WALTHER VON DER VOGELWEIDE (1170 env.-env. 1230)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Considéré comme le plus grand poète allemand du Moyen Âge, Walther von der Vogelweide défendait les vertus d'une vie équilibrée, en société comme dans la sphère privée, dans une œuvre qui reflète sa désapprobation à l'égard des individus, des actions et des croyances qui viennent troubler cette harmonie.

Walther von der Vogelweide naît vers 1170. Son lieu de naissance n'a jamais pu être identifié avec certitude, mais le titre Herr, que lui donnent d'autres poètes, renvoie à un état de chevalier. Ses poèmes suggèrent clairement qu'il reçut une éducation formelle dans un monastère. Walther apprend les techniques de son art à Vienne, à la cour de Léopold V, duc de Babenberg. Lorsque l'un des successeurs de ce dernier, Léopold VI, s'installe à Vienne, Walther ne parvient pas à gagner sa faveur (peut-être en raison de la rivalité qui l'oppose à Reinmar de Haguenau, premier grand interprète de minnesang et poète attitré de la cour viennoise). Il obtient en revanche la protection de Philippe de Souabe en soutenant dans ses écrits la cause de sa famille, les Hohenstaufen, contre le parti rival des guelfes (Welfs) lors de leur lutte pour le trône impérial, vacant depuis la mort d'Henri VI en 1197. Le pape Innocent III prend la défense des guelfes, provoquant ainsi la verve antipapiste qui traverse nombre des poèmes politiques de Walther.

Déçu par la manière dont Philippe le traite, Walther quitte son souverain pour servir plusieurs autres maîtres jusqu'à ce qu'il revienne dans la sphère politique en 1212 – cette fois du côté de l'empereur guelfe Otton IV de Brunswick, contre Innocent III. Une fois encore, il ne bénéficie pas de la générosité à laquelle il s'attendait. Dès cette année-là, lorsque Frédéric II de Sicile revendique le trône pour la maison des Hohenstaufen, Walther change de camp pour rejoindre le nouvel empereur germanique, couronné en 1215. Ce dernier lui octroie un petit fief, garant de la sécurité qu'il convoite depuis si longtemps. Deux documents du xive siècle sugg [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification


Autres références

«  WALTHER VON DER VOGELWEIDE (1170 env.-env. 1230)  » est également traité dans :

ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

  • Écrit par 
  • Nicole BARY, 
  • Claude DAVID, 
  • Claude LECOUTEUX, 
  • Étienne MAZINGUE, 
  • Claude PORCELL
  •  • 22 521 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'épanouissement de l'idéal courtois au XIIIe siècle »  : […] Les années 1170-1270 marquent un premier sommet de la littérature allemande. Cet épanouissement suivant de peu le développement historique (réussite politique des Hohenstaufen et fin des hésitations dynastiques pour un siècle) est dû à des influences venues de France. Les caractéristiques de ce temps sont le recul des œuvres religieuses, la vogue de l'épopée et de la poésie lyrique, l'importance d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemandes-langue-et-litteratures-litteratures/#i_12408

MINNESANG

  • Écrit par 
  • Georges ZINK
  •  • 2 970 mots

Dans le chapitre « Walther von der Vogelweide »  : […] Né sans doute en Autriche, Walther s'en tient d'abord à la manière de Reinmar. Mais bientôt une brouille survient entre les deux hommes (1198) et pendant une vingtaine d'années, Walther mène une vie errante, jusqu'au moment où l'empereur Frédéric II lui accorde enfin le fief si longtemps convoité. Pour dures qu'elles aient été pour l'homme, ces années d'errance ont du moins été profitables au poèt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minnesang/#i_12408

POÉSIES, Walther von der Vogelweide - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Patrick DEL DUCA
  •  • 997 mots

Walther von der Vogelweide (né vers 1170-mort vers 1228) est sans doute le plus complet des poètes allemands du Moyen Âge. Dans ses poèmes lyriques, il chante aussi bien l'amour pour une dame noble que pour une femme du peuple. Ses poèmes politiques et gnomiques (réflexions morales sous forme de sentences) sont marqués par l'attachement à un pouvoir impérial souvent chancelant et par une grande dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesies-walther-von-der-vogelweide/#i_12408

Pour citer l’article

« WALTHER VON DER VOGELWEIDE (1170 env.-env. 1230) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/walther-von-der-vogelweide/