REGNAULT VICTOR (1810-1878)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicien et chimiste français, né le 21 juillet 1810 à Aix-la-Chapelle, Victor Regnault était issu d'une famille pauvre et dut commencer à travailler comme assistant d'un drapier. Admis en 1830 à l'École polytechnique, il fit un séjour à Giessen (Allemagne) où il travailla sous la direction du grand chimiste allemand Justus von Liebig qui y avait fondé le premier laboratoire-école d'Europe. De retour en France, il est nommé professeur de chimie à l'université de Lyon, puis à partir de 1840 succède à Gay-Lussac comme professeur de chimie à l'École polytechnique. Élu à l'Académie des sciences en 1840, il occupe la chaire de physique du Collège de France l'année suivante. Nommé ingénieur en chef des Mines en 1847, il devient directeur de la manufacture de porcelaine de Sèvres en 1854. Photographe de talent, il fut le premier président de la Société française de photographie en 1855. Il meurt le 19 janvier 1878 à Paris.

Les principaux résultats obtenus par Regnault en physique concernent les propriétés des gaz. Sa longue carrière vit la publication de nombreuses mesures menées avec soin et précision. Ses études de la dilatation des gaz à pression constante perfectionnèrent les résultats acquis au début du xixe siècle par Louis-Joseph Gay-Lussac. Il montra par exemple que la chaleur spécifique à pression constante des gaz dits parfaits était indépendante de la pression et de la température mais que les gaz réels n'obéissaient qu'approximativement aux lois de Boyle-Mariotte ou de Gay-Lussac.

En 1868, Regnault mesura la vitesse du son dans l'air en utilisant un dispositif électrique capable d'enregistrer automatiquement les temps d'émission et d'arrivée du son. Il détermina une valeur moyenne de 330,7 m/s et montra que la vitesse de propagation est plus grande pour les sons de forte intensité.

En chimie, Regnault apprit beaucoup de von Liebig et participa au développement de la chimie organique en préparant des dérivés de substitution chlorés de l'éthylène, découvrant le chlorure de vinyle en 1835 et le tétrachlorure de carbone quatre ans plus tard, substances qui devaient prendre une importance industrielle considérable. Il étudia aussi les alcaloïdes et mit en évidence les propriétés de l'acide pyrogallique comme agent de développement photographique.

Regnault s'intéressa également à l'énergétique biologique et publia avec Jules Reiset des Recherches chimiques sur la respiration des animaux. On lui doit aussi l'invention du thermomètre à air.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « REGNAULT VICTOR - (1810-1878) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-regnault/