VAUX-LE-VICOMTE (CHÂTEAU DE)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Château de Vaux-le-Vicomte

Château de Vaux-le-Vicomte
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Vaux-le-Vicomte, salon ovale

Vaux-le-Vicomte, salon ovale
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie


Trois villages déplacés, d'énormes travaux de déboisement et de terrassement, des milliers de maçons, d'artisans, de jardiniers (18 000, dit-on, à certaines périodes, et un hôpital fondé pour eux à Maincy par Fouquet), cinq années d'activité fiévreuse (avril 1656-septembre 1661), trois maîtres d'œuvre rivalisant de génie inventif, Le Vau l'architecte, Le Brun le peintre-décorateur, Le Nôtre le paysagiste, la collaboration des plus grands sculpteurs du moment, Girardon, Lespagnandelle, Michel Anguier, Poissant ; Nicolas Poussin, au faîte de sa gloire romaine, sollicité d'envoyer des dessins de termes ; une fabrique de tapisserie créée presque pour la circonstance et qui, transférée à Paris par Colbert, deviendra les Gobelins ; le « magicien » Torelli exerçant son art dans les jardins, jeux d'eau et feux d'artifice : voilà ce qui fait de l'entreprise du surintendant Nicolas Fouquet une entreprise unique, royale, et du domaine de Vaux un séjour enchanté, célébré par Madeleine de Scudéry et La Fontaine avec l'enthousiasme et la ferveur que l'on sait. Où trouver dans le royaume plus grande concentration de merveilles ? À Versailles, peut-être, mais Versailles réunira les mêmes noms, et Vaux a dix ans d'avance. C'est un « Versailles anticipé » (Bernard Teyssèdre) et c'est là que, d'abord, s'est affirmé l'art classique français dans sa totalité.

Château de Vaux-le-Vicomte

Château de Vaux-le-Vicomte

Photographie

Château de Vaux-le-Vicomte (Seine-et-Marne). Architecte : Louis Le Vau, 1656-1661. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Un site privilégié : la forêt, les eaux vives de l'Anqueuil, des pentes harmonieuses. Mais la science infaillible de Le Nôtre y ajoute encore : perspectives, illusions d'optique, tapis verts, parterres de broderie, terrasses, bassins, « grilles d'eau », cascades et grottes. Et partout des vases, des termes et des statues : à Vaux, pour la première fois en France à ce degré, la sculpture est associée à l'art des jardins.

Posé sur un socle entouré de douves, le château surgit au milieu de ces vastes perspectives : il [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  VAUX-LE-VICOMTE CHÂTEAU DE  » est également traité dans :

CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE (L. Le Vau)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 238 mots
  •  • 1 média

La construction du château de Vaux-le-Vicomte, près de Melun, au sud-est de Paris, peut être considérée comme la première étape de la réalisation de Versailles : Louis XIV reprit en effet dans son intégralité l'équipe réunie par son surintendant des Finances, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chateau-de-vaux-le-vicomte-l-le-vau/

CHÂTEAU DE VAUX-LE-VICOMTE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 254 mots

1641 Acquisition de Vaux par Nicolas Fouquet (1615-1680). Le parc commence à être aménagé.1653 ( ?) Début des fondations du bâtiment principal.1655-1656 Le plan définitif proposé par l'architecte Louis Le Vau est approuvé par Fouque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaux-le-vicomte-reperes-chronologiques/

FOUQUET NICOLAS (1615-1680)

  • Écrit par 
  • Solange MARIN
  •  • 1 037 mots

Marquis de Belle-Isle, vicomte de Melun, vice-roi d'Amérique, procureur du roi au parlement de Paris et surintendant des Finances, Nicolas Fouquet, mécène fastueux qui a construit Vaux-le-Vicomte, le premier Versailles du Grand Siècle, pensionné La Fontaine, découvert et fait travailler Molière, Lebrun, Le Nôtre, est le type accompli du grand seigneur en ce premier xvii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-fouquet/#i_18637

JARDINS - De l'Antiquité aux Lumières

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL, 
  • Maurice LEVY
  •  • 8 135 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le jardin classique »  : […] Le premier jardin vraiment « classique », c'est-à-dire celui dont les lignes sont commandées par des rapports géométriques avec celles de la demeure dont il constitue le cadre et la continuation, est la cour du Belvédère, dans le palais du Vatican. Sa conception est de l'architecte Bramante, dont l'art était imprégné par les souvenirs et la présence autour de lui des ruines antiques qui parsemaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-de-l-antiquite-aux-lumieres/#i_18637

LE BRUN CHARLES (1619-1690)

  • Écrit par 
  • Jennifer MONTAGU
  •  • 3 109 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un peintre officiel »  : […] Né à Paris, fils d'un sculpteur de second ordre, Le Brun fit montre d'un talent précoce. Son premier maître fut François Perrier, mais, dès avant 1633 ou 1634, la protection du futur chancelier Séguier lui avait ménagé une entrée dans l'atelier de Simon Vouet, le peintre le plus en vogue de Paris. Cependant, il se lassa vite des travaux subalternes dont on le chargeait et il partit pour Fontainebl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-le-brun/#i_18637

LE NÔTRE ANDRÉ (1613-1700)

  • Écrit par 
  • Thierry MARIAGE
  •  • 2 090 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La maison des champs »  : […] L'affaire de Vaux-le-Vicomte, à l'issue de laquelle Le Nôtre se voit, administrativement parlant, grandi, est un coup d'arrêt non seulement à la carrière de Fouquet, mais surtout au processus de colonisation des anciens fiefs et des terres agricoles de la région parisienne par la bourgeoisie d'office. La maison de plaisance ou maison des champs (le terme château n'est pas employé à l'époque) est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-le-notre/#i_18637

CLASSICISME

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER, 
  • Henri PEYRE
  •  • 13 796 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Portée européenne »  : […] L'ouvrage de Wölfflin L'Art classique porte en sous-titre : Initiation au génie de la Renaissance italienne , de sorte que l'art classique se trouve étroitement limité quant au temps et quant aux lieux. Mais ici l'autorité de Wölfflin n'a pas prévalu. Car le sens du mot « Renaissance », quasi-synonyme du xvi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classicisme/#i_18637

Pour citer l’article

Jean-Jacques DUTHOY, « VAUX-LE-VICOMTE (CHÂTEAU DE) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaux-le-vicomte-chateau-de/