SAWALLISCH WOLFGANG (1923-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un à un, à l'ancienne, Wolfgang Sawallisch a gravi les échelons qui l'ont placé au côté des plus importants chefs d'orchestre germaniques du xxe siècle. Une direction claire et précise, ennemie des effets spectaculaires et des épanchements outrés, parvient, par la sobriété de son style et la maîtrise de l'expression, au cœur même de l'émotion musicale.

Wolfgang Sawallisch naît à Munich le 26 août 1923. Dès l'âge de cinq ans, il étudie le piano à l'académie de musique de sa ville natale, puis la théorie et la composition. Il est fait prisonnier en 1942 sur le front italien. Rendu à la vie civile, il est nommé répétiteur à l'Opéra d'Augsbourg (1947), où il est rapidement promu premier chef d'orchestre. En 1949, il obtient au concours international de Genève, avec Gerhard Seitz, un deuxième prix (premier prix non décerné) dans la catégorie « duo piano-violon ». Élève d'Igor Markevitch au festival de Salzbourg (1951), il devient rapidement son assistant (1952-1953). De retentissants débuts en 1953 avec l'Orchestre philharmonique de Berlin donnent une impulsion déterminante à sa jeune carrière. Sawallisch est nommé directeur général de la musique aux Opéras d'Aix-la-Chapelle (1953-1958), de Wiesbaden (1958-1960), de Cologne (1960-1963), puis de Hambourg (1960-1970). Invité à Bayreuth en 1957 pour y diriger Tristan et Isolde, il s'y produit régulièrement jusqu'en 1962. Une puissance de travail hors du commun lui permet de cumuler de nombreuses fonctions : premier chef de l'Orchestre symphonique de Vienne (1960-1970), directeur musical de l'Orchestre philharmonique de Hambourg (1961-1973), premier chef de l'Orchestre de la Suisse romande (1970-1980) et, depuis le début des années 1960, conseiller musical à la Deutsche Oper de Berlin, où il dirige plusieurs ouvrages chaque saison. L [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « SAWALLISCH WOLFGANG - (1923-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-sawallisch/