HORTA VICTOR (1861-1947)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Victor Horta est à l'origine, en 1893, d'un style architectural qui va se répandre dans l'Europe entière : l'Art nouveau. Il innove en appliquant à la maison bourgeoise les techniques de construction apparues à l'ère industrielle (essentiellement l'alliance du fer, de la fonte et du verre) et crée la totalité du décor intérieur en harmonie avec l'architecture.

Horta a lui-même divisé sa carrière en deux parties, l'une dominée par les commandes privées, où il peut librement exprimer sa fougue novatrice – commandes qui disparaissent lorsque l'Art nouveau se popularise –, et la seconde marquée par les grandes commandes officielles pour lesquelles il renoue avec le classicisme. Néanmoins, la maîtrise dans le traitement de l'espace, des circulations et de la lumière reste intacte tout au long de sa carrière.

L’alliance des matériaux

Victor Horta naît à Gand le 6 janvier 1861. Fils d’un cordonnier, il fréquente l’Académie des beaux-arts de sa ville natale de 1874 à 1877, lorsque son talent pour le dessin d’architecture est récompensé par une médaille. En 1878, il trouve un engagement à Paris chez un architecte décorateur. Un apprentissage dont il tirera profit lorsque, vers 1894, il se lancera dans la création d’ensembles décoratifs pour des clients qu’il convainc d’harmoniser architecture et décor intérieur, à l’encontre du goût de la bourgeoisie qui appréciait plutôt le mélange des styles historiques, parfois teintés d’exotisme. En 1880, la mort de son père le rappelle à Gand où il retrouve une amie d’enfance, Pauline Heyse, qu’il épouse. Le jeune couple déménage à Bruxelles où Horta reprend des études à l’Académie et trouve du travail dans le bureau de l’architecte Alphonse Balat, honoré d’importantes commandes par le roi Léopold II, notamment la transformation du palais royal de Bruxelles et la construction des serres de Laeken. Toute sa vie, Horta éprouvera une véritable vénération pour son maître, « le plus p [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  HORTA VICTOR (1861-1947)  » est également traité dans :

ART NOUVEAU

  • Écrit par 
  • Françoise AUBRY
  •  • 8 789 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Belgique »  : […] Les premières traces de l'Art nouveau apparaissent en Belgique en 1891, avec la couverture du catalogue du Salon des XX, dessinée par le peintre Georges Lemmen. Les lignes souples et le lettrage révèlent un goût japonisant teinté d'influence anglaise. Lemmen collabore avec Van de Velde pour l'installation d'un fumoir dans la galerie L'Art nouveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-nouveau/#i_23108

GUIMARD HECTOR (1867-1942)

  • Écrit par 
  • Roger-Henri GUERRAND
  •  • 2 234 mots

Dans le chapitre « La conquête de Paris »  : […] Né à Lyon dans une famille sur laquelle on est encore très mal renseigné – en 1891, son père tient un gymnase, boulevard Malesherbes, à Paris –, Hector Guimard entre à quinze ans, en 1882, à l'École nationale des arts décoratifs dirigée par le peintre Louvrier de Lajolais : il entretint avec ce dernier des rapports quasi filiaux, la correspondance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hector-guimard/#i_23108

Voir aussi

Pour citer l’article

Françoise AUBRY, « HORTA VICTOR - (1861-1947) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-horta/