PIDGEON WALTER (1897-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans les années 1940, les studios M.G.M., soucieux de participer à l'effort de guerre, désiraient produire un film de prestige exaltant les vertus d'une famille anglaise face à l'adversité et constituant également un rôle sur mesure pour leur principale vedette à l'époque : Greer Garson. Le coup de génie fut de lui trouver un partenaire idéal en la personne de Walter Pidgeon, qui avait déjà joué avec l'actrice dans Les Oubliés (M. LeRoy, 1941). Par la suite, le couple vedette de Mrs. Miniver (W. Wyler, 1942) se reforma cinq fois avec succès, jusqu'en 1950.

Walter Pidgeon avait connu un itinéraire quelque peu à rebours : de solide acteur de composition, il accéda aux grands rôles « nobles » vers la quarantaine, à l'instar d'un comédien comme Michel Piccoli en France. Né à East Saint John (Canada), il s'illustre d'abord au théâtre. Parvenu à Hollywood, il tourne de nombreux films muets entre 1927 et 1929. Il ne connaîtra pas la douloureuse transition du muet au parlant. Il mettra ses dons de baryton au service de plusieurs comédies musicales de série : Bride of the Regiment (J. F. Dillon, 1930), Viennese Nights (A. Crosland, ibid.), entre autres titres évocateurs du genre.

C'est en 1937 que la carrière de Walter Pidgeon aborde un tournant important : il figure dans la distribution de Saratoga (J. Conway), aux côtés de Jean Harlow et de Clark Gable. La même année, la M.G.M. lui confie son premier grand rôle dans une production de l'unité B : My Dear Miss Aldrich (G. B. Seitz). Son aisance, sa désinvolture, sa diction très britannique le menèrent tout naturellement au personnage de Nick Carter (1939), qu'il incarna encore à deux reprises en 1940, dans de petites productions soignées mais destinées plutôt aux premières parties de programme.

C'est dans un autre studio – la Fox – que Pidgeon connaîtra ses premiers vrais succès publics, d'abord avec Man Hunt (Chasse à l'homme, 1941) de Fritz Lang. Dans ce film, il incarne un gentleman-chasseur, qui s'apprête à exécuter Hitler ; il ne force jamais son personnage, gardant une désinvolture surprenante dans des situations extrêmes. Qu'elle était verte ma vallée (

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

André-Charles COHEN, « PIDGEON WALTER - (1897-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-pidgeon/