WEISSKOPF VICTOR (1908-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 19 septembre 1908 à Vienne (Autriche) dans une famille juive aisée, le physicien Victor Weisskopf est mort le dimanche 22 avril 2002, à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), à l'âge de quatre-vingt-treize ans. Fils d'un juriste, il développe de multiples talents tant en science qu'en musique et participe à la réflexion politique au sein du mouvement de la jeunesse socialiste où il est l'ami de Bruno Kreisky, futur chancelier d'Autriche. Après deux ans d'études à l'université de Vienne, il rejoint Max Born (prix Nobel de physique 1954) à l'université de Göttingen (Allemagne), sous la direction duquel il obtient son doctorat en 1931. C'est pendant cette période qu'il écrit un célèbre article avec Eugene P. Wigner (Prix Nobel de physique 1963) sur l'application de la toute nouvelle théorie quantique relativiste à la largeur des raies spectrales d'un atome. Il effectue ses premières années de recherche avec Erwin Schrödinger (Prix Nobel de physique 1933) à Berlin en 1932, puis avec Niels Bohr (Prix Nobel de physique 1922) à Copenhague en 1933 grâce à une bourse financée par la brasserie danoise Carlsberg. Plus de cinquante ans après, Weisskopf disait continuer à boire cette bière en signe de gratitude.

S'il a énormément bénéficié de l'exceptionnelle ambiance qui régnait alors dans la communauté savante cosmopolite réunie autour de Niels Bohr, c'est avec Wolfgang Pauli (Prix Nobel de physique 1945), dont il devient l'assistant en 1934 à Zurich, qu'il prend part au spectaculaire développement de la physique subatomique ; il résout en particulier avec Pauli, en 1934, le problème de la quantification de l'équation d'onde relativiste d'une particule sans spin. En faisant référence à la géniale description quantique de l'électron proposée quelques années plus tôt par le physi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  WEISSKOPF VICTOR (1908-2002)  » est également traité dans :

PAULI WOLFGANG (1900-1958)

  • Écrit par 
  • Charles P. ENZ
  •  • 2 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Spin et statistique »  : […] En 1934, l'année de son mariage avec Franca Bertram, son épouse dévouée pour le reste de sa vie, Pauli obtint, en collaboration avec son assistant V. Weisskopf, le résultat indiquant que des particules chargées à spin zéro admettaient des antiparticules de charge opposée. Ce résultat, parfaitement analogue au cas de l'électron et de son antiparticu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfgang-pauli/#i_33162

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « WEISSKOPF VICTOR - (1908-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-weisskopf/