VASUBANDHU (entre IVe et VIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Frère cadet du célèbre maître bouddhiste Asanga, Vasubandhu se distingua d'abord de celui-ci, à en croire la légende, en adhérant au Petit Véhicule (Hīnayāna), dont on dit même qu'il devint un docteur. Il aurait ensuite été converti par son aîné aux doctrines du Grand Véhicule (Mahāyāna) et plus particulièrement à celles de l'école du Vijñānavāda, dont Asanga passe pour être le fondateur. Après sa conversion, Vasubandhu serait devenu un conseiller juridique du roi Samudra Gupta (330-379) et aurait composé, vers la fin de sa vie, deux courts traités versifiés. Il est difficile de savoir si ce Vasubandhu est le même que celui à qui l'on attribue un texte célèbre de l'école dite sarvāstivāda : l'Abhidharmakośa. Certains inclinent à penser qu'il y a simple homonymie entre ces deux auteurs, mais la tradition bouddhique affirme que Vasubandhu, frère d'Asanga, écrivit l'Abhidharmakośa dans sa jeunesse, avant d'être converti par son aîné aux doctrines du Vijñānavāda.

—  Jean VARENNE

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Lyon-III

Classification


Autres références

«  VASUBANDHU (entre IV e et VI e s.)  » est également traité dans :

BOUDDHISME (Histoire) - Littératures et écoles bouddhiques

  • Écrit par 
  • André BAREAU
  •  • 6 022 mots

Dans le chapitre « La littérature postcanonique »  : […] À part les œuvres des Theravādin, qui nous ont presque toutes été transmises dans leur pāli originel, et les plus importants ouvrages des Sarvāstivādin, ils ne nous reste presque rien de la littérature post-canonique du bouddhisme antique. Signalons seulement le Mahāvastu , une biographie légendaire du Buddha due aux Lokottaravādin, et le Satyasiddhi un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-histoire-litteratures-et-ecoles-bouddhiques/#i_50789

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme indien

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 10 625 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des Gupta au XIIe siècle »  : […] La transformation la plus importante du bouddhisme est la formation d'une nouvelle branche qui n'a pas fait disparaître les anciennes écoles, mais a donné une nouvelle histoire à la religion. Il n'y a pas de date de schisme qui en marque la naissance. Il y a constitution progressive de nouvelles orientations, le plus souvent dues à de fortes personnalités. Elle se sont donné le nom de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-les-grandes-traditions-bouddhisme-indien/#i_50789

DINNĀGA ou DIGNĀGA (VIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 153 mots

L'un des maîtres les plus importants de la logique bouddhique vivant au vi e  siècle. Dinnāga (on écrit aussi Dignāga) appartenait à l'école illustrée par Vasubhandu (de peu son aîné), qui tenait que les prétendues réalités du monde phénoménal ne sont, en fait, que des représentations ( vijñāna ) vides de substance (doctrine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinnaga-dignaga/#i_50789

LOGIQUE INDIENNE

  • Écrit par 
  • Kuno LORENZ
  •  • 6 603 mots

Dans le chapitre « Théorie de l'argumentation : essais de formalisation »  : […] Au moyen d'une liste de neuf rubriques, intitulée « hetucakra » (roue de raisons), qui figure dans son Hetucakraḍamaru , Dignāga a pu donner un relevé complet des arguments valides ; cette validité repose sur les relations qui peuvent exister entre le signe h , les exemples s qui sont les lieux où se manifeste le sādhya (lieux tels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/logique-indienne/#i_50789

SARVĀSTIVĀDIN

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 684 mots

Membres de la secte bouddhiste du Petit Véhicule, issue de la branche mère des Sthavira, sans doute en ~ 244 ou ~ 243, au cours d'un concile réuni à Pātaliputra, sous le règne d'Asoka. Cette assemblée, qui était présidée par Maudgalyāyana ou par Moggaliputta Tissa, repoussa les thèses nouvelles du sarvāstivāda, lesquelles énonçaient principalement que tout existe ( sarvam asti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sarvastivadin/#i_50789

Pour citer l’article

Jean VARENNE, « VASUBANDHU (entre IVe et VIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vasubandhu/