WALDSTÄTTEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Berceau de la Confédération helvétique, les Waldstätten ou « cantons primitifs » étaient habités par les « gens de la forêt » (Waldleute), dont le nom apparaît dès 1252. Ce noyau initial de la Suisse est un ensemble de vallées qui convergent vers le lac des Quatre-Cantons (Vierwaldstättersee). La plus importante, descendue du Gothard, est celle de la Reuss, dont le cours supérieur forme le pays d'Uri. L'Unterwald comprend les bassins de l'Aa de Sarnen (Obwald) et de l'Aa d'Engelberg (Nidwald), tandis que la Reuss moyenne, la vallée de la Sihl et la Marche, sur les rives du lac de Zurich, délimitent le canton de Schwyz. Peuplées, au plus tard à l'époque franque, par les Alémaniques, qui assimilent les autochtones, de souche celtique, les communautés montagnardes pratiquent au Moyen Âge une économie rurale intense, fondée sur la forêt et les alpages, gérés collectivement, et les céréales, qui transportées sur le lac ravitaillent la cité de Lucerne. Les féodalités laïques, dont la plus puissante est celle des Habsbourg, et religieuses, comme l'abbaye d'Einsiedeln, possèdent des domaines étendus et des droits dans les vallées. Une partie des habitants, toutefois, est de condition libre et très attachée à l'indépendance. Au début du xiiie siècle, une démographie vigoureuse et, surtout, après 1230, l'ouverture de la route du Gothard renforcent considérablement le potentiel économique et humain de cette région clé du monde alpin. Pour se garder des Habsbourg, les Waldstätten se tournent vers l'empereur, qui place sous sa juridiction directe Uri (1231) et Schwyz (1240). Mais l'accession de Rodolphe de Habsbourg au trône impérial en 1273 et la tutelle qu'il établit sur les pays forestiers engendrent leur rébellion. Elle est symbolisée par la figure légendaire de Guillaume Tell. L'alliance du 1er août 1291 entre Uri, Schwyz et Unterwald, à laquelle adhérera plus tard Obwald, fonde la Confédération, qui, dès le début du xive siècle, portera le nom du plus peuplé de ses cantons (Swyz, Sweiz, Schwyz). Les Suisses imposèrent le respect de leur indépendance à la maison de Habsbourg par la victoire de Morgaten (1315). Entre 1332 et 1353, l'Union initiale s'élargit par l'entrée de Lucerne, de Zurich, de Glaris, de Zoug et de Berne dans le Pacte d'alliance. Les cantons primitifs échappent à la Réforme et, aujourd'hui encore, ils demeurent l'une des régions les plus traditionalistes de la Suisse dans leur vie politique, dominée par l'influence des conservateurs-catholiques. Les Waldstätten se composent toujours du canton de Schwyz (907 km2), capitale Schwyz ; d'Uri (1 075 km2), chef-lieu Altdorf ; d'Unterwald, divisé, dès l'origine, en deux demi-cantons : Obwalden (491 km2, capitale Sarnen) et Nidwalden (274 km2, capitale Stans). Unterwald a conservé le système originel de la démocratie directe. Les citoyens, dont le pouvoir politique est symbolisé par l'épée qu'ils portent au côté, se réunissent en assemblée générale (Landsgemeinde) pour discuter les lois (Obwald) ou pour discuter et voter celles-ci (Nidwald).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  WALDSTÄTTEN  » est également traité dans :

GUILLAUME TELL

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 579 mots

Personnage légendaire dont on a fait un des pères de la Confédération suisse. Le nom de Guillaume Tell apparaît, pour la première fois, dans une chronique relatant la genèse de l'alliance des montagnards des Waldstätten, le Livre blanc de Sarnen , vers 1470, c'est-à-dire cent quatre-vingts ans après le pacte de 1291. Ce document est à la base de la version traditionnelle, fixée, au xvi e siècle, […] Lire la suite

MORGARTEN BATAILLE DE (15 nov. 1315)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 223 mots

C'est la première grande victoire militaire de la Confédération helvétique sur la dynastie des Habsbourg . Au début de 1314, les hommes de Schwyz, une des trois communautés forestières et pastorales des Wäldstatten signataires du pacte d'alliance de 1291, avaient mené un raid sur l'abbaye d'Einsiedeln. Le duc Léopold I er  d'Autriche, désireux de contrôler la région et ainsi toute la route du Goth […] Lire la suite

SUISSE

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Frédéric ESPOSITO, 
  • Bertil GALLAND, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Adrien PASQUALI, 
  • Dusan SIDJANSKI
  • , Universalis
  •  • 24 365 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La naissance de la Confédération »  : […] L'indépendance des premiers cantons montagnards est liée au grand renversement de la conjoncture européenne qui s'effectue aux xii e et xiii e  siècles. À la suite des croisades, l'économie continentale se ranime, avec la reprise des courants commerciaux et la floraison des villes. La recherche, par les empereurs germaniques, d'une prépondérance en Italie intensifie les échanges entre l'Allemagne […] Lire la suite

Pour citer l’article

Paul GUICHONNET, « WALDSTÄTTEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/waldstatten/