VLADIMIR-SOUZDAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La région de Vladimir-Souzdal, située au nord-est du premier État russe unifié, la Russie de Kiev, au-delà d'épaisses forêts, fut appelée à devenir le second centre géopolitique du pays. Vladimir (du nom du prince de Kiev, Vladimir Monomaque) fut fondée sur la rive gauche escarpée de la Kliazma, dans une région peuplée de tribus finno-ougriennes auxquelles vinrent se mêler les Slaves aux xe et xie siècles. La petite bourgade est transformée en forteresse en 1108 par Vladimir Monomaque. Les villes de Souzdal et de Rostov étaient plus anciennes, mais le prince Iouri Dolgorouki développe l'importance de Vladimir, et son fils André Bogolioubski, prince autoritaire pratiquant une politique centralisatrice, en fait sa capitale au milieu du xiie siècle. De nombreuses constructions y sont érigées vers 1158-1165 ; portes d'« or » sur la route de Kiev en 1164, première église de la Dormition (1158-1160). Sous le prince Vsevolod II, Vladimir devient le nouveau centre des terres russes, Kiev, plusieurs fois ravagée, étant entrée dans une période de décadence dont l'épisode le plus tragique sera le sac de la ville lors de l'invasion mongole (1240). La Russie de Vladimir-Souzdal connaîtra deux phases dans sa vie économique, politique et dynastique : d'abord un essor considérable accompagnant la politique de centralisation, ensuite un morcellement et une désagrégation en de nombreuses petites principautés ennemies à l'époque du joug tatare.

Sur le plan culturel et artistique, un style architectural nouveau, rappelant à certains égards l'art roman, se développe dans la Russie de Vladimir-Souzdal : églises au plan en croix grecque et en belle pierre de taille blanche, décorées de frises et de chapiteaux sculptés, de colonnettes, de reliefs méplats ; leur portail est en plein cintre : églises de Kidekcha (1152), de Pereïaslavl (1152-1157), palais princier de Bogolioubovo (xiie s.), église Saint-Dimitri (1194-1197), de la Dormition agrandie en 1185-1198, égli [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'Institut de philologie et d'histoire orientales et slaves, Bruxelles

Classification


Autres références

«  VLADIMIR-SOUZDAL  » est également traité dans :

ANDRÉ BOGOLIOUBSKI (1111 env.-1174), grand-prince de Vladimir (1157-1174)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 421 mots

Fils du prince Iouri (Georges) Dolgorouki et d'une princesse polovtsienne, André Bogolioubski est élevé dans la principauté de Rostov-Souzdal où règne son père. Contre son gré, il doit participer à des expéditions lointaines qui procurent à Iouri le titre de prince de Kiev. Mais, dès 1155, André quitte définitivement Kiev et le sud de la Russie pour s'installer dans le « pays de Rostov », où l'ari […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-bogolioubski/#i_38483

ANNEAU D'OR

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 4 071 mots

Dans le chapitre « Souzdal »  : […] À 28 kilomètres au nord-est de Vladimir se trouve la ville de Souzdal. Mentionnée pour la première fois dans les chroniques en 1024, elle devint le fief de Vladimir Vsevolodovitch Monomaque, vers la fin du xi e  siècle. Elle est ensuite la capitale de la petite principauté de Souzdal, puis, sous le règne du prince Iouri Dolgorouki, celle de la pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anneau-d-or/#i_38483

DIMITRI IV DONSKOÏ (1350-1389) grand-prince de Moscou (1359-1389)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 561 mots

Lorsqu'il succède à son père, Ivan II (mort en 1359), comme prince de Moscou, le jeune Dimitri se trouve sous la tutelle politique du métropolite Alexis (mort en 1378). Celui-ci lui obtient, par ses démarches à la Horde d'Or, le titre de grand-prince de Vladimir (1362), ravi depuis 1359 par le prince de Souzdal-Nijni-Novgorod. Devenu majeur, Dimitri, poursuivant la politique de ses prédécesseurs, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-iv-donskoi/#i_38483

MOSCOU

  • Écrit par 
  • Galia BURGEL, 
  • Catherine GOUSSEFF, 
  • Roger PORTAL
  •  • 8 358 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Une capitale vassale des Tatars »  : […] Création du prince de Suzdal', Juri Dolgoruki, Moscou, dont le nom apparaît pour la première fois dans les documents en 1147, ne fut jusqu'au xiii e  siècle, dans la Russie féodale, qu'un petit bourg, pourvu d'une fortification ou kremlin de bois, dépendant de la principauté de Vladimir-Suzdal'. Devenue au début du xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moscou/#i_38483

NIJNI-NOVGOROD

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 361 mots

Cinquième ville de Russie et capitale de l'oblast (région) homonyme, Nijni-Novgorod est la ville principale de la région de la Volga. Fondée en 1221 au confluent de la Volga et de l'Oka dans le dessein de défendre le pays russe face aux Bulgares de la Kama, Nijni-Novgorod fut ainsi dénommée du fait de sa situation dans le bas pays ( nijni  : « basse »), c'est-à-dire la vallé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nijni-novgorod/#i_38483

RUSSES PRINCIPAUTÉS

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 834 mots

Le mot kniaz ( knjaz' ), apparenté au haut-allemand kuning , désigne le chef varègue que l'on trouve à la tête de l'État kiévien à partir de la fin du ix e siècle (descendants, selon la légende, du chef plus ou moins mythique Riourik, les princes russes sont parfois appelés Riouri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principautes-russes/#i_38483

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Économie et vie culturelle »  : […] Dans un climat de guerre se sont ébauchés dès cette époque les traits durables de la société russe. L'économie kiévienne est essentiellement agricole : le grand prince a la propriété éminente de la terre ; les princes qui se partagent celle-ci fondent leur puissance sur leur « truste » de boyards ( družina ), armée mobile, d'abord non fixée au sol, puis formant peu à peu une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_38483

RUSSIE (Arts et culture) - L'art russe

  • Écrit par 
  • Michel ALPATOV, 
  • Olga MEDVEDKOVA, 
  • Cécile PICHON-BONIN, 
  • Andreï TOLSTOÏ
  •  • 18 894 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La principauté de Vladimir-Souzdal (XIIe-XIIIe s.) »  : […] Harcelés par les nomades de la steppe, les Russes s'enfoncent vers le Nord, où apparaissent plusieurs centres culturels : Rostov, Vladimir, Souzdal. Les nouveaux venus apportent avec eux la tradition artistique kiévienne. Le prince André Bogolioubski est un actif constructeur d'églises qu'il fait orner somptueusement. On retiendra notamment la porte d'Or de Vladimir (1164), la cathédrale de la Do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-l-art-russe/#i_38483

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 635 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La Rous kiévienne »  : […] La formation de l'État kiévien à partir du milieu du ix e  siècle, le rôle joué dans ce processus par les Varègues (Scandinaves) et le nom de Rous sous lequel cet État vint à être connu sont matières à controverse chez les historiens. Il est clair toutefois que cette formation fut liée à l'importance nouvelle de la route du Dniepr entre la Baltiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_38483

VLADIMIR VSEVOLODOVITCH MONOMAQUE (1053-1125) grand-prince de Kiev (1113-1125)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 316 mots

Petit-fils de Iaroslav le Sage par son père (Vsevolod) et de Constantin IX Monomaque (d'où le surnom du prince) par sa mère, Vladimir reçoit, en 1078, de son père, devenu grand-prince de Kiev, la principauté de Tchernigov, mais doit, après la mort de Vsevolod et plusieurs années de luttes dynastiques, céder cette principauté à son cousin Oleg (de 1093 à 1097) et se contenter de la principauté de P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-vsevolodovitch-monomaque/#i_38483

Pour citer l’article

Jean BLANKOFF, « VLADIMIR-SOUZDAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-souzdal/