JOHANSSON SCARLETT (1984- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Son physique de pin-up et l’étendue de sa palette dramatique ont permis à l’actrice et chanteuse américaine Scarlett Johansson d’obtenir un grand succès auprès du public dans des genres aussi divers que le film en costumes, le thriller ou le film d’action et d’aventures.

Fille d’un architecte et d’une productrice, née le 22 novembre 1984 à New York, elle grandit dans cette ville. Elle et son frère jumeau, Hunter, sont les plus jeunes enfants d’une famille qui en comprend quatre. Très tôt, elle manifeste de l’intérêt pour le jeu d’acteur et, à l’âge de sept ans, fait des essais pour des films publicitaires. Elle entre peu après au Lee Strasberg Theatre & Film Institute, avant de suivre les cours de la Professional Children’s School à Manhattan afin de perfectionner son art. À huit ans, elle apparaît au côté d’Ethan Hawke dans Sophistry, pièce de théâtre montée off-Broadway et, à neuf ans, elle fait ses débuts au cinéma dans L’Irrésistible North (North, 1994) de Rob Reiner. Elle joue ensuite dans Juste Cause (Just Cause, 1995), mais c’est Manny & Lo (1996), l’histoire de deux jeunes sœurs orphelines et fugueuses, qui lui offre son premier rôle important. Dans L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux (The Horse Whisperer, 1998), de Robert Redford, son interprétation d’une adolescente devenue infirme après un accident lui vaut les éloges de la critique. Elle retient à nouveau l’attention dans Ghost World (2001) où elle joue le rôle de Rebecca, une jeune fille que le regard sarcastique qu’elle porte sur la vie empêche de trouver sa place dans la société.

Son talent va s’affirmer à travers des personnages plus adultes, en particulier celui de Charlotte dans Lost in Translation (2003), une jeune femme déçue par son mariage qui, à la faveur d’un séjour dans un luxueux hôtel de Tōkyō, esquisse une relation compliquée avec un homme d’âge mûr (Bill Murray), ou encore celui de Griet, la servante qui fascine le peintre Johannes Vermeer (Colin Firth) dans le drame à caractère historiqu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification

Pour citer l’article

« JOHANSSON SCARLETT (1984- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/scarlett-johansson/