VIOLON, en bref

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Violon

Violon
Crédits : Éditions J.M. Fuzeau (Courlay, France)

dessin

Archets

Archets
Crédits : Éditions J.M. Fuzeau (Courlay, France)

dessin

Violon : exemple sonore (4)

Violon : exemple sonore (4)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Violon : exemple sonore (5)

Violon : exemple sonore (5)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Tous les médias


Modes de jeu

Le violon produit des sonorités variées en fonction de la position de l'archet. Si celui-ci est proche du chevalet, le son est âpre, un peu grinçant ; s'il se trouve sur la touche, il est au contraire doux et velouté, mais pas très puissant.

De nombreux modes de jeu confèrent à cet instrument une grande variété de timbres. Le col legno consiste à frapper les cordes avec le dos de l'archet pour réaliser une sorte de crépitement sec et étriqué. Le staccato s'exécute en poussant de la pointe au milieu de l'archet et en piquant chaque note d'un coup sec ; nécessitant une grande précision d'exécution, cet effet est plutôt réservé aux solistes, et vivement déconseillé à l'orchestre. Les trémolos sont obtenus en frottant l'archet rapidement dans les deux sens. Les pizzicatos sont créés en pinçant simplement la corde de la main droite (l'archet n'est pas utilisé) ; un pizzicato particulier, inventé par Béla Bartók, se traduit par un pincement ferme et vigoureux qui fait rebondir la corde sur la touche ; le pizzicato avant le chevalet ne se pratique que dans la musique contemporaine. L'usage de la sourdine a pour effet d'arrêter en partie les vibrations et d'atténuer la sonorité ; il en résulte un son mystérieux et très doux, alors que le pizzicato conduit à un effet dur et sec.

Violon : exemple sonore (4)

Violon : exemple sonore (4)

Son

Mélodie jouée au violon en mode staccato. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Violon : exemple sonore (5)

Violon : exemple sonore (5)

Son

Sons de violon en mode de jeu tremolo. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Violon : exemple sonore (3)

Violon : exemple sonore (3)

Son

Mélodie jouée au violon en mode pizzicati. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Violon : exemple sonore (1)

Violon : exemple sonore (1)

Son

Exécution de glissandi de violon. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Violon : exemple sonore (2)

Violon : exemple sonore (2)

Son

Mélodie jouée au violon en mode legato. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Violon : exemple sonore (6)

Violon : exemple sonore (6)

Son

Sons de violon joué en mode de jeu détaché. Ce mode de jeu permet de conserver l'intensité sonore. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Violon : exemple sonore (7)

Violon : exemple sonore (7)

Son

Mélodie jouée au violon comprenant des trilles. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Violon : exemple sonore (8)

Violon : exemple sonore (8)

Son

L'instrumentiste joue sur deux, trois ou quatre cordes de violon en même temps produisant ainsi des accords de deux, trois ou quatre sons. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « VIOLON, en bref », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/violon-en-bref/