YE JIANYING [YE KIEN-YING] (1898-1986)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est à Meixian, un district hakka du Guangdong, que naît Ye Jianying, dans une famille de commerçants ; après une instruction scolaire classique, il s'expatrie en Malaisie où il se prépare à une carrière dans les affaires. En décembre 1915, des généraux du Yunnan dirigent une révolte contre le despotisme de Yuan Shikai et contre ses velléités de restauration monarchique. De nombreux Chinois d'outre-mer soutiennent cette rébellion par leurs contributions financières ; pour élargir ce soutien, Tang Jiyao, le gouverneur rebelle du Yunnan, offre d'accepter à l'académie militaire provinciale de Kunming une sélection de jeunes Chinois d'outre-mer. Ye Jianying abandonne alors les affaires pour devenir l'un des premiers cadets de l'académie militaire dont il sort diplômé en 1920.

Il sert dans l'armée du Guangdong et offre sa fidélité à Sun Yat-sen, alors aux prises avec les « seigneurs de la guerre ». Lorsque l'académie militaire de Whampoa est créée en 1924, Ye Jianying y est nommé instructeur avec un rang égal à celui de Zhou Enlai, puis il fait partie de l'« expédition du Nord » contre les cliques militaristes. À Whampoa, Ye Jianying semble avoir noué des contacts avec les instructeurs communistes, mais on ignore la date de son entrée au Parti communiste chinois (P.C.C.). Quoi qu'il en soit, durant la Commune de Canton en décembre 1927, son régiment est un des fers de lance du parti révolutionnaire.

La répression nationaliste l'oblige à fuir à Hong Kong ; de là, il rejoint à Shanghai l'appareil central du P.C.C. Il est ensuite envoyé à Moscou pour y recevoir une formation stratégique et idéologique ; il y rencontre Liu Bocheng. Enfin, après un séjour en Allemagne en 1931, il rejoint Mao Zedong dans le Jiangxi.

Il y joue un rôle d'organisateur des forces de l'Armée rouge alors placées sous le commandement de Zhu De. À Ruijin, il prend, alternativement avec Liu Bocheng, la responsa [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel HOANG, « YE JIANYING [YE KIEN-YING] (1898-1986) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ye-jianying-ye-kien-ying/