15-23 janvier 1998Argentine. Déclarations d'un ancien officier sur la répression durant la dictature

 

Le 15, dans un entretien publié dans la presse, l'ancien capitaine de frégate Alfredo Astiz confirme, sans remords et sur un ton menaçant, l'ampleur de la répression menée – notamment par lui – sous le régime militaire, de 1976 à 1983. Amnistié dans son pays en application de la loi de juin 1987 qui exempte de poursuites judiciaires la plupart des officiers accusés d'atteintes aux droits de l'homme durant la dictature, il a été condamné par contumace, en France, à la prison à perpétuité pour l'assassinat de deux religieuses françaises en décembre 1977. Il est aussitôt placé aux arrêts.

Le 23, le président Carlos Menem, qui a demandé à la justice de poursuivre le capitaine Astiz pour ses propos, destitue celui-ci de son titre et des avantages financiers qui s'y rattachent.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  15-23 janvier 1998 - Argentine. Déclarations d'un ancien officier sur la répression durant la dictature », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/15-23-janvier-1998-declarations-d-un-ancien-officier-sur-la-repression-durant-la-dictature/