PRICE VINCENT (1911-1993)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Acteur américain, né le 27 mai 1911 à Saint Louis, dans le Missouri, mort le 25 octobre 1993 à Los Angeles, en Californie.

Né dans une famille de géants de l'industrie alimentaire, Vincent Leonard Price fréquente l'université Yale. Diplômé en 1933, il enseigne pendant un an avant de s'inscrire en histoire de l'art à l'université de Londres. Mais l'intérêt croissant qu'il porte au théâtre le poussera bientôt à embrasser une carrière de comédien. Il fait ses débuts sur les planches à Londres en 1934, dans la peau d'un policier américain dans Chicago, puis dans celle du prince Albert, premier rôle masculin de Victoria Regina, la même année. Cette dernière pièce remporte un tel succès qu'elle est transposée à Broadway l'année suivante. Price y tiendra le rôle d'Albert pendant trois années consécutives.

Pendant qu'il est à New York, Price rejoint le Mercury Theatre d'Orson Welles, prestigieuse troupe de théâtre radiophonique au sein de laquelle il interprète plusieurs grands rôles. Dès 1938, il fait ses débuts au cinéma dans Service de luxe. Acteur de genre, il décrochera des rôles secondaires puis des premiers rôles dans des films tels The Private Lives of Elizabeth and Essex (1939, La Vie privée d'Élisabeth d'Angleterre), The House of the Seven Gables (1940), Laura (1944), Leave Her to Heaven (1945, Péché mortel) ou Champagne for Caesar (1950). Durant cette période, il joue les jeunes premiers et des rôles classiques, mais son talent éclate surtout dans les personnages malfaisants qu'il interprète avec une bonne dose d'effets à la fois comiques et dramatiques, comme dans le thriller à petit budget Shock qu'il tourne en 1946. Au tournant des années 1950, Price a déjà à son actif une expérience de comédien extrêmement diversifiée, mais ne s'est pas encore imposé comme un acteur majeur.

C'est avec House of Wax (1953, L'Homme au masque de cire), un des premiers long-métrages tournés en 3D et où il interprète un sculpteur faussement affable qui peuple son sinistre musée de cire de cadavres hu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Classification


Autres références

«  PRICE VINCENT (1911-1993)  » est également traité dans :

POE EDGAR ALLAN (1809-1849)

  • Écrit par 
  • Gilles MENEGALDO
  •  • 5 632 mots

Dans le chapitre « Poe et le septième art »  : […] L’œuvre d’Edgar Poe autant que sa figure constituent une source importante du cinéma d’horreur, gothique ou fantastique. Poe est en effet l’un des auteurs les plus adaptés à l’écran, un phénomène qui reste d’actualité. « William Wilson » est mis en scène sous le titre L’Étudiant de Prague (1913), d’abord par un cinéaste d’origine danoise, Stellan Rye, puis par Henrik Galeen en 1926. En ce qui con […] Lire la suite

Pour citer l’article

« PRICE VINCENT - (1911-1993) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincent-price/