MESSERSCHMITT WILLY (1898-1978)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Messerschmitt Me163 B Komet

Messerschmitt Me163 B Komet
Crédits : Museum of Flight/ Corbis

photographie

Messerschmitt Me262

Messerschmitt Me262
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie


Né à Francfort-sur-le-Main (Hesse), Willy Messerschmitt avait douze ans lorsque sa famille s'établit à Bamberg ; il s'y lie d'amitié avec Friedrich Harth, pionnier du vol à voile, avec lequel il prend son baptême de l'air.

Trop jeune pour être mobilisé lorsque la Première Guerre mondiale éclate, il construit avec succès un planeur d'après des dessins de Harth. Il rejoint l'armée en 1917 et est transféré dans l'aéronautique militaire. Après l'armistice, il continue à travailler avec Harth tout en poursuivant ses études. Les connaissances acquises lui facilitent l'accès de l'École des ingénieurs techniques de Munich où il obtient son diplôme. Le planeur S-13, premier appareil dont il fait les plans, établit un record de durée de 21 minutes. En 1923, il fonde sa propre société, la Flugzeugbau Messerschmitt, et se lance dans la fabrication de planeurs à moteur auxiliaire : les S-15 et S-16. Son premier avion, le M-17, est un monoplan biplace équipé d'un moteur de 32 chevaux qui réussit un vol au-dessus des Alpes, de Bamberg à Rome.

En 1926, son usine prend quelque importance et devient la Messerschmitt Flugzeugbau GmbH. Il obtient sa première commande de 12 appareils de transport léger de type M-18 grâce à des subsides du gouvernement de Bavière et de banques régionales. La société prend alors le nom de Bayerische Flugzeugwerke A.G., bientôt connue sous le nom de B.F.W., et s'établit à Augsbourg avec un capital de 400 000 Reichsmark. Messerschmitt n'est plus le seul à diriger, mais, malgré l'hostilité du secrétaire d'État à l'Air Erhard Milch, il conserve son indépendance et continue à construire ses propres avions, de tourisme et de commerce, pour lesquels il obtient des commandes. Son premier grand succès commercial est le Bf-108, monoplan à aile basse cantilever et fuselage métallique monocoque bientôt dénommé Taifun et accepté par la Luftwaffe comme appareil d'entraînement et de liaison. 529 de ces appareils seront construits entre 1934 et 1942. En 193 [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean REVEILHAC, « MESSERSCHMITT WILLY - (1898-1978) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/willy-messerschmitt/