VANOISE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Auvergne-Rhône-Alpes : carte physique

Auvergne-Rhône-Alpes : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Parc de la Vanoise

Parc de la Vanoise
Crédits : Andre Labetaa/ Shutterstock

photographie


Le massif de la Vanoise, situé dans les Alpes du Nord, est ceinturé par deux faisceaux de vallées : au nord, la Tarentaise (haute Isère et Doron de Bozel), au sud, la Maurienne (Arc et Doron de Termignon). Entre ces deux vallées, se sont développés une vie traditionnelle montagnarde, des impacts industriels, la pénétration du tourisme. La Vanoise, ce sont les sommets perçus par les citadins, convoités par les alpinistes. Grâce au parc national constitué en 1963, le terme de Vanoise se superpose aux deux autres appellations.

Auvergne-Rhône-Alpes : carte physique

Auvergne-Rhône-Alpes : carte physique

Carte

Carte physique de la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Parc de la Vanoise

Parc de la Vanoise

Photographie

Vue du parc de la Vanoise, premier parc naturel français, créé en 1963. Situé dans le département de la Savoie, entre la vallée de la Maurienne et celle de la Tarentaise, il s'étend sur 52 800 hectares, couvrant tous les hauts massifs, pour préserver la faune, la flore et le monde minéral. 

Crédits : Andre Labetaa/ Shutterstock

Afficher

Le massif de la Vanoise révèle une architecture complexe. La nappe charriée, dite briançonnaise, s'y est déployée à l'ère tertiaire en contrebas du massif interne du Grand Paradis. Dans l'épais manteau de schistes, l'érosion a modelé un réseau de vallées, resserrées vers l'aval (Moûtiers ou Saint-Jean-de-Maurienne) et évasées vers le haut en longs versants et en vastes corbeilles à l'étage des alpages. Au cœur de la nappe, des noyaux cristallins métamorphiques se sont dégagés en hauts reliefs entre 3 500 et 3 850 mètres : mont Pourri et Bellecôte, Péclet et Chasseforêt, ainsi que l'écaille calcaire de Grande Casse (3 852 mètres) et Grande Motte.

Ce fut un univers de civilisation paysanne spécifiquement montagnarde, des siècles d'exploitation étagée des versants : champs et vergers en bas, bandeau forestier, immenses alpages. Le paysage est ainsi humanisé par une longue imprégnation d'économie autosuffisante, marquée notamment par les remues des troupeaux accompagnant l'exploitation de tous les étages de la montagne. Cette tradition pastorale, étudiée au début du xxe siècle par les géographes Jean Brunhes et Philippe Arbos, est vivace.

L'industrie y est moins marginale qu'on peut le penser. Certes l'industrie lourde électrochimique est l'illustration de la seconde révolution industrielle, celle de la mobilisation de la houille blanche, à partir de 1890. Ses installations ont gagné ponctuellement l'amont (Moûtiers, Saint-Jean et Saint [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite, université de Savoie (géographie)

Classification

Pour citer l’article

Pierre PRÉAU, « VANOISE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vanoise/