11-31 juillet 2001Argentine. Crise financière

 

Le 11, après trois mois de crise financière aiguë, le gouvernement annonce un plan de réduction massive des dépenses publiques destiné à atteindre un « déficit zéro » d'ici à la fin de l'année. Il s'agit du septième plan d'ajustement adopté par le gouvernement depuis l'arrivée au pouvoir du président Fernando de la Rua, en décembre 1999. Ce plan, qui prévoit 1,5 milliard de dollars d'économies budgétaires pour 2001, est jugé insuffisant par les milieux économiques. L'Argentine a financé par l'emprunt sa croissance des années 1990 et le poids de la dette atteint, pour sa seule part publique, 128 milliards de dollars, soit la moitié du produit intérieur brut du pays, qui connaît une récession depuis trois ans.

Le 12, la Bourse de Buenos Aires perd 8,16 p. 100, entraînant dans sa chute l'ensemble des places latino-américaines.

Le 31, des dizaines de milliers de personnes participent à travers le pays à un vaste mouvement de protestation suscité par les menaces que font peser les mesures d'austérité sur la situation des plus démunis.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11-31 juillet 2001 - Argentine. Crise financière », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-31-juillet-2001-crise-financiere/