Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

14 novembre 1993

Argentine. Entente entre le pouvoir et l'opposition sur la réforme constitutionnelle

Le président Carlos Menem et le chef de l'opposition radicale, son prédécesseur Raúl Alfonsin, concluent un « pacte démocratique » qui autorise la réélection du chef de l'État pour un second et dernier mandat réduit à quatre ans, et qui accroît les pouvoirs du Parlement au détriment de ceux du président. Les deux hommes conviennent que cette réforme constitutionnelle ne fera pas l'objet d'un référendum en novembre, comme cela était prévu, mais sera adoptée par le Parlement. L'annulation du scrutin référendaire permet d'apaiser le débat politique.

— Universalis

Événements précédents