PLANEUR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Véhicule aérien plus lourd que l'air, dépourvu de moteur, capable d'accomplir un vol soutenu. Bien que de nombreux inventeurs aient contribué au développement du planeur, le plus célèbre de tous les pionniers du vol plané est l'Allemand Otto Lilienthal (1848-1896), qui commence en 1867 à faire, en compagnie de son frère Gustav, des expériences sur la portance et la résistance de l'air.

Planeur

Photographie : Planeur

Le planeur est l'engin volant plus lourd que l'air le plus simple. Il est mis en vol au moyen d'un avion remorqueur et largué vers 500 mètres d'altitude. Lorsqu'il croise une masse d'air ascendante (ascendance thermique ou de pente), il peut prendre de l'altitude et ainsi prolonger la durée du... 

Crédits : Hugues Beslier

Afficher

Otto Lilienthal

Photographie : Otto Lilienthal

L'ingénieur allemand Otto Lilienthal (1848-1896) et son planeur, en 1894. Il réalisa plus de deux mille cinq cents vols avant de s'écraser au sol et de se tuer. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

En 1896, Octave Chanute entreprend également de faire des vols planés. Il écarte la méthode que Lilienthal avait adoptée pour obtenir un vol contrôlé et qui consistait à utiliser, à l'arrière, un aileron vertical fixe, cependant que les parties horizontales de la queue étaient montées sur une charnière autour de laquelle elles oscillaient librement vers le haut. Chanute remplace ce système par un gouvernail et des ailes articulées (segmentées). Les planeurs de Chanute étaient si stables qu'ils firent 2 000 vols sans aucun accident.

Les frères Wright construisent leur planeur le plus réussi en 1902. Après une série d'expériences, ils décident d'utiliser un gouvernail vertical, orientable en vol. Ensuite, ils ajoutent un gouvernail de profondeur et combinent leur gouvernail vertical orientable avec un mécanisme de gauchissement des ailes grâce auquel ils peuvent élever ou abaisser les bords de fuite des ailes. Cette maîtrise parfaite confère à leurs vols planés une sécurité totale et leur permet d'aborder les problèmes du vol à moteur.

Pour pouvoir voler, un planeur doit être accéléré jusqu'à ce qu'il atteigne sa vitesse d'envol, c'est-à-dire la vitesse à laquelle les ailes engendrent une portance suffisante pour vaincre la force de gravitation. Dans les premiers planeurs, la vitesse d'envol est très basse ; la procédure normale consiste à décoller contre le vent, de façon à n'exiger en pratique que de faibles accélérations. Les techniques de lancement le plus souvent utilisées sont le remorquage par un avion ou le remorquage par une automobile. On peut également lancer un planeur à l'aide d'un sandow, qui fonctionne sur le principe de la fronde à élastique, ou par le moyen d'un treuil de remorquage, qui agit comme un moulinet de canne à pêche géant dont le poisson serait constitué par le planeur.

Depuis 1935, les planeurs ont établi leur réputation en tant qu'instruments de recherche pour les études aéronautiques et météorologiques. Des planeurs équipés d'instruments enregistreurs et d'installations radio ont souvent été dirigés en plein cœur d'un orage afin d'y recueillir des données sur les cumulo-nimbus. Les planeurs ont été largement utilisés pendant la Seconde Guerre mondiale pour transporter des troupes. Le vol à voile a beaucoup de succès en tant qu'activité sportive.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Planeur

Planeur
Crédits : Hugues Beslier

photographie

Otto Lilienthal

Otto Lilienthal
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : licencié ès sciences, bachelor of sciences, University of Chicago

Classification

Autres références

«  PLANEUR  » est également traité dans :

AVIATION - Histoire de l'aviation

  • Écrit par 
  • Edmond PETIT, 
  • Pierre SPARACO
  • , Universalis
  •  • 10 075 mots
  •  • 36 médias

Dans le chapitre « Des origines aux environs de 1900 »  : […] Avant même de voler, le premier problème qui s'est posé à l'homme désireux d'imiter les oiseaux a été celui de quitter le sol. La légende cède peu à peu la place à l'histoire et, après les livres saints de toutes les religions, dont certains sont de véritables « volières », les textes des chroniqueurs apportent quelque précision sur les « mécanismes ingénieux » capables de faire voler l'homme. Ari […] Lire la suite

CAYLEY sir GEORGE (1773-1857)

  • Écrit par 
  • Tom D. CROUCH, 
  • Universalis
  •  • 335 mots

Inventeur anglais, né en décembre 1773 à Scarborough (Yorkshire), mort en décembre 1854 à Brompton (Yorkshire). Fasciné par le vol depuis son enfance, George Cayley réalise toute une série d'essais et d'expériences destinés à mieux comprendre les principes de l'aérodynamique dans le but de concevoir des aéronefs. Ses premiers travaux, publiés en 1809, révèlent surtout les avantages du profilage, […] Lire la suite

CHANUTE OCTAVE (1832-1910)

  • Écrit par 
  • Tom D. CROUCH, 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Ingénieur américain d'origine française, né le 18 février 1832 à Paris et mort le 23 novembre 1910 à Chicago (Illinois), qui fut l'un des pionniers de l'aéronautique. Octave Chanute immigre aux États-Unis avec son père en 1838, lorsque ce dernier, alors professeur au Collège de France, est nommé vice-président du Jefferon Collège en Louisiane. Il y fréquente des écoles privées à New York. Il est d […] Lire la suite

LE BRIS JEAN-MARIE (1817-1872)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 1 017 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l’observation des oiseaux à la « barque ailée » »  : […] Né le 25 mars 1817 à Concarneau (Finistère), Jean-Marie Le Bris respecte la tradition familiale et apprend le rude métier de marin. Après avoir vécu de nombreuses aventures sur toutes les mers du monde, ce capitaine au long cours acquiert une solide formation morale, une force physique exceptionnelle et, surtout, un sens de l’observation très développé. Au cours de ses voyages, notamment dans les […] Lire la suite

LEVAVASSEUR LÉON (1863-1922)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 1 482 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un passionné de moteurs »  : […] Léon Levavasseur est né au Mesnil-au-Val, dans la Manche, le 7 décembre 1863. Après des études classiques à Rochefort et à Angoulême, il se destine à l’École des beaux-arts et à Polytechnique. Toutefois, les évolutions sur la Seine d’un canot équipé d’un moteur Daimler déclenchent son vif intérêt pour la mécanique et décident de la vocation de ce fils d’officier de marine. Il a alors vingt-quatre […] Lire la suite

LILIENTHAL OTTO (1848-1896)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 262 mots
  •  • 1 média

On doit à Otto Lilienthal, ingénieur allemand né à Anklam, les premières expériences rigoureuses sur le vol d'une machine de poids spécifique supérieur à celui de l'atmosphère et dépourvue de moteur. De 1890 à 1896, en Poméranie, au cours de quelque deux mille cinq cents glissades en planeur, il étudie les possibilités de sustentation des surfaces courbes, la stabilité contre le vent, les conditio […] Lire la suite

MOUILLARD LOUIS-PIERRE (1834-1897)

  • Écrit par 
  • Hugues AUCHÈRE
  •  • 996 mots
  •  • 1 média

Artiste et ornithologue, le Français Louis-Pierre Mouillard, né à Lyon le 30 septembre 1834 et mort au Caire le 20 septembre 1897, est aussi considéré comme un des précurseurs du vol à voile. Jeune homme, Mouillard s'intéresse au vol des oiseaux alors qu'il poursuit ses études à l'École des beaux-arts, d'abord à Lyon, puis à Paris. En 1856, après la mort de son père, il décide de s'installer en Al […] Lire la suite

U.L.M. (ultralégers motorisés)

  • Écrit par 
  • Michel FRYBOURG
  •  • 427 mots

Les U.L.M. (ultralégers motorisés) sont nés en Californie au milieu des années 1970 et apparus en France en 1979. Leur origine est explicitée dans la première partie de leur nom : les ultralégers. La grande légèreté permise par les matériaux modernes a favorisé, dans les années 1970-1975, le développement et l'expérimentation des planeurs ultralégers (P.U.L.), dits deltaplanes ou ailes delta, gran […] Lire la suite

VOISIN GABRIEL (1880-1973) & CHARLES (1882-1912)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 366 mots
  •  • 4 médias

Ingénieur français, Gabriel Voisin (né à Belleville-sur-Saône et mort à Ozenay, Saône-et-Loire), exploite à Lyon, avec son frère Charles (né à Lyon et mort dans un accident d'automobile à Corselles dans le Rhône), un atelier de mécanique. En 1905, il expérimente, sur la Seine, à Paris, un planeur biplan construit pour Blériot : tiré par un canot automobile, l'appareil s'élève à 150 mètres et se p […] Lire la suite

WRIGHT WILBUR (1867-1912) & ORVILLE (1871-1948)

  • Écrit par 
  • Jacques MÉRAND
  •  • 520 mots
  •  • 1 média

Précurseurs de l'aviation américaine, nés respectivement à Millville (Indiana) et à Dayton (Ohio). Fabricants de bicyclettes à Dayton, les deux frères Wilbur et Orville Wright s'intéressent aussi à l'aéronautique. Pour commencer ils expérimentent, jusqu'en 1903, des planeurs lancés sur les dunes de Kitty Hawk (Caroline du Nord) en tenant compte des travaux de l'Allemand Lilienthal. Dans le même te […] Lire la suite

Les derniers événements

12-14 avril 1981 États-Unis. Succès du premier vol de la navette spatiale Columbia

Le 14, la navette Columbia atterrit, tous moteurs coupés, comme un planeur, sur une piste aménagée sur un lac asséché à la base aérienne d'Edwards (Calif.) après un vol de 54 h 28 mn. « Le monde a assisté à notre triomphe », déclare le président Reagan après le succès de cette première mission de la navette : cette exceptionnelle réussite permet en effet aux Américains de reprendre la maîtrise de l'espace aux Soviétiques et d'envisager une exploitation plus économique de l'espace. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bertrand DREYFUS, « PLANEUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/planeur/