VÉLIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le mot vélin désigne soit un papier très blanc et soigné, dépourvu de traces de vergeures et de pontuseaux (le papier dit vergé porte les traces de la forme, sorte de tamis où se croisent à angle droit des vergeures et des pontuseaux, sur lequel est étendue la pâte à papier pour être façonnée en feuilles ; les vergeures laissent des marques horizontales, les pontuseaux des marques verticales, plus épaisses et plus espacées que les précédentes), soit une peau de veau préparée pour recevoir l'écriture ou l'enluminure. C'est très improprement qu'on désigne aussi sous le nom de vélin un parchemin très lisse et très fin, le parchemin étant fait de peaux de moutons, de brebis ou d'agneaux. Quelle que soit leur origine, ces peaux étaient épilées et raclées, saupoudrées de chaux éteinte et séchées ; elles étaient ensuite blanchies et poncées, la peau de veau étant plus blanche et plus fine que celle de mouton. Les peaux ainsi préparées, parfois teintes de pourpre, étaient découpées en feuillets que l'on pliait en cahier. Les feuilles étaient ensuite réglées à la pointe sèche ou à la mine de plomb, avant d'être confiées au scribe ou à l'enlumineur. Les cahiers assemblés et reliés constituaient un livre ou codex ; le volumen ou rotulus était formé de peaux cousues ou collées bout à bout, puis roulées. La finesse et la blancheur des peaux ont varié selon les époques et selon le caractère plus ou moins luxueux des manuscrits.

—  Danielle GABORIT-CHOPIN

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

Classification

Autres références

«  VÉLIN  » est également traité dans :

BASKERVILLE JOHN (1706-1775)

  • Écrit par 
  • Michel MARION
  •  • 410 mots

Un des plus célèbres typographes anglais du xviii e siècle, John Baskerville ne s'adonna que tardivement à la typographie. Ni son éducation, ni ses débuts dans la vie active ne l'y prédisposaient. Après avoir fait plusieurs métiers, s'être donné une culture d'autodidacte et avoir acquis le goût de la calligraphie, il arrive à Birmingham en 1725. Il est d'abord maître d'école, puis pratique la gra […] Lire la suite

MINIATURE

  • Écrit par 
  • Roseline BACOU
  •  • 2 146 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les techniques »  : […] Il convient d'exclure ici la miniature à l'huile, sur bois ou sur métal, qui relève directement de la peinture. La miniature, au xvi e  siècle, utilise la gouache sur parchemin ; au moment où elle s'émancipe du livre enluminé, le parchemin est tendu sur un carton de faibles dimensions, souvent une carte à jouer. Dans les débuts, les personnages se détachent sur des fonds unis, surtout bleus ; les […] Lire la suite

PARCHEMIN

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 435 mots

Peau de mouton, de veau ou de chèvre spécialement préparée pour recevoir l'écriture. La peau de très jeune veau, d'une grande finesse, est dite « vélin ». L'invention du parchemin, attribuée par la légende aux habitants de Pergame (d'où le nom de pergamenum ), date sans doute du début de l'ère chrétienne. C'est vers le iv e siècle qu'il a commencé à concurrencer le papyrus, dont la fabrication s' […] Lire la suite

RELIURE

  • Écrit par 
  • Pascal FULACHER, 
  • Jacques GUIGNARD
  •  • 8 858 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les précurseurs »  : […] Ce fut Henri Marius-Michel (1846-1925), fils d'un relieur parisien de renom Jean Michel, dit Marius-Michel, qui fit entrer la modernité dans la profession. Constatant que les relieurs avaient toujours créé des compositions assujetties au cuir et non des compositions apparentées au contenu du livre, il entreprit d'élaborer un répertoire de style ornemental qui lui permit d'adapter le décor des rel […] Lire la suite

Les derniers événements

3 septembre - 3 octobre 1995 France. Poursuite des attentats et mort du principal suspect

Vaulx-en-Velin (Rhône), qui est en fuite. Plusieurs coups de filet seront effectués au cours du mois dans les milieux islamistes, notamment dans la région lyonnaise et dans la région parisienne. Le 10, lors de l'émission « Sept sur sept », sur T.F.1, le président Chirac reconnaît la difficulté de déterminer « l'origine précise » des attentats et «  […] Lire la suite

14-26 avril 1994 France. Incidents mortels et troubles dans les banlieues

Vaulx-en-Velin. Le 24, le corps d'un adolescent de dix-sept ans est retrouvé criblé de coups de couteau dans un bois, à Chelles (Seine-et-Marne). L'un de ses camarades est mis en examen pour homicide. Son arrestation jugée injuste par les jeunes provoque deux nuits de troubles dans cette banlieue. Le 7 mars, un jeune de seize ans avait été retrouvé […] Lire la suite

26 mars 1991 France. Violences à Sartrouville après la mort d'un Beur tué par un vigile

Vaulx-en-Velin, en octobre 1990, ces violences attirent de nouveau l'attention sur les problèmes des banlieues. Les incidents se poursuivent les deux nuits suivantes, souvent provoqués par de jeunes « casseurs » venus de villes voisines.  […] Lire la suite

4-19 décembre 1990 France. Le gouvernement au chevet des banlieues

Vaulx-en-Velin et les manifestations lycéennes de novembre perturbées par les violences de jeunes banlieusards, le président de la République marque son intérêt pour ce problème en annonçant la création d'un ministère chargé de centraliser les mesures prises en faveur des quartiers défavorisés ainsi qu'un plan de cinq ans pour leur rénovation. Le 5 […] Lire la suite

6-14 octobre 1990 France. Scènes d'émeutes à Vaulx-en-Velin

Vaulx-en-Velin (dans la banlieue de Lyon). Les scènes de pillage et d'incendie qui ravagent la cité se renouvellent le lendemain, et sont d'autant plus symptomatiques que les logements de la cité venaient d'être réhabilités. Tandis qu'une information judiciaire est ouverte pour « homicide involontaire », le Premier ministre dénonce ces violences. Le […] Lire la suite

Pour citer l’article

Danielle GABORIT-CHOPIN, « VÉLIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/velin/