéroport, qui se sont intensifiés au début du mois, atteignent une violence meurtrière jamais enregistrée depuis le début de la guerre en 1978. Le parti fondamentaliste de Gulbuddin Hekmatyar, qui tente une seconde fois de conquérir la capitale après son échec d'avril, réclame officiellement le départ de Kaboul de la milic […] Lire la suite

28 juin 1992
Afghanistan. Remplacement du chef de l'État par intérim.

Le président intérimaire Sibgatullah Modjaddedi accepte finalement de quitter ses fonctions à la date prévue par les accords de Peshawar du 24 avril. À la tête d'un Conseil dirigeant de dix membres, le Tadjik Burhanuddin Rabbani, chef du parti Jamiat-i-Islami auquel appartient le commandant Ahmed Shah Massoud, devient président pour quatre mois. Les factions persanophones du Nord – et les pays qui […] Lire la suite

4-27 mai 1992
Afghanistan. Accord de paix entre Gulbuddin Hekmatyar et Ahmed Shah Massoud.

Le 4, les forces pashtounes du parti fondamentaliste Hezb-i-Islami de Gulbuddin Hekmatyar bombardent la capitale. Elles exigeaient en vain que le Conseil intérimaire, qui dirige le pays depuis la chute du président Mohammed Najibullah le 28 avril, renvoie vers le nord la milice du commandant ouzbek Rashid Dostom, naguère au service de Kaboul et aujourd'hui alliée au commandant tadjik Ahmed Shah Ma […] Lire la suite

10-29 avril 1992
Afghanistan. Prise de Kaboul par la résistance.

Le 10, Boutros Boutros-Ghali, secrétaire général de l'O.N.U., annonce la conclusion d'un accord de principe en vue de la mise en place d'une administration de transition à Kaboul. Celle-ci serait chargée de faire fonctionner le pays après le départ de Mohammed Najibullah qui, mis en place par les Soviétiques en mai 1986, constitue le principal obstacle à tout règlement de paix depuis le retrait de […] Lire la suite

18 mars 1992
Afghanistan. Chute de la « capitale du Nord ».

Les moudjahidin du parti fondamentaliste modéré Jamiat-i-Islami, qui contrôlent le nord-est de l'Afghanistan, investissent Mazar-i-Sharif, principale ville du Nord et deuxième ville du pays.Le 18, également, le président Najibullah se déclare prêt à céder le pouvoir si un gouvernement neutre interafghan est formé sous l'égide de l'O.N.U. […] Lire la suite

1991

10-15 novembre 1991
Afghanistan – U.R.S.S. Premiers entretiens entre Moscou et la résistance afghane.

Pour la première fois depuis l'intervention de l'Armée rouge en 1979, une délégation de moudjahidins afghans opposés au régime pro-soviétique de Kaboul engage des discussions avec les autorités soviétiques et russes à Moscou. Mais cette délégation ne représente que quatre des sept factions de la résistance « extérieure » réfugiées à Peshawar, au Pakistan : les mouvements les plus intransigeants ne […] Lire la suite

30 juillet 1991
Afghanistan. La plan de paix de l'O.N.U accepté par la résistance.

À l'issue de quarante-huit heures de consultations entre les mouvements de résistance afghane, le Pakistan et l'Iran à Islamabad (Pakistan), les moudjahidins se résignent à accepter le plan de paix de l'O.N.U. Ce plan préconise l'ouverture d'un dialogue entre tous les mouvements de résistance, l'arrêt des livraisons d'armes aux belligérants par Moscou et Washington, ainsi que l'organisation d'élec […] Lire la suite

20 avril 1991
Afghanistan. Contre-offensive gouvernementale sur Asadabad.

Les forces gouvernementales afghanes lancent plusieurs missiles Scud en direction d'Asadabad, ville aux mains de la résistance depuis l'été de 1988, située à une trentaine de kilomètres de la frontière pakistanaise, dans la vallée de la Kunar. Les missiles tombent sur le bazar, très fréquenté en fin d'après-midi, et sur un dépôt de munitions qui, en explosant, provoque des dégâts considérables et  […] Lire la suite

14-31 mars 1991
Afghanistan. Prise de la ville de Khost par la résistance.

Le 14, la guérilla islamique lance une offensive contre la ville de Khost, proche de la frontière pakistanaise.Le 31, la ville tombe aux mains de la résistance après de violents combats. Le lendemain, le président Najibullah reconnaît avoir perdu tout contact avec Khost et décrète une journée de deuil national, tandis que les moudjahidins célèbrent leur première grande victoire militaire : en effe […] Lire la suite

1990

6-8 mars 1990
Afghanistan. Échec d'un coup d'État.

Le 6, à Kaboul, des combats meurtriers opposent des militaires favorables au ministre de la Défense, le général Shanawaz Tanaï, aux troupes loyales du président Mohamed Najibullah. Cette tentative de coup d'État traduit la persistance de tensions entre les factions Khalq (Peuple) et Parcham (Drapeau) au sein du régime communiste au pouvoir depuis 1978.Le 8, Mohamed Najibullah annonce le retour de  […] Lire la suite

1989

7-16 mars 1989
Afghanistan. Offensive de la résistance contre Jalalabad.

Le 7, la résistance lance une offensive contre Jalalabad, troisième ville du pays, située entre Kaboul et la frontière pakistanaise. Fortes de plus de dix mille moudjahidin, ses troupes poursuivent leur pilonnage de l'aéroport et du centre de la ville pendant tout le mois, engageant ainsi leur plus longue bataille depuis le début de la guerre.Le 16, l'ambassadeur de Moscou à Kaboul annonce la repr […] Lire la suite

10-23 février 1989
Afghanistan. Retrait soviétique et réorganisation au sein du régime afghan et de la résistance.

Le 10 parvient à Kaboul le premier et unique avion du pont aérien organisé par l'O.N.U. à destination de la capitale assiégée. Celui-ci est interrompu en raison à la fois des risques encourus et du refus de certains pays occidentaux de contribuer à la survie artificielle du régime afghan.Le 15, les troupes soviétiques achèvent leur retrait à la date prévue par les accords de Genève du 14 avril 198 […] Lire la suite

6-26 janvier 1989
Afghanistan. Rupture des pourparlers entre Soviétiques et résistants, et blocus de Kaboul.

Les 6 et 7, des pourparlers reprennent à Islamabad (Pakistan) entre la résistance afghane et Iouli Vorontsov, le négociateur soviétique. Mais les moudjahidin décident, le 9, de rompre toute négociation, Iouli Vorontsov ayant affirmé le 7 que l'U.R.S.S. continuerait à soutenir le régime en place à Kaboul en l'absence d'un consensus sur la composition d'un futur gouvernement.Le 23, les forces soviét […] Lire la suite

1988

3-24 décembre 1988
U.R.S.S. – Afghanistan. Propositions soviétiques pour hâter le règlement de la question afghane

Les 3 et 4 ont lieu à Taëf (Arabie Saoudite), après une rencontre préliminaire le 27 novembre à Islamabad (Pakistan), les premiers pourparlers entre Soviétiques et représentants de la résistance afghane. Ils sont conduits par Youli Vorontsov, premier vice-ministre soviétique des Affaires étrangères et ambassadeur à Kaboul, et Burhanuddin Rabbani.Le 7, devant l'Assemblée générale des Nations unies  […] Lire la suite

4 novembre 1988
U.R.S.S. – Afghanistan. Suspension du retrait des troupes soviétiques d'Afghanistan

L'U.R.S.S. annonce la suspension de son retrait militaire d'Afghanistan et l'envoi d'une « relève » de troupes ainsi que de nouvelles armes à Kaboul, tout en affirmant sa volonté de respecter les engagements de Genève que l'opposition afghane, selon elle, ne cesse de violer. Au lendemain de l'adoption par l'Assemblée générale de l'O.N.U. d'une résolution de compromis invitant le secrétaire général […] Lire la suite

2-15 août 1988
U.R.S.S. – Afghanistan. Respect par Moscou du calendrier de retrait du corps expéditionnaire soviétique d'Afghanistan

Le 2, les forces soviétiques et afghanes lancent une série de contre-attaques pour tenter de dégager Kaboul, qui a reçu plus de trois cents roquettes tirées par la résistance en deux semaines. Les combats s'intensifient dans tout le pays, en particulier dans les zones abandonnées par les troupes soviétiques, mais l'armée afghane résiste mieux que prévu.Du 4 au 6, Edouard Chevardnadze, ministre sov […] Lire la suite

28 mai 1988
Afghanistan – France. Libération d'Alain Guillo par Kaboul

Le journaliste français Alain Guillo, qui a été condamné en janvier à dix ans de prison pour « espionnage », est libéré. Une demande de grâce du président de la République française avait été remise par le secrétaire général du Quai d'Orsay, Gilbert Perol, au président Najibullah. Aussitôt libéré, Alain Guillo, qui précise qu'il a été arrêté le 28 août 1987 et non le 12 septembre comme on le croya […] Lire la suite

15-25 mai 1988
U.R.S.S. – Afghanistan. Début du retrait des troupes soviétiques d'Afghanistan

Le 15 débute le retrait des troupes soviétiques d'Afghanistan, conformément aux accords signés à Genève le 14 avril, tandis que la résistance conforte ses positions sur la frontière pakistanaise et engage des opérations contre les postes abandonnés par l'Armée rouge.Le 25, Moscou fournit pour la première fois le bilan de ses pertes en Afghanistan : 13 310 tués et près de 35 500 blessés. Les effect […] Lire la suite

7-14 avril 1988
U.R.S.S. – Afghanistan. Signature à Genève de l'accord sur le retrait des troupes soviétiques

Le 7, l'U.R.S.S. et l'Afghanistan adoptent à Tachkent une déclaration commune à l'issue d'une rencontre entre Mikhaïl Gorbatchev et le président afghan Najibullah, avec qui Edouard Chevardnadze s'entretenait à Kaboul depuis le 3.Le 8, le médiateur de l'O.N.U., Diego Cordovez, annonce à Genève qu'il n'y a plus d'obstacle à la signature par l'Afghanistan et le Pakistan d'un accord prévoyant le retra […] Lire la suite

2-17 mars 1988
Afghanistan. Débat autour de l'aide américaine et soviétique à Kaboul au centre des discussions de Genève

Le 2 reprennent à Genève les négociations indirectes entre le Pakistan et l'Afghanistan sous l'égide de l'O.N.U.Le 3, Kaboul concède à Islamabad que le retrait soviétique pourrait ne s'étendre que sur neuf mois au lieu de dix comme l'avait proposé Mikhaïl Gorbatchev le 8 février, 50 p. 100 des effectifs étant retirés dans les trois premiers mois. Le Pakistan réclame cependant toujours la formation […] Lire la suite

8 février 1988
U.R.S.S. – Afghanistan. Annonce du retrait prochain des troupes soviétiques

Le 8, Mikhaïl Gorbatchev annonce dans un discours télévisé que le contingent soviétique (évalué à 115 000 hommes) stationné en Afghanistan se retirera en dix mois à compter du 15 mai si les pourparlers de Genève qui vont reprendre au début de mars entre Kaboul et Islamabad aboutissent à un accord avant le 15 mars. Le retrait soviétique n'est plus soumis à l'arrêt préalable de l'aide américaine à l […] Lire la suite

4-8 janvier 1988
Afghanistan – France. Condamnation du journaliste français Alain Guillo

Le 4, le journaliste français Alain Guillo, arrêté le 12 septembre 1987 en Afghanistan et accusé d'« activités subversives » et d'« espionnage », est condamné à dix ans de prison par un tribunal spécial révolutionnaire afghan. Il est le quatrième Français à être condamné par les tribunaux de Kaboul depuis le début du conflit après le journaliste Jacques Abouchar, le docteur Philippe Augoyard et le […] Lire la suite

1987

29 décembre 1987
Afghanistan. Fin du blocus de la ville de Khost

Après trois semaines de violents combats, une colonne blindée de ravitaillement soviéto-afghane parvient à Khost, à 120 kilomètres au sud-est de Kaboul, brisant ainsi le blocus instauré depuis 1979 autour de la ville par la résistance afghane, qui contrôle la plus grande partie de cette province montagneuse de Paktia, proche du Pakistan. Les combats continuent cependant autour de la route stratégi […] Lire la suite

29-30 novembre 1987
Afghanistan. Élection de Mohammad Najibullah à la présidence de la République

Les 29 et 30 se réunit à Kaboul la Loya Jirgah, assemblée traditionnelle de 1 860 délégués. Elle approuve, le 29, une nouvelle Constitution et élit, le 30, Najibullah à la présidence de la République, fonction créée par la Constitution. Ce dernier rappelle ses offres de négociation, déjà repoussées par la guérilla, et propose un nouveau calendrier de retrait des troupes soviéti […] Lire la suite

16 juillet 1987
Afghanistan. Aveu de Moscou sur les pertes soviétiques en Afghanistan

Un porte-parole du ministère soviétique des Affaires étrangères reconnaît que les forces soviéto-afghanes ont subi des « pertes accrues » durant le dernier semestre et admet que la résistance a acquis une « supériorité provisoire » grâce aux livraisons de missiles solair par les États-Unis et la Grande-Bretagne. Cet aveu sans précédent constitue un véritable constat d'échec de l'intervention sovié […] Lire la suite

1er-20 janvier 1987
Afghanistan. Rejet par la résistance des ouvertures de Moscou et de Kaboul

Le 1er, Mohammed Najibullah propose devant le comité central de son parti réuni en plénum extraordinaire un cessez-le-feu unilatéral dans le cadre d'un programme de « réconciliation nationale ». Ce programme est précisé le 3 par le Conseil révolutionnaire afghan réuni à Kaboul.Du 5 au 7, les responsables de la diplomatie soviétique, Édouard Chevardnadze, ministre des Affaire […] Lire la suite

1986

15 octobre 1986
U.R.S.S. – Afghanistan. Rapatriement de six régiments soviétiques d'Afghanistan

À partir du 15 et en plusieurs étapes jusqu'à la fin du mois, six régiments soviétiques quittent leur cantonnement en Afghanistan pour regagner leur pays, conformément aux promesses faites par Mikhaïl Gorbatchev le 28 juillet à Vladivostok. Ces six régiments représentent environ huit mille hommes sur les cent vingt mille qui, selon les estimations occidentales, sont stationnés en Afghanistan. Pour […] Lire la suite

4-15 mai 1986
Afghanistan. Remaniements à la tête du pays

Le 4, la démission « pour raisons de santé » de Babrak Karmal, secrétaire général du Parti communiste afghan, est annoncée à Kaboul. Mohamed Najibullah, chef de la police politique, le remplace et l'on voit là le résultat d'un renforcement de l'influence soviétique sur le régime de Kaboul. Babrak Karmal conserve ses fonctions de chef de l'État et de membre du bureau politique du parti ; mais il en […] Lire la suite

22 avril 1986
Afghanistan. Violents combats à la frontière du Pakistan

L'agence Tass annonce que la ville de Zhawar, base principale de la résistance afghane dans la province de Paktia, est tombée sous le contrôle des forces soviéto-afghanes. Depuis le début du mois, trois mille soldats soviétiques et cinq mille militaires afghans, appuyés par des chars et de fréquents bombardements aériens, avaient lancé une importante offensive contre les bastions de la résistance  […] Lire la suite

1984

11-27 octobre 1984
France – Afghanistan. Libération par Kaboul du journaliste français Jacques Abouchar

Le 11, au cours d'une conférence de presse organisée dans la capitale afghane et retransmise le 13 par Radio-Kaboul, Jacques Abouchar reconnaît être entré clandestinement en Afghanistan pour réaliser un film sur l'opposition armée au régime prosoviétique, mais se défend de toute activité d'espionnage. Il affirme être traité « avec humanité ». Outre le franchissement illégal de la frontière, les ag […] Lire la suite

17-26 septembre 1984
Afghanistan – France. Capture d'un journaliste français en Afghanistan

Le 17, une équipe de télévision d'Antenne 2 tombe dans une embuscade dressée par les forces soviéto-afghanes à proximité de la frontière pakistanaise. Jacques Abouchar, grand reporter à Antenne 2, est fait prisonnier.Le 26, Laurent Fabius, interrogé sur Antenne 2, assure que la France multiplie les démarches diplomatiques en faveur de Jacques Abouchar, en particulier auprès des autorités soviétiqu […] Lire la suite

13-31 août 1984
Afghanistan. Implication croissante du Pakistan dans le conflit afghan

Du 13 au 24, le Pakistan accuse l'Afghanistan d'être responsable de six bombardements en territoire pakistanais qui auraient causé la mort de cinquante-quatre personnes au total. Ces actions auraient pour but d'atteindre les sources d'approvisionnement de la résistance. Cependant, le président Zia UI Haq déclare, le 19, qu'Islamabad maintiendra son aide aux réfugiés massés le long de la frontière  […] Lire la suite

20-21 avril 1984
Afghanistan – U.R.S.S. Importante offensive de l'armée soviétique dans la vallée du Panshir

Le 20, une violente offensive est déclenchée dans la vallée du Panshir, au nord-est de Kaboul, par des bombardements soviétiques massifs au moyen d'artillerie lourde et de bombardiers lourds TU-16. Des centaines de blindés ainsi que douze mille soldats soviétiques et huit mille afghans pénètrent, dès le 21, dans la vallée où sont retranchés quelques milliers de Moudjahidins, commandés par Ahmad Sh […] Lire la suite

1983

3-12 juin 1983
Afghanistan – France. Libération du docteur Augoyard

Le 3, le docteur Philippe Augoyard, médecin français volontaire de l'Aide médicale internationale, arrêté en janvier par les troupes soviétiques et condamné le 13 mars par un tribunal de Kaboul à huit ans de prison, est gracié.Le 9, le docteur Augoyard est remis à l'ambassade de France à Kaboul. Il regagne Paris le 11 et donne une conférence de presse le 12 : il confirme que, lors de son procès, i […] Lire la suite

13 mars 1983
Afghanistan – France. Condamnation d'un médecin français à huit ans de prison

Le docteur Philippe Augoyard est condamné par un tribunal de Kaboul, après une parodie de procès, à huit ans de prison. Membre de l'organisation humanitaire Aide médicale internationale, il a été capturé le 16 janvier dans la région du Logar, au sud de Kaboul, par des troupes soviétiques et a été présenté ensuite comme un « mercenaire travaillant avec les bandits contre-révolutionnaires ». Au cour […] Lire la suite

1981

24 août 1981
Afghanistan. Proposition par Kaboul d'un nouveau plan de règlement de la crise afghane

Le 24, le régime prosoviétique afghan propose d'entamer des négociations avec l'Iran et le Pakistan, ensemble ou séparément, sur une normalisation des relations qui pourrait conduire au retrait des troupes soviétiques de son territoire. Pour la première fois, Kaboul accepte que le secrétaire général des Nations unies ou son représentant spécial, Javier Pérez de Cuellar, participe aux conversations […] Lire la suite

6 juillet 1981
Afghanistan. Rejet de la proposition européenne de conférence internationale

Le 6, lord Carrington, secrétaire au Foreign Office, se rend à Moscou pour y exposer, en tant que président du Conseil des ministres de la C.E.E., la proposition européenne de conférence internationale sur l'Afghanistan formulée le 30 juin au cours du Conseil européen de Luxembourg. Cette visite a été préparée, la veille, par une réunion, à Londres, des ministres britannique, français et ouest-all […] Lire la suite

9-18 mars 1981
États-Unis – Afghanistan. Évocation par les États-Unis d'une livraison d'armes aux résistants afghans

Le 9, le président des États-Unis déclare au cours d'une interview télévisée qu'une aide militaire à la résistance afghane « doit être envisagée ». Alors que quatre-vingt-cinq mille soldats soviétiques se trouvent toujours en Afghanistan, Washington semble estimer que seule pourrait gêner les Soviétiques une aide militaire massive aux insurgés afghans qui n'ont reçu régulièrement des armes, jusqu' […] Lire la suite

— Universalis