Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ALLEN WOODY (1935- )

Bibliographie

W. Allen, Pour en finir une bonne fois pour toutes avec la culture, Seuil, Paris, 1985 ; Dieu, Shakespeare et moi, ibid., 1985 ; Destins tordus, ibid., 1988 ; Soit dit en passant, Stock, Paris, 2020

J. Baxter, Woody Allen, Flammarion, Paris, 2000

R. Benayoun, Woody Allen, au-delà du langage, Herscher, Lausanne, 1985

S. Bjorkman, Woody et moi : entretiens avec StigBjorkman, Cahiers du cinéma, Paris, 1993

G. Cèbe, Woody Allen, Henry Veyrier, 1981

J.-M. Frodon, Conversation avec Woody Allen, Plon, Paris, 2000

J.-P. Guérand, Woody Allen, Rivages-Cinéma, Paris, 1989

E. Lax, Woody Allen : biographie, Julliard, Paris, 1992

R. Quilliot, Philosophie de Woody Allen, Ellipses, Paris, 2004

Y. Rolandeau, Le Cinéma de Woody Allen, Aléas, Lyon, 2006.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : critique et historien de cinéma, chargé de cours à l'université de Paris-VIII, directeur de collection aux Cahiers du cinéma

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Guerre et amour, W. Allen

Guerre et amour, W. Allen

<em>Annie Hall</em>, W. Allen

Annie Hall, W. Allen

Autres références

  • MANHATTAN, film de Woody Allen

    • Écrit par Laurent JULLIER
    • 929 mots

    À la fin des années 1970, Woody Allen semble se décider à aborder de front les problèmes existentiels qu'avaient traités en leur temps les cinéastes auxquels il voue une admiration sans bornes, Renoir, Fellini et Bergman. Pour lui qui a débuté au cinéma comme parodiste – par exemple en écrivant ...

  • CINÉMA (Aspects généraux) - Histoire

    • Écrit par Marc CERISUELO, Jean COLLET, Claude-Jean PHILIPPE
    • 21 694 mots
    • 41 médias
    ... (1999). Si l'on ne peut que déplorer la disparition prématurée de John Cassavetes (1929-1989), il faut remarquer l'étonnante vitalité de Woody Allen, né en 1935, dont la production – un film par an – fait alterner facilité et profondeur, maîtrise et prise de risque (Crimes et délits...
  • COMÉDIE AMÉRICAINE, cinéma

    • Écrit par Joël MAGNY
    • 5 126 mots
    • 18 médias
    ...le domaine burlesque par les Marx Brothers au début du parlant, Jerry Lewis ou Mel Brooks (Les Producteurs, 1969 ; La Folle Histoire du monde, 1981). Woody Allen crée un personnage original à fort soubassement culturel dont il ne peut se déparer malgré une volonté constante d'ironie. Il tient du malchanceux...
  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Le théâtre et le cinéma

    • Écrit par Geneviève FABRE, Liliane KERJAN, Joël MAGNY
    • 9 328 mots
    • 9 médias
    ...influence, 1975 ; Love Streams, 1984) tournent radicalement le dos à la prédilection technologique qui marque les œuvres de la tendance Lucas-Spielberg. C'est également l'humain qui est au cœur de l'humour sophistiqué, introspectif et psychanalytique de Woody Allen qui travaille, lui,...
  • JOHANSSON SCARLETT (1984- )

    • Écrit par Universalis
    • 868 mots

    Son physique de pin-up et l’étendue de sa palette dramatique ont permis à l’actrice et chanteuse américaine Scarlett Johansson d’obtenir un grand succès auprès du public dans des genres aussi divers que le film en costumes, le thriller ou le film d’action et d’aventures.

    Fille d’un architecte...

Voir aussi