ÉTAT-MAJOR

Ensemble du personnel qui assiste un chef militaire dans l'exercice de son commandement. L'état-major réunit les éléments de la décision et, quand elle est prise, la fait exécuter. Dans l'armée française, le chef d'état-major, auquel le général donne une large délégation de signature, coordonne l'action des bureaux : le premier bureau est chargé de la gestion du personnel ; le deuxième, du renseignement ; le troisième, des opérations, de l'instruction et de l'emploi ; le quatrième, de la logistique (transports, ravitaillement, etc.). À certaines époques (ce fut le cas pendant la guerre d'Algérie), un cinquième bureau est chargé de la guerre psychologique. L'état-major fait partie du quartier général, auquel appartiennent aussi les commandements des armes et les directions de services (artillerie, génie, transmissions, matériel, intendance, santé, etc.).

C'est sous Louis XIV qu'on note l'apparition des premiers états-majors, dont le rôle ne fera que croître à mesure que la bataille prendra plus d'ampleur et de technicité. Sous Louis XVI, Ségur crée, en 1783, le premier corps d'officiers d'état-major ; certains d'entre eux, dont Berthier, servirent brillamment l'Empereur. En 1818, Gouvion-Saint-Cyr renouvelle le corps d'état-major spécialisé, qui subsiste jusqu'en 1880 ; ses officiers ont tendance à perdre tout contact avec la troupe. Aujourd'hui, dans les trois armes, tout officier breveté d'état-major (sorti d'une des trois écoles de guerre) ou diplômé d'état-major (sorti d'une école d'état-major) doit, à chaque grade, faire un « temps de commandement » qui le met à nouveau en contact avec la réalité.

—  Pierre GOBERT

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

Arménie. Limogeage du chef d’état-major. 25 février - 18 mars 2021

Le 25, l’état-major des forces armées exige dans un communiqué la démission du Premier ministre Nikol Pachinian qu’il accuse de « gouvernance inefficace » et d’avoir commis de « graves erreurs de politique étrangère ». Nikol Pachinian dénonce un « coup d’État », limoge le colonel général Onik […] Lire la suite

Algérie. Acquittement de hauts dignitaires condamnés pour complot. 2 janvier 2021

dans son pays, en décembre 2020. Ils avaient été arrêtés sur l’initiative de l’ancien chef d’état-major de l’armée, le général Ahmed Gaïd Salah, décédé en décembre 2019, qui avait contraint le président Abdelaziz Bouteflika à la démission. Le général Tartag et Saïd Bouteflika, impliqués dans d’autres affaires, restent en prison. […] Lire la suite

Algérie. Neutralisation de l’état-major itinérant d’AQMI. 1er-28 décembre 2020

Le 1er, l’armée neutralise l’état-major itinérant d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) lors d’une opération dans la région de Jijel, dans l’est de l’Algérie, tuant notamment deux hauts responsables du groupe djihadiste, Leslous Madani et Herida Abdelmadjid. En juin […] Lire la suite

France – Mali. Opérations antidjihadistes au Mali. 2-13 novembre 2020

Le 2, l’état-major des armées annonce la « neutralisation », fin octobre, par la force Barkhane et ses alliés africains et européens, d’une centaine de combattants du mouvement djihadiste Ansarul Islam, rattaché au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) proche d’Al-Qaida […] Lire la suite

Allemagne. Annonce de la dissolution d’une compagnie des forces spéciales. 1er juillet 2020

La ministre de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer annonce la dissolution d’une compagnie de l’Unité des forces spéciales. La veille, un rapport d’enquête de l’état-major de la Bundeswehr remis à la commission de la Défense du Bundestag confirmait la présence d’éléments d’extrême droite au sein […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre GOBERT, « ÉTAT-MAJOR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-major/