14 octobre 2001Argentine. Défaite de l'Alliance au pouvoir aux élections législatives

 

L'Alliance (centre gauche) au pouvoir, qui réunit le Parti radical et le Front pour un pays solidaire (Frepaso), subit un grave revers lors des élections législatives. Le Parti justicialiste (péroniste) conserve sa majorité absolue au Sénat – avec 41 élus sur 72 contre 25 pour l'Alliance – et reconquiert une majorité relative à l'Assemblée fédérale. Il y obtient 66 sièges sur les 127 renouvelables (116 sur 257 au total), contre 35 pour l'Alliance (88 députés au total). Créée peu de temps avant le scrutin par une élue dissidente de l'Alliance, Elisa Carrio, l'Alternative pour une République d'égaux, qui défend principalement la lutte contre la corruption, s'affirme comme la troisième force politique du pays, avec 8 élus à l'Assemblée (31 au total). Le taux de participation, qui ne s'élève qu'à 75,2 p. 100 alors que le vote est obligatoire, traduit la lassitude des électeurs et leur rejet de la classe politique. Les divisions au sein du gouvernement, et l'échec des mesures prises par celui-ci pour tenter de juguler une crise économique et sociale sans précédent, expliquent la défaite de la coalition au pouvoir.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14 octobre 2001 - Argentine. Défaite de l'Alliance au pouvoir aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-octobre-2001-defaite-de-l-alliance-au-pouvoir-aux-elections-legislatives/